Partagez
Aller en bas
avatar
Vio Morvan
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : US NAVY
Flottille au Front Atlantique : La Tenth Fleet
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 07/03/2014

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique) Américain (Atlantique)

De la FNEO à la Tenth Fleet - Operations Division

le Jeu 14 Mai 2015, 11:10
Recueillement et Salut au Mort sur plusieurs navires Alliés pour honorer la disparition de la FNEO en mer Méditerranée, après la confrontation avec la 6ème et 8ème flottes allemandes.



Les victimes se comptent par centaines et le bilan serait encore plus lourd si les allemands n'avaient pas laissé le navire Atelier du Capitaine PRIGENT recueillir les rescapés et les corps de ses frères d'armes.
Le respect de nos ennemis et leur bienveillance vis à vis de nos collègues est à saluer car le capitaine PRIGENT a pu rentrer sain et sauf à Alger avec toutes les âmes blessées et meurtries de la FNEO.


Le navire Atelier rentrant au port,




Une foule d'hommes et de femmes attendent sur le quai, ils sont là pour les corps et les âmes affaiblis.

Le tri des blessés légers et graves se faisait naturellement, ce n'était pas la première fois que le personnel soignant et les volontaires faisaient ces opérations de classement en fonction des maux et des malheurs des hommes.

Le troisième tri était celui des morts, heureusement que la plaque avec le matricule et le nom de chacun était là pour les identifier, car parfois, les blessures faites aux membres rendaient certaines personnes méconnaissables...

Et enfin le dernier tri, celui des disparus...il suffisait de prendre le registre de chaque navire, et regarder les personnes qui on été retrouvées mortes, blessées, ou vivantes, ainsi on cochait sur le papier blanc devant chaque nom...

Le chef de flotte FNEO Jean CRASS disparu en Mer.
Le capitaine Maxime le BEAULIEU disparu en Mer.
Le capitaine Regis BERANGER disparu en Mer.
Le capitaine Gaby MORINOS disparu en Mer.
Le capitaine Heroux GUILLEMIN disparu en Mer.

Quelque jours après le décompte morbide, on transférait les blessés dans des endroits plus calmes et moins stressant pour aider à la récupération de leurs corps et de leur psychisme.

Les rescapés soignés et valides seront sans doute renvoyés sur le front car la guerre n'est jamais rassasiée...

Plusieurs mois après dans le quartier générale de l'US NAVY...







Fraîchement affecté à la tête de la Tenth Fleet, l'amiral Francis Low
réfléchissait en mâchonnant son cigare.

                                   


"J'ai besoin d'hommes sur le terrain qui connaissent le boulot, pas des petits gars qui ont encore le mal de mer.
Ces capitaines de sous marins allemands ont une sacré expérience et connaissent foutrement bien ce terrain de jeu qu'est
l'atlantique. Il me faut quelqu'un connaissant les sous marins et la lutte
anti sous marine. Voyons voir ..."
Il s'affala dans son fauteuil en prenant une pile de dossiers et les feuilleta
avec attention.
"Celui-ci me parait bien, expérience du terrain dans le pacifique, expérimenté
en lutte ASM et en plus instructeur sur les systèmes de détection ASM. C'est
l'homme dont j'ai besoin pour commander cette division des opérations."

Il continua à feuilleter avec attention les dossiers qu'il avait et en
conserva quelques uns sur son bureau tandis qu'il renvoya les autres aux archives.

"Je dois rencontrer ce Terence Kelly"

----------------

Quelques jours plus tard, on frappa à sa porte et un jeune gaillard entra
dans son bureau et se figea au garde à vous.

- Capitaine Terence Kelly, Monsieur. Vous m'avez convoqué.
- Repos mon garçon. Je suis l'amiral Francis Low, on m'a affecté à la 10eme
  flotte nouvellement créée pour faire face à la menace sous marine en
  atlantique. J'ai besoin d'une équipe opérationnelle sur le terrain et je pense
  que vous êtes la personne idéale pour en prendre la tête. Vous êtes
  instructeur actuellement ?
- C'est exact amiral, je donne quelques tuyaux sur les systèmes d'armes ASM
  et plus particulièrement sur les techniques de détection.
- Parfait, ça vous dit de retourner sur le terrain et de prendre en main une
  flottille de chasseurs ASM ? On se prend une raclée avec ces sous marins
  allemands qui trainent dans l'Atlantique. Si on ne fait rien on ne pourra plus
  tenir l'Europe.
- Euh, c'est que je n'ai jamais eu de commandement.
- J'ai lu votre dossier, vous êtes futé et vous vous en sortirez très bien.
- Quelle sera ma mission ?
- Montez une équipe et occupez vous des sous marins, nous devons retrouver une
  supériorité maritime en Atlantique. C'est votre mission principale. Protégez
  les convois et notre flotte de surface, tenez vous aux aguets pour
  intervenir rapidement si notre division du renseignement flaire quelque
  chose. Vous pourrez compter sur toutes les forces ASM alliées en Atlantique
  pour vous donner un coup de main mais je veux des résultats.
- A vos ordres amiral. Ce ne sera pas chose facile mais je me donnerai à fond
  pour cela.
- Je vous ai sélectionné quelques hommes. Une flottille des forces françaises
  libres vient de prendre le bouillon en Méditerranée et leur commandement y est
  passé. Les français nous les mettent à disposition pour nos forces suivant
  nos besoins. Attention, les russes sont sur le coup également. Il y a des
  gars expérimentés parmi eux. Vous êtes libre d'aller piocher dans les jeunes
  recrues également si besoin mais il faudra les former.
- Merci amiral, je vais y jeter un œil et constituer une 1ere base pour
  commencer. Je vous laisse, c'est pas le boulot qui manque du coup.


Il salua et tourna les talons.
2 jours plus tard, l'amiral avait sur son bureau la liste des capitaines
affectés à sa division des opérations, il ne manquait plus que sa signature :


- Commandant Terence Kelly
- Capitaine Vio Morvan
- Capitaine Claude Prigent
- Capitaine Eric Ar Men
- Capitaine Nich Mac Wester
- Capitaine Austin Hall
- Capitaine John Clark

Un blason dessiné au crayon y était joint.



L'amiral le regarda en souriant.
"Et voilà même un beau blason pour notre nouvelle flotte."



HRP: Je souhaite de belles confrontations avec nos amis de l'Axe et une belle coopération avec nos collègues Alliés  
Je ferai un petit RP pour le recrutement car on aura besoin d'être un peu plus nombreux à l'avenir.

Merci de nous avoir lu.
avatar
Vio Morvan
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : US NAVY
Flottille au Front Atlantique : La Tenth Fleet
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 07/03/2014

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique) Américain (Atlantique)

Re: De la FNEO à la Tenth Fleet - Operations Division

le Ven 13 Nov 2015, 15:45
Dublin, fin du mois de septembre, par une douce matinée baignée d'un soleil naissant, six ombres se dirigent vers un immeuble portant le drapeau américain.
Ces ombres s’avancent doucement vers la bâtisse pour ne faire plus qu'une avec l'ombre de celle-ci.

Visage dur et regard froid, stature qui impose le respect, mains qui ont perdu depuis longtemps leur douceur, l'amiral, assis sur son fauteuil, les attend.
Six heures du matin et déjà très alerte, il finit la paperasse qu'on lui a donnée la veille. Les nuits blanches sont pour lui une deuxième vie, une vie qui lui a permis de se préserver du danger, d'esquiver les torpilles et de se tirer de situations perdues. Cette habileté, il ne veut pas la perdre, même sur la terre ferme, même s’il est loin du front qui appartient désormais à ses hommes, à ses capitaines.

L'arrivée de ses officiers lui apporte un sourire, discret mais sincère.

Ils sont en uniforme, ils ont le menton haut et fier.
Lors du salut, l'amiral sourit de nouveau car les français du groupe gardent la paume visible alors que les américains la cachent. Il n'en prend pas ombrage, au contraire, cela révèle leur respect pour leur pays et il les comprend tout à fait.
Leurs visages ne montrent aucune faiblesse, mais la fatigue est là, le Pacha le voit bien. Il remarque les cernes profondes, les rides de concentration et les vaisseaux écarlates dans les yeux de ses capitaines.

- « Capitaine Kelly, Capitaine Morvan, Capitaine Prigent, Capitaine Ar Men, Capitaine Hall et Capitaine Mac Wester ! REPOS ! 
Allez-y Kelly, faites-moi votre rapport. Prenez votre temps, je veux tout savoir.

- Bien compris, mon Amiral ! »

Kelly reprend doucement son souffle, respire calmement et se lance dans le récit de ce mois éreintant et éprouvant.
Les cinq autres officiers connaissent déjà l'histoire et elle défile dans leurs yeux marqués à vie, par les flammes, les explosions, les flaques noires des navires éventrés, les blessures de leurs équipages...



« L'opération KRAKEN a commencé mi-août. L’objectif que vous nous avez fixé était de chasser de la Mer d'Irlande les sous-marins allemands qui s'y trouvent, sous-marins qui
empêchent nos cargos d'arriver et nos jeunes de s’entraîner sans risquer de se faire couler.
Nous sommes donc partis avec un Atlanta, quatre Faraguts et notre navire atelier.
Pendant les trois semaines qui ont suivi, nous avons sans relâche chassé les sous-marins dont la position a été donnée par nos convois. La partie n'était pas gagnée d'avance car leurs capitaines ne sont pas des novices, ils sont expérimentés et utilisent des techniques qui mettent en échec nos radars ou nos stratégies.
Nos veilles de nuit ont payées et vos conseils nous ont permis de toucher au but.
Nous sommes sûrs de la disparition de huit sous-marins ennemis ; deux ont à priori fui et nous avons pu repousser la limite du front jusqu'à la pointe SUD OUEST de l'Angleterre au niveau de la ville de Trevescan. »

Le capitaine Kelly s'arrête un moment de parler, regarde ses frères et lit la même expression de douleur dans leurs yeux, puis reprend son récit.

« C'est justement au niveau de cette ville que nous avons été surpris, nos navires naviguant en "CROSS", l'Atlanta au milieu de la croix et les Faraguts en pointe de celle-ci.
Nous voguions plein SUD à la recherche d'un sub observé à la jumelle, mais le brouillard anglais nous a caché l'apparition de plusieurs croiseurs et destroyers allemands...Nous sommes arrivés à toute vitesse sur leur flanc. Leurs canons pointés sur nous ont tiré tous ensemble...et c'est là que l'enfer a commencé... Le Jour Sang de Trevestan ! »



Des raclements de gorge se font entendre, les blessures du capitaine Mac Wester et Morvan se réveillent et, les dents serrées, Kelly hurle en silence la perte de son bâtiment.
Quant aux capitaines Prigent, Austin et Ar Men, les yeux humides, ils se souviennent des blessés et des morts récupérés.
L'amiral les observe en silence, partage leurs sentiments et leurs frustrations...
« Et ce ne sont pas les dernières malheureusement » pense t-il.

- « A la vue des allemands, nous avons tous viré OUEST mais ce n'était pas assez rapide...Mon Atlanta a pris des obus perforants qui l’ont traversés de part en part. J'ai eu une voie d'eau importante que mon équipage a géré, par contre...Nous avons perdu d'un coup les deux Faraguts qui étaient postés à mon EST, ceux des capitaines Morvan et Mac Wester...Le premier a été coupé en deux et le deuxième encore à flot mais en flammes...
Avec les capitaines Hall et Ar Men, nous sommes remontés NORD sous les obus allemands mais la vitesse des navires nous a permis de nous extirper assez rapidement...C'est à ce moment que l'Atlanta a été touché par une torpille du sous-marin qu'on chassait auparavant.
La torpille a frappé l'endroit de la coque que mon équipage avait rafistolé et a provoqué une déchirure de la structure ; en plus du trou béant, des multitudes de brèches se sont ouvertes...J'ai alors ordonné à l'équipage de quitter le navire...
Et c'est de là que vient notre 8ème victoire car le capitaine Ar Men, couvert par le capitaine Hall, est allé chercher ce sous-marin, dans un désir de vengeance non contrôlé que seul peut provoquer ce genre de moment apocalyptique où tout n'est que flammes, ordres, bruits de canons.
Le sous-marin a subi de gros dommages, les mortiers ont touché et déformé la coque. Le sous-marin était en manœuvre de plongée, donc pas loin de la surface. J'imagine du coup que le capitaine a demandé à remonter au plus vite avant que cela ne soit trop tard.
Il a surgi entre le capitaine Hall et Ar Men. Ils auraient très bien pu l’achever mais il y a eu une entente tacite, à travers le canal optique, avec nos ennemis.
Et c'est là, mon Amiral, que le capitaine Prigent, aidé de Hall et Ar Men, a pu récupérer les blessés et les morts. Par chance, le capitaine Morvan et Mac Wester s’en sont sortis avec des blessures superficielles mais on ne peut pas dire que c'est le cas pour tout le monde.
Les allemands ont, quant à eux, sauvé leur équipage mais ont sabordé leur sous-marin pour, j’imagine, faire disparaître l'ENIGMA qui s'y trouvait...



- Merci capitaine pour votre récit. J'en conclus que vous êtes tombés dans un piège. Les allemands vous ont appâtés avec ce sous marin.
Vous avez dû attirer l'attention de leur état major. Après que vous ayez coulé en trois semaines sept sous-marins, ils ne pouvaient pas se permettre de perdre encore d'autres subs avec une telle cadence.
En cela, je vous félicite, capitaines, car vous avez montré votre efficacité et vous avez rempli largement mes attentes...Pour les pertes, vous n'y pouvez pas grand chose malheureusement. Vous vous êtes trouvés par surprise sous le feu de canons de gros calibres. Les allemands avaient bien préparé cela...et c'est une habitude chez eux...
En tout cas, je constate que chaque capitaine a coulé son requin allemand et même plus pour certains. Vous n'avez plus rien à prouver en ce qui concerne la chasse aux sous marins.
Cela vaut bien un cigare de ma réserve personnelle pour chacun de vous et, pour ceux qui ne fument pas, faites un heureux en l’offrant.
Vous pouvez disposer, capitaines. Reposez vous, soignez vos blessures et surtout divertissez vous, profitez et partagez ces moments avec votre équipage et vos frères. Cela ne peut que faire du bien à tout le monde et aux disparus.
Ah! Une dernière chose, j'ai fait une demande pour avoir des nouvelles recrues et ainsi compléter votre flottille.
J’espère que des volontaires seront disponibles pour vous rejoindre.
Je vous contacterai quand j'aurai du nouveau.
ROMPEZ !

Et n'oubliez pas de peindre un beau sous-marin sur vos coques, capitaines de la TENTH! »


                                                                                                 
avatar
Vio Morvan
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : US NAVY
Flottille au Front Atlantique : La Tenth Fleet
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 07/03/2014

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique) Américain (Atlantique)

Re: De la FNEO à la Tenth Fleet - Operations Division

le Dim 15 Mai 2016, 15:48
Mois de Mai,


Encore une nuit blanche qui se dessine, l'Amiral Francis Low, à son habitude grogne devant la pile de documents à regarder et signer.

- « C'est dingue ! Les montagnes de dossier me font regretter les ennemis d'hier...voilà mon nouveau front...le front administratif envoyé par les ronds du cuirs qui n'ont jamais vue un canon allemand dans leurs jumelles qui se tourne vers vous pour vous balancer une salve...enfin bref...ça sert à rien de gueuler, ça va pas me tuer les piles de dossier devant moi...Pffff (petit sourire ironique)
Heureusement que ma demande d'avoir un assistant à été validé ».

 Cet assistant est l'ancien capitaine de la Tenth, John Clark, il assistait le chef de Flottille Terence Kelly sur l'Atlanta, mais pendant “Le Jour Sang de Trevestan”, il perdit l'usage de son œil gauche, emporté par un éclat de métal de l'Atlanta.

Grâce à la demande de l'amiral, il a put trouver une affectation qui lui convenait. C'est vrai qu'il n'est plus sur la mer, mais travailler pour le très respecter amiral n'est pas si mal et puis cela lui permet de savourer les anecdotes de ce géant de la mer.

 Il était en train de marcher à vive allure dans les couloirs, le travail d'assistant n'est pas de tout repos et entre les requêtes de son patron, les courriers à envoyer, tuer quelques piles de documents, seconder le Pacha pendant les réunions et surtout les nuits blanches à répétition...Il ne devait pas être de service la nuit mais comment résister à l'envie de seconder cet homme de la mer qu'est l'amiral Low 24h/24. Plus d'une fois il s'est fait engueuler par le Pacha qui lui ordonnait d'aller dans sa “couchette”.


- « Nom de ...CLARK ! Arrêter de tituber, et rentrez dans votre cabine, vous me servez à rien dans l'état où vous êtes...
-Mais Amiral...
-On ne contredit pas un supérieur!!! Aller à la cabine, de suite!!! sinon je vous ordonne de prendre une journée de repos!!!
-Non mon amiral...enfin oui...je vais de suite me reposer, je reviens dans cinq heures! »

 Quoi de plus horrible pour lui d'avoir des jours de repos...car il n'avait pas grand chose à faire dans le camp, à part aller à Dublin et profiter des services qu'elle offre...mais la culpabilité le prend vite, quand il se met à trop réfléchir et à penser...le travail avec Low lui permet justement de se concentrer sur une tache et de se sentir utile...parfois il en oublie presque ça nouvelle invalidité et la douleur qui le lance parfois.


 Minuit trépasse, les heures défiles, les ombres de l'amiral porté sur le mur bougent peu... à part peut être ses bras qui reproduisent des mouvements répétitifs pour « torcher » son nouvel ennemi que son les dossiers.
3 Heures du matin, il entend les pas de son assistant dans le couloir, 5 heures sont passés en un clin d’œil...
Il entend que Clarck se dirige vers la petite cuisine pour faire un café pour son Pacha...Puis le bruit de la porte d'entrée qui s'ouvre...c'est rare à cette heure...les pas se rapprochent...mais sont stoppés net par l'intervention du très énergique assistant revigoré par la nuit de 5 heures.
Le couloir est assez sombre, les lumières sont tamisés et on discerne à peine le visage et les insignes que porte l'individu.


- « Halte, veuillez vous identifiez ! Il n'est pas courant d'avoir des visiteurs à cette heure !
-Hoho mais avec joie ! Plein de fougue à 3 heures du matin, j'aime ça ! Hahaha »


 C'était une voie grave, chaude et rieuse mais lourde...lourde d'expérience, lourde d'années passées, lourde d'autorité.
Et le corps de CLARK le sentie tout de suite, il était déjà sur le qui-vive, mais c'était plutôt un garde à vous que son corps avait envie de faire...


- « Je suis le Contre Amiral James Fownes Somerville et je venu voir mon cher cow-boy Low pour qui j'ai un dossier.
-A...A...A.AMIRAL!!!PARDON!!!VEUILLEZ M’EXCUSEZ!!!JE NE VOUS AI PAS RECONNUE !!! JE VOUS EMMENE DE SUITE VOIR L'AMIRAL LOW!
-Haha détendez vous « Kid » se n'est pas un problème, c'est aussi ma faute de venir à une telle heure et je préfère vous voir ainsi qu'a feignasser comme certain rond de cuir...alors repos, détendez vous et je vous suis. »
-DE SUITE AMIRAL !!!
-Haha tout doucement vous allez réveiller tout le bâtiment...si c’est pas déjà fait. (Petit regard amusé).
-Oui... »

 Un peu honteux qu'il était Clark, mais le rouge sur ces joues ne se voyait pas dans la pauvre lumière du couloir.



 Les deux hommes parcourt ce qu'il reste de couloir et s'engouffre dans la pièce du « Cowboy ».

- « Amiral ! Voici le Contre Amiral James Fownes Somerville ! »

 L'amiral Low se lève et se dirige vers son confrère, sans mot de politesse ou de salut.
Les deux hommes se regardent avec un regard d'acier, se jugent. L'assistant se sens tout petit à côté de ses deux géants et aucun mot ne sort de sa bouche. Il patiente pendant de longues secondes qui lui paraissent des minutes...Puis les deux hommes se prennent par l'épaules et firent une accolade bien viril, remplie de rire et d'échanges verbales un peu rudes.


- « Alors comment va mon anglais préféré ?
-Ma fois pas mal du tout, je suis de passage à Dublin pour quelques réunions et paperasses administratives et je ne pouvais pas m’empêcher d'aller embêter mon cher américain.
-Tu as vraiment du temps à perdre toi ! (Regard complice)
-Si seulement ! (Sourire)
-Alors, venez-en aux faits, pendant se temps allons nous asseoir sur les fauteuils ça sera beaucoup plus confortable pour apprécier votre compagnie.
-Je vous suis !
Alors...j'ai mis la main sur un dossier « Top secret » qui vous était destiné, mais j'ai pas pu m'en empêcher et j'ai ouvert par « maladresse » la lettre contenant les feuilles. Après une brève lecture je ne pouvais que venir moi-même vous l'apporter pour savourer votre réaction.
-Ha oui ! Faite moi voir ça !
-Tenez ! » ( Sourire )


 L'amiral Low prend la lettre contenant le dossier, l'ouvre, puis commence à le lire.

 Pendant ce temps l'assistant Clark donna les dernières nouvelles qui jugea importante concernant le front maritime au Contre Amiral. Somerville observe Low du coin de l’œil et remarque combien la lecture de se dossier fait plaisir à son confrère.

-Alors Low ?
-Comment j'ai pu oublier ça c'est impardonnable !
Je suis vraiment trop pris par toute cette paperasse au point d'en oublier le temps.
Cela fait déjà un an, un an que j'ai officialisé la création de la Tenth Fleet et pour une fois la lecture d'un dossier m'est agréable.

- « Tenez lisez le capitaine Clark.
-Oui Monsieur !
-Pendant ce temps là je vais aller chercher de quoi fêter ça. Il faut en profiter car les événements heureux ne sont pas si nombreux ces dernières années.
-Attendez Amiral je vais m'en occuper !
-Non, n'en faite rien cher Clark, asseyez vous et lisez, j'ai envie de servir cela moi même. »

 L'amiral Low se dirige vers ça commode, l'ouvre et en sortie trois verres en cristal puis une belle bouteille de whisky.
Il pose tout cela sur la table entouré par les fauteuils, s'assoit, puis commence à remplir les verres d'un doigt du liquide ambré.
La lumière tamisée, les verres en cristal, donne au whisky une couleur or, un vrai régale pour les yeux.
Les deux amiraux sont assis l'un en face de l'autre, et le jeune Clark, assis au milieu, un peu tendu, boit tout se qui se passe autour de lui, il a dut mal à réaliser...D'être avec ces deux hommes important et respecter, il se dit à lui même qu'il gardera cette scène jusqu'à sa mort, qu'elle restera sans doute un de ces moments rares que très peu de gens peuvent vivre.

- « Alors, « Kid », on rêvasse !
-Ho veuillez m’excuser, messieurs ! Je vous lis le résumé de suite ».

                                   "Rapport de la Division des Opérations après un an d'activité, Capitaine Terence Kelly"

L'objectif principal de la « Division des opérations » était de former une flottille de lutte anti-sous marine pour contrer la supériorité des flottes allemandes dans l'atlantique.
La flottille devait également se constituer des effectifs durables pour mener à bien sa mission sur le long terme et au passage former ses nouveaux membres.

EFFECTIFS:


La flottille était constitué à ses débuts de 7 capitaines en services.
Le capitaine John Clark aillant perdu son œil après l'incident du « Jour Sang de Trevestan» à été réaffecté aux côtés de l'amiral Low.
Les capitaines Lenny Nero, Lyzzie Lynch, John Pollard et Tom Tonerre ont par la suite rejoins les
effectifs.
La formation de ces capitaines est encore en cours mais est presque achevée
pour deux d’entre eux.
Les effectifs de départ sont eux pleinement opérationnels.

THEATRE DES OPERATIONS :


La flottille à opérer principalement dans le canal St Georges afin de sécuriser les convois qui arrivent et protéger les jeunes capitaines lors de leurs premières sorties en Atlantique.
Elle a également opérer dans l'Atlantique Nord et la Mer du Nord afin de garantir la domination alliée et apporter une couverture ASM au flottilles alliées.

COOPÉRATION AVEC LES FLOTTILLES ALLIÉES :


La coopération inter nations et inter flottilles à apporter beaucoup à la Tenth Fleet.
La collaboration avec la FORCE C et la FANA fut très agréable et permis aux capitaines de naviguer auprès de personnes d'expériences.
Que du bon est à retirer des ces événements.

BILAN DE LA CHASSE ASM:


Malgré quelques pertes de navire, la chasse porte ses fruits avec 14 sous-marins directement coulés par la flottille. Plusieurs autres ont au moins subit des avaries de notre part et on soit été coulé par des alliés, soit ont réussi à s'échapper.


 Le capitaine Clark, lève les yeux est voit les deux Amiraux jouer avec leurs verres, puis, l'invite à prendre le sien.
Les trois personnes se lèvent, rapprochent leurs verres...

-"Mon cher Amiral Low, « Kid », un toast, pour le premier anniversaire de cette nouvelle flottille qui est sur la bonne voie, un toast à nos soldats où qu'ils soient, un toast à nos familles biens aimées...and of course God Save the Queen » (Clin d'oeil) Wink
L'Amiral Low rie de bon cœur, accompagné par son jeune assistant...puis les trois hommes prennent une gorgé de se bon whisky qui leur apportèrent une agréable sensation...




HORS RP.


Chères Dasbootiennes, Dasboutiens,

J'espère que ce petit RP vous à plut.

On à fait se RP pour partager le faite que la Tenth Fleet fête aujourd'hui son premier anniversaire, elle souffle sa première bougie la chipie =D

La Tenth fleet se compose maintenant de 10 membres, les trois derniers sont très récents et on va faire en sortent de bien les formés pour qu'ils puissent s'amuser et apprécier le jeux comme il se doit.

Ce petit RP sert aussi à remercier toutes les flottilles alliées comme la FANA, la FORCE C et bien sûr toutes les autres avec lesquelles on s'est battu, entraidés et partagés.
Je n'oublie pas non plus les indépendants pour leurs informations.
Si la Tenth est en arrivé là c'est en parti grâce à vous. ^-^

Gros merci aux modo, et admins pour leur travail constant sur DasBoot, qui permet à notre flottilles d'évoluer et de passer des bons moments.

Gros clin d’œil à nos partenaires de jeux, les axiens ^-^ avec qui on passe de bons moments quelque soit l'issu =)
J'espère qu'on vous le rend bien.  


Tout les capitaines de la Tenth vous souhaite bon jeux et bonne continuation à tous.  

Bien à vous.

La TENTH FLEET – Opération Division

Contenu sponsorisé

Re: De la FNEO à la Tenth Fleet - Operations Division

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum