Le deal à ne pas rater :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Carrefour et Cdiscount le 8 ...
Voir le deal

Aller en bas
Henri Thorn
Violente tempête
Nombre de messages : 1476
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Britannique

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Lun 20 Oct 2008, 21:40
*Quelques heures plus tôt, le 19 octobre 1942, à bord du "L48", submersible britannique de classe L qui venait de retrouver la trace des cuirassés ...*

19/10/1942, 18h00. Nous venons de retrouver la flotte adverse, lors d'un point en surface. Cependant, vu la proximité des navires ennemis, j'ai préféré ne pas trop m'attarder en surface et replonger vite fait. A quelques milles se trouvent le Scheer et le Deutschland, les deux cuirassés que nous traquons. Un peu plus loin, deux escorteurs. Il reste un pétrolier, mais hors de vue. L'accrochage sera pour bientôt ...

"Mon Commandant, excusez-moi de vous déranger dans votre rédaction, mais je dois vous informer d'une avarie concernant les tubes 1, 3, 5 et 6. Il semblerait qu'il n'y ait plus de pression, sans doute une fuite d'air. Seuls les tubes 2 et 4 sont en état de tirer, ne pensez-vous pas que nous devrions reporter l'attaque de cette nuit ?"

"Hum ? John, aurais-tu suivi une éducation tellement primitive que tu n'aurais pas appris qu'il faut frapper avant d'entrer, même pour une urgence ? Mais peu importe, tu le retiendras pour la prochaine fois ... deux tubes en état, oui, c'est peu. Mais ça fait deux torpilles que nous pourrons lancer sur l'ennemi, c'est déjà ça. Inutile de faire réparer les autres, les mécanos n'auront pas le temps. Suis-moi en salle de commandement."

*Les deux hommes arrivèrent en salle de commandement, et le Commandant Thorn s'installa au périscope. Les cuirassés étaient toujours en vue, mais plus pour longtemps. En effet, le soleil commençait à disparaître à l'horizon, et la nuit s'abattrait bientôt sur ces étendues d'eau salée. Cependant, le Commandant avait eu le temps de choisir sa cible, lors de la brève montée en surface du submersible : ce sera le Deutschland qui subira le feu. Plutôt qu'un navire qui, selon les renseignements, abriterait le commandement de la petite flotte, il préférait s'attaquer au symbôle d'une nation. Et il frapperait à la nuit tombée !

Hélàs, c'était sans compter les caprices de la météo ; dès la nuit tombée, un voile de nuage emplit le ciel, couvrant d'un voile noir la mer, particulièrement calme. Cependant, les cuirassé allemands n'avaient pas bougé, sans doute attendaient-ils quelque chose ... pourtant, leurs moteurs tournaient encore au coucher du soleil.

Vers minuit, les nuages se dissipèrent enfin, et la lune traça sur la mer un chemin lumineux vers la cible. L'attaque pouvait commencer ! A bord du submersible, le branle-bas fût sonné, et tous les hommes gagnèrent leur poste. En deux minutes, chacun était à son poste, et le submersible avançait déjà vers sa cible.*


"En avant toute ... barre à babord, 1/4 ... barre à zéro ... cible immobile, parfait ... tubes 2 et 4, parés ? Attendez mon ordre ... attention ... FEUUUUUU !!!"

*Deux torpilles quittèrent leurs tubes, se dirigeant vers le cuirassé adverse, laissant chacune une traînée blanche, à peine visible sur cette mer d'encre, mais assez pour les yeux du Commandant qui suivait leur course du regard. Au bout de plusieurs longues secondes d'attente, les torpilles touchèrent leur cible, explosant à l'impact, mais plus que probablement sur les caissons du flanc babord du cuirassé.*

"CIBLE TOUCHEE ! BRAVO A TOUS !!!!! A présent, on se tire d'ici ... immersion totale, rentrez le périscope ! Barres de plongée, 3/4 ; moteurs, en avant toute ; barre à babord, 1/4. Nous allons passer sous la quille du cuirassé ennemi ... la profondeur semble bonne ... attention, barres de plongée à zéro ! Moteur, en avant moyenne ..."

*Soudain, le sonariste lança l'alerte : il avait entendu un bruit suspect, un bruit de moteur, qui ne provenait pas du cuirassé. Aussitôt, le commandant fit réduire les machines, en avant lente.*

"Mon Commandant, j'entends clairement un bruit de moteur, à présent. Il se rapproche ! Attention, ils réduisent l'allure, je crois que ..."

TIIIIIIIIIIIIT TIIIIIIIIIIIIIIIIIT TIIIIIIIIIIIIIIIIIT TIIIIIIIIIIIIIIIIIT

"Sonar ! Nous allons être repérés, mon Commandant ... ça y est, ils sont au-dessus de nous, maintenant, je crois qu'ils nous ont repérés !"

"Machines, avant lente ; barres de plongée abaissées au maximum ; barre à babord, toute ! Et préparez-vous au grenadage ! Tenez-vous à distance des parois ! Et silence !"

"Mon Commandant, je perçois quelque chose ... grenadage, je crois ..."

*Quelques secondes, longues, très longues, angoissantes, s'écoulèrent, et puis ...*

BAOUM BOUM BAOUM ... BOUM BAOUM BOUM ...

*Les explosions se produisaient au-dessus du submersible, à bonne distance, mais l'équipage fut néanmoins fortement secoué. Le submersible, bien qu'ébranlé, tenait toujours. On put compter 4 salves de grenadages, puis soudain ...*

WHAAM BAOOOOOM BOUM krrrrr krrrrr ...

*Plus rien. Le submersible se trouvait dans le noir le plus complet, dans un silence de mort ...*

BAOUM BOUM BAOUM ...

*Deux nouvelles salves d'explosions retentirent encore, mais à distance. Le danger semblait écarté, le navire anti-submersibles semblait avoir perdu la trace de sa proie ... à bord du "L48", cependant, l'agitation était à son comble.*

"Rapport d'avaries ! Barres de plongée à zéro, barre au centre ... coupez le moteur ! Et rétablissez moi ce foutu courant !"

*Un léger bruit au loin, dans le submersible, précéda un grand flash lumineux ; la lumière était rétablie !*

"Mon Commandant, les plombs avaient sauté. Nous avons pu rétablir facilement le courant. Je vais aux nouvelles pour les avaries, je reviens !"

*Aussitôt le courant rétabli, les hommes d'équipage s'étaient mis au travail, machinalement. Les officiers inspectaient chaque recoin du submersible, organisaient les équipes de réparation et de soins, et l'infirmerie du bord commençait déjà à se remplir. Le Lieutenant revint dans la salle de commandement au bout de quelques minutes ...*

"Mon Commandant, au rapport ! Nous n'avons aucun morts à déplorer, grâce au ciel, mais douze hommes sont tout de même sérieusement blessés - heureusement, sans gravité. Concernant le navire, on peut dire qu'on s'en est bien tirés ! Même si les charges ont explosé à proximité, nous n'avons aucune avarie que nous ne puissions réparer - bien que nous devrons faire surface.
Dans la salle des torpilles, on a déploré quelques fuites, mais on les a immédiatement bouchées. Il y a 2 cm d'eau, mais ça devrait aller.
La salle de commandement a l'air en bon état à ce que nous pouvons en juger, et la radio a tenu.
Concernant la salle d'écoute, par contre, le sonariste me signale des parasites - le sonar a dû être touché, nous recevons difficilement les échos en surface. Mais il faut avouer que la profondeur doit aussi y être pour quelque chose ...
Les cabines ont un peu pris l'eau, les équipes sont en train de combler les brêches. Nos hommes devront dormir avec 10 cm d'eau, probablement, à moins que nous ne puissions l'évacuer.
Au niveau de la salle des machines, rien à signaler, aucune fuite à déplorer et les moteurs tournent parfaitement.
Quant aux autres compartiments, à part quelques fuites légères en cours de colmatage, nous n'avons aucun problème."


"Merci, John, beau boulot ! Notre vieille carlingue en a vu d'autres, et tient bon ! Nous allons cependant devoir inspecter la coque. Je crains que nous n'ayons des brêches, d'ailleurs d'après les indicateurs, nous avons un réservoir percé, à tribord, et un ballast défectueux, également à tribord. Sans doute percé également. Il faudra procéder à des réparations en surface.

Messieurs, nous quittons cet enfer ! Machines, en avant lente ; barres de plongées montées à 1/2 ; barre à babord 1/4. Sonariste, des échos ?"


"Mon Commandant, j'ai beaucoup de parasites, mais l'ennemi semble avoir perdu notre trace."

"Bien, nous resterons en immersion périscopique jusqu'à la nuit prochaine, celle-ci sera bientôt terminée. Réparez ce qui est réparable, nous ferons surface demain soir. Néanmoins, je crois qu'il est nécessaire de transmettre à l'Amirauté ... bien, je prépare les messages, nous remonterons en surface le temps de les émettres."


From : L48, British L class submarine
To : English Admiralty

Avons engagé et torpillé cuirassé "Deutschland". Légers dégâts causés. Avons été attaqués nous-mêmes, dégâts moyens. Devons nous replier pour réparer, mais reprendrons le combat ultérieurement. Demandons soutien anti-ASM.


Mes respects,


Commandant Henri Thorn, L48

From : L48, British L class submarine
To : Allied Forces near Belfast

Avons torpillé le "Deutschland". Légers dégâts causés. Avons été attaqués, devons nous replier. Demandons soutien anti-ASM.


Cordialement,


Commandant Henri Thorn, L48


*La rumeur prétend que le Commandant aurait prononcé ces mots, suite au torpillage : "Messieurs, nous avons torpillé l'Allemagne !"*
Peter Algernoon
Peter Algernoon
Tempête
Autre pseudo : Adm. Lord Peter Henry Charles Ossian Algernoon Xth Duke of Northumberland
Nation au Front Atlantique : Héros Britanniques
Flottille au Front Atlantique : Amiral
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 594
Age : 33
Date d'inscription : 12/07/2008

Infos
Nationalité: Britannique/Commonwealth

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Mar 21 Oct 2008, 16:39
***
Faites souder une plaque là !
Erwin ! Vient nous aider la pression devient trop forte tout peut céder !
Tuuut... Essai son intercom ! vous m'entendez ?
Tous : Ouais !!!
Capitaine vous êtes là ?
Eh je vais pas vous laisser le couler tout seul.
Sacré cannonade Hein Captain, On vous croyez mort quand on a vu l'explosion en cabine.
Le Captain ne peut pas mourir j'ai promis à sa femme que je veillerai sur lui, si il meurt elle me tue tu comprends bonhomme ?
D'accord, allez on ponse encore... Préparez vite pour souder !
çà y est bravo !
Ici la passerelle, on remet les liaisons radio...

Ce n'est pas la voix du Radio habituel, et ce n'est pas la voix du capitaine... si vous regardez à travers des jumelles vous pouvez voir parfaitement la salle de controle puisqu'elle est détruite et à ciel ouvert vous ne voyez cependant pas le capitaine :

From : H.M.S Onslaught to : Allied Flottilla Near Irish Coast.
We are alive ! Le Onslaught s'est fait torpiller, incendier, a pris du gîte, n'a plus rien controlé, a subit des feux croisés, mais le Onslaught est toujours là... terminons les réparations de fortune, il nous manque un arbre de transmission, nous pourrions réparer l'ancien mais il nous faudrait encore quelques pièces pour accélérer l'affaire.

Dans la salle des machines :
La dernière fuite est rebouchée,
On a plus qu'a écopper.

Et les Pompes à mains arrivèrent suivi par des mètres et des mètres de tuyauxpour rejeter l'eau infiltrer hors du bateau.

Capitaine, venez dans ma salle, je dois vous examiner...
Bien docteur. Arawn, tu me remplaces ?
***


Hrp : Je stoppe mon rp la Parce que je suis content ! Yes ! je viens de recevoir un appel de la Marine je suis pris je pars à brest le 11 Novembre !!! donc je sais plus ce que je voulais mettre à la suite YES !!! Enfin un boulot !!! Je suis plus chomeur !!!
Richard Bélanger
Richard Bélanger
Violente tempête
Autre pseudo : Robert Winters
Nation au Front Atlantique : Marine Royal du Canada
Flottille au Front Atlantique : 1st Canadian Task Force
Nation au Front Pacifique : United State Navy
Flottille au Front Pacifique : US Subpac Force
Nombre de messages : 1026
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2008

Infos
Nationalité: Commonwealth

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Mer 22 Oct 2008, 02:41
USS Clevland

20:18 --- 21 octobre 1942

Pas loin de Brest


----------------------------------------

Le vent était des notre par cette soir d'octobre... Octobre faut le dire vite les dieu avait deja commencer a faire tomber la neige sur nos tete il y a peine 2 heure... Et par la meme occasion le vent savait lever et ce n'était pas un grosse brize mais c'était plutot des vent qui soufflait a plus de 80km/h se qui était asser rare ici dans la manche en Plymouth et Brest mais bon on va tenir le coup sa ne va pas tuer un loup de mer comme moi, j'ai quand meme resister a une torpille completement lancer dans ma tronche... Depuis le debut de la soiré un chose asser bizzare c'était produit au niveau de mes deux soulier et oui!!! Bizzarement j'aivait le pied du soulier gauche completement mouiller a siaux et mon autre soulier tant cas lui était completment sec et je dit a voit basse :

-Bizzare je ferrais mieu d'aller me changer sinon je pourrais attraper la gripe et cela me tente vraiment pas d'attraper la grippe se qui serait facheux...

Je me dirigea vers les cabine des officier et soudain je pus me retenir et :

-Atchoumm!!!

Je m'arreta nette et je me dit:

-A putin il fallait que j'attrape cette foutu gripe...

...

-Atchoumm!!!

Finalement je me rendit a ma porte de cabine dans la quelle j'insera ma clef et que je tourna pour pouvoir enfin deverouiller ma porte et je prit la poigner et je la tourna pour enfin me glisser dans ma cabine... Il s'agisait d'une piece bien ordinaire ou on pouvait trouver au fond de la piece un ublot bien normal et a gauche de l'entre on voyait un lit double mais part chance j'était le seul occupant de cette piece et de plus a droit de la piece on pouvait appercevoir un long bureau sur la quelle différente carte et document de mission secret. Et en avant du bureau on voyais une petite chaise sur laquelle je me dirigea et je m'assis sur cette dernière. Je retira mes soulier pour ensuite enlever mes bas mouiller et je m'étira vers mon tiroir de commode et j'en retira une paire de bas pour ensuite la defaire et m'enfiler c'est bas. Par la meme occasion je regardait dehors et je voyais de la neige fine qui tombait tout tranquillement... Et je me disait:

-Bein voyons de la neige en Octobre on aurrais tout vue ou c'est moi qui devrais arrete l'alcool...

Je fit laisser entendre un petit rire et je me dit:

-Putin moi boire... jamais sauf quand sammy trouve le tour de me faire boire dans les pub anglais.

Je me retourna ver ma planche de carte et je prit un compa que je mit delicatement sur ma carte directement sur le point qui situait ma position et j'ouvrit le compas jusqu'il touche le port de Brest et je vi qu'il reste pas mal de mille a faire et que j'en avait au moin pour quelque jour avant de rejoindre l'action du port de Brest mais en tout cas on verra bien quand je serrais rendu ^^. Je me leva de ma chaise que je repoussa et j'alla me diriger vers ma couchette pour aller piquer un petit somme d'un petit laps de temp d'environ 7 heure avant de me reveiller pour un autre jour. Je m'étendit sur mon lit et je ferma les yeux sur cette journer d'Octobre neigeuse... (Drole de journée)

Charl Winters

PS: Vive le quebec et la neige en octobre ( C'Est la première foie que je vois sa ^^)


Dernière édition par Charl Winters le Mer 22 Oct 2008, 23:05, édité 1 fois
Johan Valencia
Johan Valencia
Tornade
Autre pseudo : Vicente Valencia
Nation au Front Atlantique : United States of America
Flottille au Front Atlantique : Commandant en Second de la Forca Naval Brasileira
Nation au Front Pacifique : United States of America
Flottille au Front Pacifique : Commandant de la Subpac Force
Nombre de messages : 3695
Age : 31
Date d'inscription : 19/06/2008

Infos
Nationalité: Brésilien/Américain (Pacifique)

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Mer 22 Oct 2008, 21:02
[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Dd729shorebombardment19ib8


"Commandant Escorteur en vu !"
"Calculer l'angle de tir et transmettez les aux artilleries !"
"Oui mon Commandant !"

C'était le premier combat de l'USS Allen M. Sumner depuis qu'il avait quitté Reykjavik..
Le Commandant Valencia avait préparer une trajectoire qui devait permettre à son navire de couper la route au convoi de Cuirassés Allemand à l'Ouest de l'Irlande.
Cependant sur le chemin du convoi un escorteur inconnu tomba nez à nez avec son Destroyer.


"A tout l'équipage, ceci n'est pas un exercice, escorteur détecté, tous à vos postes de combat !"

Les batteries de canons du Destroyer firent alors feu.. C'était la première fois que le Commandant Valencia assistait aux tirs des canons de son navire.. La puissance de feu était nettement plus élevé que son bon vieux Destroyer TE.
Des dizaines d'obus s'écrasèrent ensemble sur l'escorteur allemand. Celui tenta de répondre au feu, mais sous la pluie d'obus il ne pût toucher le Destroyer de l'US Navy.
En très peu de temps l'escorteur allemand fût envoyé par le fond.
Cela faisait un bon mois que le Commandant Valencia n'avait pu envoyer par le fond un allemand....

Après cette victoire rapide sans dommage pour le Destroyer, le navire repris la route direction Sud-Est, afin de couper la route au convoi.
Les informations circulaient constamment entre les nombreux capitaines Anglais et Américains. Chaque heure un nouveau rapport de combat était reçus à la radio. Ces informations permettaient même à distance de suivre le convoi et modifier la trajectoire d'interception en fonction de sa position et des navires ennemis restant.

Trois jours après être tomber sur le précédent escorteur, le Destroyer US rencontra enfin son Objectif, le convoi de cuirassé.
Ce convoi n'était désormais constitué que de quelques navires. Un escorteur, un pétrolier, et évidemment les deux cuirassés.
Depuis la première rencontre des flottilles Anglo-Américaine avec le convoi, celui ci avait perdu 3 escorteurs, un pétrolier, ainsi que toute l'escorte de la 7e flottille allemande.


"Commandant convoi allemand en visuel à 3 milles de notre positions au Sud Est !"
"Très bien. C'est maintenant que tout se joue Edwards. Branchez l'intercom..."
"C'est fait Commandant."

"A tous les membres de l'équipage, notre objectif est enfin en visuel, le convoi allemand n'est qu'à quelques milles de lui. Nous nous rapprochons de lui très rapidement. C'est à nous de montrer la puissance des États-Unis d'Amérique ! Messieurs, à vos postes de combats ! Nous devons envoyez ces Bosh par le fond !"


"Lieutenant, dirigez nous vers l'Escorteur restant, c'est le plus important pour le moment, sans ASM le convoi sera sans défenses contre nos Sous marins !"
"Bien Commandant !"
"Calculez l'angle de tirs Edwards..A mon commandement ouvrez le feu..."
"Oui Commandant !"
".... FEU !"

Un immense barrage de de feu sorti des canons du navire. Le Destroyer tira près d'une quarantaine d'obus sur l'Escorteur Allemand. Celui ci eu le temps de riposter envoyant une salve qui manqua le Destroyer.
L'ensemble des tirs de l'USS Allen M. Sumner touchèrent l'Escorteur qui sombra dans le feu...


"Au suivant maintenant Lieutenant..."


Journal de Bord
Le 22/10 à 19h53 : Nous avons coulé F4 (Escorteur Flottenbegleiter)
Le 22/10 à 19h53 : Nous avons fait feu sur F4 (Escorteur Flottenbegleiter) et l'avons touché
Le 22/10 à 19h53 : Nous avons fait feu sur F4 (Escorteur Flottenbegleiter) et l'avons touché
Le 22/10 à 19h53 : F4 (Escorteur Flottenbegleiter) nous a tiré dessus mais nous a raté
Peter Algernoon
Peter Algernoon
Tempête
Autre pseudo : Adm. Lord Peter Henry Charles Ossian Algernoon Xth Duke of Northumberland
Nation au Front Atlantique : Héros Britanniques
Flottille au Front Atlantique : Amiral
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 594
Age : 33
Date d'inscription : 12/07/2008

Infos
Nationalité: Britannique/Commonwealth

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Ven 24 Oct 2008, 00:40
Le 20/10 à 13h26 : F7 (Escorteur Flottenbegleiter) nous a tiré dessus mais nous a raté
Le 20/10 à 13h26 : Scheer (Cuirassé de poche classe Deutschland) nous a tiré dessus et nous a touché!
Le 20/10 à 13h08 : Deustchland (Cuirassé de poche classe Deutschland) nous a tiré dessus mais nous a raté
Le 20/10 à 11h53 : Deustchland (Cuirassé de poche classe Deutschland) nous a tiré dessus mais nous a raté
Le 20/10 à 07h39 : F7 (Escorteur Flottenbegleiter) nous a tiré dessus et nous a touché!
Le 20/10 à 07h38 : F7 (Escorteur Flottenbegleiter) nous a tiré dessus mais nous a raté
Le 20/10 à 07h38 : F7 (Escorteur Flottenbegleiter) nous a tiré dessus mais nous a raté
Le 20/10 à 07h37 : Scheer (Cuirassé de poche classe Deutschland) nous a tiré dessus et nous a touché!

Musique d'Ambiance

***
Tel l'insubmersible le Destroyer Onslaught du Commodore Algernoon reprenait sa vitesse pour poursuivre ces ennemis, la météo toujours aussi mauvaise laissait les hommes présent dans la salle imperturbable, un seul regard plongé vers l'horizon pour intercepter ces deux cuirassés qui n'avait pour le moment que démontré la stupidité du Haut-Commandement allemand.

Plus bas au même moment dans la salle d'infirmerie :
Voila capitaine, je vous interdit tout contact humide, donc interdiction de monter à la passerelle sans protection convenable, mais avant allez me chercher votre second j'ai pas fini avec lui.

Les bandages au visage sur la partie gauche le gênait horriblement, ne pouvant regarder que d'un seul oeil il se couvrit et atteignit la salle défoncé.

Le navire brisait la mer sur sa trajectoire quand soudain il apperçu les navires alliés , bientôt la présence hostile serait confirmée et le combat reprendrait
***
Richard Bélanger
Richard Bélanger
Violente tempête
Autre pseudo : Robert Winters
Nation au Front Atlantique : Marine Royal du Canada
Flottille au Front Atlantique : 1st Canadian Task Force
Nation au Front Pacifique : United State Navy
Flottille au Front Pacifique : US Subpac Force
Nombre de messages : 1026
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2008

Infos
Nationalité: Commonwealth

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Ven 24 Oct 2008, 02:32
USS Corry

20:03 --- 23/Octobre/1942

Dublin


--------------------------------------------------------

Haaaaaaa... Je venait juste de me reveiller. Et oui les capitaine on le droit de faire des petite sieste de temp en temp, surtout durant un vole en avion au dessu de l'Angletterre a partir de Plymouth jusqu'a Dublin ou devait m'attendre mon nouveau Destroyer d'escorte classe WGT/TEV qui allait etre nommer le USS Corry et ayant comme nom d'appelle U228. Je regardait par le hublot de l'avion et je pouvais voir la cotte se raprocher de plus en plus a une vitesse fulgurante. Avec la nouvelle invention des avion tout était depuis plus facile surtout pour le deplacement... La vielle j'avais arreter le commandement de mon PT-Boat pour passer a un Destroyer qui devait posseder 2 canon de 120 mm se qui me fesait frémire a chaque foie que je pensait que j'allait prendre le commandement d'un Destroyer me fesait toujour dire dans ma tete:

''J'arrive pas a croire a sa...''

Et je me dissait aussi:

''Maintenant c'est moi qui va rire de toi Jackson... (Mon cousin ^^) Et oui c'est charl qui va rire de toi et puis toi qui va ridiculiser le pauvre petit charl qui est maintenant au commendemand d'un destroyer''

Soudainement on entendit dans la cabine ou j'était :

''Veuiller attacher votre ceinture nous allons bientot atterir a Dublin''

Je pencha mes deux main de chaqu'un des bord de mon siege pour aller chercher les 2 morceau de ma ceinture et pour finir et les encastrer les un dans les autre et mais college que j'avait trainer avec moi le fit aussi. J'avais permis a quelque un de mes membre d'équipage de me suivre alor ceux qui mon suivit sagit

-Mon officier en armement : La friture ( Robert Lucy)

-Mon sonariste : La racaille ( Williams Peterson )

-Mon navigateur : Le perdu ( Billy Paterson

-Mon meilleur amis et fidèle communicateur radio : --- ( George Luz )


Voila les seul qui m'avait suivit pour prendre avec moi le commandement du USS Corry...

L'avion soudainement atteri et un choque se fit s'entire dans toute la cabine des passager et soudainement l'appareille s'arreta et le CO pilote se leva et vena ouvrir la porte et nous dis:

-Bienvenue a Dublin les gars!

On pouvait encore entendre les moteur a l'exterieur tourner. Mon equipage et moi meme sortions nos bagage du raque et nous nous glisson dehor ou une Jeep nous attendait... Par chance il y avait 5 place. George se mit au conducteur, moi au passager, et La racaille, La friture et le perdu s'assire en arrière. George demara le moteur et je lui dit tout en lui tendant une carte:

-Voila le navire se trouve ou le X sur la carte.

Il me fit un signe de la tete et mis en marche la jeep et nous partime sur le champ. En peux de tent nous nous somme rendus au navire et Luz arreta le moteur juste en avant du navire et on debarqua tous du jeep et je leur dit tout en m'approchant de la passerelle :

-Voila notre nouvelle boite de conserve, tout en leur adressant un sourir.

Ils me suivirent tout sur la passerelle en arrier de moi... Le navire était tout neuf, il venait a peine de sortir de l'usine et les canon avait encore des bouchon desus. Soudenement un gars s'approcha de moi tout en me saluant et me dit:

-Je crois que vous dever etre le nouveau capitaine?!

Je lui répondit tout simplement :

-Oui

-Ok alor capitaine nous avons commencer le ravitaillement pour ne pas faire trop d'aller et de retour et nous venons de ressevoir les caisses de mortier pour le ASM moustrap... Alor il nous manque encore les calibre moyen pour les 120mm, les petit calibre pour les Bofor 40mm et pour finir les munition de mitrailleuse pour la AA..

-Ok pour les munition de mitrailleuse on va laisser faire et pour les petit calibre on verra sa plus tard. Sinon vous saver ou est ma cabine...

-Oui je vais vous montrer capitaine.

Je le suiva jusqu'a ma cabine et dans la quelle je depossa ma valisse et je lui dit avant qu'il parte:

-Nous allons mouiller dans le port de Dublin encore un peut avant de partir!!!

-D'accord capitaine.

Je me dirigea vers mon lit dans lequel je m'étendit pour finalement m'endormire...
Henri Thorn
Henri Thorn
Violente tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Grande-Bretagne
Flottille au Front Atlantique : Silent Service
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 1476
Age : 34
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Britannique

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Dim 26 Oct 2008, 00:04
*A bord du L48, les réparations étaient à peu près terminées, et la traque continuait. Un matin, quelques jours après le grenadage ...*

"Commandant, rapport des plongeurs. Les brêches dans les réservoirs sont colmatées, nous ne perdons plus de carburant ! Nous avons aussi réparé les ballasts, en espérant que ça tienne. Nous pouvons à nouveau filer 13 noeuds."

"Good job, John, merci ! Si seulement nos moteurs n'avaient pas lâchés à plusieurs reprises ..."

"I know, Sir. Mais nous les avions trop sollicités, et la coque endommagée offrait une trop grande résistance à l'avancement. Vu l'eau dans la salle des machines, les chocs suite au grenadage, c'est normal que les moteurs aient fini par surchauffer. Les quelques pièces qui n'avaient pas tenu le choc ont fait le reste. Mais on s'en tire bien, au final, le moteur est reparti rapidement et nous sommes à nouveau opérationnels."

"Opérationnels, mais à des milles de notre cible. Finalement, je me dis que j'ai été bien inspiré de profiter de l'occasion qui m'a été offerte de torpiller ce cuirassé. Peut-être n'aurons plus de pareilles occasions. Penses-tu vraiment que les boches nous laisseraient "couler l'Allemagne" ? Ils seraient bien capables de planquer leurs cuirassés dans un port, et de les y laisser jusqu'à ..." *il pensa soudain à quelque chose d'impensable à l'époque, même d'inimaginable. La fin de la guerre ? Alors que l'ennemi, bien que n'ayant pu prendre pied en Angleterre, disposait d'une puissance si importante, qui avait déjà fait tomber tant de nations en si peu de temps ? Non, décidément, c'était impensable en ce moment de guerre totale. Et puis, que ferait-il, lui, le Commandant d'un submersible en guerre ? Mieux vallait penser à autre chose ...*

"Commandant ? Tout va bien ?"

"Oui, John. Je réfléchissais trop, mes pensées m'ont égaré. Où en étions-nous ? Ah oui, à la traque de ces cuirassés de poche. A-t-on reçu un communiqué de leur position ?"

"Yes Sir. Le voici. Nous avons aussi capté nombre de messages de l'Amirauté. Tenez, les voici."

"Hum ... cryptés, évidemment. Je les lirai dans ma cabine. Quant aux cuirassés ... hum, nous sommes vraiment loin, mais j'espère que les copains en surface feront des miracles. Ils en sont capables, en tout cas. Transmets leur un message, il faut les avertir que nous continuons la poursuite."

"Sir, yes Sir !"

*Le Lieutenant s'exécuta, pendant que le Commandant se retirait dans sa cabine, prenant connaissance du contenu des messages.

Le submersible, quant à lui, poursuivait sa route, faisant surface à la tombée de la nuit, moteurs diesel tournant au maximum, tandis que de jour, en immersion, les moteurs électriques prenaient le relais, tout autant sollicités que les diesel ... Le L48 parviendra-t-il à rejoindre sa cible ?*
Peter Algernoon
Peter Algernoon
Tempête
Autre pseudo : Adm. Lord Peter Henry Charles Ossian Algernoon Xth Duke of Northumberland
Nation au Front Atlantique : Héros Britanniques
Flottille au Front Atlantique : Amiral
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 594
Age : 33
Date d'inscription : 12/07/2008

Infos
Nationalité: Britannique/Commonwealth

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Dim 26 Oct 2008, 02:00
***
L'épave flottante poursuivait les cuirassés un lot de patrouilleurs le suivait, de nombreux tirs se succédèrent Torpilles et Obus fondirent dessus endommageant encore et encore les navires qui dans un épique élan de courage malgré leur infériorité numérique de deux contre trois, (2 Cuirassés = 186 m long, 21,60 m large, 7,40 m de tirant d'eau et leur 2x6 Canons de 280 face à 1 Destroyer sans salle de Commandement des trous un peu partout en veux tu en voilà = 105,15 m long, 10,7 m large, 4,10 m de tirant d'eau et deux patrouilleurs ne dépassant pas 40 m)
Bref dans un épique élan de courage malgré leur supériorité de tonnage +de 23000 contre -de 2000 ont magnifiquement su fuir le combat de Amsterdam jusque Brest en passant par Scapa Flow, non sans subir nombres de salves et de torpilles et non sans avoir sacrifié escorteurs, Ravitailleur et la Septième Flottille de sous-mariniers, ces pauvres bougres, eux qui avaient mis leur espoirs dans la présence des cuirassés s'étaient fait trahir et pulvériser, de valeureux hommes dans le fond, enfin oui dans le fond...

Mais ce n'était pas tant la destruction de cette flotte en transit qui le dérangeait, bien au contraire couler un navire allemand ne sera jamais un soucis dans cette guerre, mais pourquoi ?... Pourquoi envoyer autant de navire faire un chemin si risqué, si proche des cotes Britanniques pour rejoindre un port comme Brest, si encore ils avaient vadrouillé dans l'Océan Atlantique en vue d'un convoi, mais avec deux flottilles à leurs fesses jamais ils n'aurait pu ne serait-ce qu'approcher le moindre convoi.

Peter un problème ?

Arawn venait de sortir de l'infirmerie avec de jolies bandelettes sur tout le corps, avec celles de Peter la salle de Commandement devenait soudainement un musée archéologique d'ancienne Egypte, les membres présents pour le bâchage de la salle se retinrent de tout gloussement, enfin jusqu'a ce que :

Non rien Nefertiti...

Le calme revenu enfin si on oublie que le destroyer poursuit deux cuirassés à coup de canonnades :

Enfin ... comment dire...

Il fut interrompu :

Sir, ils changent de Cap, ils rentrent à Brest ! Nous les suivons ?

Bien sur ! Je rentre dans la rade je coule tous les navires je débarque un commando et on reprend la ville ? And the Marmot...

Je comprend même pas comment vous avez pu douter une seconde sur le fait de les suivre ou non ? Rassurez moi ? vous avez un cousin dans l'état major de la Kriegsmarine pour avoir des idées aussi farfelues ? On prend le Cap convenu !


Cette fois çi il attrapa le communicateur interne du navire :
Attention, on va rouler !
S'accrochant à ce qui restait il ordonna le changement de cap, l'heure était à présent au repos, la détente avant de se remettre aux réparations du navire, la traque était finie pour l'équipage du H.M.S Onslaught, les cuirassés rentreraient très certainement à leur port mais au vues des dommages infligés seul un état major remplis d'inconscients les feraient repartir.

Mais c'est quoi çà !
un Ravitailleur Algy, tiens les jumelles.
Completement Un.Be.lie.va.ble ! c'est le dernier rescapé de l'escorte ! Dans leur fuite, ces couards ont littéralement abandonné le Pétrolier. Tu sais à quoi çà me fait penser ?
Dis toujours ?
J'ai l'impression de revivre mes cours d'histoire en voyant le travail d'Hitler, une véritable copie de Napoléon, il se borne à se battre sur plusieurs fronts et délaisse le commandement de sa flotte à des imbéciles. Bon la bonne nouvelle c'est que la victoire sera notre, le tout est d'affaiblir la logistique allemande et le front explosera de lui même...

Messieurs ? Pointez les canons sur le ravitailleur.

***
Richard Bélanger
Richard Bélanger
Violente tempête
Autre pseudo : Robert Winters
Nation au Front Atlantique : Marine Royal du Canada
Flottille au Front Atlantique : 1st Canadian Task Force
Nation au Front Pacifique : United State Navy
Flottille au Front Pacifique : US Subpac Force
Nombre de messages : 1026
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2008

Infos
Nationalité: Commonwealth

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Jeu 30 Oct 2008, 01:41
USS Corry

20:00 --- 29/Octobre/1942

A quelque part sur les flo...


---------------------------------------

-Atchoouuummm...

C'était comme sa depuis que j'était coucher dans mon lit, imposible de fermer 1 minute l'oeil car je me secoue toujour par un foutu : ''Atchooummm!!!'' Que c'était pénible et puis tout sa c'était comme sa depuis la première neige de l'année qui avait eu lieu le 23 octobre... C'était asser prématurer comme chute de neige mais bon... J'esseya a nouveau de me fermer les petits yeux pour rejoindre le royaume des reve mais encore comme d'habitude : '' ATCHOOUUMMM ''... Notre situation n'était pas si mal depuis environ 2-3 jour nous avion été rejoint par un destroyer de classe Farragut pas Roby je me rappelle pus trop qui et un petit patrouilleur de type SC qui avait prit sont courrage a deux pour nous suivre. Plus tôt dans la semaine J'avais quitté le bord du sud de l'irlande pour aller rejoindre la flottille plus au sud et en dessendant j'ai appercus le destroyer de classe faragut de Roby au prise avec 2 destroyer 1936 mob et j'avais fait le brillant choix de me pas m'interposser dans cette affrontement car je m'aurrais sentit un tout petit peu tout nus avec mes 2 canon de 127mm face a 2 destroyer. Mais par la suite le DD Faragut avait pus foutre le camp de l'emprise de c'est destroyer allemand et de mon coter j'était rendu un peu plus loin dans le sud et j'aivais prit l'initiative de contacter le commandant de flottille le contre amiral Johan Valencia pour lui demander des information a propos de se Roby et me fit comprendre qu'il s'agisait d'un gars qui se la jouait a la solo. Plus tard dans la journé le DD de roby avait pus rejoindre le USS corry (Mon bateau ^^) mais par la meme occasion j'ai pus recevoir un message par la radio dissant qu'il avait 1 des deux destroyer allemand au culs... Mais le pire dans tout sa c'était que ce Destroyer bush était plus rapide que moi et par le meme fait Roby était en train de nous depasser moi et le Joe Branigan et sont patrouilleur type SC alor si mes crainte se réaliserais on serait au prise moi et le jeune Branigan au prise avec ce destroyer et sa fait pas beaucoup 2 canon de 127mm et 1 canon de 76mm (Du SC de Joe) face a je sais pas combien de canon de 127mm du destroyer allemand si il a pas des plus gros calibre dans le style 220-280mm... Je voulais juste pas me rammasser au prise avec se salo de bosh. Pour ma par j'ai essayer des facons de dépasser Roby avec qui on jouait a la chaise musicale en changeant toujour de place. J'esperait pour ma part que le destroyer allemand allait tout oublier et allait decider de lacher prise et de nous laisse tranquille un peu. Par chance je n'avait pas été encore endomager par chance.Sinon j'avais pour bus de me rendre a la corogne pour avoir une petite couverture un moment mais bons on verra bien. Je n'arrivait toujour pas a fermer les yeux et soudainement mon commendent en seconde George luz mon fidele amis rentra dans ma chambre et me dit tout précipitament en ne reprenant aucunement sont soufle me dit:

-Le destroyer est en vus capitaine!!!

Je me leva tout en fessant le saut je me doutait point qu'il nous rejoinderais en soirer mais faut croire que c'est salo ne save pas dormir le soir et je me leva de ma couchette pour enfiler mon manteau de cuire officiel au Capitaine et capitaine en seconde de navire de classe Destroyer et de plus je mit ma casquette de marin et je me dirigea vers la sortie de ma cabine. Je me mit a courire dans le petit couloir étrois de mon destroyer et j'arriva enfin au pied de l'escalier que je monta quatre par quatre a la vitesse de la lumiere pour arriver dans un piece vide et au bout de cette piece ce trouvait une porte qui donnait sur la passerelle. Je me dirigea vers cette issus de sortie et je me retrouva pied sur la passerelle qui était au dessu du pont principale de mon navire. Ensuite je me tourna vers la droit et je me mit a marcher rappidement vers l'avant tout en étant encore sur la passerelle qui se trouvait a mener a la passerelle de commandement que seul ceux qui occupait le poste de commandement par moment avait le droit d'acces. Enfin rendu sur la passerelle de commandement je vis mon commandent en seconde qui regardait completement vers l'arriere du navire et je lui demanda:

-Les jumelles...

Il s'avait se que je venait de demander par l'intérime de c'est 2 mot et me tendis une paire de jumelle tout en me disant ceci:

-Regardez tout droit du coter babord du navire et vous pourrer l'appercevoir. Vois pourrer voir un petit point lumineux et il s'agit de se destroyer...

Je me tourna vers lui et je lui demanda:

-Etes vous sur qu'il s'agit d'un destroyer ?!

Il me repondit tout surpris par cette question:

-Oui il s'agit de lui je suis sur a 100% capitaine.

Je lui fit un signe que j'avais compris. Je glissa la paire de jumelle sur mon petit née et je regarda par l'entremise des 2 petit trou réserver au yeux et je pointa mon regard vers l'orizon a la recherche de se fumier. Je ballaiya 2-3 foie l'orizon pour finalement l'appercevoir au bout le petit point lumineux et soudainement mon commandent en seconde me dit:

-Voulez vous que nous préparion les canon capitaine?!

Je le regarda... Je réfléchit un petit moment et je decida qu'il fallait seulement armée les canon de 127mm et notre ASM hedgshot et je lui dit:

-Je veut que vous armier seulement les canon de 127mm et notre ASM hedgshot. Je veut aussi que vous placier le navire en état d'alerte au cas ou il faudrait attaquer. C'est pas encore sur pour le combat mais vaut mieu prévenir que guérir comme dirait un poete.

Il me regarda et me fit un signe de salue avant de rentrer dans le poste de commandement et dit au micro qui était relier a tout les ''Speaker'' du navire : '' A tout l'équipage, metez vous tous en état d'alert et tout le monde a sont poste de combat pour risque de conflit. Aucun coup de feu sans l'ordre du commandent ou du commandent en second...Pour ma part je resta sur mon pont a regarder le destroyer Type 1936 mob en esperant qu'on évite le conflis se que je ne voudrais vraiment pas...
Richard Bélanger
Richard Bélanger
Violente tempête
Autre pseudo : Robert Winters
Nation au Front Atlantique : Marine Royal du Canada
Flottille au Front Atlantique : 1st Canadian Task Force
Nation au Front Pacifique : United State Navy
Flottille au Front Pacifique : US Subpac Force
Nombre de messages : 1026
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2008

Infos
Nationalité: Commonwealth

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Ven 31 Oct 2008, 02:05
USS Corry

7:37 --- 30 Octobre 1942

A quelque part en mer


-----------------------------

Les j'éait assis dans mon lit tranquillement et soudenement :

-ATCHOOUUMMM!!!

Et oui j'avais encore la gripe.Et maintenant faut le dire j'était completement reveiller. Faut dire aussi qu'il y a a peine 20 minute je dormait comme un petit bébé dans ma couchette bien confortablement dans mes couverte. Soudainement j'eu une image de tereur qui me traversa la tete, elle était constituer du Destroyer 1936A mob qui nous tirais dessu mais par chance nous n'avions pas encore entendu de coup de feu venant des deux navire, soit le mien et le Destroyer allemand. Je me disait soudainement qu'il faudrait peut-etre que je me dirige vers la salle de diner des officier pour avoir un petit appercus de la situation. Alor je decida de me lever de mon lit pour me diriger vers ma chaise qui était a coter de mon bureau. Sur cette dernière se trouvait ma paire de botte, mes culotte de capitaine et un gilet colle rouler d'un beau bleu foncer (Bleu marin). J'enfila mes culotte tranquillement pour ne pas defaire mes plis et part la suite je me glissa sur la tete mon gilet colle rouler. J'était a moitier habiller c'est deja un bon debut. Je fit entendre un petit riere et part la suite je m'enfila mes 2 botte dans mes deux petit pied. J'avais 2 gros bas de laine dans mes pied depuis le reveille brutalle de Luz hier soir. Je me regarda un peu dans le miroir et je trouvait que j'avais un belle allure. Avant de sortir de ma cabine de capitaine je prit ma casquette de capitaine de vaiseau et part la suite je me dirigea ver la porte que j'ouvrit pour me glisser dans le couloir un peu étroit mais asser larger pour pourvoir faire passer 2 homme de taille moyenne cote a cote. Une foie a la sortie de ma cabine je me dirigea vers l'arriere du navire la ou se trouvait la salle de diner des officier. J'avais un rendevous la a chaque matin avec mes officier pour avoir un contre rendu de la situation et de notre position etc... Je marcha tranquillement dans le coulloir et je regardait un peu au tour de moi meme et j'arriva finalement devant un porte sur laquelle on pouvait y trouver une petit plaque de laiton sur laquelle il était inscrit : ''Officer Diner Room'' et pile la c'était la piece dans la quelle j'avais le rendevous avec mes officier. Je prit la poigné et je la tourna vers la droite pour ensuite pousser la porte qui souvrit comme un charme. Je pue voir tout mes officier qui se lever tous d'un coup et me fit un salut de la main et je prit le temp de lever ma main droite jusqua ma tempe droit pour moi aussi leur faire un salue et je rabaissa ma main par la suite. Je les regardait eu qui venait de se rassir en silence (La tradition voulait que se soit le plus haut grader dans la piece qui commence a parler et apres les autre gradé pourrais parler a chacun leur tour) Je me dirigea vers une petite chaise sur laquelle je m'assisait tout le temp quand je mangeait ici... Je croisa mais deux main ensemble et je les depossa sur la table et je regarda mes officier. Je prit une profonde respiration avant de l'expirer et je baissa la tete pour penser un peu a se que j'allait dire car j'aurrai l'aire un peu fou si je dirait une connerie a table. Surtout une conerie venat d'un capitaine. Je prit mon courage a deux main et je me tourna vers George Luz mon officier et je lui demanda tout simplement:

-Alor?

Il se tourna vers moi et lui aussi je pense pessa c'est mot et refléchit a quoi me dire et me dit:

-Et bien capitaine il se trouve que le destroyer allemand est toujour a notre poursuite. Nous avons crue le voir avancer vers nous mais nous avons laisser faire un peu. Les 2 canon de 127mm sont armée capitaine mais j'ai peur que si nous devrion nous battre contre se destroyer on se verais un peu petit contre lui car je croit d'apres des renseignement qu'il possède 4 canon de 127mm et deplus il a 2 canon de 150mm. Je croit que juste une salve de c'est 2 canon de 150mm pourrait carrément nous...

Luz nus pas le temp de finir la phrase que l'on entendit soudainement un bruit d'une grosse explosion venant du pont supérieur du navire comme si il vienderais d'exploser et 2 sec plus tard on entendit la Syrene d'alarme qui était juste allumer en cas de feu, de contacte avec torpille, de fuite d'eau ou que nous venions de recevoir un vavle de canon... Cette foie si je ne savait pas c'était pourquoi. Tout mes officier se lever en meme temp et je lui dit, plus leur cria:

-Sortez du navire tout le monde sur le pont je veut un rapport de situation immédiatement!!!

Tout mes officier se mire a la course en direction de la sortie et ce dépechere de monter l'escalier quatre par quatre a la vitesse de la lumière et pour ma part aussi je me mit a la course dans le couloir pour me dépecher de me rendre a l'escalier de secour principale que je monta moi aussi a la vitesse de la lumière pour finalement arriver sur le pont principal. Et je pue voir se decors de terreur qui se trouvait sous mes yeux... Je voyais mon poste de commendement avec un troue de 3 metre qui le percait carrement se qui allait le rendre innitulisable et soudainement un marin m'arriva avec le visage ensanglanter et me dit :

-On a aucune chance capitaine...aucune... Il nous tire a coup de 150mm on est foutu capitaine.

Mes yeux soudaiment devinre comme des balle de golf suite au mot de se marin. Je voyait des homme d'équipage qui s'afferait a éteindre les flamme du poste de commendement a l'aide du longue lance d'incendie qui traversait le bateau de fond en comble. Je vie un marin en bonne état et je l'agripa par l'épaule gauche et je lui dit:

-Va dire au chef des machine de nous mettre tout de suite en marche avant immédiatement si il ne veulent pas que nous dormions avec les poison a soir alor grouille toi le culs...
Il se retourna ver moi et me répondit:

-Mais capit...

Je l'interompit tout de suite et je lui dit:

-Allez TOUT DE SUITE!!!

Il partit au pas de course en direction du premier escalier pour pouvoir atteindre la salle des machines. Pour ma part je partit avec mon officier en navigation a l'arrière du navire au l'ont pouvait trouver un poste de commendement auxilière en cas de panne dans le principale. On se mit au pas course et on arriva enfin en arrière et je sortit mon trouceau de clef pour débarer la porte et on se glissa dans le poste et j'insera une autre clef dans un sérure qui permetait de passer les commande du poste principale au poste auxillère et je cria a mon officier en navigation:

-Sort nous de la sinon a soir nous allons dormier avec les poison!!!

Il me fit un petit signe de la tete et se mit a la barre. Quelque heure plus tard nous avions semmer les Destroyer de Type 1936A mob allemand...

---------------------

20:54

---------------------

J'était sur le pont de mon navire et je regardait le poste de commendement principale qui était completement ravager part les flamme et qui était maintenant innitulisable avant notre arriver dans un port peu importe le quel. Nous étion encore un peu loin de la corogne ou nous pourrion trouver un petit refuge pour un petit repi qui ne ferra pas de mal et soudainement Luz arriva sur le pont et m'adressa la parole en me disant:

-Capitaine voici les résultat de l'attaque. Nous avons perdu le poste de commendement principale et nous avon perdu la vie de 3 marin... Nous avons recu une salve de leur 2 canon de 150mm Aucune réparation possible avant l'arriver de notre vaiseau a un port... Sinon sa va bien?!

Il me regarda avec un petit sourire tout en me demandant cette question et d'un aire interroger je me tourna vers lui et je lui dit:

-Ouais sa va pas pire mais je crois que je vais aller me coucher...

Je quitta le pont principale pour me diriger dans ma cabine apres une longue journée très fatiguante...
Johan Valencia
Johan Valencia
Tornade
Autre pseudo : Vicente Valencia
Nation au Front Atlantique : United States of America
Flottille au Front Atlantique : Commandant en Second de la Forca Naval Brasileira
Nation au Front Pacifique : United States of America
Flottille au Front Pacifique : Commandant de la Subpac Force
Nombre de messages : 3695
Age : 31
Date d'inscription : 19/06/2008

Infos
Nationalité: Brésilien/Américain (Pacifique)

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Dim 02 Nov 2008, 21:11
[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 0569213al5


Cela faisait une semaine et demi que le Commandant Valencia naviguait.
Il avait reçus l'ordre en pleine mission de poursuite des Cuirassés Allemands d'abandonner celle-ci et de mettre le cap plein sud pour rejoindre Gibraltar.
Il avait du partir à la tête d'un détachement de 6 Destroyers Anglo-Américains pour le sud de l'Espagne afin d'assurer l'escorte d'un important convoi militaire Allié, l'Opération Torch.
Cet ordre l'avait mit hors de lui il y a deux semaines. On lui avait demandé d'abandonner la poursuite alors que des renforts allemands arrivaient ! Il avait ainsi du laisser le commandement des opérations au Sud de l'Angleterre à son Commandant en Second, Robert Kefauver.
Il avait ainsi du se résigner à une nouvelle fois effectué un long voyage... Entouré des Destroyers Anglais il avait atteint les côtes espagnoles extrêmement rapidement.
L'Espagne... Son pays, sa terre natale... Il ne l'avait pas vu depuis 6 ans ! Depuis qu'il l'avait fuit après l'assassinat de son père et de sa mère par la milice de Franco. Son père avait refusé d'obéir à un ordre militaire du Général qui voulait qu'il détruise une embarcation civile fuyant vers la France... Pour ce refus, le Commandant avait perdu ses parents, et son pays.
Il ne pensait pas pouvoir le revoir au moins pas avant la fin de la guerre... Et encore, il se doutait que jamais il ne serait autorisé à pénétrer une nouvelle fois sur sa terre natale... Il était fiché comme traitre à la nation pour avoir déserté de la marine espagnole en refusant de soutenir Franco et en ayant fuit aux États-Unis pour s'y engager.
Et aujourd'hui il y était, de nouveau...
Après une semaine de navigation il avait atteint les côtes nord de l'Espagne. Certains des navires du convoi se dirigeant vers Gibraltar avait du s'arrêter pour des réparations minimes ou un ravitaillement en carburant, c'était le cas du Commodore Algernoon.
Le Commandant Valencia par contre n'en avait pas eut besoin il avait été ravitaillé en mer avant le départ. De plus il préférai ne pas accoster dans un port espagnol, il ne savait pas qu'elle serait la réaction des autorités face à un "traitre". Il ne préférait pas mettre l'équipage et son navire en danger.
Le Contre Amiral américain avait ainsi poursuivit sa route vers le sud en longeant les côtes.
Quelques jours plus tard, dans la nuit du premier au deux Novembre 1942, après avoir dépassé le Portugal, il arrivait enfin à destination, le port de Gibraltar. Il n'avait rencontré sur sa route aucune force de l'Axe. La route avait été une balade de santé. Cela faisait trois semaines, depuis Reykjavik, qu'il n'avait pas accosté dans un port.. Enfin la terre ferme !

Le Destroyer pénétra dans le port, et s'accosta au quai qui lui avait été désigné par radio. Le port était en pleine agitation, partout des jeeps, des camions menaient les soldats aux nombreux navires de guerre anglais et américains. Des Destroyer par dizaine, des Croiseurs, des Portes-Avions, des centaines de Cargos de transport de troupe pour les futurs débarquements en Afrique du Nord.
Le spectacle était magnifique... La machine de guerre Alliée était bien marche.

L'USS Allen M. Sumner ne pouvait pas rester longtemps à quai, le convoi Allié était déjà entrain de quitter le port.


"Lieutenant Edwards, combien de temps pour ravitailler le navire en carburant et matérielle?"
"A peine quelques heures mon Commandant, l'on pourra reprendre la mer dans quelques heures."
"Très bien. Qu'aucun marin ne quitte le navire pendant ce laps de temps, l'on ne fait que passer, c'est pas encore les vacances lieutenant."
"Oui mon Commandant, le message va de suite être transmis."
"Bien."


Un appel de l'intercom vînt alors coupé la discussion du Commandant et de son Second...

"Commandant, ici le pont, un officier du bureau de l'amirauté vient d'arrivé en Jeep, il souhaiterai vous rencontrez."
"Très bien, menez le à mes quartiers, je m'y rend tout de suite."

Le Commandant quitta la passerelle blindée de Commandement du Destroyer. Il descendit aux niveaux inférieurs afin de se rendre dans ses quartiers.Il y pénétra...
Un Lieutenant de l'US Navy se tenait debout dos à la porte... Il se retourna et effectua un salut militaire en se mettant au garde à vous.


"Repos Lieutenant. Que me vaut votre visite sur mon navire ?"
"L'amirauté souhaiterai vous récompensez pour votre action à la tête des forces Anglo-Américaines qui a permit la fuite des Cuirassés Allemand qui menaçaient les côtes de la Grande Bretagne ainsi que les convois Trans-Atlantique."

Le Lieutenant remis une boite au Commandant. Celui-ci l'ouvrit.. Une médaille s'y trouvait. C'était la toute première qu'il recevait. Une grande fierté s'empara de lui.

"Le Contre Amiral Hewitt n'a pas put se déplacer lui même, il est actuellement à la tête de la Western Naval Task Force."
"Je m'en doute Lieutenant, vous remercierez l'Amirauté de ma part."
"Je n'y manquerait pas mon Amiral. Bonne chance pour la suite de l'Opération."
"Merci."

Les deux hommes se saluèrent, puis le Lieutenant quitta les quartiers du Commandant afin de retourner sur le quai.

Quelques heures plus tard le ravitaillement du Destroyer était terminé.


"Lieutenant, il est temps de rattraper notre retard et de rejoindre le second convoi."
"Oui mon Commandant. Machines en avant toutes, pleines puissances !"

Le Destroyer quitta le port de Gibraltar afin de pénétrer dans les eaux de la Méditérannée.
Henri Thorn
Henri Thorn
Violente tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Grande-Bretagne
Flottille au Front Atlantique : Silent Service
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 1476
Age : 34
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Britannique

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Mer 05 Nov 2008, 18:49
*1er Novembre, quelque part près de Brest ...*

"Commandant, un message de l'Amirauté ..."

"Pas maintenant, John, je viens d'apercevoir une cible potentielle, vecteur 2-6-3. Une épaisse fumée noire sur l'horizon ... allons-y ! Moteur, en avant toute ... barre à tribord, toute ... cap 2-6-3 ... préparez les tubes lance-torpilles !"

"Mais, Commandant, le message est urgent ... et un seul de nos tubes en état de marche ..."

"Tant pis, nous ne tirerons qu'une torpille. Branle-bas de combat ! Barre à zéro, nous sommes sur le bon cap ... quel tube fonctionne encore, John ?"

"Le trois, Commandant. Qu'avez-vous vu ?"

"Hum ... on dirait un ravitailleur ... il semble se déplacer rapidement. Barre à tribord, un quart ... barre à zéro. Préparez le tube trois, et faites moi réparer les autres, nom de nom ! Que peuvent-t-il encore avoir ? ... attention, barre à tribord un quart ... il se déplace rapidement, mais je peux apercevoir sa superstructure ... barre à zéro ... moteurs au ralenti ... barre à tribord un quart ... tube trois, paré ? ... barre à zéro ... tube trois, FEU !"

*La torpille lancée se dirigea vers sa cible, s'en approchant inexorablement, et laissant une traînée blanche caractéristique, bien visible en plein jour. Le ravitailleur, qui fonçait à toute vapeur, ne pouvait pas esquiver, et la torpille avait été lancée de manière à toucher sa cible malgré son mouvement, un peu en avant de la proue. Au bout de quelques secondes, elle atteignit sa cible et explosa, créant une gerbe d'eau impressionnante. Cependant, bien que touché, le ravitailleur tint bon, et continua sa course folle comme si rien ne s'était passé ...*

"Cible touchée, mais elle s'enfuit ... tant pis. Quel est ce message, John ?"

"Le voici, Commandant."


From : Great-Britain Admiralty

To : Bristish L48, L class submarine off the south-western coast of England


Les rapports indiquent que les cuirassés allemands sont parvenus à Brest. La mission est terminée, reprenez opérations habituelles, secteur Brest. Vous recevrez d'autres instructions en temps utiles.

OUT.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


*Quelques jours plus tard, le submersible s'était approché encore de Brest, et se préparait à semer la destruction parmi les navires de sortie dans le secteur - secteur d'ailleurs particulièrement calme, à se demander si la poursuite des cuirassés avait réellement eu lieu.

A l'aube, le soleil commençant à apparaître, le L48 naviguait encore en surface, mais se préparait à plonger. Sur le kiosque, le Commandant scrutait la mer, une puissante paire de jumelles à la main. Son second prenait note des coordonnées des cibles potentielles ...*


"John, récapitulons : nous avons un contact faible au sud, un autre un peu plus fort mais plus loin, et un troisième à l'est se découpe dans la lumière du jour naissant. Mais le soleil me joue peut-être des tours, nous verrons bien plus tard dans la journée. Transmet les coordonnées aux navires alliés opérant dans le secteur, nous allons bientôt plonger. Vite ! Quartier-Maître, veillez faire rentrer tous les hommes à bord. Le soleil commence à être trop haut à mon goût, nous serions trop aisément repérés."

"Sir, Yes Sir !"

*En quelques minutes, les hommes d'équipage rentrèrent dans le submersible, et le Commanda les suivit, fermant l'écoutille. Aussitôt, les ordres furent donnés de plonger à profondeur périscopique, et de mettre cap à l'est. Et, au bout de quelques heures, le soleil étant à présent haut dans le ciel ...*

"Je ne m'étais pas trompé, on dirait bien un torpilleur. Et ... il tire ! Voyons qui est sa victime ... (*fait pivoter le périscope dans la direction vers laquelle les tirs semblent se diriger, puis le dirige à nouveau vers le torpilleur, après avoir repéré un navire allié en difficulté*) Damn ! On dirait un aviso, battant pavillon britannique ! BRANLE-BAS ! Ils ont l'air mal pris, donnons-leur un coup de main. Moteurs au ralenti, tubes un, cinq et six, prêts ? Barre à babord, un quart ... barre à zéro ! L'ennemi nous facilite la tâche, il est à l'arrêt. Bien, l'angle est un peu fort, mais les torpilles exploseront au contact. Tubes un et cinq ... FEU !!!"

*Deux traînées blanches fusèrent vers le torpilleur germanique, et après quelques secondes interminables de course, explosèrent sur leur cible, causant de lourds dégâts. Cependant, le vaillant torpilleur allemand, qui prenait de la gîte par tribord, continuait de tirer. Et contre toute attente, il tint bon, ne sombrant pas malgré les terribles explosions qui l'avaient éventré.*

"Damn, diablement solides, ces navires ! Tube six, FEU !!!"

*Arrivant à ce moment, le sonariste annonça :*

"Commandant, j'ai entendu un terrible craquement, venant de tribord. Un navire sombre !"

"Damn, ils ont coulé l'aviso, sans doute ... (*tournant à nouveau le périscope vers la position où se trouvait l'aviso*) pauvres bougres, j'ignore combien ont survécu, le navire est un vrai brasier et sombre ... (*tournant le périscope vers le torpilleur, quelques instants avant l'impact de la troisième torpille*) ... ces Allemands n'iront pas se vanter de cette victoire, la torpille est presque sur eux ..."

*Une nouvelle explosion vint secouer le torpilleur, et celui-ci commença à sombrer à son tour. Le coup porté lui avait été fatal. Sur la poupe s'enfonçant dans les profondeurs, on pouvait lire le nom "Barlimak" ...*
Peter Algernoon
Peter Algernoon
Tempête
Autre pseudo : Adm. Lord Peter Henry Charles Ossian Algernoon Xth Duke of Northumberland
Nation au Front Atlantique : Héros Britanniques
Flottille au Front Atlantique : Amiral
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 594
Age : 33
Date d'inscription : 12/07/2008

Infos
Nationalité: Britannique/Commonwealth

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Ven 07 Nov 2008, 03:12
***
-Début Novembre 42 à quelques miles de Gibraltar dans la cabine de l'infirmerie :-

Ignnn...
Navré sir, mais vos brulures ne sont pas entièrement rétablies, vous pouvez vous trouver heureux de sentir encore quelque chose à cet endroit.
Je sais Andrew.
Toc,toc,toc
Sir un message de l'amirauté, vous avez été cité pour une récompense.
çà y est on va enfin reconnaitre ma véritable valeur, ils vont me décerner la Victoria Croaaaasse ?
Laissez... je viens de lui administrer une bonne dose d'anti-douleur...
le Warrant Officer tenant le message resta quelques secondes choqué par ce spectacle avant de partir :

Le lendemain devant le bureau de l'amirauté :

Amiral, avant toute chose, j'ai fais ce que j'ai pu pour ramener le navire au port, il nous faudrait quelques heures de réparation...
Ne vous préoccupez pas pour si peu, déjà avant même cette mission contre les Cuirassés Scheer et Deutschland, on vous avait proposé le commandement d'un Croiseur, vous aviez refusé, cette fois çi on ne vous le propose plus, c'est un ordre ! Nous ne souhaitons pas recevoir d'echo de la part de la propagande allemande que vous naviguez sur une épave de destroyer crée à la hâte suite au projet War Emergency Flottilla.
Peter allait essayer de parler quand l'Amiral rajouta :
Et puis vous allez devoir assurer la protection d'un convoi, nous avons vu à quel point vous n'avez pas laché les Cuirassés Allemands vos compagnons et vous même donc nous savons qu'avec votre présence ils arriveront à bon port... Allez je vais pas vous faire ralentir votre navire est aux Quais C4.5et6 vous aurez de plus amples explications une fois dedans, vous comprendrez la précipitations mais vous êtes déjà en retard, vous pouvez vous le permettre vu le navire qui vous est octroyé...
Allant pour sortir :
Ohla Attendez ! j'allais oublier, bien que je trouve qu'il n'est pas de mon ressort de vous donner cela, vous savez les politiques, ils ont décidé de vous la remettre, donc voilà prenez la boite et signez là. Toutes mes félicitations, maintenant partez allez ouste...
Et il fut vite fait expédié, c'est alors qu'il comprit la raison officieuse de cette précipitation :
Ah mon petit chéri que j'aime, je vous ai apporté votre repas, vous l'aviez oublié, un jour vous oublierez votre tête mon cher... hihihi
Oh Mère il ne fallait pas...

Plus loin sur les quais 4,5 et 6

Hey Peter ! faut que tu vois çà ! le centre de Commandement est grandiose ! Allez vite ! On attend plus que toi pour partir !... Tu sais j'ai lu un petit peu en t'attendant le manuel du navire, tu savais qu'il a quatre turbines ? oh moins on pourra réparer en naviguant et devines le poids ! Dis devines...!
Arawn était en extase, Peter lui contemplait le navire...
***
Henri Thorn
Henri Thorn
Violente tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Grande-Bretagne
Flottille au Front Atlantique : Silent Service
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 1476
Age : 34
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Britannique

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Sam 08 Nov 2008, 17:34
*6 novembre 1942, près de Brest. A bord du L48, un ordre si familier résonna dans le submersible, alors que celui-ci avait triomphé la veille d'un torpilleur germanique. Aujourd'hui, le commandant avait repéré en surface une "vache à lait" et un autre torpilleur, et se préparait à les saluer dignement ...*

"Branle-bas de combat, tous les hommes à leur poste ! Tubes un et deux, préparez-vous pour le tir ! Moteur, en avant 3/4 ! Barre à zéro, nous sommes parfaitement alignés pour le tir parfait ... tube un, paré ? ... tube un, FEUUU !!!"

*La torpille fila aussitôt vers sa cible, un submersible type XIV, dédié au ravitaillement, qui avait commis l'erreur de naviguer en surface alors que des submersibles alliés patrouillaient dans le secteur de Brest. Au bout de quelques longues secondes de course, la torpille atteignit sa cible, frappant de plein fouet et en son centre le submersible-ravitailleur. Le choc fut si rude que le submersible se brisa en deux, dans une terrible explosion soulevant une gerbe d'eau particulièrement spectaculaire. Les restes du submersible ne mirent que peu de temps avant de s'enfoncer dans les eaux de la Manche.

A bord du L48, on préparait déjà le second tir ...*


"Target hit and destroyed ! Good job, guys ! Nous ouvrirons encore des bouteilles de whiskey, mais d'abord, barre à tribord toute ! Préparez le tube deux, nous avons un torpilleur à torpiller ! Attention ... barre à tribord, 1/4 ... barre à zéro ... tube deux, paré ? ... correction, barre à tribord, 1/4 ... barre à zéro ... c'est bon pour l'alignement ... tube deux, FEUUU !!!!"

*La seconde torpille fût tirée, et fila vers le torpilleur, traçant une route liant le submersible et sa cible dans son sillage. Elle frappa la coque du torpilleur vers la poupe et explosa, soulevant quelques gerbes d'eau. Le torpilleur commença à prendre de la gîte sur babord, mais flottait toujours. Le L48, ses torpilles tirées, se repliait ...*

"Touché, et salement endommagé ... on le laisse aux copains, ils s'en chargeront bien. Filons d'ici en vitesse. Barre à tribord toute, moteur au maximum. Mettons cap au sud-ouest. Timonier, nous filons au 2-2-5, 225, machines en avant toute. Je me retire dans ma cabine. John, veille à ce que l'équipage reçoive le whiskey promis ! Mais attention, je tiens à ce que le submersible file droit, pas en zig-zag hahahaha !!!"

"Sir, yes Sir !"
Johan Valencia
Johan Valencia
Tornade
Autre pseudo : Vicente Valencia
Nation au Front Atlantique : United States of America
Flottille au Front Atlantique : Commandant en Second de la Forca Naval Brasileira
Nation au Front Pacifique : United States of America
Flottille au Front Pacifique : Commandant de la Subpac Force
Nombre de messages : 3695
Age : 31
Date d'inscription : 19/06/2008

Infos
Nationalité: Brésilien/Américain (Pacifique)

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Sam 08 Nov 2008, 18:44
"Feuuu !"

Le Destroyer ouvra le feu sur le destroyer 1934.. Ses nombreuses batteries crachaient le feu sur l'ennemi...

Celà faisait deux jours que l'USS Allen M. Sumner avait rejoint la Estearn Task Force près d'Alger afin de soutenir le futur débarquement.
De nombreuses forces ennemis venaient d'arriver en renforts.
Un Destroyer 1936 avait été envoyé par le fond la veille par une action simultanée des Commandants Valencia et Blake.

L'USS Allen M. Sumner venait d'engager un destroyer 1934 situé à quelques milles afin de protéger le convoi. Un Destroyer Soldati, un torpilleur Curatone, un Escorteur allemand et deux submersibles Argaunota venaient d'arriver en renfort.



"Feu !!!"
"Nous les avons touchés mon Commandant. Nos batteries sont vides."
"Très bien, on recule, pas la peine de mettre le navire en danger."
"Oui mon Commandant."
"Transmettez aux capitaines du convoi notre position, ainsi que la situation des navires de l'Axe."
"Oui Commandant."

Le Destroyer se retira de la zone du combat, laissant le Destroyer allemand en piteuse situation...



Plus tard dans la nuit....


"Broummmmmmmmmmmmmmmm.f....grfr..frrrr.grr.r..."

"Commandannnnnnnnnt ! Nous sommes attaqués !"
"Barre toute à babord !"
"Oui Commandant !!!"

"Brouuummmmmmmmmmmm....fraaaaaaaccccccccc."

Une quatrième et nouvelle détonation frappa le navire !!!
L'équipage fut projeté au sol, la salle était empli d'une fumée noir et épaisse.. Le dernier tir avait frappé près de la salle de Commandement... Le Commandant Valencia pouvait remercier sa passerelle fermée et blindée !

"Situation et rapport des dégâts Edwards!"

Le lieutenant était allongé sur le sol, il avait heurté une console...
Le Commandant s'agenouilla à ses côtés pour vérifier qu'il allait bien.. Son pouls battait, il était sauf, seulement assommé..


"Tout le monde va bien ici??"
Le médecin en chef venait de pénétrer dans la salle de commandement..

"Lieutenant Mayer, Edwards est mal en point, il faut l'amener à l'infirmerie !"
"Toute de suite commandant !"
"Premier maitre Daniels, situation et rapport des dégâts !"
"On a subi quatre salve d'obus, un destroyer et un torpilleur italien nous canardent ! Nos moteurs sont intactes, le sonar est endommagé ! On a une brèche sévère dans la coque, on prend l'eau Commandant !"
"Sh*** ! On ne peut pas rester sur notre position, il faut bouger de là sinon on est fini ! Pousser les machines à fond !"
"Mais la brèche commandant !"
"On est pas loin du convoi, le débarquement a lieu dans quelques heures, il faut que l'on se rapproche du port ! Obéissez Premier maitre !"
"Oui Commandant !"
"Premier maître Bones, état des communications !"
"Sa fonctionne mon Commandant !"
"Transmettez notre situation aux alliés, on a besoin de soutient !"
"Oui Commandant !"

Quelques minutes plus tard...

"Commandant, le Commandant Blake arrive !"

Une salve d'obus se fit entendre, un des navires italiens venait d'être toucher par le Destroyer anglais du Commandant Blake de la Ve flotte d'escorte de Malte !


L'USS Allen M. Sumner était désormais escorté par l'HMS Offa, les navires italiens venaient de reculer, ils ne préféraient pas continuer le combat.


Quelques heures plus tard un message était transmis aux capitaines alliés.. Alger est tombé !!
Le port était libre d'accès !

Le Destroyer US s'empara de l'occasion en pénétrant dans le port afin de réparer les brèches très importantes dans la coque ! Les réparations continuèrent toute la journée du lendemain dans le port d'Alger !
Les brèches colmatées, le sonar en état de marche, il fallait finir de réparer la coque, peu endommagé en fin de compte, malgré les quatre salves d'obus subit... Le Blindage de l'USS Allen M. Sumner avait tenu le coup, peu de navire possédait cette résistance !


Au soir du 8 novembre 1942 une chose était sure, l'Europe serait bientôt libre tout comme l'était désormais l'Afrique du Nord !
Johan Valencia
Johan Valencia
Tornade
Autre pseudo : Vicente Valencia
Nation au Front Atlantique : United States of America
Flottille au Front Atlantique : Commandant en Second de la Forca Naval Brasileira
Nation au Front Pacifique : United States of America
Flottille au Front Pacifique : Commandant de la Subpac Force
Nombre de messages : 3695
Age : 31
Date d'inscription : 19/06/2008

Infos
Nationalité: Brésilien/Américain (Pacifique)

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Sam 08 Nov 2008, 20:31
[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 528ij9


8 novembre 1942... Port d'Alger.


L'USS Allen M. Sumner après sa confrontation face aux destroyers italiens et allemands de la veille était en pleine réparation.. Il avait lourdement endommagé le destroyer allemand mais avait subi une quadruple attaque italienne entrainant une importante brèche dans sa coque...

Le Contre Amiral Valencia se rendit sur le quai où était accosté le HMS Offa. Il venait salué son confrère anglais, le Commodore John Blake qui l'avait épauler dans l'affrontement face au destroyer 1936 trois jours auparavant. Mais il venait surtout le remercier pour l'assistance que le Commodore anglais lui avait porté la veille après l'attaque italienne contre le destroyer US.
De nombreux Destroyers, Croiseurs et Cargos étaient alignés le long des quais du port d'Alger qui avait vu d'important combat quelques heures auparavant...


"Bonjour à vous commandant Blake."
"Bonjour Commandant Valencia, cela fait plaisir de vous voir intacte."
"En partie grâce à vous Commandant. Merci à vous et à votre équipage pour votre soutient hier. On a failli pas arrivé au port avec cette brèche très sévère. Heureusement que mon Sumner en a sous le capot."
"C'est le cas de le dire. En tout cas cela a été un plaisir de vous aider."
"J'espère que cette coopération qui a été plutôt efficace sera réitéré dans un futur proche entre nos deux flottilles, lors de possible opération US en Méditerranée."

Les deux Commandants discutèrent ainsi quelques temps, puis le Commandant Valencia remonta dans sa jeep afin de retourner à son Destroyer.
Henri Thorn
Henri Thorn
Violente tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Grande-Bretagne
Flottille au Front Atlantique : Silent Service
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 1476
Age : 34
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Britannique

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Mer 12 Nov 2008, 16:55
*9 novembre, au nord de Brest, le L48 naviguait sous les hélices de vedettes américaines, patrouillant au large de Plymouth. Le soir tombé, le submersible se préparait à faire surface pour recharger les batteries et contacter l'Amirauté. Soudain, un torpilleur se fît repérer au périscope. Une fois de plus, branle-bas de combat, tous les hommes gagnèrent leurs postes en un temps record, se préparant à faire feu ...*

"Moteurs au ralenti, en avant lente ... barre à babord, toute ... barre à zéro ... tubes trois et quatre, parés ... FEUUU !"

*Les deux torpilles filèrent vers leur cible, la première touchant le navire allemand près de la poupe, la seconde manquant de peu - le torpilleur, ayant repéré les traînées d'écume, avait pris soin d'esquiver. Cependant, au vu de la présence de nombre de bâtiments alliés dans les parages, le torpilleur n'allait guère faire long feu ...

Après quelques heures, la menace ne pesant plus, le L48 pouvait enfin faire surface, et aussitôt les radios échangèrent des messages avec l'Amirauté ...*


"Commandant, un message pour vous, de l'Amirauté, urgent."

"Merci, John. Voyons ... hum ... très bien ... hum, parfait ... hum ... John, nous avons ordre de retourner au port, on nous attend à Plymouth. Apparemment, l'Amiral en personne souhaiterait me rencontrer, et il semblerait que notre bon vieux submersible finisse ses jours dans l'écolage des jeunes sous-mariniers ... une nouvelle affectation pour nous, probablement. Nous remontons au nord, faites transmettre la réponse à l'Amirauté, nous serons là dans quelques jours."


"Sir, Yes Sir !"

*Le submersible, mettant cap au nord, se préparait à quitter le front pour la sécurité du port ...*

---------------------------------------------------------------------

*11 novembre, au beau milieu de la nuit, alors que le L48 naviguait en surface vers Plymouth, la lune éclaira soudain une étrange silhouette ... au bout de quelques minutes, elle fut identifiée : un caboteur allemand se promenait dans un secteur truffé de navires alliés, un vrai suicide !
Aussitôt, l'équipage du submersible britannique se prépara pour la plongée, pendant que le Commandant, restant encore au sommet du kiosque, calculait les coordonnées de tir avec l'aide de son officier spécialiste en armement. Les deux hommes descendirent, et l'ordre d'immersion périscopique fut donné. Le submersible s'enfonça sous l'eau, passant sur les moteurs électriques, lancés à pleine puissance, et se dirigeait vers sa cible. L'ordre de tir fut donné, et une torpille se dirigea, invisible, sur le malheureux ravitailleur germanique. La torpille le toucha, explosant au milieu de la coque, à proximité des soutes. De nouvelles explosions secouèrent le navire, preuve que les munitions avaient été touchées, et bientôt, une épave en flammes s'enfonça dans les profondeurs de la Manche. Une nouvelle et dernière victime pour un submersible qui bientôt allait prendre sa retraîte du front, et former de nouvelles générations de sous-mariniers ...*


---------------------------------------------------------------------

*12 novembre, dans l'après-midi. Le L48 arrivait à proximité de la rade de Plymouth, en immersion. Le Commandant donna l'ordre de faire surface, et le submersible s'avança, diesels lancés au maximum, vers le port. Du poste radio, un message fut envoyé au port, réclamant un remorqueur. Le submersible, au fur et à mesure de son approche du port, ralentissait l'allure, et devait éviter les mines mouillées aux alentours du port - manoeuvre délicate pour une boîte à sardines ne disposant pas de l'agilité d'une vedette, d'autant plus que le port était à portée des aérodromes de la Luftwaffe. Au bout d'une dizaine de minutes de navigation minutieuse, le submersible fut rejoint par un remorqueur. Des câbles furent lancés, et quelques sous-mariniers, sortis pour attacher les câbles, demandèrent les dernières nouvelles à l'équipage du remorqueur. Les moteurs du L48 se coupèrent, tandis que le remorqueur lançait les siens et tractait le lourd submersible vers les quais.

La manoeuvre dura de longues minutes, qui parurent une éternité à l'équipage qui souhaitait fouler à nouveau la terre ferme après un si long séjour dans cette boîte à sardines de classe L. Le submersible fut enfin amarré, et des échelles de cordes furent lancées à l'équipage, lui permettant de gagner les quais, puis les bas-fonds de la ville. Le Commandant sortit le dernier, suivant ses officiers, et arriva sur les quais où une voiture l'attendait. Un jeune lieutenant l'invita à monter, et pendant que le Commandant embarquait, les équipes du port commençaient déjà à s'affairer autour du L48.*


"Mon Commandant, ravi de vous rencontrer, je suis le lieutenant Jones, chargé de vous conduire auprès de l'Amiral. Ne vous en faites pas pour votre navire, il est en de bonnes mains, et il finira sa vie loin des fronts les plus dangereux. Je dois vous informer du but de votre convocation : vous avez été cité à l'ordre de la Navy, et vous recevrez une médaille, ainsi qu'un nouveau commandement - un navire plus récent, plus rapide et plus dangereux."


"Enchanté, lieutenant. Je vous remercie pour ces précisions, mais pour ne rien vous cacher, je me doutais bien qu'un nouveau commandement m'attendait, l'Amirauté n'allait pas me retirer le L48 pour me laisser à terre, ou du moins j'ose l'espérer hahaha ! Maintenant, allons-y, il me tarde de rencontrer l'Amiral"


"A vos ordres, mon Commandant."

*La voiture démarra et fila vers les bureaux de l'Amirauté, à une dizaine de km du port. Le voyage se déroula sans problèmes, et la voiture s'arrêta devant un grand bâtiment, très ancien, à première vue réquisitionné par la Navy à des particuliers. Le lieutenant conduisit le Commandant Thorn auprès de l'Amiral, puis se retira ...*

"Commandant Thorn, n'est-ce pas ? Well, nous avons eu vent de votre participation au cours de la traque aux cuirassés ennemis Scheer et Deutschland. Au vu de votre implication dans la mission, et des risques que vous avez pris afin de protéger la nation de cette intrusion inacceptable, nous avons décidé de vous remettre, à vous ainsi qu'à votre équipage, une médaille pour vos services rendus à la Patrie. De même, une nouvelle affectation vous attend : il s'agit d'un submersible de la classe Parthian, je crois que vous en avez déjà entendu parler ... malheureusement, ce submersible ayant été déclassé puis remis en service récemment, il ne possède pas de nom. Je compte sur votre imagination pour le nommer, vous avez carte blanche.

Commandant, vous recevrez votre médaille dans l'après-midi. Une réception est organisée ce soir dans les bâtiments de l'Amirauté, j'ose espérer que vous en serez ? Well, rompez ! Et essayez de vous raser et de prendre un bain, avant ce soir, vous n'êtes guère présentable, vous risqueriez d'effrayer les jeunes demoiselles invitées à nos réceptions."


"Yes Sir, à vos ordres ! Et merci pour cette heureuse nouvelle - un nouveau commandement, voilà qui me plaît !"

*Saluant l'Amiral, le Commandant se retira du bureau, puis quitta le bâtiment de l'Amirauté, rejoignant le lieutenant Jones, qui devait le conduire vers un hôtel convenable, le temps que les préparatifs du nouveau submersible soient terminés ...*
Johan Valencia
Johan Valencia
Tornade
Autre pseudo : Vicente Valencia
Nation au Front Atlantique : United States of America
Flottille au Front Atlantique : Commandant en Second de la Forca Naval Brasileira
Nation au Front Pacifique : United States of America
Flottille au Front Pacifique : Commandant de la Subpac Force
Nombre de messages : 3695
Age : 31
Date d'inscription : 19/06/2008

Infos
Nationalité: Brésilien/Américain (Pacifique)

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Jeu 13 Nov 2008, 22:01
Oran .. Enfin !

Après les batailles maritimes au nord d'Alger, l'USS Allen M. Sumner avait mis le cap à l'Ouest afin de se rendre au port algérien d'Oran sous commandement US.
Le Destroyer avait subi plusieurs jours auparavant d'importantes réparations dans le port d'Alger après son combat face aux destroyers italiens et allemands. Les brèches avaient été colmaté, le sonar réparé et la coque rafistolé par endroit.
Cependant la présence de submersibles italiens devant la rade du port avait forcé le Destroyer du Contre Amiral à sortir. Il avait ainsi du aider des Destroyers anglais durant cette chasse aux submersibles.
L'USS Allen M. Sumner réussit à en repéré deux.. Cependant, les ASM ne réussirent pas à les débusquer quant à elles..
Le Destroyer avait ensuite prix la direction d'Oran afin de rejoindre le tout récent nouveau port de l'US Navy.

30H après avoir quitter la zone d'Alger l'USS Allen M. Sumner accostait à un quai du port d'Oran.
De nombreux Destroyers américains se trouvaient également accoster aux différents quais du ports. Cependant il s'agissait seulement de Destroyer léger, des destroyer d'escorte, pas un seul croiseur.
Cela dépitait le Commandant Valencia.. Dire que nos croiseurs léger se trouvaient en Islande, loin des combats! Ils seraient sans doute bien plus utiles à Dublin ou à Casablanca ! Le Commandant espérait qu'il serait dans un avenir proche rabattu sur les ports plus proches des fronts de l'US Navy.
Il espérait que l'Amirauté face évolué cela dans les prochaines semaines. Cela pourrait être un tournant de la guerre...

Quoi qu'il en soit l'USS Allen M. Sumner subissait les dernières réparations sur sa coque avant de débuter une nouvelle campagne, cette fois en méditerranée...
Sammy Johnson
Sammy Johnson
Violente tempête
Autre pseudo : -
Nation au Front Atlantique : USA
Flottille au Front Atlantique : TF 81 Southern Task Force
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 1953
Age : 50
Date d'inscription : 02/06/2008

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique)

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Jeu 13 Nov 2008, 23:14
Au large de Brest.

Sammy regarda dans ses jumelles l'horizon. La mer est un peu agité.

-Officié de quart, noté, un aviso accompagné d'un chalutier rosbeef devant nous et à bâbord un PT US, héhéhé, il compte pécher les U-Boot avec leurs chalutiers les buveurs de thé. C'est cela la Royal Navy !

*Éclat de rire sur la passerelle*

-Hum, daisy, si tu étais un capitaine de sous marin et que tu vois plusieurs navires qui bloque ton port tu ferais quoi ?

-Je passerai discrètement le plus possible derrière leurs lignes et foutre le bordel dans leurs voits de communication, captain.

Sammy la regarda, prit sont interphone.

-Machine, passé en vitesse 3/4, à tout l'équipage silence et envoyé le sonar !

Les minutes passent, PLINK, PLINK, PLINK, PLINK PLINKPLINK.

-Ici sonar, contact, profondeur 40M

-On à aucun sous marin allié dans cette zone, tous à vos poste de combat !

-Envoyé la musique !

https://www.youtube.com/watch?v=AwHvyqNDUvE

Le USS Powhatan, envoya ses 1er charges, commença à faire un cercle qui plus en plus se rétrécie tout t'en grenadant. Derrière le DD, des gerbes d'eaux s'éleva.

-Débris, hé les gars débris à la surface !

En effet, une grande tache d'huile avec des débris remonté des profondeurs, le sonar n'avait plus de contact et des boy's prit une plaque qui donna à leurs captain.

-Boy's, il est marqué "Die Grösste Kraft ", Son amiral qui à un balais dans le cul, heuuu, c'est quoi son nom, à yes Donitz, il n'a pas finis de pleurer !

Good job les gars, cette semaine, on à coulé 2 U-Boot et 2 S-Boot, vu notre tableau, les fritz veulent nous avoir, on le sais, donc les chasseurs seront chasser ! Les indiens sont en Europe et on va avoir leurs scalpes de blondinet de la pseudo race supérieur et une fois au port, TOURNÉE GÉNÉRAL POUR LES BOY'S DE L'US NAVY.
Henri Thorn
Henri Thorn
Violente tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Grande-Bretagne
Flottille au Front Atlantique : Silent Service
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 1476
Age : 34
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Britannique

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Dim 16 Nov 2008, 02:24
*Le Commandant Thorn se présenta, propre, rasé et dans un uniforme impeccable, à la réception donnée dans les bâtiments de Plymouth. Aussitôt, il se présenta au garde-à-vous auprès de l'Amiral, qui l'invita à le suivre.*

"Commander, je dois vous remettre votre médaille. Veuillez je vous prie vous présenter sur cette estrade. Au vu du travail accompli, je crois que vous mettre en valeur est la moindre des choses, n'est-ce pas ?

Commander, pour votre participation active à la poursuite des cuirassés adverses Scheer et Deutschland, et malgré l'échec de la mission, vous êtes cité à l'ordre de la Navy, et recevez cette médaille. Puisse celle-ci vous stimuler dans votre combat contre l'impérialisme germanique."


*L'Amiral, sortant une médaille d'un étui, l'accrocha sur l'uniforme impeccable du Commandant, toujours au garde-à-vous.*

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Scheer_Deutschland

"Rompez. J'espère que vous accepterez bien une coupe de champagne avant de repartir ? Garçon ! (*prenant deux coupes*) Buvons à la réussite de l'Opération Torch, en Afrique du Nord, en espérant qu'elle marque le début de la fin de la guerre, voulez-vous ?"

"Merci, Amiral ! A l'Opération Torch !"

*Les deux officiers finirent leurs verres d'une traite, puis l'Amiral reprit : *

"Suivez-moi, voulez-vous ? Je tiens à vous présenter ma nièce, Emily, et mes filles, Eleanor et Clara. Je crois qu'elles sont dans le petit salon ... et ne discutez pas, c'est un ordre !"

*A contre-coeur, le Commandant suivit l'Amiral. Il n'avait jamais été très habile en présence de jeunes femmes, et les réceptions mondaines ne lui avaient jamais vraiment réussi. Dans le fond, il était un marin solitaire, c'était d'ailleurs la raison qui l'avait poussé à prendre le Commandant d'un submersible. Arrivant dans le petit salon, à la suite de l'Amiral, il semblait pensif, le regard un peu vide. Il revint à la réalité alors que l'Amiral avait déjà commencé les présentations ...*


"... ma fille Eleanor, et ma nièce Emily. Mesdemoiselles, je vous présente le Commander Thorn, jeune officier prometteur de la Royal Navy. Il a reçu le commandement d'un submersible, qu'il a nommé "Persephone" - vous aimez la mythologie, semble-t-il, Commander ?"


*L'air un peu embarrassé.*

"Euh ... Yes Sir ! A l'école, j'ai toujours suivi avec grand intérêt les cours portant sur la mythologie, en classe de latin, et j'ai approfondi le sujet en consultant quelques ouvrages à la bibliothèque. Peut-être aurais-je été enseignant, si l'attrait de la marine n'avait été si fort. Dans ma famille, la marine est un peu une tradition, Amiral."

"Of course, et vous avez fait le bon choix ! Je dois vous laisser, Commander, mais n'en profitez pas pour filer ! Je vous laisse faire plus ample connaissance. A bientôt, j'espère !"

"Yes Sir ... à bientôt !"

*Le Commandant se trouva dans de beaux draps, seul face à trois jeunes femmes, lui qui avait tellement de mal à engager la conversation en temps normal ... comment allait-il se sortir de ce mauvais pas ? Soudain, deux officiers, à l'air assuré, invitèrent à danser deux des jeunes femmes - Emily et Clara, s'il ne s'était pas trompé. Voilà qui rétablissait un peu l'équilibre des forces ... mais ne le tirait toujours pas d'affaire.*

"Mon père semble vous apprécier, Commandant ! Il nous a parlé de vous en termes élogieux, tout à l'heure. Ainsi, vous avez coulé plusieurs bateaux allemands, et subi le feu ennemi ? Ca semble passionnant !"

(*Rougissant un peu*)"En effet, Miss, j'ai eu l'occasion de torpiller et couler plusieurs navires ennemis. Et j'ai effectivement eu le déplaisir de subir plusieurs grenadages. On ne peut malheureusement rien faire, à part espérer que la coque tienne le coup, et que personne ne panique. Et je puis vous avouer que mon équipage est exemplaire ! Mes hommes ne m'ont jamais fait défaut, malgré la pression. Tous savent que s'ils cèdent à la panique, leurs chances de revoir leur famille se réduisent à néant."

"D'accord ... et en parlant de famille, n'en avez-vous pas vous-mêmes ? N'êtes-vous pas marié ?"

"Mes parents sont décédés lors d'un bombardement, je l'ai appris alors que j'étais en mission dans le nord de l'Ecosse ... et je ne suis pas marié ... mes responsabilités envers l'équipage et la Nation ... que voulez-vous, le commandement d'un navire en guerre prend du temps, et ma formation avant-guerre m'empêchait toute rencontre."

"Excusez-moi, j'ignorais pour vos parents ... et je souhaiterais à nouveau vous présenter mes excuses, je crois que je vais vous embarrasser un peu mais ... puis-je vous demander un service ? Voulez-vous m'inviter à danser ?"

"Ne vous excusez pas, la guerre est cruelle ... et vous ne m'embarrassez pas ... d'accord, j'accepte. Voulez-vous m'accorder cette danse ?"

"Je vois bien que je vous embarrasse un peu. Mais je vous remercie, et vous accorde cette danse, et même les prochaines."

*La soirée se poursuivit, tard dans la nuit ...*


---------------------------------------------------------------


*Le lendemain matin, le Commandant arriva devant son nouveau submersible. L'équipage était déjà sur place, en rang, officiers en tête. A l'arrivée du Commandant, tous les hommes se mirent au garde-à-vous.*

"Equipage prêt à embarquer, Commander !"

"Merci, John. Ainsi, voici le submersible qui nous mènera vers de nouveaux combats ... bien. Messieurs, j'espère que vous avez tous profité de votre séjour à terre ? Nous allons repartir au combat, et j'ignore combien de temps nous resterons en mer. Quoi qu'il en soit, sachez que je suis certain que vous continuerez de faire de l'excellent travail, comme lors de notre précédente sortie. La Nation est fière de vous, et des médailles vous seront distribuées. Malheureusement, nous n'avons pas le temps de le faire dans les règles, nous devons appareiller au plus vite.

Messieurs, rompez ! Tout l'équipage, paré à embarquer ! Embarquez !"


*Les hommes rompirent les rangs, et embarquèrent calmement, mais rapidement, dans le submersible, suivis par les officiers. Le Commandant embarqua le dernier, et, sur le kiosque, regarda en direction des quais, pendant qu'un remorqueur commençait à tirer le submersible vers la mer. Il resserra sa main sur un mouchoir blanc, brodé et libérant des effluves de parfum, avant de le glisser dans une poche, puis se tourner vers la mer ... et de nouveaux combats.*
Richard Bélanger
Richard Bélanger
Violente tempête
Autre pseudo : Robert Winters
Nation au Front Atlantique : Marine Royal du Canada
Flottille au Front Atlantique : 1st Canadian Task Force
Nation au Front Pacifique : United State Navy
Flottille au Front Pacifique : US Subpac Force
Nombre de messages : 1026
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2008

Infos
Nationalité: Commonwealth

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Mer 19 Nov 2008, 01:48
USS Corry

19:46 ----- 18/Novembre/1942

Au Nord Ouest de l'Angletterre

---------------------------------------

Journal Du Capitaine Charl Winters

Bon qu'écrire dans mon journal et même que dire dans mon journal... Bon j'ai rien a dire... Mais non c'est un blague j'ai tout plein de chose a écrire dans mon journal... Il c'est telement passer d'affaire depuis la dernière foie que j'ai écrit dans ce vieux ramassis de Pages... Il c'est telement passer de chose depuis la dernnière foie que je ne me rapellait meme plus qu'il existait... Je pense que je les négliger un peu mais bon maintenant c'est le moment de me reprendre en main… Bon maintenant le probleme c’est de me rappeller quand était la dernière foie que j’ai écris dans ce bookin… A que je suis bette la dernière foie sa remonte a quand j’avait mon DE et que j’était en route pour la Corongne pour le convoie allie en méditéraner… Mais je me rappelle je me fessait suivre par un DD allemand et je n’eux aucune chance face a se mastodonte qui déchicta ma coque des c’est canon de 150mm et quand je pense a sa, sa me fait froid dans le dos. Mais bon suite a se désagrément 2 mauvaise nouvelle se présentère a moi et la première était quand j’ai appris que aucun de mes homme d’équipage a part George Luz avait pus survivre au naufrage et la deuxième avait été que je ne pouvait point rejoindre la mission et je sait pas si je les mentionner mais j’ai…et oui reçus un plomb dans la fesse… Succès j’ai eux la perple heart la médaille donner a tout ceux qui on eu une aventure avec une balle de n’importe quelle calibre… Bon maintenant par la suite de mon naufrage j’ai dus faire le voyage jusqu'à la corogne en avion et par la suite je me suis fait rapatrié a Dublin ou je du recommencer a la casse de départ en prenant de nouveau le contrôle d’un PT-Boat que j’avait préparer pour le voyage jusqu'à Plymouth… Dans la semaine qui suit je fesait l’aléretour entre Plymouth et Brest et a ma grande joie les poison mordait bien et j’ai je pense envoyer 6 allemand nager avec nos sub ^^… Par la suite je remontait vers plymouth et par mal chance je me fit couler par un Sub allemand… Je du retourner au combat la ou je coula le Caboteur d’un capitaine allemand du nom de Alex Whong d’après les service allié… Bon finalement après avoir reconquis l’amirauté il me permire de me diriger ver plymouth et de prendre l’avion jusqu'à plymouth la ou je prit le contrôle d’un patrouilleur de type SC et par la suite après avoir fait le plein de carbu je me mit en route vers l’Islande ou m’Attendait mon futur DD Allen M. Summer… Bon je me trouve en se moment en pleine mers alors c’est tout pour a soir bonne nuit…


PS : La plus part de mes prochain RP se feront sous forme de Journal de Capitaine ^^
Henri Thorn
Henri Thorn
Violente tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Grande-Bretagne
Flottille au Front Atlantique : Silent Service
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 1476
Age : 34
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Britannique

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Dim 23 Nov 2008, 14:34
*16 novembre, dans l'après-midi, près de Cherbourg :

Le HMS Persephone naviguait vers Southend, et la Mer du Nord. Soudain, lors d'un passage en surface, le Commandant, qui observait la défense côtière, puis la mer autour de son navire, à l'aide de ses puissantes jumelles, repéra un point brillant sur l'horizon. Un navire à faible tirant d'eau, peut-être ? Il voulut en avoir le coeur net, et descendit immédiatement en salle de commandes ...*



"Barres de plongées, un quart ... barre à babord toute ! On stabilise à 10 mètres, cap 2-3-5, 235. Machines, en avant toute !"


*En quelques minutes, le puissant submersible britannique avala la distance évaluée le séparant de l'objet repéré ...*


"Montez le périscope, moteur en avant lente ... voyons de quoi il peut bien s'agir ... mais, on dirait un submersible côtier allemand ! Les idiots, ils naviguent tranquillement en surface, sans se douter de ce qui les attend. Et nous sommes parfaitement alignés pour un tir au pigeon ! Tube 1, FEU !"


*Une torpille fila droit sur le malheureux submersible côtier, et le frappa vers l'avant. La torpille ne toucha pas de plein fouet sa cible, mais son explosion suffit à disloquer le fragile navire allemand, qui sombra rapidement, après que ses compartiments avants se soient retrouvés coupés par l'explosion. De nombreux hommes avaient probablement péri, lors de cette première victoire du HMS Persephone ... le submersible britannique fit surface, essaya de secourir quelques marins allemands, mais l'explosion avait attiré un appareil de la Luftwaffe, et il fallut plonger en vitesse et remettre cap au nord-est.

Plus tard, dans la soirée, un message de l'Amirauté fut transmis au Commandant, qui fit encore forcer les machines, direction Southend ...*



------------------------------------------------------------------


*21 novembre, au matin :

Le submersible avait atteint la Mer du Nord, et croisait en immersion près de Dunkerque, sous les hélices d'un escorteur allemand en piteux état et d'un chalutier et d'une frégate britanniques, repérés peu avant. Soudain, un destroyer allemand surgit de nulle part, et coula en une salve le malheureux chalutier. Il fallait venger l'équipage du malheureux navire, mais d'abord contacter les alliés aux alentours. Le HMS Persephone s'éloigna un peu de la zone de combat, se mit à profondeur suffisante pour émettre, puis échangea de nombreux messages avec les navires alliés alentours. Ceci fait, il remit cap sur le destroyer allemand, puis stoppa ses machines, attendant un soutien allié qui devait arrivé au soir, alors même qu'une vedette lance-torpille avait achevé l'escorteur à l'agonie, avant de repartir aussitôt. Au périscope, le Commandant surveillait les environs. Soudain, des traînées blanches se firent repérer, filant vers la frégate britannique, qui sombra après avoir encaissé trois torpilles. Visiblement, un submersible allemand croisait également en immersion dans ce secteur ...

Le soir tombé, les navires alliés arrivèrent : un chalutier et un aviso ouvrirent le feu sur le destroyer allemand. Il étant temps d'agir, et le HMS Persephone remit ses moteurs en marche, à faible régime. Tandis que la superstructure du destroyer était pilonnée aux canons de 105 et 120 mm, quatre torpilles furent tirées, et se dirigèrent vers sa coque. La première toucha de plein fouet le navire allemand, causant en son centre une terrible explosion, une gerbe d'eau de plusieurs mètres, et un incendie ; la seconde passa derrière, manquant sa cible ; la troisième toucha à l'avant, soulevant une haute gerbe d'eau, et causant encore des dégâts au navire allemand agonisant ; la quatrième, touchant de plein fouet cible, fut fatale : le navire allemand sombra, suite à l'explosion, sa coque coupée en deux en son centre. Une seconde victoire, partagée cette fois, pour le HMS Persephone, qui devait à nouveau continuer sa route, ne pouvant se permettre de faire surface pour aider les naufragés, le submersible adverse menaçant ...*
Johan Valencia
Johan Valencia
Tornade
Autre pseudo : Vicente Valencia
Nation au Front Atlantique : United States of America
Flottille au Front Atlantique : Commandant en Second de la Forca Naval Brasileira
Nation au Front Pacifique : United States of America
Flottille au Front Pacifique : Commandant de la Subpac Force
Nombre de messages : 3695
Age : 31
Date d'inscription : 19/06/2008

Infos
Nationalité: Brésilien/Américain (Pacifique)

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Dim 23 Nov 2008, 15:03
[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Wnus538mk12yorktownpicia6



Cela faisait une dizaine de jours que les deux Destroyers avaient quitté Alger pour effectuer une opération de reconnaissance.
Cette opération avait pour but de repérer tout ennemi entre Alger et les Baléares. Aucun ennemi n'ayant été repéré durant les premiers jours, le Commandant Valencia informa l'Amirauté de la poursuite de l'opération plus au nord, des Baléares à la Provence.
Le Commandant Valencia et le capitaine Walton étaient parfaitement conscient que s'approcher autant des côtes françaises était extrêmement risqué.. Peu de navire Alliés avaient poussé une reconnaisse militaire aussi proche des côtes contrôlées par l'Allemagne. Cependant la prise des ports d'Oran et d'Alger rendait cette reconnaissance nécessaire pour la protection des forces navales alliées et un futur débarquement dans le sud de la France.

Le 17 Novembre un torpilleur type 1939 allemand est repéré au Nord Est des Baléares...

"Commandant, nous avons un écho sur notre radar, un navire se dirige droit sur nous. Nous l'auront en visuel dans très peu de temps."
"Très bien Second Maître Finsterald. Premier maître Bones contacter l'HMS Obedient, dîtes leur de se tenir prêt au combat."
"Tout de suis mon Commandant!"
"Lieutenant Edwards, mettez le navire en état d'alerte, tout le monde à son poste de combat."
"Oui Commandant !"

Les deux destroyers, côte à côte, canons armés et pointés plein Nord se préparent au combat. Soudain les canons de l'USS Allen M. Sumner entrèrent en marche. Ceux de l'HMS Obedient suivirent. Des dizaines d'obus percutèrent le torpilleur allemand. Celui-ci sous le feu ennemi essayait de prendre la fuite, mais les canons alliés faisaientt la différence...
A 9h25 P.M, sous la nuit noire, le torpilleur, pris dans un terrible incendie, se fracassa et sombra..


"Espérons qu'il n'a pas eu le temps d'appeler des renforts.. Même à deux destroyers, si la flotte allemande basée à Toulon et Marseille se dirige vers nous.. on fera pas long feu."
"Oui mon Commandant."


Le 20 novembre une vedette allemande était repérée.
"Commandant l'Obedient nous informe qu'ils ont repéré un vedette, surement un éclaireur allemand. Le torpilleur a surement réussi à transmettre un message radio avant de sombrer !"
"Très bien. Ouvrez le feu, il ne faut pas qu'il transmette nos positions."

L'USS Allen M. Sumner ouvra le feu sur la malheureuse vedette qui sombra dès le premier impact..

Plus tard dans la mâtiné l'alerte sonna..
L'HMS Obedient venait d'être percuté par une torpille ! Un submersible allemand était dans le coin. Heureusement les dégâts n'étant que minimes, les deux destroyers se lancèrent dans la recherche du submersible.
Les sonaristes restèrent aux aguets du moindre bruit, du moindre écho.. Après des heures de recherches infructueuses le Commandant Valencia décida de stopper les recherches. Cependant les sonaristes se relayèrent 24h/24, et reste sur le qui vive.


"Lieutenant, on va avancer avec prudence, on se rapproche de Toulon. Je veux que les hommes soient prêt à combattre à n'importe quelle heure."
"Bien commandant."
"Second Maître Hardsting, toujours aucun bruit au sonar?"
"Non mon Commandant, pas un seul petit craquement.. Le sub à foutu le camp on dirait."
"Très bien. Mais restez attentif, il se peut qu'il se soit replier vers Toulon, on risque de le rattraper et de passer au dessus."
"Oui mon Commandant."

Plus tard dans la soirée... à quelques milles de Toulon.
"Commandant, j'ai un écho ! Un bruit d'élice. Quelques dizaines de metres de profondeur, c'est dans notre zone !"
"Parfait on l'a retrouvé ! Premier maître Bones, contactez l'Obedient, dîtes leur qu'on engage le sub !"
"Oui mon Commandant."
"Lieutenant, les ASM sont-elles prêtes?"
"Oui, les mortiers seront lancés à votre Commandement."
"Très bien, lancez une première vague de mortiers."
"Tout de suite."

3 heures plus tard...
"Commandant, toujours rien.. On continue ? Ils ont surement fuit encore.."
"Finsterald, quelques chose au sonar?"
"Non rien, pas un bruit Commandant..."
"Hum.. On tente une quatrième vague de mortier, ensuite on avertira l'Obedient que l'on n'a pas réussi à le trouver."
"Très bien Commandant. Je lance une dernière vague ASM."
"Oui Edwards."

Soudain une explosion se fit entendre, des éclats de métal remontèrent à la surface.

"Commandant, nous les avons touchés, j'ai entendu nos mortiers explosé au contact de leur coque !"
"Parfait. Informez l'Obedient qu'on l'a eu a 22h07."
"Tout de suite Commandant."


21 Novembre 1942.. à 3 milles de Toulon.

"Commandant, ne sommes nous pas trop proches du ports?"
"Non, on effectue quelques observations sur les forces ennemis, et demain l'on repart."
"Un blocus de 24h alors."
"On peut dire sa Edwards."

Vers midi deux Caboteurs escortés d'une vedette S-Boot et d'un Croiseur léger Classe Köln tentèrent une sortie de Toulon.
"Alerttteeeeee, tous les hommes à leur poste de combat, contact ennemi."
L'USS Allen M. Sumner était en effervescence. Les allemands tentaient une sortie. Un convoi de ravitaillement devait surement être prévu, mais la présence des deux destroyer alliés avait forcé l'amirauté allemande à sortir un croiseur de la rade de Toulon.

"Bones ! Contactez l'Obedient, il nous faut couler ces deux cargos, leur cargaison ne doit pas arriver à bon port ! Dites leur qu'on s'occupe de celui plus à l'ouest. On leur laisse l'autre !
"Oui Commandant !!"

Les ordres transmis les deux destroyers commencèrent à pilonner les deux cargos. La faiblesse de leur coque se fît rapidement ressentir. Les canons du Destroyers US réussirent en deux salves à l'envoyer par le fond. De son côté l'Obedient réussit à coulé le deuxième caboteur allemand.

"Lieutenant, orientez les canons sur la vedette, il ne faut pas qu'elle nous touche à la torpille !"
"Oui Commandant !"

La première salve fût fatale la vedette allemande étant envoyée par le fond!
Cependant le croiseur arrivé à porté de tirs commença à canonner le destroyer anglais !


"Bones dites aux rosbeef de se sortir de là! C'est pas le moment de perdre un Destroyer! Le croiseur est bien plus puissant, dites leur qu'on se repli, on les couvre !"
"Oui Commandant !"

Quelques heures plus tard les deux destroyers avaient réussis à se sortir de là. Ils venaient de distancer le croiseur allemand...

"Commandant, le Capitaine Walton vient de transmettre. Il vous remercie pour l'aide et la petite balade."
"Répondez leur la même chose. Dites leur également qu'on rentre à Oran, je dois transmettre à l'amirauté nos rapports de reconnaissance."
"Bien Commandant."
Richard Bélanger
Richard Bélanger
Violente tempête
Autre pseudo : Robert Winters
Nation au Front Atlantique : Marine Royal du Canada
Flottille au Front Atlantique : 1st Canadian Task Force
Nation au Front Pacifique : United State Navy
Flottille au Front Pacifique : US Subpac Force
Nombre de messages : 1026
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2008

Infos
Nationalité: Commonwealth

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Lun 24 Nov 2008, 02:03
USS Corry

19:48 ----- 23/Novembre/1942

Sur les cote de l'Islande

-----------------------------

Journal Du Capitaine Charl Winters

Bon bon sa fait maintenant 5 jour que je n'ai pas écris dans mon journal mais bon comme je les dit il y a 5 jour, il n'est jamais trop tard pour ce reprendre en main... Bon dissons qui ne c'est pas passer grand chose dans les dernier jour...Nous somme toujour en pleine vitesse pour Reykjivak... Et deplus nous somme en pleine vitesse car j'ai appris dernièrement qu'un sous marin trainnait dans les cote de Reykjivak alor nous devrons nous servire du ASM...Nous somme toujours a bord de notre petit patrouilleur SC... Bon quoi de nouveau dans l'équipage...Pas grand chose a part que George Luz mon opérateur radio et mon fidèle amis vien d'attraper la gripe et un de mes marin du nom de Roger Richard a pour sa part attraper une gastro mais on m'informe qu'il va pouvoir s'en sortir. Pour ma part les journée se ressemble mais bonne nouvelle il y a a peine 3 jour nous avons eu un premier contacte avec la basse militaire américaine de Reykjivak de plus, j'ai appris que mon Destroyer de classe allen M summer était le dernier a avoir été créé dans cette classe et il porte le nom de USS Bistrol allias DD857 et deplus il était deja en chargement... Et de plus nous ne mangeons que du poison depuis 5 jour, mais faut le dire, un patrouilleur type SC n'est pas pour faire de la pleine mer c'est juste un petit navire cotier armée. Bon c'est pas grave, j'estime que nous allons arriver dans moin d'une journée ce qui fait mon plaisir totale... Bon je suis fatiguer alor c'est tout pour mon journal a soir alor...Bonne Nuit!!!
Johan Valencia
Johan Valencia
Tornade
Autre pseudo : Vicente Valencia
Nation au Front Atlantique : United States of America
Flottille au Front Atlantique : Commandant en Second de la Forca Naval Brasileira
Nation au Front Pacifique : United States of America
Flottille au Front Pacifique : Commandant de la Subpac Force
Nombre de messages : 3695
Age : 31
Date d'inscription : 19/06/2008

Infos
Nationalité: Brésilien/Américain (Pacifique)

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Mar 25 Nov 2008, 21:49
[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Dd756006fy4


25 Novembre 1942... L'USS Allen M. Sumner rentre à Oran escorté par l'HMS Obedient, le Destroyer Classe Omega du Capitaine Walton.
Cela faisait 5 jours que les deux Destroyers avaient vogué à pleine vitesse pour rentrer au port sans encombre. Le voyage avait été calme, les hommes avaient pu se reposer des heures difficiles qu'ils avaient connu quelques jours plus tôt au large de Toulon.
Le port était en plein effervescence, de nombreux destroyers venaient d'arriver en renfort. Le Commandant Valencia apperçut même quelques croiseurs... des classes Omaha,, des Atlanta, Brooklyn, et même des Cleveland !
L'amirauté avait enfin répondu à son souhait de voir des navires plus puissant près du front, et non en arrière en Islande !
Le Sumner accosta au quai T-32-15. Comme à son habitude, une jeep était venu attendre le Contre Amiral Valencia.
A peine accoster, le Commandant du rejoindre celle-ci avait de se rendre au tout nouveau post de l'amirauté en Méditerranée.
La jeep le conduisit au centre inter armée naval en une vingtaine de minute.
Le Commandant Valencia, guidé par un jeune second maitre de l'US Navy pénétra dans le bureau du Contre Amiral chargé de la base Navale.
Qu'elle ne fût pas la surprise du Commandant Valencia quand il se rendit compte que ce contre Amiral n'était autre que Contre Amiral James L. Kauffman, qu'il avait précédemment rencontré à Reykjavik lorsqu'il avait pris le commandement de son Destroyer Sumner !


"Amiral Kauffman, qu'elle surprise, je suis heureux de vous revoir."
"Le plaisir est partagé Amiral Valencia."
"Alors comme ça vous avez été muté à Oran."
"Oui, cela change de Reykjavik, ici c'est le front, et puis il y a du soleil !"
"En effet, sa change, ici au moins vous pouvez profiter du temps."
"C'est sur. Bien trêve de plaisanterie Amiral, qu'est ce qu'a donné votre opération de reconnaissance."
"Bien. J'ai en compagnie du Capitain Walton effectuez le voyage depuis ALger. Nous n'avons repéré aucune force ennemi ente le port et les Ils Baléares. Nous avons donc décidez de poursuivre notre navigation en direction de la Provence. Cette fois ci les choses se sont corsées."
"Comment cela?"
"Il n'y a pas de forte concentration allemande comme nous le pensions. Leur force se situent surement bien plus vers Tunis. Cependant, nous sommes tombés sur quelques navires et Submersible qui ont tenté de nous prendre en Embuscade. L'Obedient du capitaine Walton a ainsi subit des dégâts à la suite d'une torpille d'un sous marins au Nord Est des Baléares. Sous marins que nous avons coulés deux jours plus tard au sud de Toulon."
"Hum.. poursuivez."
"Nous avons ainsi coulé plusieurs navires, à savoir un torpilleur, un Submersible, et une vedette S-Boot. Puis arrivé à quelques milles de Toulon,l'amirauté allemande a décidé de faire sortir un gros morceau.. Un croiseur léger classe Köln."
"Intéressant Amiral."
"Celui-ci escortait un convoi allemand, à savoir deux caboteur, et une vedette S-Boot. Le convoi a été entièrement coulé à l'exception du croiseur contre qui nous avons préféré ne pas nous engager vu notre puissance bien inférieur."
"Oui vous avez eu raison. Il s'agissait avant tout d'une mission de reconnaissance, non d'une mission pour coulé ce satané croiseur."
"En effet, l'on aurait pu si notre puissance de feu aurait été un poil supérieur. Il serait utile qu'un croiseur nous accompagne la prochaine fois. J'en ai vu plusieurs dans le port."
"En effet, ils sont venus avec moi depuis Reykjavik où ils n'étaient pas très utile. En parlant de croiseur, j'ai une bonne nouvelle à vous apprendre Amiral."
"Ha, de quoi s'agit-il Amiral? Vous allez en mettre un en escorte de mon Destroyer?"
"Non mieux que cela. Vous allez vous même en commandé un. L'amirauté estime que vous êtes le plus apte d'entre nous à prendre le Commandement de l'un de ces navires, aux vues de vos résultats précédents."
"Merci Amiral Kauffman. Vous remercierez l'amirauté de ma part. Ce croiseur va être des plus utile je pense."
"Oui en effet. Vous prenez le Commandement de l'USS Manchester, code d'identification CL-87, il s'agit d'un croiseur léger Classe Cleveland. Il vous attend quai W-20-34. Une partie de votre équipage y sera transférer."
"Très bien Amiral."
"Vous avez désormais près de 900 hommes directement sous vos ordres Commandant Valencia. Prenez soin d'eux."
"Je n'y manquerai pas, soyez s'en sure."
"Votre croiseur est en plein ravitaillement. Il sera prêt dans 48h."
"Très bien."
"Vos ordres d'opération vous seront transmis dans la soirée."
"Je serai prêt à les recevoir alors."
"Et, ha oui, Amiral, tenez".
[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Torchoe4
L'Amiral Kauffman tendit un petit coffret au Contre Amiral Valencia.
"Votre distinction, pour avoir participer à l'escorte des navires de débarquement de l'Opération Torch."
"Merci Amiral."

Les deux Contre Amiraux se saluèrent, puis Valencia quitta le bureau.
La jeep l'amena directement à l'USS Manchester.

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 0408319pw1


Sa taille était impressionnante, les allemands allaient souffrir !

Il monta a bord. Les marins étaient en plein travail. Le navire devait être ravitailler, armé et prêt au combat dans moins de 48h.

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Wnus538mk12benningtonpiqr4


Dernière édition par Johan Valencia le Mer 26 Nov 2008, 22:06, édité 1 fois
Richard Bélanger
Richard Bélanger
Violente tempête
Autre pseudo : Robert Winters
Nation au Front Atlantique : Marine Royal du Canada
Flottille au Front Atlantique : 1st Canadian Task Force
Nation au Front Pacifique : United State Navy
Flottille au Front Pacifique : US Subpac Force
Nombre de messages : 1026
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2008

Infos
Nationalité: Commonwealth

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Mer 26 Nov 2008, 01:23
USS Bistrol

18:56 ----- 25/Novembre/1942

Reykjavik

-----------------------------

Journal De Bord Du Capitaine

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Usawhguardp251if1

Bon nous avons finalement arriver a Reykjavik avec mon petit Patrouilleur SC apres environ 1 semaine et demi de navigation en pleine mer...Mais bon nous ne somme pas mort... Deja en rentrant dans le port de Reykjavik nous pouvion deja appercevoir l'imposante flotte de navire américain ancré dans le port qui se constituait de navire que je n'avait jamais vue de me vie sauf dans des revue de la Navy mais bon un jour peut-etre j'en aurrait un...j'espere... Bon un foie dans le port nous avons prit un bonne demi heure a trouvé notre emplacement ou nous pourrions nous arrimer pour que je puisse prendre le pied sur la terre une foie depuis 1 semaine et demi...

Apres avoir arrimer une voiture noir m'attendait deja sur le quai alor j'embarqua dans cette derniere et elle a par la suite partit en trombe... Pendant le trajet le chauffeur me donna une enveloppe que je m'empressa d'ouvrir et dans cette dernière c'était inscrit:

Commandant Amiral Kauffman de la basse militaire de Reykjavik

Au capitaine Winters Charl

23/Novembre/1942

Bonjour capitaine Charl Winters j'en suis desoler mais je ne peut point me presenter a vous on ma demander dans le secteur de la méditérané...Alor je doit vous félicité pour vos combat en pleine mer et je veut aussi vous félicité pour votre promotion a bord de votre nouveau destroyer de classe Allen M. Summer ce dernier qui serra d'apres le haut commendant de la Navy le dernier de cette classe et il est nommer USS Bistrol en allias le DD857 alor il est dans le port numéro D-I-24...Bon je vous félicite encore une dernière foie avant de vous quitter

Amitié

Amiral Kauffman


-------------------------------------

Bon c'était pas mal... A la fin de la lecture de cette dernière le chauffeur de la voiture m'informa que nous étion arriver et que mon DD était deja en chargement... Je debarqua de la voiture et je vue enfin mon destroyer...

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 857bj1

Je me dirigea vers la rampe d'embarquement avec ma valisse a la main et je voyait tout mes marin qui était tous a l'ouvrage et soudainement un jeune homme asser jeune m'avait approcher et m'avait dit tout ce que je devait savoir a propos de se navire... Bon je suis dans ma cabine de capitaine et sa va etre tout pour moi bon je vais arreter d'écrire bonne nuit!!!
Contenu sponsorisé

[RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as... - Page 3 Empty Re: [RP] L'Axe... Plus t'en coules, moins t'en as...

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum