Le deal à ne pas rater :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : où l’acheter ?
Voir le deal

Aller en bas
Louis Lefebvre
Louis Lefebvre
Vent calme
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Royaume-Uni
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 4
Age : 27
Date d'inscription : 29/09/2012

Infos
Nationalité: FFL/Commonwealth

Un chef allemand part, la Royal Navy rit ! Empty Un chef allemand part, la Royal Navy rit !

Mar 18 Juin 2013, 18:22
16 Juin, à bord du HMS Invincible

Le soleil rougeoyant faisait mourir ses derniers rayons sur l’horizon lorsque Louis Lefebvre était sur la passerelle avant, à proximité du poste de commandement. Sa paire de jumelles dans les mains, il fixait les vagues d’écume qui s’entrechoquaient quelques mètres à l’avant du croiseur léger. 

- Attention droit devant, une chose que je ne parviens pas à identifier. Barre à tribord, on ne sait jamais si c’est une mine., fit l’officier français.

Alexander Campbell, l’aide de camp du capitaine Lefebvre, traduit l’ordre à l’officier de quart qui était un britannique n’ayant jamais appris un seul mot de la langue française.

- Bar on the starboard.

Le manœuvrier s’exécuta et le navire se déporta sur la droite, juste assez pour éviter l’objet. Tandis que Louis Lefebvre sourit, satisfait de la prestation de son officier de quart, des rires éclatèrent derrière lui. Il se retourna l’air inquisiteur et constata que quelques sous-officiers riaient sur le pont. Demandant à son aide de camp de reprendre la surveillance de la route maritime, le capitaine français descendit les escaliers et s’approcha du petit groupe.

- Que se passe-t-il ici ?

Pour toute réponse, il eut le salut martial de chacun des hommes présents. Comprenant qu’il allait devoir parler l’anglais, langue qu’il détestait au plus haut point bien qu’il serve dans la Royal Navy, il soupira. Puis, quelques instants après, reprit la parole :

- May I know the reason of your hilarity ?

- Yes captain. Look … It’s the new number of the « Tricolore »., fit l’un d’entre eux.

Louis Lefebvre eut un sourire en coin. Le « Tricolore » était réputé chez les Alliés pour ses caricatures acerbes. Il se saisit du numéro et constata la présence de trois bulles intitulées « Jamais deux sans trois ». Après avoir lu le tout, il éclata de rire.

- Very good !, se contenta-t-il de dire en essayant de maîtriser son rire.

Puis le capitaine français remonta les escaliers et se positionna à côté de son aide de camp concentré à regarder l’horizon.

- Campbell, vous avez vu le nouveau numéro de « Tricolore » ?

- No, captain.

- Il faudra impérativement que vous y jetiez un œil, il vaut le détour. Il traite des naufrages répétés d’Hans Muller, vous savez, le chef de la 34e flottille allemande ? Celle qu’on a écrasé dans l’Atlantique.

- … Celle qui nous menace aussi actually., répliqua froidement l’aide de camp.

Un soupir de désespoir échappa au capitaine français qui reprit quasiment aussitôt :

- Je vous parle de victoire triomphante et vous me parlez de menace ! Vous ne savez pas r…

Louis Lefebvre fut coupé dans son élan par un autre officier qui l’interpellait. Fort heureusement, un officier britannique qui parlait français.

- A propos d’Hans Muller, captain, nous avons des nouvelles de lui. Berlin l’a destitué de son commandement suite à sa déconfiture face à nous. 


- De qui tenez vous ces informations ? Qui le remplace ?


- Du MI6 qui nous l’a transmis par message radio, captain. C’est un dénommé Ernst Kartofel qui le remplace, captain.


- Vous y croyez à ça, vous ? Un chef de flottille qui malgré son appareil sophistiqué fuit devant nos destroyers ?

Le capitaine français éclata de rire avant de tourner les talons vers sa cabine pour écrire quelques rapports. Avant de refermer la porte derrière lui, il leva l’index tandis que son visage fut marqué d’un œil malicieux :

- Vous n’oublierez pas de sortir le champagne pour le repas de ce soir. Je le sabrerai pour vous et nous trinquerons à notre future victoire contre les couards !

Et la porte se ferma brusquement tandis que résonnaient dans la cabine les rires sincères de Louis Lefebvre.
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6848
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Un chef allemand part, la Royal Navy rit ! Empty Re: Un chef allemand part, la Royal Navy rit !

Jeu 20 Juin 2013, 18:58
Le dit journal passa de bord en bord à la faveur d'une tyrolienne (rien à voir avec Frida Oum Papa) ou d'un ravitaillement plus classique pour atterrir quelques jours plus tard dans la cabine de l'Opalescence. Le destroyer classe Mogador connaissait bien le U-222 dont se moquait le Tricolor pour avoir déjà croisé le fer à plusieurs reprises avec Herr Muller. Au travers de cette satire c'était en quelques sortes une reconnaissance de l'amirauté de travail effectué par son équipage et par celui du Cao A. Il faut dire que les navires Alliées ASM s'en donnaient à coeurs joies depuis plusieurs jours sur les submersibles de la 34e Phoenix.

Soudain la sirène retentit pour sonner le branle bas de combat... le HMS Wedgeport (J139) venais d'alpaguer deux submersibles. La charmante Marie Cuvier faisait déjà route vers le point d'attaque et l'Opalescence suivait dans son sillage, galanterie oblige. Ce soir d'autres marins iraient reposer au fond de la mer, mais ceci est une autre histoire...


Un chef allemand part, la Royal Navy rit ! Tricol11
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum