-39%
Le deal à ne pas rater :
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
1190 € 1950 €
Voir le deal

Aller en bas
avatar
Jean SAISRIEN
Violente tempête
Autre pseudo : Tom BOMBADIL
Nation au Front Atlantique : FNFL
Flottille au Front Atlantique : Aucune
Nation au Front Pacifique : Britannique
Nombre de messages : 1082
Age : 57
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL)

L'ultime appareillage de Naozane Sangun Empty L'ultime appareillage de Naozane Sangun

Sam 05 Mar 2022, 00:30
Allongé sur son lit d'hôpital, une perfusion à un bras, des lunettes à oxygène sur le nez, un scope bipant irrégulièrement le vieil homme est arrivé à la fin de son voyage.

Il est encore conscient et se rappelle sa jeunesse, ses dix ans avec ses camarades à pratiquer le Kendo au Dojo Musachi.
Il se rappelle son entrée à l'Ecole Navale d'ETAJIMA en tant que cadet, ses trois années de formation, puis son premier embarquement sur un croiseur en tant que Kaigun-shōi et son choix de s'orienter vers la spécialisation de torpilleur.
Il se rappelle son premier embarquement sur ce qui allait devenir sa classe de bâtiment, le I-51 un submersible de classe Kadaï, KD1
Il se rappelle son premier commandement, celui du RO108, son émotion lors de la première plongée.
Et puis la guerre...

Les mois défilent devant ses yeux, les visages des membres de ses équipages, les images des navires ennemis coulés vus de son périscope ou de la baignoire.
Il revoit aussi les naufrages dûs aux destroyers américains et anglais, chacune des fois où il a échappé à la mort, à la capturer, et où il est reparti au combat jusqu'à cet ultime navigation, le 9 août 1945 où, voulant offrir sa vie pour l'empereur, voulant devenir le vent divin, il s'est élancé de l'I-58, voulant renouveler l'exploit du 29 juillet au soir, mais cette fois avec son Kaiten type 4 contre le porte-avions d'escorte USS Salamaua (CVE-96).
Il se revoit pleurer de rage lorsque son sous-marin torpille s'est arrêté d'avancer et est remonté comme un bouchon à la surface avant d'avoir touché sa cible.
Il se revoit alors perdre toute foi dans la justesse de ce sacrifice ultime où lui, Samouraï des temps modernes, il fut trahi dans son ultime combat par son sabre.
La suite passe alors très vite, sa capture par les américains, sa détention pendant trois ans, puis sa libération et son retour dans sa ville natale de Takojima pour y devenir pécheur.

BiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiP!

Naozane Sangun a appareillé pour son ultime voyage.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum