Le Deal du moment :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Aller en bas
Wilhelm Von Darmstadt
Wilhelm Von Darmstadt
Grand-frais
Autre pseudo : Matsudaira Kazuto (松平 和人)
Nation au Front Atlantique : Allemagne
Flottille au Front Atlantique : Geschwader Deutsch-Holländischen
Nation au Front Pacifique : Japon
Flottille au Front Pacifique : Daisan Kantai Asakaze - Sasori Shingeki Butai
Nombre de messages : 214
Age : 25
Date d'inscription : 30/09/2015

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais

La troisième bataille de Savo Island Empty La troisième bataille de Savo Island

Lun 04 Juin 2018, 00:23
La Troisième Bataille de Savo Island : 

La troisième bataille de Savo Island W-asto10

La Daisan Kantai patrouillait au nord de l’archipel des Salomons, en direction de Nouméa, afin de trouver des navires ennemis pour parfaire l’entraînement de ses nouvelles recrues. En effet, leur formation au combat contre submersibles s’était achevée avec succès, après avoir décimé les forces sous-marines de la 1st AVF dans la mer des Salomons. Il leur fallait désormais affronter des destroyers et croiseurs ennemis pour terminer la dure formation d’officier de la Marine Impériale. La Nouvelle-Calédonie leur offrirait cette opportunité, abritant Nouméa, une base navale américaine riche en matériel de guerre de tout genre.
Mais c’était sans compter sur l’île de Savo, qui allait encore une fois, être le théâtre d’affrontements.
 
 
*
                                                                                                 *    *
 
 
Au soir du 20 Mai 194*, alors que la Daisan Kantai était en chemin pour Nouméa,
 
Soudainement, le radar de veille du Sabishidesu, tanker appui-feu, détecta une formation ennemie. « J’ai beau zigzaguer, je ne suis pas aussi bourré que ça » pensa le capitaine Osaku, commandant du Sabishidesu en signalant l’intrus au reste de la flottille.
L’alerte maximale fut donnée, la Daisan Kantai n’étant pas prête à subir une attaque. La position exacte de la formation ennemie ne fut déterminée avec certitude que le lendemain matin.
 
La troisième bataille de Savo Island Iles-s10
 
Le 21 Mai 194* au petit matin,
 
La position de l’ennemi avait été déterminée par le Budokan, un destroyer de type spécial Fubuki commandé par le capitaine Uda : Quelques miles nautiques Est de la base de Tulagi. Un hydravion fut aussitôt catapulté en urgence (le pilote était encore bourré du saké de la veille, est-ce pour cela qu’il a pu revenir indemne ?) du Kirishima pour identifier la menace.
 
La troisième bataille de Savo Island Img_0810
 
 
La Seventh Fleet Seabees étant la seule flottille possédant un Croiseur de Bataille de classe Alaska, la Daisan Kantai savait désormais à qui elle avait affaire.
 
La flottille allait se scinder en deux groupes d’attaque, et encercler l’ennemi dans une nasse pour lui couper toute retraite et l’anéantir.
Le groupe d’attaque Nord serait dirigé par le Kaigun-Daisa Matsudaira et fondrait sur l’ennemi, tandis que le groupe d’attaque Sud, dirigé par le Kaigun-Chuusa Nobushige, irait bloquer toute retraite au sud de l’archipel.
 
Il fallait cependant faire attention aux submersibles ennemis.
 
La troisième bataille de Savo Island Img_0811
 
 
 
 
 
Forces de la Daisan Kantai Asakaze à la veille de la bataille :
 
 
Groupe d’attaque Nord :
 
Kaigun-Chuui Mikido Uda, Budokan (Destroyer classe Fubuki)
La troisième bataille de Savo Island Captur10
 
Kaigun-Shoi Yasuke Takehaya, Satsuki(Destroyer classe Mutsuki)
La troisième bataille de Savo Island Captur11
 
Kaigun-Shoi Hideaki Junichi, Ohka(Destroyer classe Momi)
La troisième bataille de Savo Island Captur12
 
Dirigé par :
 
Kaigun-Daisa Matsudaira Kazuto, Kirishima(Cuirassé rapide classe Kongo)
La troisième bataille de Savo Island Captur13
 
 
 
Groupe d’attaque Sud :
 
Kaigun-Chuui Hakishi Morubi, Ushio(Destroyer classe Fubuki)
La troisième bataille de Savo Island Captur14
 
Kaigun-Shoi Akio Aoki, Inazuma(Destroyer classe Akatsuki)
La troisième bataille de Savo Island Captur15
 
Kaigun-Shoi Hiro Nadatsumi, Yatangaki(Patrouilleur Ko-Gata)
La troisième bataille de Savo Island Captur16
 
Dirigé par :
 
Kaigun-Chuusa Naohiro Nobushige, Daisho(Croiseur lourd classe Takao)
La troisième bataille de Savo Island Captur17
 
 
 
Pas encore présents sur zone au soir du 21 Mai 194* :
 
Kaigun-Shoi Iro Mizoguchi, Kaiyo kyofu(Destroyer classe Fubuki) -> En approche du Groupe Nord
La troisième bataille de Savo Island Captur18
 
Kaigun-Chuui Pidai Osaku, Sabishidesu(Cargo classe Aikoku Maru) -> Prépare le fameux saké de la flottille
La troisième bataille de Savo Island Captur19
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les deux groupes d’attaque étaient parfaitement synchronisés et se placèrent de manière à pouvoir attaquer très rapidement si nécessaire, mais toujours en étant hors de portée de vue de l’ennemi. La nuit allait être le moment idéal pour se rapprocher, avant de déchaîner toute la fureur d’une flottille de la Marine Impériale au lever du jour.
 
La troisième bataille de Savo Island Img_0812
 
La nasse s’était refermée, et l’ennemi n’avait toujours aucune idée de ce qui l’attendait.
 
Chaque capitaine entendait en boucle à la radio, qu’il fallait tirer sur l’Atlanta en priorité. « Mettez du saké s’il le faut dans vos munitions, mais coulez-moi cet Atlanta dès qu’on attaquera, ou il criblera les Destroyers de tirs de 127mm ! » disait Le Kaigun-Daisa Matsudaira.
Le 22 Mai 194*,
 
Le capitaine Nadatsumi positionna son patrouilleur Ko-gata comme prévu dans le plan, et aperçu soudain le croiseur de bataille ennemi, ainsi que leur navire atelier. Il sonna l’alarme et rapporta l’imprévu au haut-commandement de la flottille.
Après un rapide débat, le pavillon Zoulou fut hissé.
Cela signifiait comme convenu :
 
« Le destin de l’Empire dépend du résultat de cette bataille, que chacun fasse son devoir avec la plus grande abnégation ! »
 
 
 
La troisième bataille de Savo Island Ijn_de10

 
 
Le groupe d’attaque Nord s’avança et découvrit en visuel le Croiseur léger de classe Atlanta, ainsi qu’un destroyer de classe Allen M Sumner.
                                                       
 
Les navires des groupes d’attaque Nord et Sud commencèrent à se placer au plus près de l’ennemi pour qui la surprise devait être totale.
Quelques heures plus tard, la Daisan Kantai s’était approchée d’encore plus près. Il était même possible d’identifier les capitaines des navires ennemis les plus proches.
 

 
Confirmation d’identification, il s’agit bien de l’USS ATR du chef de flottille de la Seventh.
 
Quelques modifications avaient été apportées au plan afin de l’adapter à cette tournure de situation.
 
Les deux groupes d’attaque torpilleraient à 22h01 précises, l’Inazuma, le Daisho et le Yatangaki attaqueraient l’Alaska à la torpille, tandis que le Satsuki et l’Ohka torpilleraient l’Atlanta. Le Kirishima se positionnerait de manière à couvrir les deux destroyers du groupe Nord, et à ouvrir le feu dès que le jour serait levé, tout comme le Daisho. Deux destroyers, l’Ushio et le Budokan n’étaient pas joignables au moment de la décision, mais recevraient sans doute le message radio plus tard pour se coordonner avec le reste de la flottille.
Une fois les principales menaces réduites au silence, il sera alors plus facile d’en finir avec le reste de leurs surfaciers ainsi que leurs submersibles.
 
« Je vais montrer mon museau » se dit le Kaigun-Chuusa Nobushige en positionnant le Daisho, Croiseur lourd de classe Takao de manière à pouvoir attaquer d’ici peu.
 
 
La troisième bataille de Savo Island Fc2caf10
 
La mer était calme, mais bientôt, torpilles et obus allaient crever la surface de l’eau…
 
 
 
 
 
 
Pendant ce temps, à des miles nautiques Est de l’archipel…
 
 
Dans la soute du Sabishidesu,
 
La troisième bataille de Savo Island 220px-10
 
« Dites capitaine Osaku, il est prêt le saké ? »
 

 
 
 
 
 
 
 
La Daisan Kantai Asakaze en formation chenille processionnaire (qui s’y frotte s’y pique !)
 
La troisième bataille de Savo Island Captur20
 
L’offensive est imminente…
 
Soudain changement de situation, le navire atelier de classe Vulcan de la Seventh descend de deux nautiques Sud ! Mais personne ne le poursuit, il n’est pas une cible prioritaire. Les deux groupes d’attaque restent concentrés sur leurs deux cibles respectives.
 
Les capitaines de la Daisan Kantai ont les torpilles et obus qui démangent, mais les conditions idéales ne sont pas encore réunies, il faudra encore patienter un peu…
 
C’est alors que, bien qu’étant assez loin, le capitaine Osaku se porta volontaire pour poursuivre et couler le Navire Atelier. Il est vrai que sa vitesse et sa combativité pour un cargo était légendaire (ayant déjà ruiné un destroyer par le passé), il réussit à obtenir carte blanche.
 
 
 
 
 
Encore plus soudainement, le Croiseur de bataille classe Alaska prend ses jambes à son cou (si toutefois on peut parler ainsi d’un navire) et décampe devant nos yeux !
 
L’attaque est donc lancée prématurément. Le Budokan, le Satsuki, l’Ohka et le Kirishima mènent l’attaque sur l’USS ATR. Malheureusement, aucun des tirs ne fait mouche, et tous les navires de la Seventh prennent la fuite. La Daisan Kantai se lance à sa poursuite.
 
« Feu ! Feu à volonté ! »
 
L’attaque sur l’USS ATR est assez ratée, personne n’arrive à toucher ce satané croiseur…
Même les 152mm du Kirishima sont impuissants s’ils ne peuvent toucher leur cible.
 
La troisième bataille de Savo Island Azeza_10
 
Quand soudain,
 
Inazuma a torpillé USS Alaska (CB-1) et l’a touché -Légèrement- !
 
La troisième bataille de Savo Island Torped10
 
La première touche de l’attaque.
 
Cependant, tous les capitaines de la Daisan Kantai sont sidérés par le manque de combativité de l’adversaire, en dépit de la présence de leur croiseur de bataille.
Ne l’utilisent-ils que pour la traque des convois non armés ?
Une course-poursuite effrénée s’engage…
Ce petit contretemps est agaçant, mais le Kaigun-Daisa Matsudaira se souvient de ce que l’amiral Inoue lui avait dit lors de sa formation. « Lors d’une course poursuite, le poursuivi est toujours perdant. Il perdra tout son temps à essayer de fuir, tandis que le poursuivant pourra lui tirer dessus de temps à autre, lui ne pourra pas tirer s’il ne veut pas compromettre sa fuite… » Un sourire se dessina alors sur son visage…
 
 
A bord du Daisho,
 
La troisième bataille de Savo Island Ijn_cr10
 
 
 
« Si jamais j’attrape celui qui a mis du saké dans le moteur !!! »
 
S’exclama le Kaigun-Chuusa Nobushige.
 
Le Daisho avait subi une avarie moteur, compromettant sa poursuite du croiseur de bataille ennemi, et le forçant à des réparations rapides. Cependant, l’efficacité des mécaniciens lui permit de rattraper l’USS ATR, et le Daisho se mit en position d’attaque, mais le temps lui manque.
 
 
 
 
Une bonne nouvelle à l’horizon ! La Ko-Gata du capitaine Nadatsumi se lance à l’assaut et tire deux torpilles !
 
Yatangaki a torpillé USS ATR et l’a touché - Légèrement - !
Yatangaki a torpillé USS ATR et l’a touché !
 
La troisième bataille de Savo Island 8f71ef10
 
Cela va bien ralentir le croiseur léger, d’autant plus que le Kaigun-Chuusa Nobushige est sur le point de tenter un torpillage aux type 93 long lance de 610mm !
 
 
 
 
 
Seize torpilles sont brutalement éjectées de leurs tubes situés sur le Daisho.
Elles suivent leur course soigneusement calculée, puis après cinq minutes interminables,
 
Daisho a torpillé USS ATR et l’a touché !
 
La troisième bataille de Savo Island Images10
 
Le croiseur est endommagé, et devra perdre un temps précieux à colmater des voies d’eau, éteindre des incendies… Ce qui donnera le temps aux poursuivants de l’achever.
L’amiral Inoue avait eu raison, « Le fuyard perdra toujours plus que le combattant, le poursuivi sera toujours à la merci du poursuivant », et l’ennemi allait l’apprendre à ses dépens.
On ne sème pas un vent matinal (Asakaze en japonais) aussi facilement !
 
Le succès du Kaigun-Chuusa Nobushige est communiqué par radio :
 
« Nous avons torpillé USS ATR (Croiseur léger classe Atlanta) et l'avons touché !
Il est endommagé, à vous de jouer ! »
 
 
 
 
Pendant ce temps, quelques miles nautiques à l’Est,
 
A bord du Sabishidesu,
 
La troisième bataille de Savo Island St0110
 
« Allez magnez-vous le train ! Le saké doit être prêt pour les célébrations et le duel qui nous opposera au navire atelier ennemi ! » criait le capitaine Osaku.
 
L’équipage s’affairait à l’usine à saké clandestine du ravitailleur, encouragé par les nouvelles de la bataille.
 
 
 
 
 
 
Soudain, une explosion se fait entendre !
 
La troisième bataille de Savo Island Destro10
 
Ushio a torpillé USS ATR et l’a touché !
 
Le croiseur léger américain est en perdition et peut à peine flotter, le prochain coup au but l’enverra par le fond ! L’attaque du capitaine Morubi a été aussi soudaine qu’efficace.
Cela permet aux forces restantes de se concentrer sur la poursuite de l’Alaska.
 
                                                     La troisième bataille de Savo Island Captur21
 
Des messages sont échangés par canal optique entre les traqués et les traqueurs. La Daisan Kantai est accusée de ne pas être audacieuse. C’est assez drôle venant d’une flottille ne faisant que fuir si elle n’est pas accompagnée de toute la flotte anglo-américaine du Pacifique pour traquer la DKA dans un combat à sept contre un. Et pourtant la DKA s’était battue. La provocation n’atteint pas son but, mais un combat à la loyale est proposé par le camp nippon.
 
« Le capitaine Osaku souhaiterait affronter votre navire atelier en un contre un, nous donnons notre parole d’honneur que nous n’interviendrons pas dans le duel entre les soutiens s’il a lieu. »
 
Pas de réponse…
 
A une heure du lever du jour, le coup de grâce est finalement asséné.
 
La troisième bataille de Savo Island Lastph10
 
 
« Yatangaki a coulé USS ATR ! »
 
Le croiseur léger sombre dans les profondeurs non loin d’Iron Bottom Sound…
Il aurait pu rejoindre ce lieu si célèbre, s’il ne s’était pas acharné à s’en éloigner…
 
C’est la première victoire de la bataille, et une vengeance personnelle pour le capitaine Nadatsumi, qui devait son premier naufrage à ce même croiseur, lors d’une attaque proche de l’attaque spéciale que la Marine Impériale développait alors.
 
A bord des navires de la Marine Impériale, on se félicite, on se remercie. Ce n’était un croiseur léger ennemi, mais les capitaines nippons avaient coopéré pour le couler, et cela avait été efficace. Ils avaient réussi.
 
La poursuite n’était pas terminée, il restait le plus gros à attraper, le croiseur de bataille. A l’aube, il fit mouvement vers le Sud, Sud-Est. Que pensait son capitaine ? Espérait-il rallier Luganville ? Regrettait-il d’avoir abandonné son chef de flottille à son sort ? Ou avait-il reçu l’ordre de sauver son bâtiment coûte que coûte ?
Ces questions tourmentaient les capitaines de la Daisan Kantai, qui essayaient d’analyser son comportement pour mieux prévoir ses mouvements dans l’espoir de le rattraper.
 
Le navire atelier avait aussi continué sa fuite, n’ayant pas répondu à la requête du capitaine Osaku.
 
Et toujours aucune nouvelle de leurs deux submersibles, ils ont probablement été semés par la vitesse de la fuite…
 
 
 
 
 
Situation le 23 au matin,
 
La troisième bataille de Savo Island Captur22
 
Lieu du naufrage de l’USS ATR et positions des deux principaux navires en fuite.
 
Une perte pour la Seventh Fleet, zéro pour la Daisan Kantai.
La situation aurait pu être différente s’il y avait eu un combat. Jusqu’à trois pertes du côté nippon auraient pu être déplorées, selon le haut-commandement de la flottille.
 
 
 
Situation le 23 à midi,
 
La troisième bataille de Savo Island Captur23
 
La poursuite est intense.
 
 
 
  
 
Deuxième panne moteur à bord du Daisho.
 
La troisième bataille de Savo Island B7fb6d10
 
« Par tous les Kamis, nom d’un Tengu !!! Mille milliards de fugus mal découpés !!! Remplissez-moi ces turbines du saké de Pidai !!!
On le rattrapera même si le moteur doit sauter !!! »
 
Le Kaigun-Chuusa Nobushige était furieux, la deuxième panne moteur en moins d’un jour lui avait fait prendre du retard sur l’Alaska. Or son bâtiment était le seul assez rapide avec des canons pouvant ralentir efficacement le croiseur de bataille en fuite.
 
 
 
 
Situation au soir du 23,
 
Le capitaine de l’Alaska doit vraiment être en panique, il bouge toutes les quatre heures en changeant entre caps Sud et Sud-Est. A défaut de connaître son expérience de tir, nous avons maintenant une bonne impression de son expérience de navigation, c’est sûrement un pilote de flotte chevronné. On se surprend à espérer qu’il tombe à court de carburant au cours de sa fuite.
 
La troisième bataille de Savo Island 250px-10
 
Mais la Daisan Kantai est bien déterminée à l’accrocher à son tableau de chasse, le talonnant de près. La moindre panne moteur ou crise de nerfs pourrait lui être fatale.
 
D’autant plus que quelques navires nippons avaient commencé à contourner par le Sud-Est afin de lui couper la route de Luganville…
 
 
  
 
La troisième bataille de Savo Island Ijn-ha10
 
Le Kirishima à sa vitesse maximale, tente de rattraper le croiseur de bataille en fuite.
 
Un plan d’interception est échafaudé rapidement, afin d’avoir le plus de temps possible pour tirer sur l’Alaska.
Une partie des navires de la Daisan Kantai contournerait par l’Est, Sud-Est afin de couper la route de l’éternel fuyard, tandis que le Kirishima l’Ushio, l’Inazuma et l’Ohka maintiendraient la pression à son Nord afin de le pousser à diminuer ses déplacements vers l’Est. Luganville n’allait pas être facile à atteindre pour l’américain.
 
Le capitaine Nadatsumi reçut alors un message de la part de l’amirauté.
 
« Capitaine Nadatsumi, suite à vos expériences passées, vous êtes nommé à un poste d’enseignement afin de former la future unité de Tokubetsu Kogeki Tai, nom de code Kamikaze. La formation des recrues aura une durée de quelques semaines, vous serez alors rapatrié à votre unité d’origine.
L’amirauté. »
 
« On dirait que mes exploits en Ko-Gata ne sont pas passés inaperçus… » se dit l’intéressé.
Une fois la Daisan Kantai mise au courant, il se désengagea de la poursuite et mit cap sur Tulagi.
 
 
Situation au matin du 24 Mai 194*, voici le plan de contournement.
 
La troisième bataille de Savo Island Img_0814
 
A ce stade, la bataille n’est plus vraiment une bataille de Savo Island, vu la distance parcourue par les deux camps.
 
 
 
 
En fin d’après-midi du 24 Mai 194*,
 
Le Cargo classe Aikoku Maru du capitaine Osaku vient de dépasser le groupe poursuivants/poursuivi. Une idée germe alors dans l’esprit de ce cher Pidai.
 
« Je vais foncer droit vers le Sud et attendre ce croiseur de bataille. Puisque son ami le navire atelier n’a pas voulu m’affronter, et bien c’est l’Alaska qu’on va affronter ! On le torpillera avec nos quatre tubes bricolés maison, et on ouvrira le feu aux canons de 140mm ! S’il le faut, on enverra même l’hydravion en mission Kamikaze avec tout le mauvais saké de la tournée qu’on a foiré dedans ! Les autres pourront le rattraper et le finir. Par contre, le cargo va se méfier quand même, car aucun blindage, une volée de plombs et glouglou ! »

Et contre toute attente, le commandement de la flottille a approuvé ce plan.
 
La troisième bataille de Savo Island Captur24
 
Le Sabishidesu, cargo de classe Aikoku Maru, en chemin pour l’interception de l’USS Alaska (CB-1), un croiseur de bataille.
 
 
 
 
Au 25 Mai 194*,
 
Troisième avarie moteur à bord du Daisho.
 
« Réaction du Kaigun-Chuusa Nobushige censurée afin de ne pas heurter les âmes sensibles »
 
[size=64]IMAGE CENSUREE[/size]
 
 
 
 
 
Une flotte de destroyers américains en provenance du port, il va falloir couler ce croiseur de bataille avant qu’ils ne rappliquent.
 
Le contact visuel a été rétabli avec le navire-atelier de classe Vulcan et le destroyer de classe Allen M Sumner.
 
Mais la Daisan Kantai s’est un peu trop dispersée.
Navires toujours collés à la Seventh :
 
Daisho
Sabishidesu
Ushio
Inazuma
Ohka
Kirishima
 
 
 
 
Au matin du 26 Mai 194*,
 
Ushio a fait feu sur USS Alaska (CB-1) au Canon de 120mm et l'a touché ! - Lourdement –
Ushio a fait feu sur USS Alaska (CB-1) au Canon de 120mm et l'a touché ! - Légèrement –
Inazuma a fait feu sur USS Alaska (CB-1) au Canon de 120mm et l'a touché !
Inazuma a fait feu sur USS Alaska (CB-1) au Canon de 120mm et l'a touché ! - Lourdement –
 
La troisième bataille de Savo Island Fe6cbe10
 
L’Alaska est touché ! Il fume !
 
                                                    La troisième bataille de Savo Island Captur25
 
Mais il continue de fuir !
 
« La seule façon d’arrêter cette mauvaise habitude sera de le couler ! Que tous ceux en état de tirer se préparent ! »


Le capitaine Aoki fait son rapport par message radio, aucune faute de frappe, on dirait que son nouvel opérateur radio ne sera pas fusillé aujourd’hui, tant mieux pour lui, quel soulagement ^^
 
Plus tard dans la matinée, le Kirishima a l’occasion de s’approcher un peu du croiseur de bataille et la fumée est visible à cette distance. Les destroyers de la Daisan Kantai ont fait du bon boulot, mais il en faudra davantage pour arrêter la fuite de ce navire.
 
La troisième bataille de Savo Island Captur27
 
« T’as pas vu Pidai arriver hein ? Tu es piégé maintenant, qui va te tirer dessus en premier ? Un autre destroyer, le cuirassé ou le chalutier de l’extrême ? ^^ »
 
Les capitaines de la Daisan Kantai se frottent les mains devant un tel spectacle.
Le plus dur sera maintenant de le stopper en le coulant avant que les destroyers ennemis ne rappliquent de Luganville en masse.
Cependant, l’Alaska n’a bougé que très peu comparé aux jours précédents… Se prépare-t-il à nous tirer dessus ? Si la réponse est affirmative, alors un féroce combat pourrait être engagé, et les américains pourront bénéficier du soutien de tout ce qui sortira du port de Luganville. Les capitaines nippons attendent le début de l’engagement avec impatience.
 
Le capitaine Osaku a même fini de planifier son attaque. Dès que la nuit tombera, il foncera droit sur l’américain et le torpillera. Si les torpilles touchent, il continuera aux canons, le brasier ainsi créé rendant les tirs plus faciles.
 
Juste au moment où la Daisan Kantai commençait à louer la bravoure du capitaine américain,
 
La troisième bataille de Savo Island Captur28
 
Ils s’aperçurent qu’en fait, les dégâts de l’attaque des destroyers avait fait perdre du temps à l’Alaska, et qu’il n’avait toujours aucune intention d’engager un combat de capital ships…
 
La troisième bataille de Savo Island Captur29
 
Il a commis l’erreur de penser qu’un soutien ne pourrait pas l’attaquer… Or le Sabishidesu est armé de 8 canons de 140mm, ainsi que de 4 tubes lance-torpilles…
 
A bord du cargo, c’est la fête, l’attaque va démarrer à la tombée de la nuit, et la cible ne s’est pas éloignée dans sa fuite.
 
Le seul point négatif est l’arrivée de destroyers en masse, qui se rapprochent de plus en plus. Mais la situation est sous contrôle. Ce genre de navires n’attaque pas de nuit.
 
 
 
Quelques minutes avant le crépuscule,
 
Sabishidesu a fait feu sur USS Alaska (CB-1) au Canon de 140mm et l'a touché ! - Lourdement-
 
« Alors, on manquait d’audace ? C’est assez audacieux un cargo qui attaque seul un croiseur de bataille ? »
 
Une heure après la première attaque aux canons,
 
Sabishidesu a torpillé USS ATR et l’a touché ! -Légèrement-
 
 
Le Daisho s’avance alors pour tirer une bordée de 203mm !
 
Daisho a fait feu sur USS Alaska (CB-1) au Canon de 203mm et l'a touché !


La troisième bataille de Savo Island Atago10
 
L’Alaska est endommagé !
 
La troisième bataille de Savo Island Captur30
 
 
Cependant, avec l’arrivée de la nuit et les tubes lance torpilles vides, toute action de nuit est impossible.
 
 
 
 
Dans la nuit du 28 Mai 194*,
 
Le destroyer du capitaine Morubi est torpillé, mais personne ne sait d’où les torpilles sont venues ! Il faut attendre son rapport pour savoir si c’était un submersible ou si un capitaine de destroyer s’était enfin aperçu qu’il disposait de torpilles.
 
Vu la tournure des événements, cela n’a plus de sens de continuer la poursuite de l’Alaska, si son capitaine ne veut absolument pas se battre, on ne pourra rien y faire.
La décision est prise de tirer quelques obus en guise de souvenir sur l’Alaska, avant de partir chasser les navires de guerre américains au large de Nouméa. Eux au moins opposeront une résistance féroce, et ne fuiront pas tant qu’ils n’auront pas été endommagés.
C’est à ce moment que le Kaigun-Daisa Matsudaira découvre que l’Alaska a été réparé.
 Quoi de mieux que de lui faire quelques trous dans la coque pour lui dire bonjour ?
Le rapport du capitaine Morubi est soudainement diffusé par radio.
 
« Torpillage par destroyer, voies d’eau et incendie à bord. »
 
Pas besoin de s’inquiéter d’une potentielle menace submersible donc, du moins pas pour le moment…

                                     La troisième bataille de Savo Island Captur31
Ouverture du feu par le Kirishima à l’aube.
 
Nous avons fait feu à distance sur USS Alaska (CB-1) (Croiseur de bataille classe Alaska) au Canon de 356mm et l'avons touché ! - Lourdement –
Nous avons fait feu à distance sur USS Alaska (CB-1) (Croiseur de bataille classe Alaska) au Canon de 356mm et l'avons touché ! – De justesse –
La Daisan Kantai laisse le croiseur de bataille touché par endroit quand l’engagement se termine.
 
Quelques minutes après, la vigie du Kirishima aperçoit brièvement un submersible américain de classe Porpoise à quelques nautiques Nord-Ouest.
 
Les navires sortis de Luganville ouvrent le feu sur l’Ohka. Il est criblé de toutes parts mais s’en sort grâce à l’intervention du Daisho. Les exercices d’esquive peuvent enfin commencer.
 
La 7e flotte américaine n’aura tiré qu’une unique fois durant cet engagement, contre plus d’une vingtaine de tirs de la flottille nippone. Un seul navire avait été coulé par la Daisan Kantai, mais ses capitaines avaient pu gagner en prestige et expérience, l’entraînement s’était bien passé.
 
 
 
*
*   *
 
 
 
L’objectif initial avait été accompli, les nouvelles recrues avaient pu s’exercer en matière de tirs, coordination, et navigation, sur des ennemis représentant une faible menace. C’était dans cette optique que la Daisan Kantai s’était dirigée vers Nouméa, sans savoir que l’opportunité se présenterait à elle aux portes de Tulagi.
 
Quant à l’objectif secondaire, il était lui aussi réussi. Certes, l’Alaska avait pu s’échapper, mais désormais, la Seventh ne reviendrait plus jamais dans les eaux de l’Empire du Soleil levant. Le territoire impérial avait été défendu, ils ne prendraient pas Guadalcanal.
 
C’est ainsi que s’est achevée la Troisième Bataille de Savo Island, à quelques miles nautiques à peine du port de Luganville. A défaut d’avoir été une bataille féroce, elle a été une longue poursuite qui aura démontré une chose :
 
 
L’Empire était de retour
 
 
[size=32]天皇陛下万歳![/size]
(Tennou Heika Banzai !)
 
 
 
   
Un texte signé : L’équipe de la Daisan Kantai Asakaze
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum