Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

Aller en bas
William Spaekling
William Spaekling
Tempête
Autre pseudo : Sam Tyrrel
Nation au Front Atlantique : Grande Bretagne
Flottille au Front Atlantique : Home Fleet
Nation au Front Pacifique : Commonwealth
Flottille au Front Pacifique : East Indies Fleet
Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 22/08/2008

Infos
Nationalité: Britannique/Commonwealth

Objectif Darwin Empty Objectif Darwin

Jeu 28 Mai 2009, 16:24
Après tant d’année passer dans l’ombre de ses supérieur, Sam Tyrrel pouvait enfin prouver sa valeur au commande du submersible HMS Remora. A quarante ans, il n’avait plus de tant à perte. Mais les ordres sont les ordres, alors que le gros de la flotte japonaise était signalé au nord de Port Moresby, on l’envoyait à Darwin pour intégrer la Force A.
Le submersible fit donc cap à l’est. Après quelques jours de mer paisible. La radio se mit à hurler des messages d’alerte. Des bâtiments ennemis avaient été repérés à l’ouest. Mais il ne s’agissait que des Gyoraitei, à quoi bon gaspiller des torpilles sur ces cibles insaisissables. C’était l’affaire des surfaciers.
Mais survins alors un appel au secours de Bob Tshinuo, il était pris à parti par 2 Otori. Le Remora n’était pas très loin. Plusieurs aviso était déjà sur les lieux ainsi que Fernao Pinto avec son MTB. La nuit était tombé les surfaciers attendais le lever du jour pour pouvoir reprendre le combat. Mais Sam n’attendit pas. La première torpille fut pour Otori déjà touché par les surfaciers. Elle alla droit au but envoyant le navire par le fond. Il fut bientôt suivi par son camarade qui ne résista pas au deux torpilles suivantes. Pensant le transporteur en sécurité, les navires de combat avaient repris leur route quand surgit un nouvel ennemis. Celui-ci était plus dangereux car il disposait d’armement anti-sous-marin mais fort heureusement il se focalisa sur la proie facile que constituait le marchand côtier. Ne prétend pas attention aux écho perçu pas son hydrophobe. Une nouvelle torpille alla droit au bout. C’était plus qu’il n’en fallait pour couler le CH13.
Sam se sentait galvaniser par ces premiers succès. Il décida cependant de profiter de l’accalmie pour se former. Allongé sur sa couchette, il observait la devise qu’il avait fait encadré et la trouvait plus vrai que jamais.


Dernière édition par William Spaekling le Ven 29 Mai 2009, 17:52, édité 3 fois
William Spaekling
William Spaekling
Tempête
Autre pseudo : Sam Tyrrel
Nation au Front Atlantique : Grande Bretagne
Flottille au Front Atlantique : Home Fleet
Nation au Front Pacifique : Commonwealth
Flottille au Front Pacifique : East Indies Fleet
Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 22/08/2008

Infos
Nationalité: Britannique/Commonwealth

Objectif Darwin Empty Re: Objectif Darwin

Jeu 28 Mai 2009, 17:52
Sam c’était à peine endormi qu’une nouvelle alerte retentie. Billy Lewis avait repéré 2 chasseurs de sous-marin. Rempli d’assurance par les récentes victoires. Le capitaine Tyrrel donnant l’ordre de faire route vers le plus proche. A peine en position qu’une première torpille part et rate lamentablement la cible. Trop sur d’eux les officiers de tirer n’avait pas prie la peine de vérifier leur calcul. Hélas le mal était fait, ils étaient repérés. Rapidement l’ennemi localise avec précision le sous-marin à l’aide de son ASDIC et procède à un grenadage en règle. Le Remora est secoué conne un bouton de liège dans un torrent. Les dégâts sont terrible la coque est sur le point de rompre. Le Remora n’est plus le chasseur mais la proie.
Le CH51 s’apprête à lancer un second grenadage. Quand une seconde torpille atteint son but prenant de court le bâtiment japonais. Le Remora est sauf et le Hosho repose au fond de l’eau. Ils n’étaient pas passer loin de la catastrophe. Le Remora fait surface pour effectué quelques réparations et s’assurer que Billy Lewis a pu se débarrasser du second chasseur. Puis il regagne enfin Darwin.
Cette expérience aura appris à l’équipage du HMS Remora à ne jamais présumer de ses capacités et à ne jamais sous-estimer l’ennemi
avatar
Invité
Invité

Objectif Darwin Empty Re: Objectif Darwin

Ven 03 Juil 2009, 19:50
Quelque part à la surface de l'immensité

Le capitaine du sous-marin savait qu'il n'y avait que l'océan à perte de vue, loin des routes de traffic maritime habituelles. Son navire n'avait rien à craindre de l'ennemi, même si on avait été en plein jour. Mais deux précautions valant mieux qu'une, il ordonna au signaleur d'envoyer son message au pétrolier, qui venait de ralentir à la vitesse de ravitaillement, à l'aide le la lampe Aldis.

Objectif Darwin Aldis_lamp

Le pétrolier confirma la réception du message, et le transfert de carburant commença peu après. Le HMS Unfair pourrait ainsi rejoindre le reste de l'escadre, encore lointaine.
L'équipage novice était énervé par la chaleur de la longue traversée, et seul l'espoir de se trouver ensuite en bonne position pour son baptème du feu lui permettait de patienter. Le capitaine décida de sonner l'alerte, ça constituerait un bon entraînement pour les futures opérations de ravitaillement qui pourraient avoir lieu en position moins confortable.
Bien entendu la panique s'empara des jeunes marins à la manoeuvre, le tuyau fut lâché en mer avant que l'arrivée de carburant ne soit coupée, un homme se blessa même à une aussière qui filait sans contrôle...
Il y avait encore du boulot.
avatar
Invité
Invité

Objectif Darwin Empty Re: Objectif Darwin

Lun 06 Juil 2009, 06:36
Objectif Darwin Dawn-day-sunset-night_dayObjectif Darwin Slow_3-4_flank_flankObjectif Darwin Cap-N-NE-E-SE-S-SO-O-NO_N_Fleches0Objectif Darwin Surface-IP-plongee_IP

Vingt-quatre heures plus tard le "HMS Unfair" a pris de l'avance sur le ravitailleur. Tout est calme à bord, le second donne aux officiers un briefing détaillé sur les consignes de sécurité en cas d'alerte. Le soleil radieux chauffe terriblement la coque du submersible, impossible de toucher le bastingage à mains nues dansle kioske. La capitaine va bientôt terminer son quart en compagnie de la jeune vigie, lorsque celle-ci annonce avec émotion :

- "Mâture dans le 345 !!!"

Le Lt. Chapman tourne ses jumelles vers le Nord, et observe durant de longues minutes la limite à peine discernable entre la mer et le ciel, tant la lumière est aveuglante...

- "Bravo vigie, bons yeux."

Le capitaine fait un tour d'horizon, puis appuye sur le bouton du claxon d'alerte. Le bruit n'a pas fini de retentir que le jeune matelot, qui n'attendait que ça, s'est déjà précipité par l'ouverture béante, se laissant glisser sans même utiliser les échelons. Chapman le suit et referme le panneau, puis crie en descendant l'échelle :

- "Immersion périscopique ! Route au 05 ! En avant demie."

Protégé par la rassurante couche d'eau, le sous-marin australien entre dans la calme phase d'approche. Quatre heures s'écoulent à une allure de tortue avant que la mâture puisse se préciser, le petit navire ne suivant pas la même route que le sous-marin. L'équipage, encore novice, a constamment les nerfs à fleur de peau...
Après avoir hissé pour la ennième fois le périscope, le capitaine consulte le livre des silhouettes japonaises. Ayant identifié un chasseur de submersibles classe CH51 japonais, il réfléchit à la situation :

- "Si je le laisse filer, il peut changer de cap et repérer le tanker. Si je l'attaque directement à la torpille et que je le rate, il nous grenadera rapidement et ce type est dangereux. En plus nos poissons ne sont pas faits pour couler des moucherons..."

Ayant pris sa décision, Chapman ordonne calmement :

- "Route au 345. Préparez l'équipe de pont, nous allons le canonner aux perforants. Surface dans 3 minutes. Second, la veille est à vous, prévenez-moi dès qu'il change de cap."

Pendant que les servants se rassemblent sous l'échelle du panneau avant, le capitaine va prendre quelques notes dans sa cabine.
Ensuite il revient dans le poste de commandement, tout est calme en apparence. Après avoir jeté un oeil à sa montre-bracelet, il branche le réseau intérieur. Les hauts-parleurs grésillent :

- "Jeunes gens, nous allons attaquer ce chasseur de sous-marins. Il n'a qu'un 40 mm, en surface il ne peut pas nous couler. J'attends de vous du calme et de la précision. Surface !"

Chassant partout, le petit sous-marin quitte l'abri du royaume de Neptune.

- "Stoppez les électriques. Couplez les diesels. En avant toute !"

La poursuite commence, l'Unfair se rapproche peu à peu de sa cible dont on peut maintenant vaguement distinguer le pavillon au "soleil levant". Soudain, la vigie s'exclame :

- "Capitaine, il change de cap !"
- "En effet, il nous a vus. Canonniers, préparez-vous à tirer."

Le premier servant engage un obus dans la chambre du 76 mm. Refermant la culasse, il s'exclame :

- "Damn it !"

Insistant sur le mécanisme, il tente de sécuriser la fermeture, mais le levier n'arrive pas en bout de course... Suant de partout, il tente d'extraire l'obus mais n'y parvient pas. Le pointeur se tourne alors vers le kioske :

- "Capitaine, canon enrayé !"
- "Hell !!! Réparez-moi ça en vitesse, utilisez tous les outils possibles."

Pendant que les servants s'escriment sur l'obus récalcitrant, la vedette japonaise s'approche... on peut déjà distinguer des marins autour de son petit canon.
Soudain une lueur, une gerbe, très vite suivie d'autres de plus en plus proches... Chapman arrive même à lire le nom du navire ennemi.

Le 05/07 à 08h13 : "Ryuho" nous a touché trois fois ! Coque endommagée.

Malgré sa silhouette très basse, l'Unfair est atteint. De nombreux obus ont ricoché sur son corps lisse, mais les ballasts ont été crevés en trois endroits au-dessus de la ligne de flottaison. Le sub, évoluant à vitesse maximale, ne peut être réparé pour le moment. Enfin l'équipe de pont parvient à dégager l'obus défectueux, et pointe la pièce sur le jap. Chapman se dit qu'il aura deux mots à dire à l'arsenal, au retour, à propos de certaines vieilles munitions de 14-18, s'ils parviennent à rentrer. Il faudra aussi qu'il emporte plus d'obus la prochaine fois, malgré les ordres de ne se bourrer que de torpilles...

Le 05/07 à 09h10 : Avons fait feu sur "Ryuho" au 76mm et l'avons touché !

Mais le chef de pièce se tourne à nouveau vers le kioske...

- "Capitaine, nous n'avons plus de munitions !"
- "Rentrez l'équipe de pont. Route au 00 ! Parez tubes 1 à 4 ! Profondeur 6 pieds !"

Pointant lentement son nez vers la cible, le petit sous-marin s'incline fortement pendant que les hommes rentrent à bord et referment le panneau avant. Après quelques minutes les calculs sont faits, les torpilles réglées et le navire en position de tir.

- "Tube 1, FEU !"

Le long fuseau jaillit du nez, repérable au chemin de bulles qu'il laisse derrière lui. Le jap repère le tir, accélèré et vient en grand sur babord, empêchant du coup son 40 mm de tirer, mais évitant aussi le dangereux sillage...

Le 05/07 à 09h13 : Avons raté "Ryuho" avec 1e torpille..

Cassant son erre, la vedette ralentit pour serrer son virage et revenir vers le sub. Pointant droit sur lui, elle tente de revenir à portée de tir. Chapman se dit qu'il n'a pas le choix, il faut dépenser une seconde précieuse torpille et couler ce damné jap pour protéger le tanker. Bien que la silhouette de l'ennemi soit maintenant très étroite et très difficile à toucher, si le sous-marin lui fait face, la lame d'étrave cachera sans doute le sillage de la torpille... Pour assurer la visée au mieux, il décide de ralentir.

- "Route au 330 ! En arrière toute !"

Les vibrations du moteur ont cessé quelques secondes, puis reprennent aussi fort. Les minutes s'égrènent, l'Unfair casse progressivement son erre... Droit devant, le jap est presque revenu à portée de tir.

- "En avant lente", puis :
- "Tube 2, FEU !"

Un soubresaut quand la seconde torpille quitte son logement, et file droit sur l'étrave de l'ennemi...

- "Rechargez tubes 1 et 2."

Le capitaine compte à voix haute... Moins de 30 secondes plus tard, une énorme gerbe s'élève en plein mileu de la silhouette grise qui stoppe net, un grondement se fait entendre, l'équipage hurle "Hurraaaah !!!"

Le 05/07 à 21h35 : Avons coulé "Ryuho" avec 2e torpille.

- "Equipe de réparation sur le pont. Second, prenez le commandement. Une ration de rhum à tout l'équipage. Congratulations gentlemen !", puis, rentrant dans la chaleur du navire, "Radio, prenez un message pour la flottille..."
Rangeant ses lunettes solaires, Chapman pensa :

- "Finalement, il n'est pas si désert que ça ce coin du Pacifique..."


Dernière édition par Bernard Cadwell le Mar 07 Juil 2009, 20:45, édité 1 fois (Raison : ajout gifs publics)
Contenu sponsorisé

Objectif Darwin Empty Re: Objectif Darwin

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum