Partagez
Aller en bas
Invité
Invité

Point chaud: La mer noire

le Dim 02 Mar 2014, 13:45
(HRP: Ce RP ne se veut pas une vérité absolue. C'est un point de vue partial et romancé d'un affrontement. Nous remercions au passage les joueurs soviétique en mer noire qui ne craignent pas le combat PvP. Si vous souhaitez nous raconter le point de vue côté soviétique, vous êtes les bienvenues.)


Mer Noire, le 11 février 194*

La Fortele Navale Române était en alerte maximale. L'amiral de flotte de la 1-Regala Româna A Flotei, le commandant Hans Verner mobilisa toutes les forces en présence pour une opération d'envergure. Depuis des semaines, la 1-Regala Româna A Flotei se trouvait sur la brèche à la recherche du moment opportun pour frapper fort les forces soviétiques (Tchernomorskii Flot et Azovskaya Voennaya Flotiliya) en mer noire. Avant la trêve, un croiseur lourd classe Gorkiy échappa de peu à une fin tragique. Une autre opportunité de prouver que le renouveau roumain ne s'essouffle pas, bien au contraire, et l'occasion d'offrir une victoire de prestige à la 1-Regala Româna A Flotei se présentait à nouveau. Tous les capitaines répondirent à l'appel. Une action rapide devait être menée pour ne pas perdre de vue le croiseur de bataille classe Kronshtadt faiblement escorté. Les submersibles se trouvant trop éloignées pour agir furent placés en deuxième rideau pour ralentir une éventuelle fuite ou infliger le coup de grâce.


Mer Noire, position 44'00N 30'45E, le 12 février 194*

Le commandant Hans Verner prit ses responsabilités et ouvrit les hostilités en tirant deux torpilles coup sur coup. L'opération "Double rideau" était lancée.

Le 12/02 à 01h01 : NMS-534 a torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché !

Le 12/02 à 01h01 : NMS-534 torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché !

Aucun dégât important n'était visible mais l'effet de surprise fût totale.

Au profit de la nuit et en formation de ligne, les deux destroyers classe Split faisait route vers le croiseur de bataille alors que le capitaine Otto Mann au commandement de son nouveau bâtiment, un croiseur léger classe Etna, se trouvait bloqué au 44'45N 31'15E. La veille, surpris par une VLT, il réussit à la couler avant que celui-ci puisse tirer ses torpilles mais se retrouva face à la flotte soviétique. Deux croiseurs lourd classe Gorkiy, deux destroyers lourd classe Leningrad et un destroyer classe Gnevnyi furent identifiés.

Avant l'entrée en action du capitaine Kurt Riebert à l'avant de la ligne, le capitaine Hans Verner lança une troisième torpille.

Le 12/02 à 05h55 : NMS-534 torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché ! - Légèrement -

Le 12/02 à 06h10 : Îndraznet (Destroyer classe Split) a torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché !

Le croiseur de bataille perdit de la vitesse et des flammes apparurent à l'arrière de la passerelle de commandement.

Une quatrième torpille du capitaine Hans Verner fût lancé à l'avant du croiseur de bataille.

Le 12/02 à 07h53 : NMS-534 torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché !

Visiblement, le croiseur de bataille peinait à manœuvrer pour se sortir de cette situation. Le capitaine Emilian Munteanu entra dans la danse avec son destroyer classe Split.

Le 12/02 à 09h13 : Caine Rosu 09 (Destroyer classe Split) a torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché !

Un autre incendie se déclara à l'avant du navire. L'équipage sembla totalement dépassé par l'ampleur de l'attaque. Le capitaine Kornelius Zalinskii, sans hésitation, vida trois de ses tubes avant.

Le 12/02 à 09h49 : R-666 (Classe Wilk) a torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché !

Le 12/02 à 09h49 : R-666 (Classe Wilk) a torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché !

Le 12/02 à 09h49 : R-666 (Classe Wilk) a torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché ! - Lourdement -

Le capitaine Filipo Tito, en renfort depuis quelques temps en mer noire, lança à son tour deux torpilles sur le croiseur en proie aux flammes.

Le 12/02 à 09h58 : pipo (Classe Argonauta) a torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché !

Le 12/02 à 09h58 : pipo (Classe Argonauta) a torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché ! - Légèrement -

Pour une raison inexpliquée, le seul navire soviétique à proximité du croiseur de bataille, ouvrit le feu sur le bâtiment d'un capitaine de réserve qui ne prenait pas part à l'opération.

Le 12/02 à 10h07 : Uragan (Destroyer classe Sverdlov) a fait feu sur Beclean (Croiseur classe Gheorghe Avramescu) au Canon de 100mm mais l'a raté.

Le 12/02 à 10h07 : Uragan (Destroyer classe Sverdlov) a fait feu sur Beclean (Croiseur classe Gheorghe Avramescu) au Canon de 100mm et l'a touché ! - De justesse -

Le 12/02 à 10h08 : Uragan (Destroyer classe Sverdlov) a fait feu sur Beclean (Croiseur classe Gheorghe Avramescu) au Canon de 100mm mais l'a raté.

Le 12/02 à 10h08 : Uragan (Destroyer classe Sverdlov) a fait feu sur Beclean (Croiseur classe Gheorghe Avramescu) au Canon de 100mm mais l'a raté.

A la faveur de la nuit, le croiseur léger du capitaine Otto Mann contourna la flotte soviétique par l'ouest pour rejoindre les deux destroyers roumains. La flotte soviétique continua cap plein nord, pensant à une retraite du croiseur léger vers Odessa, alors que le Kronshtadt vacillait agonisant.

Le capitaine Hans Verner lança ses dernières torpilles dans la bataille.

Le 12/02 à 11h58 : NMS-534 torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché !

Le 12/02 à 12h35 : NMS-534 torpillé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) et l'a touché !

A l'aube, le dernier navire de combat de surface rejoignit la ligne de bataille et tenta d'achever le colosse d'acier alors que son équipage avait commencé son évacuation.

Le 12/02 à 13h05 : NMS Vulcanii Noroioși (Croiseur léger classe Etna) a fait feu sur URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) au Canon de 76mm et l'a touché !

Le 12/02 à 13h05 : NMS Vulcanii Noroioși (Croiseur léger classe Etna) a fait feu sur URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) au Canon de 76mm et l'a touché !

Le 12/02 à 13h06 : NMS Vulcanii Noroioși (Croiseur léger classe Etna) a fait feu sur URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) au Canon de 133mm mais l'a raté.


Après 12 h de combat, l'URSS STALINGRAD sombra a 13h08 a neuf nautiques de Constanza par un dernier tir du capitaine Emilian Munteanu.

Le 12/02 à 13h07 : Caine Rosu 09 (Destroyer classe Split) a fait feu sur URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt) au Canon de 140mm et l'a touché ! - Lourdement -

Le 12/02 à 13h08 : Caine Rosu 09 (Destroyer classe Split) a coulé URSS STALINGRAD (Croiseur de bataille classe Kronshtadt)

Il aura fallu 11 torpilles au but, 2 tirs de TLT soit 2x6 :12 TLT, 2 tirs de calibre 10x76 et 1 tir de calibre 5x 140 pour couler le croiseur de bataille Kronshdat, URSS STALINGRAD, du capitaine Snoukov Vladonia de la Azovskaya Voennaya Flotiliya. Le deuxième rideau de submersibles n'eut pas à entrer en action.

Sur ordre du chef de flottille, le destroyer classe Sverdlov du capitaine Michel Orlov ne fut pas couler afin qu'ils puissent secourir les survivants du naufrage.

L'amirauté de la Fortele Navale Române félicite tous les capitaines de la 1-Regala Româna A Flotei pour leur prestigieuse victoire. Des remerciements particuliers sont adressé au camarade de la Regia Marina, le capitaine Filipo Tito de la XIIIª Squadriglia Torpediniere dont la participation fut cruciale à la réussite de cette opération.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum