Aller en bas
Larkin Smithensen
Larkin Smithensen
Tornade
Autre pseudo : Larkinho Presunto
Nation au Front Atlantique : Brazil
Flottille au Front Atlantique : FNB
Nation au Front Pacifique : Australie.
Flottille au Front Pacifique : 1st AVF
Nombre de messages : 4157
Age : 28
Date d'inscription : 19/03/2009

Infos
Nationalité: Brésilien/Commonwealth

Propagande à l'Australienne Empty Propagande à l'Australienne

le Sam 31 Juil 2010, 23:02
Canberra, le 31 Juillet 1943, soirée.

Le Grand Hall de la Parliament House était le théâtre d'une grande réception entre officiers alliés, principalement Britanniques et Australiens. Le Premier Ministre Australien John Curtin y avait tenu un long discours sur la coopération entre ces deux forces, auquel s'ajouta un important débat entre unités dirigeantes. La 1st AVF avait bien sûr été l'un des points centraux des discussions, symbole même de l'entente entre les deux nations.

De nombreux officiers de la flottille y avaient été conviés, ainsi que ceux de l'ASG, Australian Submarine Group, nouvel organe de la 1st, et donc de la coopération australo-britannique.

Et de l'avis de la plupart de ces officiers, ce fut encore une démonstration de propagande, ennuyeuse, inintéressante, satisfaisant uniquement les journalistes et les faux-semblants.

La réalité était autre, bien évidemment, comme en avaient dû témoigner à Curtin les commandants Smithensen et O'Hara, plus tôt dans la journée. Les pertes étaient lourdes, la situation au front difficile.





Il était 23h, et les dernières discussions professionnelles se terminaient, pour laisser la place à un fort joli buffet, à de la musique, des danses, et autres frivolités.

Le commandant Smithensen venait de s'esquiver du Grand Hall, des petits fours plein les mains, bras, poches, casquette, et bouche. Il était accompagné de son second, Little, Stuart de son prénom. Ils couraient, semant des gâteaux comme un Petit Poucet de cirque, vers la Kopek's Printing House, à 500 mètres de la Parliament House. C'était une grande imprimerie familiale, qui avait publié tout au long de la guerre de très nombreuses affiches de propagande. Et elle avait travaillé toute la journée pour la 1st AVF.

Larkin arriva devant la porte, essoufflé par le fait de manger en courant. Toutes les lumières de l'atelier étaient éteintes, et il dû frapper longuement avant qu'un William Kopek ensommeillé ne lui ouvre.

-Fiuuu... Désolé de te réveiller à cette heure-ci Bill, mais leur bordel a fini tard, et...fuu..j'ai besoin de ces affiches maintenant, on repart demain, et il faut que ce soit près d'ici là.

Le vieil imprimeur se frotta les yeux, grogna, et entra dans la bâtisse, invitant les deux hommes à le suivre. Il les guida dans un dédale de machines effrayantes, pour en arriver à son bureau, enseveli sous une pile impressionnante de papiers. Il en poussa quelques uns, pour sortir une affiche enroulée, qu'il présenta à Larkin.

-En voici une. On a toute la quantité désirée à l'arrière, dans l'entrepôt.
-Hmm... Okay, je jette un oeil, tu m'en veux pas.
-T'es là pour ça...


Il déroula l'affiche.


Propagande à l'Australienne 1st_av10

Capitaines de tous bords,

La 1st AVF et l'ASG, que vous êtes nombreux à connaître pour ce qu'elles symbolisent, ont besoin de vous. Nous avons besoin de vous.

-...Alors là dans le genre...
-Bah écoute..
-Enfin bon, c'est comme ça que ça marche. On continue.


Que vous soyez jeune officier, ou vétéran, que vous soyez Anglais, Néo-Zélandais, ou Australien, nous avons besoin de vous.

-Je t'ai dit d'imprimer ça moi ?
-Mais tu vas la fermer ?! C'est mon boulot !
-Ok, ok.

Nous avons besoin de votre courage, de votre désir de vaincre l'ennemi japonais, et de votre amour pour les valeurs que nous défendons.

Capitaines, nos flottilles sont gardiennes de l'Australie, et sont ainsi en permanence sous les regards du monde entier. Nous ne devons pas flancher, jamais, nous devons nous montrer droits et forts, pour la gloire, pour l'honneur, pour notre patrie.

-Ca continue dans la même sauce ?
-Ouais.
-Je laisse tomber. Tu me tamponnes juste en très gros sur toutes les affiches

La 1st AVF et l'ASG recrutent

, et basta. Pour ceux qui arriveront la gueule enfarinée, on les formera à la bouteille. Pour les autres...on les reformera à la bouteille, quand même, pour être sûr. La formation là, c'est sacré. Little ?
-Oui mon Capitaine ?
-Débrouillez vous pour faire passer les consignes ce soir, et que toutes ces affiches soient envoyées aux quatre coins du pays, écoles navales, ports militaires, et..euh..enfin tout ce qui est du bâtiment militaire. Enfin vous vous démerderez. Ah, et Bill, pour la facture, tu sais comment ça se passe, et où t'adresser.
Quant à moi, tout cela m'a donné soif, je vous laisse donc, messieurs, et bonne soirée !
Otto Ribeiro
Otto Ribeiro
Tempête
Autre pseudo : Herman Van Halen
Nation au Front Atlantique : Brésilienne
Flottille au Front Atlantique : Força Naval Brasileira
Nation au Front Pacifique : Hollandais
Flottille au Front Pacifique : 1st AVF - ASG
Nombre de messages : 604
Age : 34
Date d'inscription : 19/08/2009

Infos
Nationalité: Brésilien/Commonwealth

Propagande à l'Australienne Empty Re: Propagande à l'Australienne

le Mer 04 Aoû 2010, 00:49
A quelques centaines de kilomètres au nord-est de là, Herman Van Halen était aux prises avec un convoi militaire japonais. Il y avait là 2 destroyers, un torpilleur, un tanker et un navire atelier. Après une première attaque fructueuse, mais pas suffisante, sur le tanker, le HMAS Thunderbolt dut se mettre à l'abri. A présent, il suivait le convoi et attendait une autre occasion. En pleine discussion sur la façon d'attaquer le convoi, Maarten, le second, se remémora de la réception et fit dévier la discussion.

(M) Kapitein, nous manquons la réception à Canberra ce soir.

(H) Ah oui, mijn vriend, avec les derniers événements, cette supercherie m'avait totalement échappé. Enfin, c'est dommage, on aurait bien ri avec Tip', Peter et Ian. Puis, ça aurait été une occasion pour retrouver nos camarades surfaciers.

(M) Ah ça, c'est bien vrai. En plus, ça fait un bout de temps que nous nous sommes séparés. D'ailleurs, ne penses tu pas que Larkin tentera de recruter?

(H) Le connaissant, c'est quasiment sûr! Notre bon commandant ne perdrait pas une occasion pareille.

(M) Oui et il oubliera à coup sûr de chercher à embrigader nos compatriotes hollandais ayant quitté les colonies avant l'arrivée des japs ou bien les français échappés d'Indochine. Il a tendance à oublier que l'Australie et la Grande-Bretagne ne sont pas seuls de ce coté du Pacifique...

(H) Ja... mais il faut l'excuser, nous sommes peu pour le rappeler. D'ailleurs, depuis notre engagement, n'avons nous pas perdu 16 compatriotes et 23 indonésiens, tous remplacés par des australiens? Et encore, je ne compte pas ceux qui n'ont pas voulu suivre quand nous sommes entrés dans les forces sous-marines.

(M) Vous avez bien raison, mijn kapitein, il ne reste que Dirk, Manshu et Zaqi de notre équipage d'origine.

(H) Maarten!! Que vous arrive-t-il? L'heure de la déprime n'est pas venu! D'ailleurs, il ne faudrait pas que ceux de Canberra soient seuls à s'amuser. Va chercher une bouteille de whisky de ma réserve pour nous et ordonne au chef de quart de distribuer un verre pour chaque homme d'équipage. Et dis lui également que je vais m'addresser à eux dans 20 minutes.

Une demi-heure plus tard, un message radio partait du HMAS Thunderbolt pour les capitaines O'Hara et Smithensen.
Bonsoir messieurs,

l'équipage du HMAS Thunderbolt lève son verre à la 1st AVF et à l'ASG. J'espère que votre premier ministre n'aura pas été trop ennuyeux.

Nous avons quelques bougies à allumer dans les prochains jours, puis vous rejoindrons sur la terre ferme.

Salutations,
Kapitein Van Halen
Jacques Willsdorff
Jacques Willsdorff
Tempête
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : F.N.F.L.
Flottille au Front Atlantique : F.A.N.A. Léviathan
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 943
Age : 30
Date d'inscription : 23/09/2009

Infos
Nationalité: Français (FFL)

Propagande à l'Australienne Empty Re: Propagande à l'Australienne

le Mer 04 Aoû 2010, 01:35
    Canberra, 31 Juillet 194X

    Depuis les succès enregistrés par les différents submersibles de l’Australian Submarine Group contre les deux Raiders allemands, l’AVF et l’ASG avaient acquis une certaine popularité dans les forces armées. Nombre de récompenses et de promotions étaient tombées, ainsi que des permissions bien méritées. En échange, ils devaient se coltiner le supplice de la propagande, des différents articles de journaux, des journalistes qui réclamaient sans cesse des interviews ou des réceptions mondaines interminables. O’Hara, ce vieux bougre d’Irlandais, avait reçu le commandement d’un des bâtiments les plus modernes de la maigre marine australienne : le HMAS Oxley, cédé une dizaine d’années plus tôt par la Marine Britannique. Alors qu’il avait lâché ses gars dans un quartier libre de quelques jours avant de reprendre la mer, Tipperary, lui, devait se taper un rendez-vous chez le Premier Ministre australien, afin de lui faire un petit rapport de situation.

    Il avait fait forte impression en arrivant dans le bureau du politicien sans uniforme. Rappelons-le, Tipperary avait été engagé de force suite à une bagarre contre des officiers de marine australiens, qui lui avait valu d’être foutu en prison. Citoyen Irlandais, il était à l’origine neutre dans le conflit qui embrasait la planète, mais grâce à un subterfuge bureaucratique, son lieu de naissance avait changé dans ses papiers, ce qui lui avait valu son incorporation dans le cadre des officiers de Réserve de la Marine Australienne, au lieu d’écoper de deux ans de prison en Tasmanie. Il faisait ce boulot non pas par conviction, mais bel et bien parce qu’il y était obligé. Alors même s’il était Capitaine de Corvette de réserve, ce n’était pas pour autant qu’il respectait l’uniforme de ces maudites tuniques rouges. Arrivé en civil, un imposant Colt rangé dans un holster sur sa ceinture et sa casquette de commandant de guingois, il faisait tâche à côté de Smithensen.

    Exposant la situation sans mâcher ses mots, l’Irlandais avoua qu’ils manquaient terriblement d’hommes pour continuer le combat. Dire qu’il y a plus d’un an, il n’avait jamais vu de submersibles de sa vie, et voilà qu’il menait la principale flottille de combat sous-marine australienne. Mais il manquait cruellement d’effectifs et de matériels. Et il n’avait pas manqué de le faire remarquer auprès du Premier Ministre, avec ses mots de gamin de la banlieue de Cork. Un vocabulaire pas très châtié et peu catholique, dirions-nous.

    Une journée de merde, donc, qu’il avait passée à devoir expliquer à une bande de politicards que la guerre, c’était moche, qu’il y avait des pertes et qu’il fallait les combler. Mais la soirée s’annonçait pire, une réception était donnée en l’honneur de l’AVF et de l’ASG, mais surtout pour se faire des ronds de langue entre politiciens et officiers supérieurs. Tipperary, lui, s’était expliqué dès le début du discours pour se rabattre sur le buffet et le bar, qui étaient à volonté. A peine avait-il commencé son premier verre de whiskey qu’un troufion vint lui apporter un télégramme, en provenance du HMAS Thunderbolt, le submersible de ce vieux loup de mer hollandais. Tip’ le parcourut rapidement, un petit sourire sur les lèvres, avant de congédier le bidasse qui attendait une quelconque réponse.

    La soirée battait son plein, les discussions ennuyeuses des politiciens étaient enfin terminées et la petite fête commençait enfin. L’Irlandais ne les avait certainement pas attendu, et était à moitié rond comme une queue de pelle lorsqu’il retrouva Smithensen et son second. Tip’, lui, était entouré de deux superbes créatures en uniforme, toutes deux auxiliaires de la marine.


    « Aaah .. Smithenen .. sen ! T’étais passé ou encore ? Je te présente Molly .. ou Mary ? Et sa p’tite sœur … » fit-il en lui montrant tour à tour les deux femmes. L’Irlandais, l’esprit embrumé par un délicieux malt de 16 ans d’âge fut interpellé par une affiche que tenait Larkin sous le bras. « Kèzkèkça ? Tiens moi ça, princesse » Tip’ confia sa bouteille de whiskey à Molly (ou Mary ?) avant de prendre l’affiche des bras de Larkin pour la dérouler devant lui. « AVF et ASG blablabla … besoin de vous blablabla … gardiennes de l’Australie .. mouarf blablabla patrie blabla recrutent. » O’Hara resta un instant coi avant de reprendre un instant sa bouteille des mains de la rousse qui gloussait. « Mouais. Tu crois que ça suffira ? *Burp* Pardon … ‘fin j’veux dire qu’t’aurais mieux fait de mettre Ian en avant sur l’affiche, genre façon pin-up, tu vois ? J’suis sûr qu’on aurait plus de succès auprès des jeunes pré-pubères de Sydney ou des environs … qu’ils soient alléchés quoi .. comme un sub devant un cargo sans escorte, si tu préfères … »

Contenu sponsorisé

Propagande à l'Australienne Empty Re: Propagande à l'Australienne

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum