Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Hell... Empty Hell...

Ven 11 Avr 2008, 00:37
L'amertume, l'acidité, la respiration sifflante...

Le 2nd Classe laissa sa place au warrant officer, résigné et dont le visage était buriné par les années passées en mer, l'iode et le vent marquant à jamais des sillons de sagesse et de souvenirs bienheureux et malheureux. Le jeune homme sortit et s'appuya contre la balustrade pour émettre d'étranges sons rauques familiers.

L'officier qui tenait la barre fit un commentaire qui ne vit se dessiner aucun sourire sur les lèvres et pourtant un mince commentaire pour une pensée libératrice de la nervosité et de la peur ambiante ne faisait jamais de mal.

Le Commander Lowell enjamba le pas de la porte alors qu'un officier refermait derrière lui. Il pointa son doigt sur la carte pour ensuite prendre ses jumelles et fixer l'horizon comme s'il savait exactement où chercher...

Pas une question ne sortait de la bouche de l'équipage et pourtant...

Il faisait bientôt nuit, le soleil rasant empêchait de bien distinguer les nuances de l'Océan et en cela tous ne pariaient pas sur un café le lendemain matin ou ne serait ce qu'une bouffée d'air frais.


Commander ! 35 degrees Starboard, 500 !

Le capitaine Lowell ordonna immédiatement de virer de bord, plein régime.

Le moteur vibra de toute sa splendeur alors que le navire penchait dans un virage à gauche porté par la houle de l'Atlantique, frappant la carlingue avec rage.

Lowell sortit sur la guérite de la salle des commandes et l'aperçut enfin. La faible traînée du périscope donnait une vue implacable lors du creux des vagues de la coque externe... L'U-Boot était plongé pour tirer.

Le USS Retaliant n'était qu'un navire de ravitaillement, le gun man visait le navire ennemi sans vraiment espérer lui assener queqlues dégâts avec le calibre de sa mitrailleuse... Les marchandises attachées par d'épais cordages et câblages vibraient en même temps que l'acier et suintaient tout comme l'équipage transpirait, courant sur le pont, s'agrippant à quelques objets fixes.

L'inévitable apparut alors que le Retaliant faisait des virages discontinus et que la radio crachait des messages incompréhensibles et que les officiers de pont hurlaient aux mousses de reprendre leur poste. Un reflet... un miroitement ? Non une traînée grisée...

Lowell entra en trombe et prit la barre, poussant par la même le warrant officer, usant de tous ses muscles pour faire tourner le métal et le bois aussi vite que possible.

Le crissement et les ricochets sur la coque brisèrent le coeur de chaque individu à bord alors que tous se figeaient fermant les yeux, priant et pleurant sous la pression, retenant sa respiration jusqu'à la dernière minute... Un grincement ténébreux, porteur de mort qui s'éternisait et parcourait tout la coque à tribord pour enfin cesser le navire tanguant dangereusement sous le virage et les vagues le plaquant contre l'océan.

Sainte Mère de Dieu...

La détonation brisa les vitres alors que des matelots étaient propulsés par le choc, une demi-seconde plus tard, l'eau jaillissant comme jamais et s'abattant sur le pont et alentour comme le jet monstrueux de Mobidic.

Un rapport suivit alors que tous s'activaient pour repérer l'U-Boot, il ne fallut quelques minutes pour faire état du navire ; la déflagration n'avait pas endommager la coque, avaries mineures sur le pont, l'équipage n'était que faiblement touché.

Les officiers ordonnèrent à la mitrailleuse de tirer sur le navire ennemi, le feu explosant, les crachats n'entachant l'océan que de quelques impacts disparaissant aussi vite qu'ils étaient apparus.

Une torpille explosa au loin, encore sauvés...

L'on entendait strictement rien dans la salle des commandes tant les invectives à virer de bord puis à continuer ainsi jusqu'à le semer couvraient la scène amenant les hommes à des extrêmes hors du commun.

Le sonar leva la main et tous se tuent.

...

La pluie continuait de battre les vitres en partie brisées, la proue du navire s'enfonçant dans le creux des vagues avec fureur brisant celles-ci dans un spectacle peu rassurant.


70 degrees port side, 500 !

L'équipage reprit instantanément sa place, chacun faisant ce qu'il savait le mieux faire, le navire vira de bord une fois de plus, mais cette fois-ci un cri jaillit montrant du pont, une torpille avançant vers l'avant du navire à vive allure.

Machine STOP ! Arrière toute !

L'inertie portait le navire vers l'avant, les turbines s'arrêtant pour reprendre dans un gémissement audible et des craquements affreux.

Les matelots se cramponnèrent tout comme les officiers et alors que tout semblait perdu, la torpille filant vers sa cible, une vague vint se briser sur l'avant du navire dans un choc vigoureux et sembla le ralentir dans sa course, quelques membres de l'équipage s'attrapant au vol déséquilibrés et étonnés par la main de Dieu...

La torpille passa sans toucher sa cible, déviée par la même occasion par un creux de vague bien trop fort, explosant au loin dans une de ces gerbes d'eaux magnifiques et salvatrices.

Sorti de la tempête, un projecteur illumina la zone où se situait il y avait quelques instants l'U-Boot, un projecteur suivi de déflagrations et d'explosions, déchiquetant littéralement l'océan.

La radio cessa de crachoter et le message d'un Destroyer de type Hunt fit part de la réception du message de détresse.

L'U-Boot avait plongé, mais personne n'était sorti d'affaire, le Destroyer envoyant des charges explosives sur tout une zone, le navire de ravitaillement filant plein moteur vers le port le plus proche...

Hell...
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum