Le Deal du moment : -52%
Nike Vista Lite SE – chaussure pour femme
Voir le deal
58 €

Aller en bas
un homme de l'ombre
un homme de l'ombre
Jolie brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : .
Nation au Front Pacifique : .
Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 13/04/2008

Infos
Nationalité: ???

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Dim 19 Oct 2008, 23:28
C’était l’effervescence sur et dans les alentours du « Rocher ». On avait vu débarquer dans la nuit la plus belle et plus grande flotte qu’un homme ai pu contempler. Tel les grandes transhumances des moutons Pyrénéens, des centaines de navires dépêchés par toutes les marines du monde libre avaient fait route vers un même point. Malgré tout, cette colossale armada n’était pas encore au complet. On attendait encore d’autres marins encore inconnu ce jour mais qui dans quelques semaines seront les frères avec qui l’ont aura partagé la plus formidable expérience que le génie humain ai imaginé… l’opération qui changera la face du monde… qui changera à coup sur l’issue de la guerre… tous en étaient convaincu…
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Mer 22 Oct 2008, 10:28
Une certaine agitation contrôlée régnait à bord du HMS Bulolo. Sir Harold Burrough préparais depuis si longtemps ce commandement que rien ne lui avait échappé. Inlassablement il repassait ces doigts sur la route qu’il aurait à suivre pour atteindre son but final. Pour mener à terme cette mission on lui avait confier le commandement d’une belle escadre… il sortit et contempla depuis la passerelle la rade… tous n’étaient pas encore arrivé, on attendais encore le destroyer Hollandais ainsi que le HMS Broke qui avait eu une panne moteur en route…

Marty… Yes Sir ?... avez-vous des nouvelles du HMS Ibis ?... No Sir, il a probablement été retardé mais il nous est toujours affecté Sir… Bien, thanks Marty… Sirl’officier se retira, laissant le commandant se perdre dans ces pensées…

Heureusement, la dizaine de navires de transports eux étaient déjà sur place. Cela entraînait d’ailleurs quelques problèmes de faire cohabiter tous ces soldats dans un espace aussi restreint que la base militaire… la 34ème division d’infanterie Américaine avait même du établir son campement sur la pelouse devant le haut commandement par manque de place…
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Ven 24 Oct 2008, 13:51
Dans la soirée, le Vice amiral Burrough quittait une dernière réunion d’état major avant le grand départ. Celui-ci avait été reporté de quelques jours suite aux mauvaises conditions climatiques et à un incident technique à bord du HMS Charybdis.
De retour à bord du HMS Bulolo, il resta de longs instants à la passerelle, scrutant la flotte qui à présent était réunie. Les derniers chargement de carburant effectué, ils
Sir… Sir… Yes Marty… une invitation des froggies pour une réception demain soir… thanks Martyle vice amiral parcoura en diagonal l’invitation…puis se retira dans son bureau.

Une demi-heure plus tard il appela l’officier…

Marty… Sir ?... je vais vous dicter une lettre que vous ferez parvenir dans les plus bref délais…Yes Sir… l’officier se mit au bureau et attendis que son supérieur lui dicte le message…

Euh well… Cher chef de flottille… no no… c’est trop… enfin pas assez… well no… écrivez plutôt… Aux chef de flottilles…

Le Vice amiral dicta pendant un bon quart d’heure le message, revenant de temps en temps sur les formulations… puis, quand il fut satisfait, ajouta…

Voilà Marty… faite parvenir à la Escort Fleet of Malta… la Atlantic Fleet, la Flotte de la Mer Noire… l’officier leva les yeux vers son supérieur d’un air interrogateurYes I know Marty… but…qui sait… et faite aussi parvenir à la Home Fleet et aux froggies de la FANA.

L’officier alla pour sortir quand le Vice amiral le héla… Oh Marty… j’allais oublier… pouvez vous passez part l’amirauté du port avant, ils ont aussi un plis pour les chefs de flottilles… Yes Sir…
un homme de l'ombre
un homme de l'ombre
Jolie brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : .
Nation au Front Pacifique : .
Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 13/04/2008

Infos
Nationalité: ???

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Dim 26 Oct 2008, 10:59
Quelques jours plus tôt…

Quelque part dans une superbe villa sur la côte de la Méditerranée, non loin de Al-Djazaïr al Mahroussa… quelques hommes sortent prendre l’air un instant dans le jardin.

Well, vous connaissez à présent les plans du high command… avec votre aide la ville sera prise rapidement… tout à fait monsieur, mais n’oubliez point les armes que vous nous avez promises car sans elles l’opération risque d’être bien plus ardue… No problem, vous aurez vos PM… ainsi vous pourrez neutraliser les batteries du fort de Sidi-Ferruch ainsi que le XIXe corps d'Armée… c’est bien ce que nous comptons faire général, j’ai d’ailleurs déjà une petite idée de comment nous pourrions faire… un clin d’œil amusé passa furtivement sur le visage du françaisGood… very good…

Dans la maison, le téléphone retentit… quelques secondes plus tard un homme sortit en trombe dans le jardinil faut partir messieurs vite… nous avons été dénoncésl’effroi se lisait sur les visages… le commissaire de police arrive ici pour vous arrêtez… il vous faut fuir sans délais… Yes… le général se retourna vers ces hommeslet’s go guys, to the beach and the sub… à peine avait-il eu fini sa phrase que se dispersait dans tous les sens les protagonistes de la réunion…
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Dim 26 Oct 2008, 23:40
Marty ?... Sir ?... vous n’oubliez pas que nous avons une réception à l’amirauté Française dans une heure… Yes Sirencore une réunion, pensa l’officier en soupirantSir ?... Yes Marty… devons nous vraiment allez dîner chez ces froggies Sir ?... c’est bien le moins qu’ils puisse faire pour nous ne pensez vous pas Marty… après tout nous allons risquer notre peau pour eux aussil’officier soupira plus profondémentYes Sirfit-il un peu dépité…

Un peu plus tard dans la soirée, Sir Harold Burrough et l’officier se trouvèrent donc dans la salle de réception, scrutant la moindre tête connue… malheureusement sans succès.

Vous prendrez bien un verre Vice-amiral ?... vint demander un haut gradés Françaisgarçonhéla-t-il… et l’alcool aidant les langues se délièrent plus rapidement, la conversation s’engagea par les habituels banalités puis les deux amiraux partirent saluer d’autres hauts gradés… laissant Marty se débrouiller seul près du bar et des hors-d’œuvre…

Il parcouru des yeux la salle et les petits salon qui étaient autant de petites alcôves d’où provenait rires et discutions… l’ambiance était visiblement à l’optimisme… du moins c’est ce qui s’affichait sur les visages…

Derrière lui un vieux gramophone distillait quelques notes de musique… française bien surm’accorderez vous cette danse monsieurMarty sursauta… une belle femme au long cheveux clair venait de le tirer de sa rêverie… euhMarty cherchait péniblement ces mots, le français n’étant pas spécialement son fort… Yes…euh… I mean… Oui mademwoizelleLa femme eu un petit sourire… un peu interdit, il mis un peu de temps à réagir… il l’emmena vers un endroit de la salle plus praticable… et sur un air de tango français s’engagea maladroitement…

...et leurs yeux de velouuuuuuurs… a qui cherche fortune…elles donnent l'amouuuuur…

Vous êtes Anglais ?... Yes… euh Oui, je suis… vous êtes from France ?… Oui… Je suis originaire de Bayonnel’officier la regarda sûrement bizarrement car elle s’empressa de rajouterle sud, du coté de l’Espagne… owh Yes Spain… elle lui souritJe être from Bristol la conversation se poursuivi par ce genre de banalités… tantôt entrecoupé par de long moment de silence

…elles s'en vont légèèèères… et, de l'ardente nuiiiiiit…font goûter le mystèèèèèère…les baisers de passioooooon…

Dites moi officier… il paraîtrait que vous allez bientôt partir…?...Well euh… je ne sais pas la femme lui fit un regard de bicheje pas avoir ces informations la miss, seul le commandant les connaisil rougit… elle lui souritwell… sorry mademwoizelle

…ce doux pays de rêve… il emporte là-baaaaaas… l'espoir et la fortuuuuune…

Elle approcha ces lèvres de son oreillela France vous remerciera monsieur…
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Mar 28 Oct 2008, 10:57
Sur les quais…

Un officier britannique venait de s’entretenir avec un sergent américains… à peine l’officier partiallez bande de larves… on y va… et remuer vous le cul un peu on à pas toutes la nuit… beugla le sergent en faisant des signes des bras... Alors quoi vous vous magniez l’train ou quoi la troupe répondit à l’unisson… CHEF OUI CHEF… allez tas de fainéants vous vous croyez ou hein… c’est pas un camps de vacances ici allez bouger vous l’fion… CHEF OUI CHEF… allez monter donc dans ces foutu rafiots et plus vite que ça… on dirais un régiment de grand-mères rhumatisantes bande de vauriens… CHEF OUI CHEF… vous êtes qui ?... CHEF NOUS SOMMES LE 39TH REGIMENTAL COMBAT TEAM CHEF… alors faites honneur à votre division et que ça saute je veut voire tout le monde à bord avec son bardas dans moins de deux heures… et le premier qui fait le malin je le passe moi-même pas au dessus bord…compris bande de moules… CHEF OUI CHEF… GO GO GO…

Tout le port était en effervescence… les troupes d’infanterie embarquais sur les transports armé tandis que les équipages de tous les navires étaient passé en revue de détails et mis sur le pieds de guerre pour un appareillage imminent…
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Mar 28 Oct 2008, 22:02
Voyant de nombreux navires sortir du port, un officier transmis en courant un message à Sir Thomas Troubridge. Il le lut et transmis ses ordres. D'immenses hauts-parleurs firent passer les ordres :

-Aux navires restants, préparer vous à une longue sortie en mer. A tous les hommes de l'armée de terre, embarquez dans vos différents transporteurs.

Après le départ de la première flotte, une seconde semblait se préparait...
un homme de l'ombre
un homme de l'ombre
Jolie brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : .
Nation au Front Pacifique : .
Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 13/04/2008

Infos
Nationalité: ???

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Mer 29 Oct 2008, 23:07
Cette nuit la, deux jeunes gens s’aimaient les yeux dans les yeux…

Ils ne voyaient pas passer l’armada Britannique au pied des falaises…

Cette nuit la, deux jeunes gens s’aimaient enlacer l’un contre l’autre…

Ils ne voyaient pas ces milliers de lumières si petites et si nombreuses qu’on aurait dis des lampions d’une grandiose foire foraine…

Cette nuit la, deux jeunes gens s’aimaient dans les herbes folles des hauteurs de la Sierra Almijara…

Ils n’entendaient pas les canons distiller le feu et le sang rouge des innocents…

Cette nuit la, l’écrin de leurs amour se parait d’une nuit noir d’ébène que seul l’immaculé lune blanche venait éclairer de sa lumière bienveillante…
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Ven 31 Oct 2008, 18:22
L'officier se précipitait dans le bureau de Thomas, il avait un message urgent de l'état major. Il franchi la porte et salua son supérieur et tendit la message. Sir eut un petit sourire au coin et demanda de le suivre jusqu'à une salle où il pourrait parler aux soldats. Il y arriva et commença a dire :

-Soldats, vous êtes embarqué à bord de navire qui vont vous mener à combattre les forces de l'axe. A présent, nous partons! Courage!


Ainsi la deuxième flotte quitta le rocher pour se diriger vers un objectif proche...
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Sam 01 Nov 2008, 13:56
Dans la salle des communications du HMS Bulolo un officier, tout en buvant un bol de soupe, dictait un message de la part du commandant de la Eastern Task Force…

Un message à envoyer au High Command… slurp… prêt ?... le préposer aux transmissions fit un signe de la tête…Sommes au large de la ville d’Oran –STOP-… il souffla sur sa soupe qui restait décidément bien chaude… résistance inexistante –STOP-… slurp…slurp… continuons sur objectif Alpha –STOP-… slurp… well… envoyé ce message sous forme crypté… Yes l’officier resta quelques secondes puis s’en retourna vers la salle de commandement… son bol de soupe toujours aux lèvres… Message envoyé Sir… Well done Marty… j’ai un autre message à transmettre au capitaine Blake… slurp… mais cela peut attendre la fin de votre bol de soupe, Marty… Thanks Sir…

L’ambiance à bord du HMS Bulolo, ainsi que sur la plupart des navires du convoi était plutôt sereine… ce qu’il ignorait par contre, c’est que suite à une erreur de manipulation le message a destination du High Command n’avait pas été envoyé sous forme crypté… mais comme cela, sans autre forme de protection…
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Dim 02 Nov 2008, 20:35
Les hommes étaient en alerte, les différents navires jouaient de leur sonars tous les heures. Aucune résistance avait été aperçu... Un officier demanda à Sir Thomas Troubridge si des rapports avaient signalé dés présences hostiles.

-Hummmm... non a part un sous marin au niveau de notre cible... A croire que les allemands savent qu'ils ont perdu le combat en méditérannée... C'est regrettable tout de même, ils ne defendent même pas leurs bases.... Hummm, signalez à la flotte de s'écarter légerment de là côte... On va dire de 2 dégre...

-Bien,sir...

-Pas de relachement concernant le sonar...

-Oui, sir!

L'officier partit rapidement donner les ordres.
un homme de l'ombre
un homme de l'ombre
Jolie brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : .
Nation au Front Pacifique : .
Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 13/04/2008

Infos
Nationalité: ???

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Mar 04 Nov 2008, 01:02
En plein cœur de l’après midi… quelques part le long d’une grande artère d’Alger… deux hommes se fondent dans la masse des gens qui marchent la en ce vendredi ou il fait ma foi bon vivre grâce à la clémence de la météo malgré ce mois de novembre qui commence… les deux hommes, habillé de façon élégante mais pas trop pour ne pas attirer l’attention, discute de la pluie et du beau temps… c’est la ils se sont soudain arrêté devant un des nombreux immeubles qui bordent l’artère et la défini dans l’espace de part ces quatre étages le n°26peut-on y lire sur une petit plaque d’émail bleutoc toc… toc toc toc… toc tocquelques coups sec, donnés sur la porte avec une rythmique convenue d’avance, leur donne accès à cette appartement ou huit hommes vont se rencontrer… tous ne sont pas des inconnus pour l’un et l’autre… mais chacun ignorait jusque la qu’ils œuvraient pour la même cause… madame Destrelle… veuillez servir le café dans le bureau je vous prie… et je vous prierais de bien vouloir fermer la porte et de veillez à ce que nous ne soyons point déranger… bien monsieur… quelques minutes plus tard, autour d’une table les présentations ayant été faite commence la discussion… messieurs, si je vous ai réuni ce jour c’est pour vous présentez messieurs d’Astier de la Vigerie et Jousse… ils vous expliquerons mieux que moi ce dont il s’agit icipendant plusieurs heures la discutions porta sur les endroits stratégiques de la ville à contrôler ainsi que des forces, notamment le XIXe corps d'Armée, les service d'ordre légionnaire ainsi que les membres du Parti populaire français, à neutralisésil est impératifs que la résistance réduise au silence les batteries côtières de Sidi-Ferruch car c’est par la que les principales forces de débarquement vont entrer dans la ville… mais comment ferons nous monsieur… les partisans, même si nous prévoyons leurs présence à hauteur de 800 hommes, ne sont que trop peu armé… justement j’y vient monsieur, les Alliés nous ont promis 750 pistolets mitrailleurs Sten que vous devrez aller réceptionner ici… l’homme indiqua un endroit désert sur la carteet comment voulez vous que nous neutralisions tous ce monde ?... c’est votre part de la mission, monsieur… je ne doute point que votre imagination suffise à reprendre les points névralgiques de la ville… et ou vont débarquer les Alliés… et bien… l’homme se pencha sur la carte d’Alger et de ces environsles Alliés on décider de délimiter trois zones de débarquement… la zone ‘C’ à l’Est de la ville et les zones ‘A’ et ‘B’ à l’Ouest… ici… ici et icile doigt tendu désigna les langues de sables qui verraient s’enfoncer les bottines des forces britanniques et américaines… des questions messieurs ?... le silence qui s’en suivit sembla ne point vouloir se terminer et pourtant tous les protagonistes, les yeux baiser sur la carte, se posaient milles et unes questions… et que ce passe t-il si les navires destinées à une zone sont interceptés par les Boches ou ces rats de collabos ?cette fois le silence ce fit pesantet bien ils faut espérer que cela n’arrive pas car dans ce cas la prise du port serait plus longue... voir même mise en péril… les mines se firent soudainement plus grave… tous savaient que dans leurs mains résidait à présent les clefs de la réussite ou la honte de la défaite…
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Mer 05 Nov 2008, 10:53
Dans la journée du 4 novembre, l’escorte du ralentir la cadence. Face à eux, une petite dizaine de capitaines Allemands de la Künstenschutzflottille Süd leurs faisait face… Leur première attaque c’était porté sur le HMAS Quiberon mais le navire de la Royal Australian Navy n’avait subit que peu de dégâts… Dans la soirée, l’escadre Allemande c’était regroupé non loin de l’avant de la Eastern Task Force et vers 23h une première vague d’assaut fut décidée par le Vice Amiral Burrough. Celle-ci fut effectuée de manière si rapide et violente que l’ennemi y perdit une vedette S-Boot ainsi que escorteur… un deuxième escorteur fut quand à lui sévèrement endommagé… Sir Harold Burrough espérait que cela porterait un coup au moral chez l’ennemi… C’était sans compter sur la bravoure de ceux-ci car dans la nuit et le matin, avant que ne ce lève les brumes, quelques capitaines allemands firent feu sur le HMS Malcolm et le destroyer classe Leader rejoignis le fond de la mer… C’est peu après que le Vice Amiral ordonna une deuxième vague d’attaque… encore plus meurtrière que la première… en effet on entendit les canons des HMS Charybdis, HMS Scylla et HMS Martin tonner ensemble… pendant ce temps la symphonie militaire fut rythmé par les tirs de mortier du HMS Ibis et des tirs de grenades des HMS Broke et du HMAS Quiberon. Les U-13 et U-212 furent envoyé par le fond alors qu’en surface ne flottait plus que les épaves du torpilleur et d’un escorteur… Du haut de sa passerelle, le Vice Amiral priait… pour les âmes des disparus aussi bien Alliés que de l’Axe…
un homme de l'ombre
un homme de l'ombre
Jolie brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : .
Nation au Front Pacifique : .
Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 13/04/2008

Infos
Nationalité: ???

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Ven 07 Nov 2008, 14:04
Dans la nuit froide de ce début novembre, un navire de pêche avançait tout feux éteint quelques part au large d’ « Alger la bien gardée »… putain de pluie… on y vois pas à 10 mètres bordelun dense rideau de pluie s’abattait depuis maintenant plusieurs heures sur la corvette que la houle balançait sans ménagementGhmmmmeuuuuurrrghça va Edmond ?... oui oui… Ghmmmmeuuuuurrrgh… répondis un visage presque devenu vert qui avait passé toute la traversée la tête penché par dessus le pavoismais ou est cette côte bordel de merde ?… la capitaine, regardez… le matelots du bord se tenant comme il pouvait aux montants de la cabine pointa son bras droit devantun court… un long… deux court… c’est la mon capitaine… eh bien c’est pas trop tôt, je commençais à désespérer de trouver un jour le point de rendez-vous… vas-y Henri… prépare toi à balancer les caisses dès que nous serons assez proche…

Sur la route longeant la côte qui reliais Alger une automobile parcourait à toute vitesse les laçais… éclairant tour à tour de ces phares les gravillons des ornières et l’immensité salé…
Karl Dönitz
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Ven 07 Nov 2008, 19:20
Dans le port de Alger ...

Kaarl Fien, commandant de l'Arsenal Allemands des cotes Africaines claqua la porte avec fureur alors qu'il sortait du bureau de l'Amiral Français Darlan. Des heures il avait passé dans ce bureau afin de convaincre les forces francaises de Vichy d'adopter une position claire pour pallier à la situation.
Depuis quelques jours il recevait des messages alarmants de la part de capitaines de la Kriegsmarine indiquant de vastes convois Alliés se dirigeant droit sur les ports du Maghreb.
Mais il avait beau montrer les rapports à ce fichu Darlan que celui-ci se refusait à admettre le péril imminent d'une invasion des cotes d'Afrique.
Fichus Francais, maintenant il devait se débrouiller seul pour préserver les biens de l'Allemagne qui étaient sous sa charge.
L'Afrikakorps du FeldMarechal Rommel se battait toujours à des milliers de kilomètres de là et demander de l'aide à l'Italie était impossible également car faire venir des troupes de Sicile prendrait trop de temps.

Arrivant à son bureau d'amirauté, il ordonna, hurlant presque, d'établir une liaison avec l'Amiral Karl Donïtz.


"Je veux envoyer un message à Lorient sur le champs !! Schnell ou je vous fais tous fusiller ! Peut importe que vous n'ayez pas les nouveaux codes de cryptages, envoyez ce message."

De : Commandant Kaarl Fien en charge de l'Arsenal du Reich d'Afrique Nord
A : Amiral Kar Donïtz
Priorité : Maximale
Objet : Péril imminent sur les ports Allemands d'Afrique Nord.

Amiral .. De nombreux rapports m'indiquent que plusieurs convois de troupes puissamment escortés sont apparus au large des ports de Oran, Alger, Rabat et Casablanca. La surprise est totale. De très nombreux contacts sont établis par voie aérienne et maritime, une invasion est imminente et ne peut être stoppée.
Les forces Francaises de Darlan se sont avérées impossible à convaincre de la gravité de la situation.
Je demande des instructions immédiates et urgentes.

Commandant Kaarl Fien

Le message fut envoyé dans la minute au mépris des cryptages conventionnels. Dès lors Kaarl Frien eu les yeux fixés sur l'horloge du QG. Le temps lui paraissait être une éternité avant la réponse de l'Amiral. De larges flots de sueurs coulaient sur le visage de l'officier Allemand.
Finalement, après 30 minutes, la réponse vint.


De : Amiral Karl Donïtz
A : Commandant Kaarl Fien en charge de l'Arsenal du Reich d'Afrique Nord
Priorité : Maximale
Objet : Péril imminent sur les ports Allemands d'Afrique Nord.

Commandant, j'ai pris connaissance de votre alerte. Je ne vous félicite pas pour avoir méconnu les règles de cryptages conventionnels. Mais, étant donné la gravité de la situation, je vous ordonne sans délai d'évacuer les ports de Rabat, Casablanca, Oran et Alger. Brûlez tout les documents secrets. Embarquez le personnel spécialisé et d'administration dans tout les navires disponibles. Sabordez tout les navires ne pouvant être préparés à temps.
Si aucun navire n'est disponible pour évacuer le personnel, ordonnez leur transfert par voie terrestre vers la Tunisie.

J'ai immédiatement alerté le bureau du Fuhrer de l'invasion Alliée. Ne vous préoccupez plus des forces de l'Amiral Darlan. Rejoignez le continent sans délais. Je donne ordre à tout les navires de l'Axe de vous escorter jusque la rade de Toulon. Bonne chance à vous Commandant.

Amiral Karl Donïtz

Evacuation immédiate .. Le sang de Kaal ne fit qu'un tour avant qu'il ne hurle ses nouveaux ordres.

"Code bleu ! Transmettez les ordres de l'Amiral à tout les arsenals cotiers des ports du Maghreb à l'exception de Tunis !
Evacuation immédiate de tout le personnel ! Brûlez tout les documents !
Quel sont les cargos encore disponibles dans nos ports ?"

"Commandant .. les cargos des capitaines Fried Hunker et Mark Mürgil sont disponibles dans les ports de Oran et Alger. Les autres ports ne possèdent pas de bâtiments suffisament grands."

"Parfait, contactez ces deux capitaines. Donnez l'ordre de sabordage et de destructions des arsenaux à tout les ports. Il faut que dans une heure le personnel attitré ait embarqué sur les cargos.
Schnell, Schnell !"

A fur de l'écoulement du temps, les ports Allemands d'Afrique du Nord s'animèrent soudainement, une grande effervescence gagnant l'ensemble des docks. L'évacuation commencait.
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Ven 07 Nov 2008, 23:04
Un message fut envoyé de l'amiral pour le convoi sur oran.


Fin du silence radio, débarquez. Que dieu nous garde!

Les lourds navires anglais se rapprochèrent d'Oran, ils virent un transport sortir à toute vitesse et ne le poursuivirent pas. L'objectif en premier. Les cuirassés soutenus par les croiseurs lourds bombardèrent la ville pendant que les transports armés débarquaient les américains qui feraient le combat terrestre. Au bout d'une heure la plage était prise, les batiments anglais cesserent le feu et c'est dans une ville dévasté que rentrèrent les soldats. La résistance fut faible et rapidement le drapeau américain flottait dans les airs. Les hommes étaient heureux, les pertes étaient légères et aucun navire n'avait coulé. Aucun allemand n'avait été croisé... On se demandait même si ils n'avaient pas abandonné depuis longtemps cette base.

Sur le pont Thomas envoya un message à son état major :


Grande victoire, la base est tombé en une soirée sous le feu de nos batiments et les armes des soldats américains. Nos pertes navales sont absentes et l'infanterie n'a même pas 5 de pertes. Nous rentrons dans le port à présent américain.
un homme de l'ombre
un homme de l'ombre
Jolie brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : .
Nation au Front Pacifique : .
Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 13/04/2008

Infos
Nationalité: ???

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Ven 07 Nov 2008, 23:26
Alors ?... l’homme secoua la têtemerde il fit la moueils ont du ce tromper de point de rendez-vous… ouais… ça n’arrange pas nos affaires çales deux hommes se regardaient en silence… Espérons que le plan de maintien de l'ordre suffit à les tromper… oui… pour les armes ?... faudra ressortir les Lebels de dessous la paille… tiens l’homme écrivit un rapide billet et le donna à son homologuec’est les différentes caches ou ils sont entreposés… mercil’homme se retourna vers la bibliothèque et enlevant quelques livres découvrit une cachetteet voilà vos brassards pour toi et les hommes de votre section… le plus jeune des deux eu un sourirequand même, quel culot d’avoir penser à sa il regarda le brassard marqué aux lettres ‘V.P.’…volontaires de Placecombien sommes nous ?... près de 600

Un peu plus tard dans la nuit à plusieurs endroits de la ville quelques camions faisaient le ramassage… au total se serrait près de 400 partisans qui participerais ce soir la… bien vite et sans résistance les postes de garde Vichyste, les commissariats de police, les centraux téléphoniques et même radio Alger avait été occupé par la résistance. Vers une heure du matin, la plupart des chefs de groupe avaient pris possession et c’était installé sur leurs objectifs… ils restais tous en contact grâce à la ligne branché depuis le commissariat Central…

Allô ?...Allô ?... Montsabert me recevez vous ?... crrrrrrr crrrrsoudain une voix qui semblait lointaine les rassuraIci le général Montsabert… le détachement des tirailleurs algériens a pris place à l'aérodrome de Blida… opposition farouche de la part du colonel d'aviation Montrelay… Bien merci… rester sur vos position et faite se qu’il faut si il oppose une quelconque résistance… Bienquelques instant plus tard c’est le colonel Baril qui annonça la prise des batteries côtières de Sidi-Ferruch… l’heure était à l’optimisme au seins du cœur de l’opérationRegarde Joséun homme s’approcha de la carte qui était épinglé sur le murnous avons pris pieds ici et ici et la aussiavec un fin crayon l’homme entoura des dizaine de points sur la carteavec ce que nous venons d’apprendre de Baril les alliés pourront débarquer la sans problèmes… les autres vagues de débarquement se feront la, à la Pointe Pescade l’homme indiqua un point à l’ouest d'Algeret ici, au Cap Matifoul’homme entoura la plage qui se trouvait à l’opposer… c’est à ce moment la que les yeux des jeunes gens s’illumine d’un je ne sais quoi… un petite lueur se fit de plus en plus grande… certain à présent de vivre des heures historique pour leur avenirs et celui des Alliés… ce sentiments si grisant d’avoir contribuer à quelques chose de fort et de grand… se sentiments que rien n’est impossible… que le monde leur appartient à nouveau… leur appartient enfin… un gamin assis non loin commença à tapoter sur la table… puis un murmure…puis deux…trois… la vingtaine de résistant qui se trouvaient la chantaient doucement un chant que sentais bon le combat de la liberté… Ami, entends-tu, le vol noir des corbeaux sur nos plaines?... Ami, entends-tu, les cris sourds du pays qu'on enchaîne?...
un homme de l'ombre
un homme de l'ombre
Jolie brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : .
Nation au Front Pacifique : .
Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 13/04/2008

Infos
Nationalité: ???

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Sam 08 Nov 2008, 10:52
Une automobile passa dans la rue et s’arrêta devant le Commissariat Centraleh bien messieurs… je passais par hasard par ici et je suis fière et voulais vous féliciter… quel prestance… on est sur que rien ne peut arriver quand on vois des hommes comme vous gardez ce lieu… les jeunes gens sourirentje vous en prie général… général ?... Général Roubertie, jeune homme… Roubertie oui bien sur excusez moi… je vous en prie rentrer donc… hélas je ne puis, je dois m’en retourner chez moi… j’insiste Général Roubertie le ton du jeune homme se fit un brin moqueur mais que ?... il n’eut pas le temps d’en dire plus que les gardes en factions le mirent en joueau non de la résistance et du peuple français ne vous arrêtons pour trahison envers la partie… mais c’est insensé enfin je… silence… attacher le vous autres et descendez le à la cave avec les autres… mais je proteste, je… je … l’officier fut emmener sans ménagement rejoindre les autres

Allô… oui… j’entends des détonations qui viennent du port… qu’est ce qui se passe?la voix au bout du fil semblait bien inquiète… au commissariat Central, José, Bernard et Guy répondirent systématiquement que les autorités avaient besoin de leurs présence au plus vite et qu’ils devaient se mettre à la disposition de l'administration … c’est ainsi que dès qu’ils pénétrèrent le bâtiments la plupart des Vichyste de la ville furent arrêter et écroué…
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Sam 08 Nov 2008, 11:36
Allez bande de vauriens … bouger vous l’fion on à pas toute la nuit… je veut que ces plages soient sous contrôle dans deux heures… CHEF OUI CHEF… allez plus vite que ça…GO GO GO



Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Torchtroopshitthebeachehp5


Source : US Archiv ARCWEB
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Sam 08 Nov 2008, 12:29
C’est accueilli en héros, sous les ovations de la population d’Alger et les cris de joies que le Vice Amiral Sir Harold Burrough descendit la coupée du HMS Bulolo Marty ?... Yes Sir… merci pour tout… no problem Sirles deux hommes se serrèrent la main… derrière eux, tous les marins des navires de la Eastern Task Force se déversaient dans la ville… pendant deux jours la fête y battrais son plein… pendant deux jours toutes les frustrations due aux privations et à la répressions,… se changerait en joie de vivre retrouvé… Le Vice Amiral fut conduit au Commissariat Central ou il parla longuement avec les résistants, congratulant ceux-ci pour leurs dévouement… il en profita pour envoyer un message aux capitaines Valencia, Roon et Blake pour les remercier de leurs soutient, ainsi qu’au High Command pour leurs confirmer la prise d’Alger… puis, la cérémonie officiel passé, il se perdit dans les rues d’Alger… au balcons flottaient côte à côte le drapeau tricolore frappé de la Croix de Lorraine et les drapeaux Britanniques et Américains…
Contenu sponsorisé

Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté… Empty Re: Quand faseye à nouveau la flamme de la liberté…

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum