Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Charger, décharger, c'est toujours travailler Empty Charger, décharger, c'est toujours travailler

le Sam 06 Juin 2009, 17:38
Le ciel moutonneux, la brise fraîche mais gentille, c'était un temps bien agréable pour surveiller les opérations de chargement du cargo. Une chance que la R.A.F. ait depuis longtemps nettoyé le ciel, sinon l'estuaire de la Tamise n'aurait pas été aussi calme...
C'est le moment que choisit une paire de Typhoon pour passer en vrombissant au ras des mâts en direction du continent.


- Doucement avec ça ! On n'appareille pas avant ce soir et ces poissons sont fragiles !

cria le capitaine du haut de la passerelle. Ah ces bleus, ils n'avaient pas conscience du prix et des soins qu'il faut pour fabriquer une torpille. Le moindre choc sur la tête et le mécanisme sensible pouvait se dérégler, décidant de la vie ou de la mort de tout un équipage... Rien à voir avec la caisses de grenades sur lesquelles on pouvait danser la gigue à la Saint-Jean !
Il lui faudrait encore garder l'oeil à tout pendant un bon bout de temps avant que l'équipage soit habitué au maniement de la dangereuse cargaison. Et rien à faire pour décrocher des spécialistes expérimentés, pas un seul n'était disposé à s'embarquer sur son rafiot, pourtant tout neuf. Mais il fallait bien que quelqu'un se charge de cette corvée, toute la flottille attendait ses oeufs. La promenade allait être joyeuse ! Encore heureux si on ne rencontrait pas un requin en cours de route...

Cadwell se mit à rêver à la petite blonde un peu replète qui lui avait paru bien sympathique la semaine dernière. Ca faisait déjà trois fois qu'il la rencontrait par hasard. Il n'était pas particulièrement superstitieux, mais quand même... Allait-elle accepter de se lier à un marin ? Il en doutait, mais il faudrait qu'il se débrouille pour apprendre à mieux la connaître, car il en avait assez de passer ses congés dans les bars... Et peut-être qu'alors quelque chose pourrait naître, à son retour...

C'est alors que le chef mécano fit son apparition.


- Commandant, nous avons un problème : l'huile que nous avons reçu n'a pas assez de viscosité. On va devoir vidanger.
Vous pensez qu'on pourra trouver la bonne ici ?

- Par les moustaches de Neptune ! Mais qu'est-ce qui... Bon allez à la capitainerie et renseignez-vous. Dès que vous aurez trouvé prévenez-moi.

Cadwell quitta la passerelle et s'engouffra dans le local radio.

- Mike mon petit, message pour la flottille :

"Ennuis mécaniques, départ retardé au moins demain après-midi."

- Tout de suite commandant.

Le capitaine fit volte-face et retourna sur la passerelle. Le second observait attentivement l'équipe au mât de charge.

- Alan, je vais manger un morceau puis me reposer, qu'on ne me dérange pas sauf si c'est le chef mécano. Je vous laisse la surveillance du chargement.

- Bien commandant.

Et la grande silhouette un peu voûtée se fondit dans la coursive sombre en direction de la cambuse...
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum