Aller en bas
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Opération Jonquille & Bégonia

le Mar 14 Jan 2014, 11:41
Les haut-parleurs du navire se mirent à frémir : « le commandant est demandé sur la passerelle, le commandant est demandé sur la passerelle ».

Bordel, je venais juste de m'foutre au pieu. De quoi s’agit-il ?

Monsieur un message prioritaire de l’amirauté.


L’ingénieur radio me tendit un morceau de papier.

Si tu veut vivre vieux garçon, t'oublie le monsieur déjà... donne... Oh non, encore un de ces fichus messages codés de merde... z'ont qu'ça à foutre les mecs à nous casser les couilles aux devinettes ou quoi ???

Bon... d'toutes façons j'ai pas les codes, transmettez aux autres navires et celui qui trouve gagne... j'sais pas encore...



Opération Jonquille & Bégonia Op-beg10
Néokaneda CERIANO
Néokaneda CERIANO
Bonne brise
Autre pseudo : Néo Reborn / Frankie SANTANA
Nation au Front Atlantique : FFL
Flottille au Front Atlantique : Russe / Gascogne
Nation au Front Pacifique : US NAVY
Flottille au Front Pacifique : 7TH FLEET
Nombre de messages : 127
Age : 41
Date d'inscription : 13/04/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 15 Jan 2014, 18:57
le capitaine ceriano était allonger sur sa couchette prenant 5 minute de repos (voir un peu plus) après un long quart à la barre et pensant la situation tranquille,
quand on frappa a la porte ...
-oui???
-capitaine un message reçus du capitaine Lafleur, lui dit son radio,
- oui entrez et lisez le moi , dit il en se redressant,
- alors :" TGCVQWTPGB KOOGFK....
- ola ola que me dite vous là?????
- le message du capitaine Lafleur, monsieur,
- vous avez encore bu, et pris que les voyelles ???? je vais vous faire mettre à la cale fissa bon à rien....
- euh monsieur en faite à la fin du message le capitaine Lafleur nous demande si on serait décrypter se message qu'il as reçus...
- ET VOUS POUVIEZ PAS ME LE DIRE ??????? VOUS L'AVEZ DECRYPTER??????
- désoler monsieur, et non je connais pas se cryptage .....,dit il en baissant la tête,
- MAIS C'EST PAS POSSIBLE FAUT TOUT FAIRE ICI!!!!!!! laissez se message et retourner à votre poste AVANT QUE JE VOUS METTE AU FOND DE LA CALE!!!!!!

restant seul dans sa chambre le capitaine se mis a son bureau devant cette feuille qu'il retourna dans tous les sens cherchant en vain à comprendre le message et surtout ne comprenant pourquoi lui un ancien transmetteur n'arrivai pas le traduire.... après plusieurs heures de réflexions et mal au crane soigné à coup de cuvée spécial "Alpha"...
le capitaine remonta sur le pont et se dirigeas vers le radio...

- bon J'ai presque déchiffrer le message Mais je n'arrive a tout faire, et n'étant pas aider sur ce bâtiment, envoyer moi un message à notre flottille en leur demandant de se penchez sur se cryptage et faite moi ça vite ..... et envoyer un message prioritaire au capitaine Galifet que les étagères du capitaine sont vide ....

la vie du navire repris son cours en attendant des nouvelles de se fichu message


Dernière édition par Néokaneda CERIANO le Ven 17 Jan 2014, 13:28, édité 1 fois
avatar
Gabriel Auphan
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Thomas Leigh Gatch
Nation au Front Atlantique : Gabriel Auphan
Flottille au Front Atlantique : Force Raid de l'Atlantique
Nation au Front Pacifique : Thomas Leigh Gatch
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea
Nombre de messages : 829
Age : 24
Date d'inscription : 22/08/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 15 Jan 2014, 21:09
J'étais à la barre du navire quand le matelot à la radio arriva. Nous traversions une mer déchainée, les creux et la vagues s'enchainait t'elle des lames méchantes voulant vous retournez.

Mon radio était toujours au garde à vous. Je tourna la tête vers lui, et d'un signe le fit avancer pour qu'il me le plis. Je demanda à mon second de prendre la barre e partit dans ma cabine. Dans cette dernière, je déplia ma table, puis regarda le plis


Qu'est ce qu'il nous envois le chef encore ? Ah ah, un bon vieux code César.

Alors, prenons le 1: U H W R X U Q H C bon ça veut rien dire
prenons 2: V I X S Y V R I D tient, bizarre ce code.
prenons -1 : S F U P V S O F A rah bordel, c'est quoi cette merde ...
prenons -2 alors: R E T O U R N E Z ah ben voila, enfin un truc qui veut dire quelque chose

allez on continue du coup:


Retournez immédiatement au Caire, une mission de la plus haute importance vous y attend. Tous les navires alliés sont réquisitionnés. Arrivé au port un bus vous attendra, pour vous conduire tous à l’aérodrome ou des informations complémentaires vous y attendront. La réunion commencera dans 4 jours à 9h précise. Ne la loupez pas, des vies en dépendent.



Fiou, quel bordel ce truc. bon allez, on transmet au chef.


Je sortis de la cabine, puis m'agrippa d'un coup à la main courante. Dans ma cabines assit, j'avais oublié la tempête. Celle ci s'était par ailleur renforcé.
J'alla a la radio, donna le code, puis demanda à ce qu'on l’envoi immédiatement à Erwan Lafleur amiral de la FANA



Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Dim 19 Jan 2014, 09:47
Quelques heures plus tard, de retour sur la passerelle de commandement, les messages ayant décrypté le câble de l’amirauté attendaient sur la table du radio.

Message prioritaire à toutes les flottes alliées en méditerranée.

Retournez immédiatement au Caire, une mission de la plus haute importance vous y attend. Tous les navires alliés sont réquisitionnés. Arrivé au port un bus vous attendra, pour vous conduire tous à l’aérodrome ou des informations complémentaires vous y attendront. La réunion commencera dans 4 jours à 9h précise. Ne la loupez pas, des vies en dépendent.


Erwan se gratta la tête… bon ben, transmettez à l’escadre, Cap sur le Caire via Alexandrie pour tout le monde.


Opération Jonquille & Bégonia 43826_1e5638c25704b77829121c4aa30a9fa2_large
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 22 Jan 2014, 23:59
22 novembre 194.

Le bus venait de nous déposer a l’entrée de l’aérodrome. Le planton, nous indiqua le lieu de la réunion d’information. Il se trouvait derrière le tarmac, dans un petit hangar en tôle en plein soleil et balayer par les vents chargés de sable du désert qui lui tournait le dos. Juste devant, agglutiner en petits groupes se trouvaient énormément de paras anglais.

Nous nous approchâmes du groupe quand on entendit : « Well, voilà les petits gars de la marine toujours en retard ceux là as usual » un homme sortit du groupe et se dirigea vers nous. Je le reconnu de suite. C’était le lieutenant Alastair McGregor.

L’intelligence d’un homme c’est comme les parachutes, quand on n’en a pas, on s’écrase.
Je m’approcha pour lui serrer la main.
Comment vas-tu Alastair?

J’avais rencontré le Lt McGregor, le jour de sont arrivée en Egypte. Le pauvre bougre s’était perdu dans la ville et je l’avais ramené à sa caserne. Pour me remercier il m’invita à boire un (en fait plusieurs, vous connaissez les Écossais) verre quelques jours plus tard. Nous étions devenus ainsi ami. Alastair faisait partie des SAS (Spécial Air Service) crée par le capitaine David Stirling en 1941 avec principalement des volontaires britanniques ainsi que quelques contingents étrangers dont des Français Libres. Ces unités faisaient grand bruit de par ces raids éclaire menés derrière les lignes allemandes.

- Bien et toi mon cher Erwan.
Si les huiles ont fait appel à toi, c’est que la mission peu du cul.
- Pourquoi dit tu cela, tu sais bien que nous sommes les meilleurs: Who Dares Wins
Tu as des infos sur notre présence ici ?
- Top secret, my dear, mais tu le découvriras bientôt.
Top secret mon cul, oui, vas-y accouche...
- Apparemment ce serait pour l’Italie.
Ah l'Italie ces plaines verdoyantes, ces navires à reculons, ces femmes...


Un coup de sifflet strident retentit en l’entrée du hangar.

-  Well c’est l’heure du meeting. Nous allons enfin savoir à quoi vous allez bien pouvoir nous servir.
Mouais…



Opération Jonquille & Bégonia Briefing_Room
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Dim 26 Jan 2014, 10:07
1 er octobre 194.

Tous le monde entra dans le hangar. A l’intérieur, il y avait énormément de rangés de chaises, une estrade et un écran géant. Tous les soldats prirent place. Alastair m’avait gardé une place à coté de lui.

- Regarde le grand bonhomme la bas, c’est le lieutenant-colonel Symonds qui vas nous faire la présentation. C’est lui qui a planifié toute cette opération. Donc si tu as des trucs à reprocher à quelqu’un ce sera à lui.

Les lumières s’éteignirent et l’écran géant s’alluma. Le lieutenant-colonel Symonds prit la parole : «  bonjour à tous et à toutes (en regardant Susan assise au 2eme rang). Je tiens tout d’abord à remercier nos amis de la marine qui ont été très rapides à nous rejoindre malgré qu’ils étaient en opération en méditerranée.
Nous allons pouvoir commencer….
Nous avons reçu il y a quelques semaines des informations de la résistance italienne. De nombreux soldats, 6000 environs, on profité des bombardements des lignes allemande pour s’évader de 6 camps de prisonniers. L’objectif de votre mission, est de localiser les prisonniers de guerre, évadés, se cachant à l'intérieur des terres et de les rassembler afin de les évacuer par les plages. Nom de code de la mission : BEGONIA et JONQUILLE. Bégonia sera la composante aéroportée qui précèdera l'opération amphibie Jonquille.

Vous pouvez maintenant ouvrir le document qui vous a été remis a l’entrée.

Nous avons divisé la côte italienne de l'Est entre Ancona et la ligne Gustav en quatre zones.

Pour BEGONIA, chaque chef de mission à sa propre zone de largage, étiquetée A, B, C et D.

Les chefs de division aéroportée sont:

- Le S.S.M.Marshall et ses hommes seront largué dans la zone A, située entre Ancône et Civitanova.
- Le Capitaine Power et ses hommes seront entre Civitanova et San Benedetto dans la zone B.
- Le Lieutenant Hibbert, Dans la zone C, qui s'étend de San Benedetto à Pescara.
- Le capitaine Baillie, le lieutenant McGregor et O.S.S Lt Borrow seront dans la zone D. La zone D, étant la plus proche de la principale armée allemande dans le coin, vous serez soutenu par  le capitaine Lee et ces 17 soldats Français, qui iront sécuriser les accès à la plage.

Pour JONQUILLE, chaque chef de mission a sa propre zone de récupération étiquetée E et F
Les chefs de division maritime sont:

- Le commandant Mac Bener qui dirigera le détachement Alpha, vous irez récupérer le S.S.M.Marshall et Le Capitaine Power au point E. ils arriveront à bord de bateaux de pêche italien mis à notre disposition par la résistance.
- Le commandant Girard qui dirigera le détachement Beta, vous irez récupérer le Lieutenant Hibbert, le capitaine Baillie, le lieutenant McGregor, O.S.S Lt Borrow et le capitaine Lee au point F. Vous utiliserez les Landing Craft Assault (LCA) pour récupérer tous ce petit monde sur la plage.

L’opération Bégonia ne sera lancée que lorsque l’escadre Alliée aura transmis le message codé par radio en étant en approche du détroit d’Otrante. Jonquille aura alors 48h pour se mettre en position et pour rallier vos points de récupération. Toutes les informations nécessaires à la réussite de cette missions sont dans les documents que l’on vous a remis.

Bonne chance à tous.


Opération Jonquille & Bégonia Begoni10
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 29 Jan 2014, 09:23
Radio de bord des navires de l’escadre :

Commandant, nous avons capté un drôle de message… donnez moi ça…

Mignonne, allons voir si la rose,
Qui ce matin avoit desclose

… Voilà qu’il se met à réciter des vers maintenant, Ronsard en plus… il c’est cogné la tête à la coursive ou bien quoi le Lafleur…




Le 1 décembre 194. 16h00 Aérodrome du Caire :

L’équipe du Lieutenant Mc Gregor se préparait à partir de l’aérodrome. Ces hommes chargeaient quatre conteneurs remplis de nourriture et de matériel pour le confort des prisonniers de guerre dans l’avion.
Le pilote sortit la tête par la porte et s’adressa à Mcgregor :

-Lieutenant, nous devons partir, tous les autres nous attendent. Nous avons 30 min de retard sur le plan de vol.
-Nous finissons de charger les conteneurs, encore 1 minute.
-OK
-Quels temps fait-il en Italie ?
-Ciel dégagé, vent calme. Nous devrions arriver dans 2h. mais ne vous inquiétez pas, il fera nuit.
-Ok, merci.



Opération Jonquille & Bégonia LC787-600Border
avatar
Nikolaï Tsekhov
Grand-frais
Autre pseudo : Ryan Fox
Nation au Front Atlantique : Russie
Flottille au Front Atlantique : Podvodnaia Sila Sieviera
Nation au Front Pacifique : USA
Flottille au Front Pacifique : Indépendant
Nombre de messages : 211
Date d'inscription : 31/07/2012

Infos
Nationalité: Soviétique/Américain (Pacifique)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Ven 31 Jan 2014, 15:06
HMS Hardy, Carré des officiers, 13h42

Commandant ! Message urgent de l’Opalescence.
Décidément à chaque fois que je mange, il faut que l’on me dérange. Bon et qu’est ce qu’il dit se message.
C’est-à-dire que c’est un peu confus.
Oui bon allez y quand même.

"Mignonne, allons voir si la rose,
Qui ce matin avoit desclose"

Silence dans le carré.

Si c’est une plaisanterie j’ai du mal à la comprendre John.
Non, non c’est bien le message.
Quelqu’un connait ce code ?
Nouveau silence dans le carré.
Je vais chercher les livres de code ?
Oui John allez-y ! Et en passant demandez au cuistot de nous faire du café !

HMS Hardy, carré des officiers, 17h17

Si le père noël existait, à l’approche de noël son bureau devait ressembler au capharnaüm qui servait de table. Les livres et manuels de traductions encombraient la table. Le sol était jonché de feuille de brouillon raturé ou encore griffonné.
Seul le léger bruit des plumes sur le papier rompait le silence de ce lieu. Ou les officiers supérieurs accompagnés des opérateurs radios tentaient en vain depuis près de 3 heures de déchiffrer le message. La tension était palpable et c’est pour cette raison que Saxon le cuisinier faisait le moins de bruit possible en resservant le café à tous ce beau monde.
Soudain, Andrew le mécanicien en chef apparu au pas de la porte et s’écria avec un grand sourire.


Ba qu’est ce que vous faites tous là ? Ce n’est pas la peine de vous entrainer en cachette, il y a rien à faire je serais toujours meilleurs que vous au poker.

Mais non bourrique ! Lui répondit le second. Il s’agit pas de cela, on tente en vain de déchiffrer un fu***ng code que l’on nous a envoyé.

Et il ressemble à quoi ton fameux code ?

Par ce que tu penses peut être le trouver comme ça en claquant des doigts et que… Le commandant le coupa.

Cela suffit Tom ! Lisez-lui le code, de toute manière au point ou on est rendu…

"Mignonne, allons voir si la rose,
Qui ce matin avoit desclose"

Alors que l’opérateur radio terminait de lire le message, Andrew se mit à rire. L’ensemble des officiers et opérateurs radios passablement vexés attendaient patiemment que le mécanicien est terminé de rire.


Tu m’étonnes que vous n’y arriviez pas. Votre code c’est un poème et un poème de Pierre de Ronsard pour être précis.

Mignonne, allons voir si la rose,
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A…


Merci pour le récital Andrew mais il se trouve que quelqu’un attends ce "message". Donc merci d’accompagner John au poste radio pour envoyer la réponse. Moi, j’ai besoin de prendre l’air.


-------------------
Quelques minutes plus tard.
De HMS Hardy à BEGONIA.

Sa robe de pourpre au Soleil,

Bonne chance !
Terminé.
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 05 Fév 2014, 09:53
Le 5 décembre 194. 17h30 quelque part au-dessus de l’Italie :

-Lieutenant, nous avons réussi à rattraper notre retard, nous serons sur la position de largage dans 5 min.
Mc Gregor retourna s’assoir sur son banc et s’adressa à ses hommes.
-Messieurs préparez vous a sauter. Une fois au sol, nous récupérerons nos conteneurs et on file se mettre à couvert dans les bois situés à 400 m au nord. On sécurise la zone, et ensuite nous partirons. Allez, en place.
Tous les hommes se levèrent et accrochèrent leurs lignes de parachute au câble. Ces lignes ont été conçues pour ouvrir le parachute au moment du saut, c’est plus sûr que la chute libre.
-Vérifiez le harnais et la ligne de votre camarade situé devant vous.
A 17h35 une lumière verte s’alluma au plafond. Mc Gregor ouvrit la porte de l’avion. A 2, ils prirent les conteneurs et les jetèrent par la porte.
-Messieurs on se retrouve en bas. Allez GO,GO,GO.


Le 5 décembre 194. 17h40 quelque part au-dessus de l’Italie :

McGregor avait sauté de l'avion et son parachute s’était bien déployé. Il regarda en bas et s’aperçu immédiatement qu’il y avait un problème. Tous d'abord, bien qu'ils fussent censés sauter en parachute dans l'obscurité, lui et ses hommes avaient sauté en plein jour, clairement visible aux yeux des Italiens. McGregor baissa les yeux et essaya de se repérer; la zone de largage n’était pas la bonne. McGregor avait mémorisé les cartes et les détails de la région. Il essaya de savoir où ils étaient en cherchant dans l'horizon. Ce qu'il voyait n'était pas bon. Au loin, les Allemands couraient vers leurs voitures, camions, et motos. Soudain il se repéra, McGregor reconnu la région. Le village de Chieti, avec la rivière de Pescara à 50 km plus au sud que leur point de largage.
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Dim 09 Fév 2014, 09:57
Le 5 décembre 194. 17h55 près du village de Chieti en Italie :

Tout à coup, le vent changea de direction. Mc Gregor et ses hommes étaient tirés d’affaire, le vent les emmenant loin du centre-ville et de la rivière, donc loin des patrouilles. Toute l’équipe atterrit sain et sauf dans un champ. Mc Gregor n’eut pas le temps de replier son parachute qu’une dizaine de paysans accoururent vers lui. Ils étaient tous gentils et respectueux. L’un des paysans lui serra la main. Il était habillé en uniforme militaire. L’interprète du groupe le Caporal Nicolich prit la parole :
-Lieutenant, c’est un homme de la section locale de la Guardia di Finanza.
Plus clairement ?
-La Garde des finances est la police douanière et financière italienne. C'est un corps qui fait partie des forces armées italiennes mais dépend directement du ministre de l'économie et des finances. Elle possède de nombreuses compétences de police judiciaire et de police militaire. Ses principales attributions sont les contrôles douaniers et la lutte contre la fraude, la criminalité financière et la contrebande.
-Approccio tedesco, non rimangono qui. vieni con me.
-L’homme dit que les allemands approchent et qu’il ne faut pas rester ici. Il veut que nous le suivions.
-Ok, nous n’avons pas le temps de réfléchir. Laissons les conteneurs ici et allons nous planquer. Dites-lui que nous le suivrons.
-Concordiamo, seguiremo.


Mc Gregor n’avait pas le temps de douter de ses bonnes intentions et le groupe suivit l’italien.



Le 5 décembre 194. 1h00 à 20km au nord de Chieti en Italie :

L’italien avait mené l’équipe de Mc Gregor dans une vieille ferme abandonnée. Après avoir sécurisé les lieux, Mc Gregor ordonna à ces hommes de se reposer.
-D’après cet italien, nous allons devoir rester ici au moins 2 nuits, car les allemands se sont lancés dans une recherche approfondie de la région, pour nous capturer.
-Lieutenant, heureusement que ces résistants étaient présents sinon, je n’aurais pas donné cher de notre peau.


Mc Gregor savait que les paysans avaient risqués leur vie pour l’aider lui et son équipe. En plus de leur fournir un toit pour la nuit, ils avaient réussi a cacher les conteneurs et les parachutes.

-Caporal Nicolich, vous prenez le premier quart. Relève dans 2h.
Bien lieutenant.


Opération Jonquille & Bégonia Fermen10
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 12 Fév 2014, 09:20
Le 7 décembre 194.:

Pendant les premières heures de la matinée du 5 Octobre, McGregor et ses hommes avait été déplacés vers une nouvelle zone près de Civitella. Les italiens qui avaient aidée McGregor deux jours plus tôt, lui avait dit que des centaines de prisonniers de guerre y avaient été hébergés.

McGregor savait qu'il devait commencer à trouver les prisonniers de guerre, cela fessait trop longtemps qu’il jouait au chat et a la souris avec l’armée allemandes.
Après avoir établi un poste de commandement dans une ferme voisine, il envoya ses hommes commencé à localiser les prisonniers.


- Lieutenant Mc Gregor !!!!!!
Qui a-t-il Williams ?
- Un message radio vient d’arriver, retransmit par le capitaine Power. La liaison grésillait beaucoup mais j’ai pu noter ce bref message.
Donner moi cela.

… bateaux .. viendront qu’après .. pleine lune. Le RDV …. donc lieu le 9 ……. à minuit. La pleine …. est trop ………. pour que les …….. s’approchent de la cote.
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Dim 16 Fév 2014, 13:05
La composante maritime de l’opération se passait, jusqu'à présent, sans trop d’encombres. Si nous ignorions encore comment se déroulait l’opération terrestre, chaque groupe savait qu’il pouvait arriver tout et n’importe quoi sur l’heure sans qu’aucun signe avant-coureur ne viennent l’annoncer.
Puis soudain, l’un de ces signes se manifesta, de ces signes qui annoncent du grabuge et qui allait mettre à rude épreuve le pouvoir d’adaptation de l’escadre.


Commandant, nous venons d’intercepter le message radio suivant :

A Stazione idrovolanti “Ivo Monti”
Forte attività radio alleati Adriatico inviato ricognizione aerea da San Nicola di Varano



Bordel de merde, il faut à tout prix empêcher qu’ils repèrent notre groupe Nord et compromette notre mission … sortez vos cartes et trouvez moi cet endroit qu’on aille les occupés…

Une certaine effervescence agita dès lors les salles de commandement du groupe Sud…

Opération Jonquille & Bégonia Savoia10
Susan cudris
Susan cudris
Vent frais
Autre pseudo : aucun
Nation au Front Atlantique : américain
Nation au Front Pacifique : aucune
Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 21/11/2011

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 19 Fév 2014, 13:49
- Avons-nous des nouvelles de nos colis ?
- Non pas depuis le 6 mon commandant.
- Comment pouvons-nous être sûrs de l’endroit ou nous devons les récupérer, si nous ne pouvons communiquer.  Avez contacté le commandant Mac Bener comme je vous l’avais demandé ?
- Oui et voici sont message.


« Je n'ai pas bien compris cette histoire de pleine lune, car concernant la météo, la mer est belle à peu agitée avec une légère brume marine, fréquente en cette saison, et qui devrait se dissiper comme d'habitude en fin de soirée. Ce qui permet à l'opération de se dérouler en toute discrétion……. »

    - Justement je préfèrerais débarquer sur cette foutu plage par un temps bien nuageux sans lune. Au moins nos LCA pourrais s’approcher sans être vu. Je ne sens vraiment pas cette mission, nous sommes entrés en mer adriatique trop facilement.

Une alarme retentit sur l’USS JADE.

« Tous le monde à sont poste de combat, tous le monde à sont poste de combat »

-Que ce passe t’il ?
- un avion vient de sortir des nuages et arrive en piquer sur nous mon commandant !!!
- Machine en avance rapide et virer de bord lieutenant.
- Avion identifié, Junkers Ju 290.
- Virer de bord plus rapidement bordel!
- Trop tard…………………………


BOOMMMMMMMMMMMM !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Opération Jonquille & Bégonia 724508u119luftangriff-4295ea7
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Dim 23 Fév 2014, 09:15
Le 8 décembre 194. vers 22h50, près de San Benedetto :

Les anciens prisonniers de guerre alliés sont arrivés à la plage en groupes de deux ou trois, peu après l'obscurité. Les S.A.S. affecté à la plage ont conduit les hommes à diverses cachettes dans les buissons. Ils ont ordonnée aux anciens prisonniers de se taire et de rester caché, car les patrouilles allemandes dans la région pouvaient se manifester à n'importe quel moment. Ils étaient tous anxieux et effrayés. Les ténèbres semblaient amplifier tous les sons qu’ils entendaient dans l'air humide. Les gros nuages et la nuit sans lune n’aidait pas vraiment le Lieutenant Hibbert qui avait du mal à voir le bord de l'eau, d’où il ce tenait.

-Capitaine Power envoyé plusieurs groupes d'hommes pour patrouiller et surveiller la route et la plage. Eparpillez-vous à plusieurs endroits différents d'observation.
-Marshall emmener un groupe a la maison situer a 1 km au bout de la plage les Allemands l’utilise comme bunker avec un calibre 88 posté au ré-de-chausser et d’antenne radio.




Au même moment, près de Pescara :

Le capitaine Lee et ces 17 soldats Français, avaient sécurisé la plage et veillaient sur deux cents prisonniers environ trois heures avant le rendez-vous officiel.

-Alors Lee ou en sommes nous ?

Le capitaine Lee venait de rejoindre le lieutenant Mc Gregor, le lieutenant Borrow et le capitaine Baillie dans un bosquet non loin de la plage.

- La plage est sécurisé mon lieutenant. Mais nous avons un léger problème.
- Quel est-il ?
- Sur la plage, il y a trois soldats allemands cachés derrière un petit bateau sur le bord du rivage. Ils envoient des signaux lumineux vers la mer.
- Je ne le sens pas bien ce sauvetage. Depuis le début j’ai l’impression que ces satanés bosch ont une longueur d’avance sur nous.
- calme-toi Borrow. On va régler cela.
- Mon lieutenant je suis du même avis que le lieutenant Borrow je trouve le secteur trop calme.
- OK, je vous entends les gars mais pour le moment nous allons nous occuper de ces 3 soldats là-bas. Capitaine Baillie prenez 4 hommes habiles aux couteaux et ramenez ces allemands dans les bois, avec ce froid il risque de s’enrhumer.




Le 8 décembre 194. Vers 0h30, près de San Benedetto :

Trente minutes après minuit, il était temps. Le Lieutenant Hibbert lança le signal lumineux, mais il n'y avait aucune réponse sur l'eau. Il attendit deux minutes obligatoires et essaya de nouveau, toujours pas de réponse. Sur sa troisième tentative, Lieutenant Hibbert aperçu les feux clignotants de réponse.
Mais soudain, un coup de feu explosa l'obscurité. Trois coups de feu répondirent à l'appel et tout le monde se figea. Personne ne savait avec certitude d'où les tirs venaient. Mais, moins d'une minute plus tard, une rafale de MG 42 allemande fis feux sur les plus de six cents anciens prisonniers de guerre.




Au même moment, près de Pescara :

Mc Gregor aperçu dans l’obscurité le signal des LCA qui venait de lui répondre. Il fit signe a ces unités d’avancer sur le rivage. Mais tous à coup une fusée éclairante illumina la totalité de la plage. Barrow fit signe a tous le monde de ce mettre a couvert le long de la dune de sable qui longeais cette plage. Quelques secondes plus tard les bruits stridents des canons de mortiers fusaient sur leurs positions ainsi que des tirs de MP40.

- Capitaine Lee ! Contacter la flottes, nous avons besoins d’un soutiens d’artilleries si nous voulons nous arracher de cette satanée plage………….



Opération Jonquille & Bégonia Jonq01
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 26 Fév 2014, 10:54
Sur les plages entre Ancona et Pescara :

Les tirs des uns et des autres s’entremêlaient dans un ballet aussi confus que terrifiant avec au milieu, éclairer presque aussi bien qu’en pleine jour du fait de ce feu d’artifice meurtrier, des hommes anciens prisonniers de guerre évadés, commandos Alliées ou militaire du Reich se bousculaient et se battaient dans un fatras indescriptible. Ca et la, l’on se battait au corps à corps et à l’arme blanche, on tirait à bout portant à l’arme automatique. Rafales de Thomson ou Sten, Sturmgewehr 44 et Luger zébraient la plage de part en part fauchant à tout va tout corps se trouvant sur son passage.

Heureusement l’artillerie des navires de guerre empêchait encore l’arrivé de plusieurs division d’infanterie allemandes mis en alerte depuis le largage de parachutistes quelques jours plus tôt mais pour combien de temps encore…

C’est sous ce feu nourri que les LCA faisaient des allers retour entre la plage et les navires ou aussitôt monté à bord les prisonniers rejoignaient les cales aménagées pour l’occasion. Certain refusant de finir à fond de cale préféraient même suppléer les marins blessés ou morts sur les navires et les barges. Pour l’heure sept convois avaient pu rejoindre les bords mais ils étaient encore nombreux sur les plages…



Au même moment, plus au sud :

Le temps avait joué contre eux mais les photos du Fairey Seafox avaient après moult péripéties pu arriver à bord de l’Opalescence. Développer la pellicule n’avait pas non plus été une mince affaire et pourtant, dans la chambre rouge pour l’occasion peu à peu l’on commençait à distinguer des formes, un quai, une grue, un hangar… Ca y est, on l’avait…

Mais la chose était loin d’être gagné, il fallait à présent avant que les hydravions ne puisse à nouveau décoller de jour, mettre cette base hors d’état pour limité l’intervention aérienne sur le groupe Nord… la nuit allait être tendue…


Opération Jonquille & Bégonia Base_h10
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Dim 02 Mar 2014, 10:36
Quand l’aube se leva sur les plages de l’Adriatique l’on ne distinguait plus le sable qui avait fait place à une mélasse rougeâtre crevassé d’impacts d’obus et jonché de corps et morceaux de corps humain. S’il ne restait quasi rien des nids de mitrailleuses embusqués par les allemands mais derrière le digue les unités d’infanteries se réorganisaient appuyés cette fois par des canons automoteurs arrivé en renforts depuis la ligne Gustav. Le rapport de forces changea dès lors en faveur des allemands qui purent ajustés leurs tirs sur les LCA. L’un d’eux, touché lourdement explosa avec à son bord une trentaine d’ex prisonniers de guerre ainsi que son équipage. Un dernier LCA s’éloigna des plages avec encore quelques survivants au rang desquels McGregor, gravement blessé cependant.

Il fallait à présent éloigner le groupe Nord des plages, certes en abandonnant des dizaines de blessés et de malchanceux mais la guerre demandait toujours son lot de sacrifice. C’était la sécurité des 373 rescapés déjà à bord qui primait ainsi que la sécurité des équipages des navires… équipage qui allaitent avoir fort à faire avec les hydravions bombardier Savoia Marchetti S.55X qui arrivait déjà au loin…


Marco : 3 tirs touchés
François : 0 tirs touchés
Davis : 1 tir touché
Nicolas : 1 tir touché
Nono : 0 tirs touchés
William : 2 tirs touchés
Alain : 0 tirs touchés
Addrian : 1 tir touché


Plus tôt cette même nuit, dans les environs de San Nicola di Varano :

Tel un phare un hydravion en flammes servait de mire aux tirs de nuit du petit détachement du groupe Sud arrivé en milieu de nuit pour tenter d’empêcher ces hydravions bombardier de décoller. Malheureusement, arrivés trop tard seul deux appareils sur 18 avait pu être détruits. Les autres avaient pu décoller et prenait au loin un Cap Nord, droit sur le groupe chargé de récupérer les prisonniers de guerre…

Gabriel : 0 appareil détruit
Yves : 1 appareil détruit
Erwan : 1 appareil détruit
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 05 Mar 2014, 10:03
Dans une cale d’un navire de l’escadre :

- Infirmière… infirmièèèèèreune jeune femme en uniforme approcha d’un des lits de fortune installés la parmi des centaines d’autres pour l’occasion et suite au sauvetage mouvementé d’il y à quelques heures.
Restez calme voyons, vos blessure vont à nouveau s’ouvrir…
- Bloody Hell appelé moi le commandant, please…
Le commandant, mais vous n’y pensez pas colonel. Allons reposez-vous, pour l’amour de dieu.
- By Jove, je me reposerais quand j’aurais vu le commandant God Damned…
Je vous en prie colonel ne blasphémer pas… mais que faites vous… non, colonel je vous interdis de…
- Get Out of my way God damned…
le colonel Irlandais, Thomas Brackenreid, rembarra la jeune femme sans ménagement pour se frayer un chemin parmi les blessés et autre ex prisonniers valide qui partageaient ce fond de cale aussi humide qu’étouffé de chaleur.

- Colonel Brackenreid, je demande à parler au commandant, please…
Et vous croyez que le commandant va vous recevoir comme ça, colonel ?
- J’ai des informations very important à lui communiquer…
Ah, de quel genre les informations ?
- Du genre à sauver de nombreuses vies Alliée, bloody dumbass…



Opération Jonquille & Bégonia Nurse11


Plus tard dans la soirée, dans la salle des communications d’un navire de l’escadre :

Comment ? Faites le venir immédiatement à mon bord et que ça saute bordel de merde…
Bande de traines patins de merde, putain ils leurs faut 5 heures pour faire passer l’info… branleurs de mes couilles…



Encore plus tard sur ce même navire :

Racontez moi en détail sans rien oublié cet histoire colonel… colonel Brackenreid…
- Yes, but first, auriez vous un petit remontant…
On picoleras après garçon, accouche…
- Hey boy I’m colonel…
Accouche j’te dis pépère, bordel de merde ou j’te file du thé à boire…
- Bloody frenchy…
C’est ça, bon tu te mets à table oui ou merde…
- Yes, j’ai été capturé lors d’une mission d’infiltration en Yugoslavia puis emmené en temps que Prigione di Guerra à Gonard d’où j’ai été transféré au camp n° P.G. 120/5 dans la région d’Abano près de Venise. De la, on nous à conduit au Dulag 226  via le camp de Bussolengo…

Ben dis donc mon cochon t’en à fait du chemin… et quoi arrive en à la partie qui nous intéresse…

- Yes, yes… du temps du transfert vers le P.G.120/5 nous avons fait une halte dans une prison à Venise dont les fenêtres donnaient sur le chantier naval… j’y ai vu la construction d’une nouvelle cales de construction plus grande que les autres… de nature à pouvoir héberger de très gros navires…

Tu veut dire de nature à planquer les plus gros navires en réparation ou même en construction loin de toutes zones atteignable par les alliées par bombardement au raid par la mer… au milieu de leurs terres sans aucunes chances de pouvoir l’atteindre et ainsi augmenter considérablement leurs forces industriel maritime ?

- Euh, well… maybe… yes… I presume… but interesting is que cette cale donne directement accès aux autres plus petites en arrière dans la lagune… well, si vous voulez mon avis, faire sauter le construction de cette cale pourrait bien boucher l’entrée of the port like the sardines did in Marseille you know…

Intéressant ça dis donc… j’me sens tout à coup l’âme d’un marayeur… j’leur vendrais bien des sardines à prix coutant aux ritals… puis ce serait con de s’être bouger les miches jusqu’ici pour ne pas visiter Venise, ça fera surement plaisir à Susan elle qui rêvait de voir la cité des Doges… c’est mon coté romantique…
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Dim 09 Mar 2014, 09:47
L’escadre naviguait bon train avec un Cap Nord depuis plusieurs heures. Devant elle s’allongeait l’Adriatique avec des reflets bleu turquoise mué doucement en reflet cuivré à mesure que le soleil descendait sur l’horizon. Sur son tribord elle laissa l’ancienne République de Raguse d’où Saint-Blaise, perché tout d’or vêtu depuis les hauteurs de l’actuel Dubrovnik semblait les bénir.

Le soleil ne distillait plus que les dernières raies de lumière lorsqu’on vit un point noir dans le ciel peu à peu se transformer en essaim bourdonnant. Les sirènes se mirent en route et tous les équipages en branle. Déjà plongeaient les premiers avions que l’on reconnu aussitôt à leur allure particulière… les Savoia Marchetti S55X étaient de retour, il allait pleuvoir des bombes cette nuit…




Opération Jonquille & Bégonia 42
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 12 Mar 2014, 13:57
La nuit fut longue pour les équipages et pour les machines. En effet, malgré l’unique moteur ronronnant qui propulsait les hydravions et malgré surtout leur imposante taille due à leur double coque la nuit sans lune rendait difficile la localisation des aéronefs bombardier. Ainsi à plusieurs reprises leurs bombes touchèrent nos navires, non sans dégâts d’ailleurs puisque le Croiseur lourd classe Exeter Antarès, le destroyer Mogador L'Eclair ainsi que Le Bonaparte (Croiseur lourd classe Algérie) furent mis hors d’état de combattre pour plusieurs heures.

Dans le même temps, une fois repérée dans le ciel noir d’encre que les searchlight balayaient sans relâche les gros hydravions peu maniables ne firent pas le poids face à la puissante DCA embarqué de l’escadre et c’est ainsi que 11 Savoia Marchetti furent détruits comme suit :


Archie : 2 hydravions
Zénon : 1 hydravion
Susan : 2 hydravions
Nicolas : 1 hydravion
Erwan : des mouettes
Gabriel : d’autres mouettes
Pascall : 1 hydravion
Nono : 1 hydravion
Jean de Bueil : 2 hydravions
François : 1 hydravion


Mais déjà l’aube se levais sur un jour nouveau, seul 5 hydravions bombardiers tournaient encore au dessus de l’escadre…



Opération Jonquille & Bégonia Exeter10
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Dim 16 Mar 2014, 09:20
Une boule de feu arriva droit sur l’escadre tournoyant sur elle-même telle une torche inarticulée attirée inexorablement vers le bas. Menaçant plusieurs navires elle s’abîma finalement en pleine mer entre deux destroyers pour être engloutie par les flots dans un bruit assourdissant de métal hurlant frappant la surface de l’eau qui expulsa des gerbes liquides de plusieurs mètres de haut. C’est ainsi que termina le dernier hydravion bombardier à la mi-journée sans que cet escadron n’ai pu faire de dégâts supplémentaires aux navires Alliée. Déjà ceux touchés dans a nuit était repartis avec pour seules traces des leurs avaries quelques mètres carré de peinture carbonisé ou griffé.


William : 1 hydravion
Alain : 1 hydravion
Marco : 1 hydravion
Davis: 1 hydravion
Gabriel: 1 hydravion


L’escadre allait pouvoir reprendre sa route quand soudain surgit un croiseur Bolzano. Celui-là même qui naguère avait fuit sous les obus conjugués de nos forces venait nous narguer si loin de ces bases… Nous narguer ou nous espionner car même s’il y avait plus discret pour venir nous reluquer sa présence mettait en danger l’objectifs sur Venise. Il fallait donc s’en occuper au plus vite.




Opération Jonquille & Bégonia Plane_10
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 19 Mar 2014, 09:11
L’escadre avait repris la route vers la « Sérénissime » logée en fond de mer Adriatique, protégée par une ceinture d’îles et d’îlots contrôlant l’entrée de la lagune. L’on se trouvait alors face à deux problèmes. Le premier fut le manque d’informations. Bien sur le colonel Thomas Brackenreid avait fait une description ainsi qu’un croquis relativement détaillé dans la mesure où il n’avait fait que transité par Venise pour une nuit mais tout cela manquait cruellement de précision si l’on ne voulait raser la ville entière. Le deuxième paramètre était l’accès à la lagune. Seul 3 passes avaient assez de tirant d’eau mais une simple avarie, une touche sur le fond ou pire, un naufrage piégerait les navires engagés dans la lagune sans qu’ils puissent en ressortir les immobilisant et en faisant des cibles statiques.

La solution consistait donc à tirer à distance mais dès lors il fallait collecter rapidement des informations plus détaillés. C’est à cet fin qu’on envoya tous les avions de reconnaissances disponibles tirés des clichés de la cité des Doges afin de pouvoir régler les visés de tirs au plus juste. Aussitôt dit, aussitôt fait, les grues se mirent en action et un à un les hydravions Alliée prirent leurs envols…



Opération Jonquille & Bégonia Soc-se10
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Dim 23 Mar 2014, 10:24
Telle une ruche bourdonnante le ballet incessant des avions de reconnaissances aériennes ne s’estompait qu’avec la nuit. Aux vols des SOC Seagull américains succédait celui des Fairey Seafox britannique et de leurs homologues français, les Loire 130. Tous ces hydravions bien que lent par la trainée que leur procuraient leurs flotteurs, étaient des productions récente de la deuxième partie des années trente qui avaient déjà fait leurs preuves au cours de nombreuses missions. A leur bord plusieurs systèmes de prise de photographies avaient étés installés à la place des bombes afin de mener à terme la mission de cartographie aérienne de Venise. Celle-ci touchait d’ailleurs à sa fin puisque l’on n’attendait plus qu’une série de clichés afin de compléter le montage photo et de déterminé l’objectif de manière précise  mais surtout afin de pouvoir guider les pilotes lorsque les bombes légères auraient remplacés les appareils photos.

En effet, après consultation des experts en balistique, il s’avéra que des tirs d’artillerie n’auraient  pas la précision nécessaire pour détruire de manière viable les installations en construction sans endommagée fortement la ville en elle-même. Or dans le ce cas précis et vu la densité de population de la « Sérénissime »  tout tir manqué coûterait des vies humaines et civiles inutiles. Bien qu’on ne fasse pas d’omelette sans casser des œufs il apparu donc évident qu’un raid aérien serait la méthode la plus approprié pour mettre hors jeu le chantier naval.

Le dernier Loire 130 approcha « Le Bonaparte », il amerrit sans problème et le film fût aussitôt porté à développer. Une heure plus tard le puzzle des 16 photographies était complété. Sur la gauche, sous la gare de triage ferroviaire qui reliait l’île au continent l’on apercevait distinctement l’objectif sous la forme d’un « M » ou la plus grande cale était presque achevée. Il fallait donc intervenir au plus vite avant que les Italiens n’aient pu ouvrir la forme pour sa mise en service et qu’ainsi ouverte et vide elle ne puisse être bouché par le naufrage sur place d’une quelconque structure.

Quelques heures plus tard l’on briefait les équipages pendant que les équipes de maintenance armaient les hydravions de leurs bombes. La mission n’annonçait périlleuse car sur les photographies l’on distinguait clairement l’arrivée de nombreux camions de FLAK mobile…
De plus, le temps jouait en notre défaveur car chaque heure qui passait permettait à l’Etat Major Italien de prendre des dispositions pour notre interception en mer Adriatique ou dans le détroit d’Otrante. Il fallait donc faire vite…




Opération Jonquille & Bégonia Venise11
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 26 Mar 2014, 10:23
Groupe aéronavale du HMS Rodney, lagune de Venise :

Le Fairey Seafox avait pris large par l’Ouest, survolant le port industriel de Porto Marghera puis repiqué Sud-Est au dessus d’isola di San Giuliano, passa le pont de chemin de fer et fixa dans son objectif la petite île de San Secondo situé juste au nord de l’objectif. Enfin après quelques minutes qui lui avaient semblés des heures le Wing Commander G. Westlake réduisit les gaz, baissa les volets pour faire légèrement piqué du nez son appareil qui prit de la vitesse à mesure que l’altimètre faisait défiler les chiffres. Il obliqua sur son aile gauche afin de prendre en enfilade le quai puis lâcha sa bombe. Aussitôt il redressa, remis les gaz tout en se dégageant par la droite sans demander son reste.
Les quatre bombes sifflèrent dans leurs lugubre décentes et vinrent tour à tour percuté le quai sud, l’eau, le tanker côtier et le toit d’un magasin d’arme.


Opération Jonquille & Bégonia Venise13


Groupe aéronavale de l’USS Saratoga, même endroit :

Moins finaud que ces homologues britannique, le commander Asshley guidât son escadrille sur le campanile de la Piazza San Marco, traversa le Grand canal au niveau du Rialto puis obliqua plein Ouest sur la gare de triage. Il glissa alors sud-Ouest et pris le chantier naval en diagonale lâchant ces quatre bombes de 74 kg sur deux hangars, des véhicules stationné devant ainsi que sur la vedette de patrouille Parthenope qui coula derechef. L’escadrille piqua ensuite plein sud en survolant Poveglia pour retourner à bord avant un deuxième raid.

Opération Jonquille & Bégonia Venise14


Groupe aéronavale du Tonnerre, toujours au même endroit forcément :

Le lieutenant Dubombard, chef d’escadrille à bord d’un Loire 130 pris l’option la plus directe par le sud. Il calla son appareil sur l’île de San Giorgio in Alga qui donnait directement entre les deux quais du chantier naval. Piquant après deux trois envolées afin de tromper les unités FLAK il arriva en raz-motte au dessus du pont du Otto Leonhardt, cargo allemand de 32.000 tonnes amarré à quai sur lequel il déposa littéralement ces deux bombes de 75 kg. Bien évidemment le navire fut fortement endommagé juste à l’entrée de la cale bloquant celle-ci.

Opération Jonquille & Bégonia Venise15


Les raids se succédèrent ainsi toute la journée jusqu'à épuisement des équipages et presque des stocks de bombes. Le nombre d’attaques réussies avaient étés telle qu’à la fin il n’était plus possible de distinguer l’objectif tellement les incendies et les dégâts causés avaient entrainé des émanations de fumée et de poussière. Nous dûment donc renoncer à encore envoyé des raids et l’escadre pu lever l’ancre dans la soirée afin de s’en retourner vers l’Egypte afin de remettre aux autorités militaires compétente les prisonniers délivrés quelques jours plus tot lors de l’opération Jonquille & Begonia.
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Dim 30 Mar 2014, 11:00
L’escadre rentrait en rade d’Alexandrie sous les vivas de la foule en liesse, judicieusement instrumentalisé les jours précédents par les services de propagande Alliées. Sur les quais la foule était tenues à distance par un périmètre de barrières gardé de plusieurs pelotons de MP’s en uniformes impeccables. Une fanfare jouait des airs entrainant alors que les pontes de l’amirauté posaient pour les photographes. Décentrer de ce spectacle d’apparat, plusieurs camions et ambulances à la croix rouge se tenaient prêt à recueillir les prisonniers de guerre. Ceux-ci au nombre de 373 descendirent les coupées qui les ramenaient à la terre ferme en saluant qui la foule qui les équipages de la flotte Alliée qui avait bravés les dangers pour tenter mais surtout pour réussir une opération aussi audacieuse que périlleuse.

Les équipages eux-mêmes réalisaient à peine la folie de cette entreprise et l’incroyable épopée dont ils venaient d’écrire l’histoire. Une fois de plus, ils avaient étés des pionniers en réalisant cet exploit. Une fois de plus, ils avaient parcourus des sentiers encore vierges qui mèneraient vers la victoire finale.  Le débriefing se passa quelques jours plus tard après des permissions ô combien mérités pour tous. Elle commença par une minute de silence en mémoire de ceux qui n’avait pas survécu à cette opération et ils étaient malheureusement nombreux, surtout parmi les commandos. Le reste de la réunion se passa normalement entre flagorneries sur ce qui c’était bien passé et engueulades sur ce qui avait foiré. S’en suivi la dissection en règle d’une reconnaissance aérienne prise quelques jours après les raids aériens sur Venise. La vielle ville avait été épargnée mais la zone militarisé avait souffert. Deux navires avaient été coulés et un troisième fortement endommagé. De nombreux entrepôts et hangars détruits totalement ou partiellement furent répertoriés ainsi que sur les quais des véhicules calcinés et d’énormes impacts de bombes. L’impact psychologique mais également matériel sur le ravitaillement et la construction sur place était énorme.

Encore une fois l’escadre Alliée avait frappée ou personne ne l’attendait et elle avait frappée fort, au plus profond des lignes de l’Axe en Méditerranée, au cœur d’une région que ceux-ci croyaient intouchable.



Opération Jonquille & Bégonia Venise16
Erwan Lafleur
Erwan Lafleur
Tornade
Autre pseudo : Ethan Jones
Nation au Front Atlantique : Nesp...euh... FNFL, what else.
Nation au Front Pacifique : US
Flottille au Front Pacifique : Aucune (poor and lonesome cowboy)
Nombre de messages : 6811
Date d'inscription : 17/02/2008

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

le Mer 02 Avr 2014, 10:10
Les permissions qui s’en suivirent firent place aux réceptions et autres visites officielles si bien que la ville fut en effervescence pendant une bonne semaine encore. Il fût profité de ces moments pour refaire les pleins et les réparations nécessaires aux bâtiments de la flotte et aussi pour définir de nouveaux objectifs. A la réception de nouvel an, l’amirauté en profita elle pour prolonger son « coup médiatique » - bien qu’elle c’était contenté de nous envoyer faire tout le boulot – en décernant aux commandants et équipages une décoration pour l’opération Begonia & Jonquille. Ces deux fleurs sur fond de campanile di San Marco se détachaient sur un ruban bleu et blanc, couleurs commune aux trois nations formant l’escadre Alliée…


Opération Jonquille & Bégonia Madail10


Opération Jonquille & Bégonia (Novembre - Janvier 194…)(Interne)

Après avoir bouté l’Italien hors de la « Mare Nostrum », le Grand Quartier-Général Allié en Méditerranée nous confie une mission de la plus haute importance et de la plus grande dangerosité. En effet, le Haut-Commandement a mis sur pied une opération combinée aéronavale en Mer Adriatique avec pour but d’exfiltrer des prisonniers de guerre alliés évadés de plusieurs camps en Italie via une opération amphibie.

Il fallu toute la dextérité et la discipline de l’escadre pour braver le détroit d’Otrante large de soixante-douze kilomètres et protégé par les nombreux croiseurs du port majeur de Tarente et du port sous domination roumaine de Vläre. Ainsi, infiltrés en territoire hostile, nous avons effectué entre les plages d’Ancona et de Pescara -en arrière des lignes de défense terrestre- plusieurs rotations avec des engins de débarquement (LCA - Landing Craft Assaults) dans lesquels purent embarquer près de quatre cent prisonniers et ceci sous le feu nourri de l’ennemi et sous la menace constante des hydravions bombardiers de type Savoia Marchetti S.55X venus de la Stazione Idrovolanti « Ivo Monti ».

Suite à cela, nous eûmes de la part d’un colonel irlandais des informations concernant la construction à Venise d’installations militaire portuaires de grande ampleur. L’escadre fit immédiatement route vers la Cité des Doges afin d’en effectuer une minutieuse reconnaissance. Suite à cette observation risquée, nous exécutâmes des raids aériens d’une grande précision eut égard de la valeur de la ville, tout en tenant en respect les escadres italiennes venues de Trieste. Une fois l’objectif atteint, le détroit d’Otrante fut à nouveau franchi afin de rejoindre l’Égypte, point de départ et d’arrivée de l’opération où l’escadre fut une fois de plus accueillie triomphalement après avoir mené à terme cette opération aussi audacieuse que périlleuse au cœur des territoires de l’Axe.
Contenu sponsorisé

Opération Jonquille & Bégonia Empty Re: Opération Jonquille & Bégonia

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum