-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

Aller en bas
Un Homme ordinaire
Un Homme ordinaire
Bonne brise
Autre pseudo : Capitaine Nemo
Nation au Front Atlantique : Toute
Nation au Front Pacifique : Toute
Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 10/06/2010

Opération Charriot Empty Opération Charriot

Lun 09 Aoû 2010, 01:05
Après avoir franchi le rideau de mines défendant le port de St Nazaire, le HMS Campbelltown vit passer à côté de lui les vedettes chargées de commandos.

Elles fonçaient à pleine vitesse vers leurs points de débarquement qu’elle
s atteignirent rapidement avant de se délester de leurs hommes et de repartir en mer pour leur sécurité.
Alors, la fête que les anglais avaient concocté
e sur le dance floor des allemands commença.

Pour commencer, pétards !!
Plusieurs explosions retentirent dans le port et autour de St Nazaire.
Les commandos eux furent rejoin
ts par des guides résistants chargés de les conduire jusqu’à leurs objectifs respectifs pendant que d'autres FFI s'occupaient de sabotages divers.
Sauf qu’évidemment, rien ne se passe jamais comme prévu.
Deux groupes de commandos restèrent bloqués devant un nid de mitrailleuse bien garn
i et aidé par une flak légère particulièrement hargneuse.
Mais l’opération
ne se déroulait pas trop mal … du moins pour le moment.

De son côté, le commandant de la petite garnison du port était dans tous ses états.Il courrai
t à moitié nu car sorti de son lit après avoir vaincu les draps qui le retenaient,il faut dire que même les draps faisaient de la résistance aux allemands, en hurlant à ses subordonnés pas plus réveillés que lui ce qu’il se passait.
C’est alors qu’un motard arriva dans son side car flambant neuf au PC allemand.

Her Général !! C’est une attaque contre le port de St Nazaire.

Sans rire pauvre crétin ?! Tu peux pas me donner des infos plus précises ?!

Si Her Général. Des troupes ont d’ores et déjà débarqué et sont en train de progresser dans l’arsenal et aux alentours des docks.

Voilà qui est mieux.

Le Général se retourna et saisit son combiné pour demander de l’aide
aux garnisons voisines.

Allô ?! Opérateur ? Allô ?! ALLO !!!!! MAIS BORDEL DE MERDE VOUS ALLEZ ME RÉPONDRE OU JE VOUS
ENVOIE DES STUKAS SUR LA GUEULE !!!!!!!!!!


Le Général lâcha le combiné et frappa le téléphone.
Le résultat était dessiné à l’avance. 1-0 pour le général, vainqueur par KO.
Prochain adversaire : la radio !!
Il sortit du PC en s’habillant et monta dans le side car en regardant le pilote en train de fumer une cigarette.

En selle toi !! Amène-moi au poste radio du port.

C’est alors que le valeureux side car traversa une ville en panique totale, avec son passager injuriant les soldats paniqués et en leur
promettant les pires châtiments si ils n’allaient pas au combat sur le port.
Arrivé au poste radio, à l’intérieur du secteur de défense alleman
d très bien défendu, le Général ne put que constater que le mât de l’antenne faisait désormais ami-ami avec un buisson d’orties et que le local de la radio était dispersé en formation chaotique un peut partout dans la zone.
A bout de nerfs, il ordonna au malheureux conducteur du side car de rejoindre le PC opération.
Ce fut rapidement fait et le Général entra dans la salle de commande où son adjoint était certes plus calme mais tout aussi dans le brouillard.

Colonel !! Je veux savoir ce qui se passe.

Général, des troupes ont débarqué dans le port et se sont emparées de plusieurs secteurs notamment d’un bon nombre de batteries de défense côtière.

Ils vont débarquer. Bon sang. Je veux que tout ce qui peut lancer un obus, une roquette ou même une pomme de terre soit réquisitionné et mis en batterie pour accueillir la prochaine vague de débarquement.


A vos ordres Her Général !!

C’est alors que tous les canons disponibles furent mis en batterie vers le large.
Ce
t arsenal hétéroclite allait du Pak 36 au Schneider de 155 mm capturé aux français en 1940 en passant évidemment par le bon vieux 75 lui aussi capturé et par le célébrissime flak 18.

La situation traînait en longueur. Les commandos de sa majesté avai
ent rempli leur mission mais tenir ces points allait être difficile si le Campbelltown n’entrait pas rapidement dans le port !!
Aussitôt dit, aussitôt fait.
Sauf que c’est à vitesse maximal
e que le destroyer chargé d’explosif pénétra dans le port … frôlant largement les 7 nœuds !!
Tous feux éteints, le navire anglais traversa sans encombre l’entrée du port et se dirigea vers le dock Normandie.
Son équipage ne l’avait pas encore quitté et les manœuvres d’abandon étaient en cours, calmement et professionnellement.

De son côté, le Général semblait moins serein …et l’annonce faite d’un veilleur signalant l’entrée d
ans le port d’un navire de moyen gabarit ne rendit son sang que plus bouillant.

Colonel, faites transmettre par tous les moyens que vous avez et qui peuvent exister l’ordre de foutre en l’air ce damné bateau de débarquement !!

Jawohl !!

Toutes les pièces d’artillerie, de flak, anti char, d’infanterie ou de parade ouvrirent le feu sur le Campbelltown.
Et c’est une véritable grêle d’obus qui s’abattit sur le brûlot qui passa du statut de navire à celui de passoire.
Crachant de la fumée par chaque orifice, le destroyer avançai
t encore plus lentement … mais il avançait !!

De son côté l’équipage du Campbelltown décida, au
x vues des dommages que le navire subissait, que servir la Grande Bretagne était plus important que sauver leurs vies.
Tous choisirent de rester. L’un des marins envoya à la flotte le message suivant grâce au dernier projecteur du bord.


Le navire sombre et ne pourra pas rejoindre son objectif sans l’équipage à son bord. Nous restons et conduirons la mission jusqu’à la fin. Vive l’Angleterre !! Vive le Roi !!

Aucune réponse n’eu
t le temps d’être transmise car quelques secondes après la fin du message, le Campbelltown avait rejoint son objectif … et c’est dans une formidable explosion qui illumina la ville comme en plein jour, que le dernier soupir du HMS Campbelltown, fier navire de sa majesté et fidèle défenseur des nations libres, fut rendu et ce avec les honneurs d’un sacrifice humblement consenti pour le monde libre.

La suite de l’Opération Charriot fut rapide.
Les commandos rejoign
irent les vedettes pour leur retour en Angleterre.
La mission accomplie et une fois les vedettes au sein de la Flotte, chaque navire tira une salve de trois coups en l’honneur des marins du
Campbelltown.

L’Opération était terminée et toute la Flotte regagnait l’Angleterre sous un soleil victorieux.
L’objectif avait été détruit plus qu’il ne le fallait selon les services de renseignemen
t après le passage d’un appareil de reconnaissance Lysander au dessus de St Nazaire.
L’analyse des photos avait montré que le raid avait été un succès plus grand qu’escompté car au
x vues des dommages du port, celui-ci allait être indisponible pour un bon mois.
Le sacrifice de 37% des commandos et de tout l’équipage du Cambelltown en valait la peine.
Un Homme ordinaire
Un Homme ordinaire
Bonne brise
Autre pseudo : Capitaine Nemo
Nation au Front Atlantique : Toute
Nation au Front Pacifique : Toute
Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 10/06/2010

Opération Charriot Empty Re: Opération Charriot

Dim 15 Aoû 2010, 20:23
Le Doc avait été rassurant, James n’y laisserait pas sa jambe.
N’empêche, originale comme blessure : un fragment d’obus de DCA allemand dans la cuisse, c’est pas banal !!
Et sans compter cette vedette qui tient la mer comme une feuille de noisetier.
Ballotté, prenant des embruns de mer dans la figure une fois sur deux … au moins la plaie sera désinfectée !!
Pouvant tout de même se tenir debout, James observa les autres navires de la flotte. On y voyait bien malgré la légère brume.
Par bâbord, l’ombre menaçante du HMS Belfast, derrière, l’étrave tranchante du HMS Tartar. Une chose est sûre, on ne pouvait pas se plaindre de l’escorte.
Peut-être pouvait-on se plaindre de cette mer trop agitée pour que les commandos puissent être transbordés sur un autre bâtiment.
Le retour en Angleterre se vit plus combatif que prévu avec une sortie apparemment imprévue de bâtiments allemands du port français de Brest.
Mais les frêles vedettes étaient bien protégées et malgré les dommages reçus pour certaines par les mines qui grouillaient devant St Nazaire elles avançaient toujours vers la Grande Bretagne et ça ne faisait aucun doute qu’ils se dirigeaient sur le bon cap : un grain arrivait droit devant.

Après encore quelques heures en mer, la vedette arriva au port où une petite foule les attendait. La BBC n’avait pas encore annoncé le succès de l’opération de peur que les navires rentrant au bercail ne soient interceptés par une éventuelle escadre allemande ou pire, par la Luftwaffe !!
En tous cas, James lui n’eut pas le droit au bain de foule mais plutôt à un tour d’ambulance.
Quelle arrivée peu glorieuse pour un homme qui avait laissé sur le sol français deux copains, mais il se dit qu’ils n’étaient pas morts pour rien.
C’était déjà ça.


HRP : Toujours en attente des screens de leur VLT au port pour valider le retour de tous les commandos au port de la part des joueurs suivants pour clore le scénario :
- Von jacobsky
- Tim Barclay
Flavie
Flavie
Tornade
Autre pseudo : Amalia di Grammonte
Nation au Front Atlantique : France
Flottille au Front Atlantique : -
Nation au Front Pacifique : Aucune
Flottille au Front Pacifique : -
Nombre de messages : 6172
Age : 33
Date d'inscription : 07/10/2009

Infos
Nationalité: Italien

Opération Charriot Empty Re: Opération Charriot

Mar 17 Aoû 2010, 22:57
Compte rendu de Scénario :


La présence du dock Normandie était un risque trop grand pour la Royal Navy qui pouvait voir réparer les navires capitaux allemands dans le port de St Nazaire comme si ils se trouvaient à Kiel.
Il fallait donc agir et au plus vite.
La réponse fut donner sous forme d'un raid de commandos ayant pour but de dégager la voie à un navire vétuste reconvertit en brûlot.
Le but de l'opération était de détruire la porte principale du dock Normandie et donc de le neutraliser pour de bon.

Après un départ rapide, le mauvais temps empêcha pendant de nombreuses heures le transbordement des commandos et l'avarie de compas du S.S. Chiltern, le transport des commandos chargé de les amener aux vedettes une fois celles ci en mer, fit que le transbordement se fit lentement : les vedettes ne trouvant pas le Chiltern.
S'en suivit une attaque d'une petite flottille allemande non identifiée (HRP : PNJs) juste avant que le rendez vous avec le HMS Campbelltown, le brûlot choisi par l'Amirauté, ne soit effectif.
Celui ci se joignit à l'escadre avant de partir sous bonne escorte vers St Nazaire.

Le voyage se déroula sans soucis pour le groupe du brûlot. L'arrivée à St Nazaire se fit elle aussi relativement calmement, ne signalant qu'un barrage de mines ennemi plutôt accommodant.
Le raid fut un franc succès malgré le fort taux de pertes des commandos ainsi que l'équipage complet du HMS Cambelltown qui s'est volontairement sacrifié sur l'autel de la liberté.
Le retour jusqu'en Angleterre fut plus énergique.
En effet, plusieurs bâtiments de l'Axe sortirent de leurs ports pour frapper l'armada Alliée sur le retour, entrainant la perte d'une des vedettes chargée de commandos blessés.
Cela n'empêcha pas les autres vedettes de rejoindre différents ports britanniques et de remettre les commandos aux soins des hôpitaux anglais ainsi que de recevoir tous les honneurs.

En conséquence, le port de St Nazaire est bloqué et totalement inaccessible par n'importe quel navire pendant un mois à compter de ce jour. Il n'y a pas de dates fixe pour son retour en fonction normal. Il n'y a pas d'incidence sur ses stock ni son importance. Cet état est sans appel.



Scénario Terminé.


Merci a ceux qui ont participé.
J'attends le nom des médaillés et à part ceux des VLTs pour une médaille spéciale.
[ J'ai la Force C et les Wikinger déjà, Force N des noms SVP, pour les autres je vous attends ^_^. Précision aux allemands, je comptabilise que les joueurs ayant intercepté le brûlot, les vedettes ou leur escorte rapprochée.
Merci de votre honnêteté]

Contenu sponsorisé

Opération Charriot Empty Re: Opération Charriot

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum