Aller en bas
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Ven 11 Jan 2008, 11:15
[img]journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Di10[/img]

en raison que le rouge est reserve au administrateur et censeur j'ai changer de couleur
kapitäleutenant : Dietrich Von Ludwig ( en rouge) dorenavent en (violet)
Oberleutnant zur See : Albert Spitz (en jaune)
Matelot ( en bleu)
De son kiosque Dietrich avait regardé disparaitre la rade de la rochelle et puis avait dirigé l'excercice de l'arme de pont. une fois celui ci terminé il confia le commandement du kiosque a son second et descendit pour relire son ordre de mission.

au kaulent Von Ludwig. faites route vers la mediterannée en evitant tous contacts tant que vous ne serez pas sur la zone. Faite rapport sur tous navires alliés repérés a l'amirauté.

02/01 quitte la rochelle ravitaillement :

- ? de carburant
- ? torpilles
- ? calibres moyen ( erreur administrative)

de la rochelle à 40/38 - de 40/38 à 39/39 plongée

03/01:

- 12h47 - 15 UT - faisons surface en 39/39 - de 39/39 à 38/39 en surface contact : S-Boot* - reste 4 UT

- 19h17 - 6 UT - de 38/39 a 37/39 en surface - (que 2 UT de recuperés sur l'apres midi c'est peu) - reste 0 UT

- stock carburant ? pour 4 cases de navigation.

04/01:

- 00h10 - 5 UT de recuperés (ca va mieux) - 37/39 zone calme navigation de surface possible - la côte a disparu de l'horizon, enfin le large. Le moral de l'equipage est a son maximun - a l'aube cape au sud-ouest sur l'espagne.

-10h29 - 16 UT


au kaulent Von Ludwig - novel ordre de mission - faite route sur gibraltar et coulez tous batiments voulant le franchir - testé la tactique d'attaque de nuit et resté invicible de jour - et soyez près a recevoir survivant du convoi venant de Reyjavik a destination de cassablanca -[/i]

- 10h58 - 16 UT de 37/39 a 36/40 zone calme navigation de surface possible - ordre de plongée - visuelle en 34/38 de 4 patrouilleurs type SC et 2 patrouilleurs type PC -reste 8 UT

Dietrich se retira dans sa cabine pour consulter le livre des silouhettes. Après recherche, son sourire s'illumina il venait de reconnaitre le patrouilleur Type PC comme un batiment de l'U.S Navy.

05/01:

- 4h59 - 24 UT ordre de faire surface en 36/40 - zone calme navigation de surface possible - de 36/40 a 35/41 - de 35/41 a 34/41 - observation visuel de la zone : un torpilleur type 39 en 37/43.


l'oberleutnant Spitz se presenta au rapport dans la cabine du kaulent Von ludwig.

oberleutnant Spitz au rapport mein kaulent, après 4 jours de navigation nos reserves en fuel sont de 94 unité pour un deplacement de 6 cases pour une navigation exclusivement en surface, ce qui nous donnes un rayon d'ation de 50 casses. Demain comme prevus nous ne nous deplacerons uniquement en plongée pour controler la consomation de nos batteries et leur temps de recharge et la consomationen carburant. Pour l'equipage le moral est excellent, mais on peut deviner une envie croissante de tester nos forces offensives
Pour les envies de l'equipage, je les comprends mais comme moi, vous connaisez nos ordres oberleutnant
oui mein kaulent si vous permettez

spitz après avoir saluer, se preparait a quitter la cabine

oberleutnant, organisez une tournante pendant une heure pour l'equipage au repos, qu'ils montent fumer une cigarette sur le pont, mais laisser le pont avant libre. Je ne veux y voir que les artilleurs et transmettez leur les rapports de combats victorieux qui ont lieu dans la manche

06h00 - 9 UT de 34/41 a 33/41 nav de surface- zone calme- ordre de plonger

13h27 - 23 UT navigation en plongée de 33/41 a 32/42

dans le poste de commandement, l'ambiance était à la concentration. tous les hommes présents avaient leurs yeux fixés sur les différents paramètres dont ils avaient la responsabilité.

mon kaulent premier rapport de consomation pour navigation en plongée pour 1 : decharge batterie ? %
bien oberleutnant, fin d'excercice et surface

13h37 - surface en 32/42 obs visu de la zone : en 30/45 1 croiseur lg cl atlanta- 1 croiseur cl cleveland
de 32/42 a 31/43 nav en surfae - obs visu de la zone : en 30/46 1 destroyer d'escorte DET/FMR en 31/46 - 2 croisseurs cl brooklyn 1 croiseur lg cl atlanta 1 destroyer benson/gleaves 1 patrouilleur Type PC 1 destroyer TE.


en plongée et poste de combat
plongée et poste de combat silence
plongée en 31/43
19h14 - 7ut en 31/43 sonar activé = negatif - vue periscopique : 1 patrouilleur type C en 32/43

06/01 :
14h35 24ut vue periscopique : 1 croiseur atlanta 1 destroyer B/G 1 croisseur cleveland 1S-Boot
Oberleutnant gardez immersion periscopique nous pretons mains fortes au S-Boot
de 31/43 a 31/44

identification des cibles :
49 Kenneth Bannerman surface Croiseur léger classe Atlanta 101 En surface Parfait
64 Jefferson Driver surface Destroyer Benson/Gleaves 141 En surface Parfait
83 Kenneth Lancer surface Croiseur classe Cleveland 130 En surface Parfait
491 Arthur leperfide surface Vedette lance-torpilles S-Boot Gneisenau En surface Parfait
Oberleutnant cible "64"
mon kaulent cible "64" cap sud sud est vitesse 15 noeuds tubes 1 a 4 prets
feu
impact dans 1 minutes
ecoute sonar mon kaulent cible touchée.... elle sombre
[img]journal de bord de l'U-666 "lili marlène" 20059110[/img]
oberleutnant cible "49"
mon kaulent cible "49" cap sud sud est vitesse 9 noeuds tubes 1 a 4 prets
feu
impact dans 1 minutes 30 secondes
ecoute sonar mon kaulent cible touchée ..........
periscope ! leger gite et fumée rechargez tubes et cap sud sud est
spitz s'approcha de son kaulent et s'adressa a lui a voix basse
mon kaulent les ordres de l'etat major
vous avez raison spitz
tout en ramenant le periscope
rompez le contact retour au cap initial sud sud oeust et refaite surface en zone calme oberleutnant prenez le commandement, je me retire dans ma cabine

le kaulent quitte la barre
arrive dans sa cabine dietrich completa le journal de bord
06/01 Le 06/01 à 14h29 : Nous avons coulé le batiment 141 (Destroyer Benson/Gleaves) en 31/41 et à 14h32 : Nous avons fait feu sur batiment 101 (Croiseur léger classe Atlanta) legerement endomagé avons rompus contact et repris mission.
07/01 : 13 UT de 31/41 a 30/45 en immersion contact visuel :1 destroyer TE 2 patrouilleur T PC en 31/46 et 1 S-Boot en 31/45
07/01 : 15h35 en 30/45 reperé par 1 avisio-faisons feu pour defense.
oberleutnant cible avisio
mon kaulent avisio cap sud sud ouest en approche
periscope ... il nous presente son flanc....tube 1 feu
ecoute sonar.......cible touchée.........
forte gite epaisse fumée........ tube 2 feu
ecoute sonar... cible touchée.... il coule
effectivement... oberleutnant reprenez le cap initial quittons la zone avant retour ennemi
arrive dans sa cabine dietrich completa le journal de bord
-Le 07/01 à 15h37 : Nous avons coulé le batiment HMS Royal Oak (Aviso classe Black Swan) Cpt : Glenn Obrien
à 19h43 9UT nav en immersion de 30/45 a 29/46 vue periscopique zone calme
-Le 08/01 à 10h43 de 29/46 à 28/47 nav en immersion vue periscopique zone calme
-le 09/01 a 1h37 de 28/47 à 29/48 nav en immersion vue periscopique zone calme
Oberleutnant,nous faisons surface. 4 hommes d'equipages et vous mêmes sur le kiosque pour le premier 1/4, Profitons de la securite de cette nuit sans lune pour recharger les batteries avant de franchir gibraltar.
A vos ordres mon kaulent2h37 en plongée
-10/01 0h37- surface en 29/48 à 30/49 à 29/50 observation visuel - 1 chasseur de submersible en 31/49- 1 Croisseur cl cleveland en 32/50.
Oberleutnant 2h de surface pour recharge batterie
a vos ordres mon kaulent
En cas d'alerte plongée immédiate,notre objectif est toulon ne l'oubliez pas
-10/01 23h16- surface en 29/50 à 30/51 à 30/52. oservation visuel : 1 chasseur de submersible en 32/52 - 1 croisseur cl cleveland en 32/50.

dietrich monta dans le kiosque, voila deux nuits qu'il pouvait naviguer en surface et recharger les batteries avant de franchir le detroit. le seul souci, etait ce chasseur de sous-marin avec son cap sud parallele au sien.il avait bien songé l'attaquer,mai l'approche et l'attaque lui aurait pris deux jours et a l'intensite des echanges radio entre toulon et les U-boot de sa rade, laissait deviner de l'apretés des combats.Il se devait de se presenter avec un batiment a 100% si il voulait avoir une chance de penetrer dans la rade de toulon.

Oberleutnant en vigie, informez moi de tout changement de cap du chasseur de sub
A vos ordres mon kaulent
Dietrich quitta le kiosque.

-11/01 00h09 :

alarm!!!
dietrich se precipita hors de sa cabine et au moment de penetrer dans le poste de commandement. Une explosion sourde se fit entendre suivit d'un grincement affreux et l'obscurite pris possesion du sous-marin.
Oberleutnant faite brancher l'eclairage de secour,bilan general
L'oberleutnant n'est pas redescendu du kiosque mon kaulent
machinalement dietrich trouva l'interphone
salle des machines rapport
coque dechirée nous prenons l'eau, le chef est mort
abondonné poste ferme les cloisons
le batiment prenait de la gite vers l'arriere, l'eclairage de nuit ce remis a fonctionné et vit arrivé les premiers matelots des compartiments arriere reflués.L'interphone toujours en main
salle radio detruisé la machine et abondonné poste
A l'equipage abandonné le batiment
Du bas de l'echelle Dietrich regarda passer ses matelots.L'angoisse se lisait sur chaque visage, mais a chaque fois que le matelot levait la tete pour monter l'echelle. La vue du ciel leur redonnait espoir.Non ce n'est pas encore cette fois que la mer les gardera.
Arrive sur le pont Dietrich se dirigea vers la proue et se jetta a l'eau.Hissé par ses hommes dans un canots ,ils se mirent a derivé. Avec un peu de chance, les naufragé devraient s'echouer sur les côtes Portugaises ou etre repeches par des pêcheurs Portugais ou Espagnols.

A l'aube, il ne restait que deux canots ensemble. Machinalement il fit l'appel des hommes present 22 a peine la moitie de l'equipage. Spitz etait present mais toujours inconscient et les deux marins de quart avec lui etaient portés disparus. Il ne savait toujours pas ce qui c'etait passé.

? : censure militaire
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Dim 17 Fév 2008, 11:18
journal de bord du U-666 'lili marlene"-B

Le kaulent Von Ludwig passa son equipage en revue. Il lui restait quelque jours pour que les nouveaux s'integre aux erscapés de son precedant equipage. L'oberleutnant Spitz etait retabli de ses blessures. Il s'occupait du ravitaillement du batiment.
mon kaulent,nous avons gagné du temps.Nous pourrons appareiller dimanche a 9h35
Bien,oberleutnant quartier libre pour l'equipage jusque 20h
A mon commandement ! rompez les rangs les ordres. Quartier libre jusque 20h
Les marins s'eparpillerent dans un brouaha de collegiens.
Albert, allons au mess
tu as raison Dietrich, on a cette bouteille de champagne a boire
Le naufrage avait rapproche les deux hommmes, qui hors de presence des hommes oubliaient la hierarchie entre eux et ils prirent le chemin du mess.

Dimanche 13/01 10h15 24UT:

L'U-666 sortait de son bunker pour se diriger vers le large. L'interphone diffusait la radio et les hommes pouvaient entendre :

-Vor der Kaserne Vor dem großen Tor Stand eine Laterne Und steht sie noch davor So woll'n wir uns da wieder seh'n Bei der Laterne wollen wir steh'n .Wie einst Lili Marleen. Wie einst Lili Marleen...

Coupez la radio. Nous sortons du port

-De Toulon à 47/45 à 47/46 à 45/47
-en 45/47 (1UT)
Oberleutnant immersion preiscopique faite charger les tubes stoppez les machines
A vos ordres kaulent
observation periscopique: zone calme

Le 14/01 à 03h23 : Uredd (Destroyer classe Tribal) nous a coulé !!
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Dim 17 Fév 2008, 11:25
Journal de bord du "lili marlène C" :

mardi 16/01/43 rade de Toulon.

L'amour prope blessé le Kaulent von ludwig reçoit le commandement de son troisieme batiment. Se jurant d'être plus prudent et dorenavant de n'attaquer que furtivement et de harceler sa cible. Plustôt que d'engager un combat de ligne.

mercredi 17/01/43 :


Dietrich de retour de la kommandantuur avec les ordres du jour regagnat son bord et fit convoquer ses officiers dans sa cabine.

Messieurs, voici les ordres que l'on ma donné. Nous devons mener des raids éclairs sur les navires ennemis qui mouillent sous notre nez.Ordre de n'emporter que le strict minimun en regard de la pénurie que subit actuellement le port.
C'est indigne ! On nous prends pour des chiens qui vont mordre et ensuite trouver refuge a la niche*
Olaf, a raison...
Silence!... Voici la cible du jour destroyer "le tramontane" classe chacal. Spitz prends le commandement pour les manoeuvres de sortie et fais moi appeler dès qu'on est dehors.
A tes ordres dietrich
Et gardez pour vous vos opinions sur les ordres,le moral de l'equipage avant tout, sur ce rompez
*Olaf Krugger officier des machines.

matelot faite prevenir le kaulent nous avons franchis les limites de la rade
quelques instant plustard le kaulent fit son apparition sur le kiosque.
Alors,Albert concentrons nous sur cette cible, elle devrait apparaitre juste en face de nous.
destroyer droit devant
les tubes sont deja chargés dietrich
Bien,on vas attaquer avec le batiment en mouvement,albert transmet les coordonnées de la cible
coordonnées transmisent
dietrich transmis ses ordres par l'interphone :
Olaf sois pret a pousser tes diesels a pleine puissance
Bien reçu

dietrich obsevat la silhouette grossir dans l'optique de ses jumelles et attendit que la tension soit palpable sur le kiosque

tube 1 feu
torpille lancée
vigie surveillé la trajectoire de la torpille. Albert demi tour et cap sur toulon. Olaf une fois la manoeuvre excecutée tes diesels pleine puissance

Ses ordres donnés,dietrich disparu dans son batiment et pris place au poste de commandement et ecouta par l'interphone le resultat du tir.

cible touchée.. faible degagement de fumée.. aucun signe de gite...
Spitz prenez le commandement jusqu'a la rade
dietrich quitta son siege et regagna sa cabine


Dimanche 20/01/43:

Au matin dietrich avait convoqué albert sur le pont
Nous avons une nouvelle cible,mais cette fois je veux un ravitaillement complet on sors mais on ne rentrera qu'après une campagne digne de se nom
Je savais bien que tu ne pourrais pas te contenter de se rôle de chien de garde dietrich

23h40 :

la nuit est noir et propice,sur le kiosque les hommes sont devenus statues.

tube 1 feu
torpille lancée

le sillage de la torpille divisa la mer en deux. Au loin on pouvait entendre la sirene d'alarme du destroyer et deviner l'effervescences qui en avait pris possesion.L'explosion paru derisoire et le batiment commença a s'enfoncer doucement dans la mer.

albert cape au large

dietrich penetra dans le local radio avec a la main son dernier rapport.
envoyé ce rapport a la rade de toulon,ensuite prenez du repos.
A vos ordres mon kaulent.
Apres avoir crypté le message,l'operateur commença son envoi.

lundi 21/01/43 position du U-666 C - 45/47- avons navigué en compagnie de batiments de surface- passons la nuit sous leur protection-continuerons navigation en leur compagnie demain-destination possible Alger ou Oran-kaulent Von Ludwig

mardi 22/01/43 a 19h48

L'oberleutnant Spitz penetra dans la cabine de son kaulent.
Salut,dietrich je t'apporte les derniers relevés
Assieds-toi albert et sers toi un cafe la nuit risque d'etre longue
Spitz s'assit sur le bord de la couchette et se servit de cafe.
Bon, je t"ecoute.........
La navigation de la journée c'est bien passée.Nous avons continué a profiter de la protection des batiments de surface.
Humm..,et l' activitée ennemie
La même qu'hier soir,on a observé l'arrivée d'un chasseur de submersibles français et il est resté collé au sillage du convoi en 46/47
On peut envisager une action contre lui
Cette action,nous ferais perdre la protection du convoi et signalerai notre presence
Bonne deduction Albert, attendons qu'un gros gibier vienne se frotter a nos croiseur
Merci pour le cafe mais faut que j'y retourne
Je termine,le journal de bord et te rejoins, nous faisons surface dans trois heures pour navigation nocturne

22h30 :

Apres une obsevartion periscopique, qui ne decela aucun danger immediat.
Oberleutnant, ordonnée la manoeuvre de surface que l'equipe de veille soit prete a monter au kiosque et les serveurs aussi.A vos ordres mon kaulent,surface
Des que la trappe,put etre ouverte l'equipe de veille se positionna sur le kiosque suivis des deux officiers.
Mon kaulent,le chasseur est toujours là, meme distance même cap
Le regard des deux officiers, se croiserent et ils se comprirent de suite.
Albert,ils nous auront pas deux fois de la même façons
Non dietrich, même circonstance on plonge
La nuit est noir, manoeuvrons derriere les croisseurs et laissons nous glisser...
descend au poste, je dirige du kiosque

Dietrich mettant le casque de l'interphone, fit signe aux canoniers de descendre.Apres plusieurs manoeuvres a l'abri des croisseurs qui bouchaient la vision du chasseur. Le U-666 se retrouva a l'emplacement voulu par son kaulent.Immobile la côte dans le dos,devait dissimuler ses formes aux vigies adverses.
Coordonnées rentrée tube 1 pret
Après le tir,soyez pret a ordonnée la plongée..
A vos ordres
Von Ludwig patientat encore un peu,il sentait ses deux vigies s'impatienter et quand il sentit que leur regard quittait la cible pour le regarder lui.
oberleutnant feu
tube 1 feu...torpille lancée
impact ?
Une minute.....

La deflagration fut assourdissante et eclaira tout l'horizon.Le chasseur disparu tellement vite.Que dietrich ne songa même pas a se diriger vers le point d'impact.
Oberleutnant, demi tour on rejoins le convoi. Navigation de surface pleine puissance.Felicitez l'equipage on a eu notre revanche

mercredi 23/01/43 22h00 :

Le matelot se presenta devant la cabine de son kaulent et frappa sur la cloison.
Oui,c'est pourquoi ?
L'oberleutnant m'envoie vous prevenir que nous somme pret a faire surface mon kaulent
Dietrich sortit de sa cabine et instinctivement le matelot malgré le peu de place se mit au garde a vous.
Le kaulent au poste de combat
Nous sommes pret
Alors n'attendons pas plus longtemps, surface
La manoeuvre fut excecutée avec rapidite, l'equipage se comprenait sans mots dire et la victoire de la veille les avaient gonflés a bloc.Chacun pris sa place sur le kiosque et scruta son morceau d'horizon.
Mon kaulent,un message du Croisseur lourd Cl Prinz Eugene
Merci
Dietrich deplia le bout de papier :

un patrouilleur Tp SC en approche par babord du convoi ne pouvons changer cap il est pour vous

Vigie sur babord vous ne voyez rien
Effectivement, batiment en approche mais fort eloigné
Spitz au poste de combat, même approche qu'hier,en surface. On cache notre silhouette avec la cote en arriere plan apres positionnement on stoppe les machines
Bien reçu
Batiment pret a faire feu
Bien reçu
Dietrich regarda encore une fois sa cible avec ses jumelles pour verifier ses coordonnées, tout semblait juste. A son habitude il attendit que ses vigies finnissent par se retourner vers lui.
Tube 1 feu....
Torpille lancée..........impact 1 minutes 15

il suivait le sillage de la torpille à la jumelle.Le patrouilleur tenta une manouvre d'esquivement mais trop tard.Il fut touche de plein fouet.Une gerbe lumineuse monta droit au ciel et sa base explosa dans un vacarme assourdissant.
Oberleutnant, demi tour on rejoins le convoi. Navigation de surface pleine puissance.Felicitez l'equipage

23h40 :

naviguons en 45/49 nous plongeons en attente de cible
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Dim 17 Fév 2008, 11:32
jeudi 24/01/43 :

Kaulent, un message du commandant de la flottille "die kranken"
merci

Ordre de mission pour la flottille die kranken-rejoignez bordeaux

matelot dite a l'officier Spitz de se presenter dans ma cabine
a vos ordres mon kaulent

dietrich etala la carte de la mediterannée sur son bureau et commença a étudié une route pour se présenter devant le détroit de gibraltar

du nouveau dietrich ?
oui, on fait route sur bordeaux, nous sommes les seuls en mer. On nous demande de prendre le rôle d'éclaireur.
ah, de l'action......
voiçi les consignes, le jour en plongée immobile et au crepuscule surface et observation de la zone et deplacement en surface et envoi d'un rapport quotidien a la flottille.Aucun n'engagement autorisé sauf si attaque

du25/01 au 29/01 :

on peut lire dans le carnet de bord du kaulent von ludwig. une partie de cache cache s'est installée entre nous et nos adversaires,nos observations quotidiennes permettent a notre flotille de suivre une route plus ou moins sur.

mercredi 30/01 :

Alarme, destroyer en approche a pleine puissance......Il sera a notre aplomb dans 2 minutes
spitz soiyez pret a augmenter notre profondeur d'immersion de 15 metres
bien reçu

contact dans une minute
spitz plonger
augmentation de la profondeur d'immersion

la salve de grenades encadras l'U-666 mais reglée pour une profondeur inferieur a celle du sousmarin, elle ne le fit que le secouer dans tous les sens. Les objets mal arrimés volèrent dans tous les sens et mis un désordre indescriptible dans le batiment.

il s'éloigne mon kaulent
silence total, krugger stoppez les machines
machine stoppée

il a fait demi tour et reviens par un cap nord est....... contact 2,30 minutes
Spitz cap sud est..... Krugger tes diesels a moyenne puissance et a mon ordre fait leur sortir toute la puissance dont ils sont capables
a vos ordres kaulent
on vas passer sous lui a pleine puissance et changer d'immersion

contact dans 1 minutes
Krugger pleine puissance
pleine puissance
Spitz on remonte de 15 metres
on remonte de 15 metres
contact 30 secondes

la deuxieme salve bien que plus precise que la premiere encadra le lili marlène et le fit osciller violement. Que le barreur eu toutes les peines du monde a conserver l'assiette droite. le sousmarin pouvait a tout moment piquer du nez vers les profondeurs ou la surface. Les derniers objets encore a leur place rejoignirent a leur tour le plancher du batiment.

il s'éloigne mon kaulent....
le matelot du poste d'écoute maudisait la nature de lui avoir donné une ouie fine,il sentait tous les regards sur lui comme si il pouvait influer sur les evenements.
l'echo disparait, il abandonne...........
les officiers au rapport et rangez moi ce bordel
salle des machines aucune avaries

après son inspection du sousmarin spitz refit son apparition au poste de commandement
mon kaulent aucune avaries, seulement quelques joints qui ont sautés sur des canalisations secondaires

bien faisons surface pour notre mission d'éclaireur et continuons notre approche de gibraltar


jeudi 31/01 :

navigation de surface nocturne et prenons position pour pouvoir franchir le détroit d'un seul mouvement

vendredi 01/02 :

Après observation periscopique, l'U-666 C glissa silencieusement sur les flots et s'engagea dans le détroit. Après avoir evité deux batiments ennemis

a l'equipage nous venons de traverser le detroit de gibraltar

samedi 02/02 :

le lendemain du passage la tension interne a soudainement disparue et a laisse la place a la bonne humeur et a une certaine insouciance.

poste de vigie, sousmarin en surface a tribord
dietrich grimpa au kiosque avec l'agilité d'un chat et s'empara de ses lunettes
quel insouciance,il doit bien y avoir le tiers de l'equipage sur le pont. Krugger puissance au 2/3. Spitz voici les coordonnées et ordres de plongée periscopique.. evacuez le kiosque

une fois a l'interieur dietrich s'installe au periscope
tubes chargés
c'est la panique, ils nous ont reperé.... tube 1 et 2 feu
torpilles lancées.... impact 1 minutes

la premiere torpille toucha le sousmarin en son milieu,ce qui eut pour effet de redresser sa proue et de laisser passer la deuxieme torpille sous celle ci.

du 03/02 au 07/02 :

poursuite de notre mission d'éclaireur le long du meridien 39. mer calme et peu de navires ennemi.

vendredi 08/02 :

Spitz entra dans la cabine de dietrich,un grand sourire illuminait son visage.
et bien qu'attends-tu pour partager ta joie
un sousmarin c'est posté audessus de nous, de plus il est juste dans notre axe... on ne doit même pas maneuvrer
il est pour toi... aloons y ne les faisons pas attendre

les deux officiers,une fois au poste de commandement echangerent leur place
voici les coordonnées chargé le tube 1
tube 1 pret
tube 1 feu
torpille lancée
impact 1 minute

albert suivit sa torpille avec fascination.elle toucha le sousmarin par l'arriere et il regarda le batiment glisser vers l'arriere et la proue se dresser avant de disparaitre.


du 09/02 au 12/02 :

nous avons continuer notre mission d'eclaireur le long du meridien 39 et avons pris un cap plein est sur le parallele 36 en direction de bordeaux

mercredi 13/02 :

entrée dans la rade de bordeaux. Pendant qu'il fessait son rapport au chef de flottille "die kranken". Spitz s'occupait de ravitailler le sousmarin en carburant et munition.
a son retour le kaulent convoqua l'oberleutnant spitz dans sa cabine.

nous partons dès que la ravitaillement sera complet. premierement on va a la rencontre d'august, il a ete salement touché lors de son passage et il a pour l'instant un chasseur qui lui colle le train. ++++++++++++++++++++++(censure de guerre)
ce programme me plait, le ravitaillement est complet
Bien, on repart alors

bilan de la campagne : 5 victoires et pas une egratinure
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Sam 08 Mar 2008, 14:28
seconde campagne du U-666 C "lili marlène"

du 14/02 au 17/02 :

nous sommes repartis en mer, nous avons croissé August. La zone etant securisée nous avons pris position sur le parrallele XX et commençons notre patrouille en attente XXXX.

du 18/02 au 20/02 :

patrouille calme - repere un patrouilleur Tp PC-toujours aucune trace de la cible-

Albert,je pense que nous somme trop tôt.XXXX n' a pas encore put faire toute cette route.
je le pense aussi
faisons route sur XX pour ravitailler, sinon quand il arrivera on aurra bruler tout notre fuel
oui, et on devra le laisser filer
changement de cap, nord est direction XX

du 21/02 au 25/02 :

[b]patrouille de retour sur XX - mer deserte de toute activite ennemie - entrée dans la rade XXX en nocturne.


bilan de la campagne : 0

XX : censure de guerre
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Sam 12 Avr 2008, 19:49
troisieme campagne du U-666 C "lili marlène"

26/02 :

nous avons terminé le chargement du ravitaillement. attendons les ordres
bien,krugger lance tes diesels on repart
diesels lancer,vitesse minimun

L'interphone diffusait la radio et les hommes pouvaient entendre :

-Vor der Kaserne Vor dem großen Tor Stand eine Laterne Und steht sie noch davor So woll'n wir uns da wieder seh'n Bei der Laterne wollen wir steh'n .Wie einst Lili Marleen. Wie einst Lili Marleen...

du 27/02 au 04/03 :

avons suivis un cap Ouest suivant observations reçues - puis un cap S.O - pour couper la route du B2-

05/03 :

Splitz, nous faisons surface
a vos ordres, kaulent surface

l'equipe de quart se precipita sur le kiosque.Un ciel sans lune guere propice pour la chasse.

a 11h un chasseur TP PC
reperé, salle des torpilles voici coordonnée cible
tubes chargés et pret

le patrouilleur filait bon train sur son cap et n'avait pas remarqué la presence du "lili marlène"

tube 1 feu
torpille lancée
impact 1 minute 30

l'equipe de quart suivait la torpille, mais au bout d'un moment ils avaient tous compris.

cible manquée.........

evacué le kiosque, on plonge

une fois rentre dans le submersible et avoir repris sa place dans le poste de commandement

on reprend notre cap de naviguation initial
bien reçus


le journal de bord ouvert on pouvait y lire

05/03 :

à 20h49 : Nous avons fait feu sur Victory (Patrouilleur type PC) mais le tir a échoué.

06/03 :

nous avons continuer notre patrouille - mer vide - le patrouilleur est sorti de notre zone d'action - reprenons mission initial.

07/03 :

R.A.S


08/03 :

journée calme - patrouille avec un cap S.O - toujours aucune presence du B2 -

09/03 :

mon kaulent, je l'ai droit devant
bien vus, la bouteille de schnaps est pour toi
on attaque en plongée
non on garde l'autonomie des batteries pleine, pour l'apparition des chiens de gardes. vigies gardez votre attention sur vos secteur

apres quelque minutes d'observations approfondient.

bizare, ce cargo tout seul pas d'escorte
tanpis, on attaque en surface et on plonge
je surveille nos arriere
salle des torpilles,voici coordonnées de la cible

vigie 1 rien a tribord - vigie 2 rien a babord
rien a l'arriere
tube pret
feu
torpille lancée

elle filait droit au but. le Cpt du cargo tenta de l'evitée mais rien n'y fit. une explosion retentit suivit d'un degagement de fumée vers l'arriere du batiment.

il ne prend pas de gite
non seulement endomage, ce doit etre sa cargaison entreposée sur le pont qui brule
un deuxieme tir
non on plonge, on le suit. ses chiens de garde vont rappliquer et on réattaquera a ce moment là
abandon du kiosque,on plonge

dietrich regagna sa cabine pour y completer son livre de bord

09/03 :

avons attaqué en 7/44 le cargo de petit tonnage "Jeremy O'Brien" commandé par le Cpt Jack Mc Kinley et l'avons touché. il continue sa route avec un cap N.O- nous le poursuivons


10/03 :

poursuivons le cargo avec un cap N.O

11/03 :

nous avons perdus le contact visuel avec le cargo

12/03 :

abandonnons la poursuite-le cargo s'est volatilise-

du 13/03 au 16/03 :

continuons notre patrouille en remontant vers le nord


17/03

r.a.s

18/03

-la matinée touchait a sa fin,la meteo clemente permetait une navigation de surface facile et une observation aisée.
mon kaulent,un message du U-78
merci,matelot

- dietrich pris connaissance du message :

Je suis au contact du convoi et de son escorte.

3 Destroyer D escorte DET/FMR
2 Chalutier Armé
1 Croiseur Classe Brooklyn
1 Classe Thames
3 Liberty cargo
1 Victory Cargo
1 petit marchand
1 Frégate Classe River

Position 26/33


Spitz, changement de cap, nous allons au S.E en 26/33
bien reçus,mon kaulent

19/03

dans le poste de commandement Spitz et Von ludwig etudiait la carte et le temps qu'il leur faudrait pour esperer rattraper le convoi. Quand soudain par l'interphone ...

Alarme, trois silhouette en vue

les deux officiers monterent sur le kiosque

ou sont ils ?
droit devant sur l'horizon
je les ais

après quelques minutes d'observation

1 destroyer T.E - 1 destroyer Benson/Gleaves - 1 croiseur Cl Brooklyn
il y a peu de chance pour qu'ils nous reperent,ils sont loin
ils ne sont pas a pleine vitesse, on a une chance de les ratttraper
oui, on reste en surface et on les poursuit. Kruger tes diesels pleine puissance
ici salle des machines, bien reçu diesel pleine puissance
le kaulent quitte le kiosque

dietrich regagna sa cabine, pour reflechir a la tactique adequate pour son attaque.

20/03

journal de bord :

continuons la poursuite des trois batiments, en nous rapprochant lentement et en gardant un cap S.O pour rejoindre notre objectif principal le B2.

21/03

journal de bord :

l'ennemi ne nous a toujours pas repere et garde son cap S.O. son cap nous guide droit sur notre objectif

22/03 :

au matin du 22, quand l'aube grise se dissipe et degage l'horizon.

le kaulent est demande sur le kiosque

avant de monter sur le kiosque, dietrich s'empara de ses jumelles et tout en agrippant l'echelle

Spitz, preparez le batiment a une plongée rapide
a vos ordres, mon kaulent

une fois a son poste,il fut interpellé par la vigie

le destroyer T.E a quitté l'escadre
son cap ?
plein Sud,mon kaulent
bien voila qui fait notre affaire. Spitz envoyez une vigie supplementaire

quelque instant plustard

a vos ordres mon kaulent
surveille uniquement le destroyer T.E et au moindre changement de cap,je veux en etre informé
bien reçus mon kaulent

dietrich quitta le kiosque et invita spitz autour de la carte et l'informa sur les derniers evènements et sur la tactique choisie pour l'attaque.
la journée s'ecoula lentement et le temps calme permit une approche rapide des batiments ennemis qui avaient encore diminue leur vitesse.
a la nuit tombante dietrich remonta sur le kiosque.

Krugger felicitation, fais reposser tes diesels donne une puissance moyenne
merci mon kaulent, puissance minimun
spitz les tubes 1 et 2
ils sont prêts

dietrich avait choisi d'attaquer en premier le croiseur Cl Brooklyn, cela lui permetrait de passer par dessous et de reattaquer par l'autre bord.
la silhouette du croiseur semblait grossir a une vitesse phenomenal, mais toujours aucune reaction


voici coordonnée de la cible
tube prêts
feu

les deux torpilles filèrent droit vers leur cible.

mon kaulent,la torpille de droite a deviée de sa trajectoire
Enfer
et au même instant la deuxieme torpille explosa avant d'atteindre son objectif
Spitz ou en est le rechargement des tubes
tube 1 prêt
feu
la torpille fila droit au but
on plonge, evacuez le kiosque

le groupe d'hommes se precipita a l'interieur.

poste d'ecoute resultat du tir
la torpille continue sa route
dietrich pesta interieurement contre ses torpilles si peut fiables
cible touchée
immersion maximun on passe en dessous des batiments, une fois realise on stoppe les machines et on attends
silence total, jusqu'a nouvel ordre faite passer
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Sam 07 Juin 2008, 11:29
nouveau journal de bord de l'U-666 "Lili Marlène"

Le 7 juin 194.., le kaulent dietrich von ludwig observait les oprerations de ravitaillement de son batiment depuis son kiosque. Encore quelques heures et il pourrat enfin prendre la mer.
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Ven 11 Juil 2008, 13:16
Carnet de campagnes du U-666

[img]journal de bord de l'U-666 "lili marlène" 27-0110[/img]

première campagne du 8 juin au 23 juin


08 juin :

- Nous avons quittés le port de Bergen pour une patrouille en mer du Nord. Nos consignes sont simple tester le batiment et parfaire l'entrainement de l'équipage.

09 au 13 juin :

-Nous nous déplaçons en surface et a pleine puissance. Les diesels supportent sans fléchir le rythme imposé.

14 juin :

-La proximité des cotes Anglaise nous obliges a passer la journée en immersion. Reprenons notre navigation mais de nuit. Les diesels sont tombés en panne, mais notre officier des machines a prouvé qu'il connaisait sont travail. La réparation a été effectuée en un temps record.

15 au 16 juin :

-Naviguons avec un cap plein sud. Aucun incidents a déclarer.

17 au 20 juin :

-Changement de cap, nous longeons la cote anglaise. La mer est toujours vide de présence ennemie.

21 juin :

-Les diesels ont subis leur deuxieme panne de la patrouille. Notre officier a denouveau réparé en un temps record.

22 juin :

-Submersibles anglais repéré. Mais trop loin.

23 juin:

-Sommes arrivés au but de notre patrouille le port de dunkerque.

24 juin :

- Opération de ravitaillement et réception des nouveaux ordres

Bilan de la campagne : 15 jours en mer victoires : /
[img]journal de bord de l'U-666 "lili marlène" P0110[/img]

[img]journal de bord de l'U-666 "lili marlène" P04b10[/img]
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Mer 10 Sep 2008, 17:19
Cinquième campagne du U-666 du 27/07 au ...


Adosser au kiosque, dietrich profitait des rayons du soleil. Quand l'officier Spitz le rejoignit avec en main les derniers rapports d'ecoute radiophonique.

ça n'arrete plus, la propagande alliée inonde les ondes de messages victorieux. elle annonce plus de soixante victoires, un contrôle total de la manche. Certains messages vont jusqu'a mettre en doute notre capacite a atteindre certains objectifs du faît de notre materiel.

Dietrich pris les rapports et les laissa s'envoler

Propagande que cela, vous avez comme moi lu le rapport des tonnages coulés.

effectivement je les ai lu.

Alors vous avez remarqué que leur supprematie ne ce lit pas a travers les chiffres et qu'il sont plustôt en notre faveur et les côtes que nous apercevons ne sont pas celle du continent.


l'officier observa la côte de ses jumelles, belle journée d'arrière saison et pas une cible a l'horizon

De plus Spitz depuis le début de la campagne, les effectifs de la zone malgré quelques pertes ne sont jamais descendus endessous des 80% d'operationnel. Leurs navires s'accrochent a la côte comme des enfants apeurés qui s'accrochent au bord d'une piscine.

les deux officiers restèrent un instant silencieux

Si vous permettez......

un instant Spitz prenez note du message suivant a l'attention de la :

4. Unterseebootsflotille Die Walküren

toute notre admiration pour votre action dans la manche - Qui mieux que vous pouvaient affronter en simultané deux flottes adverses et les fixer- nous vous enverrons par message codé la liste des navires envoyés en renfort par les alliés et qui n'arriveront jamais -



Faite le necessaire Spitz et analysé les derniers rapports d'observation que nous avons reçus, il doit bien trainer une cible quelque part.

Peut être, ont-ils jugé plus prudent d'aller a Portsmouth en train


les deux officiers rigolèrent de bon coeur.
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Jeu 11 Sep 2008, 23:32
Dietrich venait de terminer son travail administratif qui le rebutait tant, quand Spitz penetra dans la cabine

Toujours accompagné de vos rapport d'ecoute.Installez vous et buvons un verre. Vous en profiterez pour me faire un resumé de votre lecture.

Pendant que dietrich servait les verres, spitz s'assit sur le bord de la couchette

il y un grand échange de message du coté allié et leur message sont a nouveau codés et il y a aussi un message de l'E.M

A celui là, je vais le lire


Dietrich prit le message et commença a le lire

Humm, la premiere partie ne nous concerne pas, la suite on l'appliquerat dès demain

l'éclairage du batiment passa au rouge

L'heurre de la chasse, Spitz rejoignez le kiosque je vous y rejoins

les deux officiers quitterent la cabine, dietrich s'arreta au poste radio.Il prit un carnet et un crayon et griffona sa reponse pour l'E.M

envoyez la reponse pour l'E.M en crypté et tenter de prendre contact avec le U-657 "Lili Marlène" et tenez moi au courant des reponses

A vos ordres mon Kaulent


Arrivé sur le kiosque, il prit sa place habituel et salua ses vigies

Alors spitz vos impressions pour la nuit.

Le temps se gâte, la mer devient houleuse et la lune n'est guère resplendissante ce soir.

Encore une nuit de perdue, nous naviguerons le plus longtemps possible en surface j'attends une reponse a mes messages. Je descends, je vais faire un tour auprès des hommes j'ai une bonne nouvelle pour eux et pour vous aussi d'ailleurs


Dietrich s'approcha de son second et lui glissa a l'oreille le contenu du message. Le visage du second s'orna d'un sourire

Vous êtes sur mon Kaulent.

Si je vous le dis, vous ne devriez même pas en douter


L'officier disparu dans le U-Boot
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Ven 12 Sep 2008, 00:04
Dietrich venait de finir son tour du "lili marlène" quand on lui apporta un message

Un message du "Kormoran"

Ca c'est surement une bonne nouvelle


S'approchant d'une lampe, pour faciliter sa lecture

Merci vous pouvez disposer, Sacré Kormoran il n'y a que lui pour se deplacer aussi vite

regagnant le poste de commandemant, il prit l'interphone

Salle des machines, Krugger tes diesels poussent les a pleine puissance

A vos ordres, mon kaulent. Ils n'attendais que ça
Kurt Jürgens
Kurt Jürgens
Tempête
Autre pseudo : Satoshi Matsuda
Nation au Front Atlantique : Allemagne
Flottille au Front Atlantique : 7. Unterseebootsflottille Der Stier
Nation au Front Pacifique : Japon
Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 06/07/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Ven 12 Sep 2008, 01:58
Le brouillard était épais ce matin là. Il ne manquait plus que ça. La veille, Jürgens, commandant d'un caboteur, était enfin parvenu à prendre contact avec le Kapitän Von Ludwig. L'U-Boot avait séjourné plusieurs semaines en mer, et il manquait cruellement de carburant et de munitions. Ainsi, les deux kaulent avaient-ils convenu d'un rendez-vous au levé du jour. Mais avec cette purée de poix, les retrouvailles ne seraient pas aisées.

Soudain sur la passerelle de commandement, l'Obertleutnant Kilhoffer qui était vissé à une paire de jumelles, cria:



"_ Là... Kapitän Jürgens! A 30° à babord... Je vois des signaux lumineux..."


Jürgens se saisit de ses jumelles, et scruta la direction indiquée par son officier. En effet... c'était bien le "Lili Marlène" qui appelait le "Kormoran". Jürgens lança plusieurs ordres, on s'activa en salle des machines, on s'affaira sur le pont avant, les caisses contenant les torpilles s'empilaient sur le pont, on vérifia que les bidons de carburant étaient bien sanglés, et le puissant caboteur obliqua à pleine vitesse vers le sous-marin.

...

Une heure plus tard, le frêle sous-marin était amarré au grand caboteur. La grue du bord, descendait son filet qui contenait la dernière partie de la précieuse cargaison qu'avait demandé le Kapitän Von Ludwig. Les matelots du "Kormoran" étaient de solides gaillards au teint halé, le visage et les mains rongés par le soleil et le sel de la mer. Ceux du "Lili Marlène" étaient plus sveltes et leur peau presque blafarde. De bord à bord, les marins des deux équipages s'échangeaient nouvelles et plaisanteries tout en travaillant.



"_ Hey! Le "fayot"! T'aurait pas du "cambusard" avec ta marchandisee?

_ Qu'est-ce tu crois! Que le "pacha" m'a nommé responsable de la "commis aux vivres"?

_ Allez! On sait tous que les "boscos" sont experts pour nous dégotter de la camelotte.

_ Tu dois nous confondre avec les gars de la "marie salope". Et puis j'ai pas envie qu'le "bidel" me mette sur la "peau de bouc" si tu vois c'que j'veux dire!

_ D'accord, j'ai pigé! J'vois pourquoi toi t'es sur un cargo et nous sur un bâtiment de guerre! Question de cran face au danger. T'en as une paire... ou pas....!

_ C'est ça! Dis donc le "sous-marinade", t'es resté trop longtemps enfermé dans ton "bateau noir". T'as pas conscience d'la réalité. Quand t'es bien tranquillement planqué sous l'eau, nous les "surfacier", on encaisse dur..."


Von Ludwig et Jürgens finalisaient la manoeuvre, et laissaient volontiers leurs équipages se divertir. Bientôt, il faudrait rejoindre le reste de la meute... Mais déjà, le brouillard commençait à se lever, et la lumière venait caresser cette mer calme et sombre...
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Ven 12 Sep 2008, 11:23
Le U-666 fit surface et quelque secondess après le kiosque fut occupé par l'équipe de vigies et les des deux officiers.

Quel purée de poix, ca vas pas nous simplifier la vie mon kaulent

Elle ne devrait pas tarder a s'éclaircir


se penchant par l'ecoutille du kiosque et d'une voie forte

l'equipe chargée du ravitaillement sur le pont

Sur le pont du "lili marlène" les matelots firent leur apparition par les trappes de pont et commencerent a s'affairer

mon kaulent a tribord, l'épicier fantome.

Dietrich scruta a l'aide de ses jumelles la mer a tribord et apercu les feux du "kormoran"

Toujours a l'heure, sacré Kurt... laissez le manoeuvrer. Spitz chargez vous du transbordement, moi je monte a bord saluer Kurt et prendre les dernières nouvelles

A vos ordres mon kaulent
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Ven 12 Sep 2008, 11:58
Profitant du retour de la grue, dietrich se fit transporter a bord du "Kormoran" et rejoignit Kurt sur la passerelle de commandement. Ou il fut reçu par l'officier et son fameux cafè schnaps.

Mes hommes vous ont surnommés "l'epicier fantome"......Hummm toujours aussi bon ton café, la prochaine fois je viendrais munis d'un thermos.

Andreas ma demandé de te rappeller que tu lui dois une caisse.

Aha... Il en rate pas une, le probleme de ces longues campagnes c'est que finalement elle nous coutent chère..... Au fait tu n'aurais pas quelques fanions de reserve, j'arrive a la fin de mon stock.

J'ai fais le compte de vos tournée de caisse de schnaps, quand on les aurra toutes bues ont risque d'être sur le carreau quelque temps.

Que veux tu ils sont incapable de nous couler. Le seul espoir qu'ils leur restent c'est qu'on se noient dans le schnaps. Mais là ils peuvent encore attendre.

Spitz te fait signe.......

bon j'y retourne, le secteur est calme.

ça ne m'etonne pas au vus de vos resultats, la prochaine fois je prendrais un grand cahier pour la comptabilité de vos scores.


Dietrich pris congé de son camarade et emprunta le même chemin qu'a l'aller
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Ven 12 Sep 2008, 14:35
Les matelots avaient regagnés les entrailles du U-Boot, leurs tâches terminées et l'officier après inspection du pont regagnait son kiosque. Un dernier signe a l'attention de Kurt et il empoigna l'echelle

Alarmmmmm......destroyer sur notre babord


Spitz se laissa glisser le long de l'echelle, suivi par les vigies et rejoignit sa place au poste de commandement

En plongée rapide

Avec rapidite, souplesse et élégance(a rendre jaloux les acteurs de pacotilles hollywoodiens) dietrich a la suite de ses hommes prit sa place derrière son periscope

il se rapproche a grande vitesse.

Spitz surveillé l'immersion, on va au maximun....Krugger tes diesels au ralentis dès qu'on est en immersion max

contact dans 3 minutes

Lohmer ca vas etre a toi de jouer...Salle des torpilles un topo Hans Bôkoup

il nous restait deux torpilles.. tube 1 et 2 paré

silence absolu

contact dans 30 secondes.


[img]journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Enemya10[/img]

la salve de grenades encadras l'U-666 mais reglée pour une profondeur inferieur a celle du sousmarin, elle ne le fit que le secouer dans tous les sens. Les objets mal arrimés volèrent dans tous les sens et mis un désordre indescriptible dans le batiment.

il s'eloigne mon kaulent.... il poursuit le "Kormoran"

Spitz immersion periscopique et changement de cap.... c'est un bleu et il a fait le mauvais choix.

Krugger pleine puissance


Après qelqu'instant de recherche, la silhouette du destroyer apparut dans le periscope

impecable il va virer et nous offrir son flanc.

Bôkoup voici les coordonnée pour le tube 1

tube 1 pret mon kaulent

Bien........... feu

torpille lancée

mon kaulent impact dans 1 minute... 30 secondes....... impact nous l'avons touché


Dietrich verifia le resultat par le periscope et constata qu'un epaisse fumée s'elevait au dessus du batiment

Bôkoup coordonnée pour tube 2

tube 2 pret mon kaulent

feu

torpille lancée

impact dans 1 minute mon kaulent....... 30 secondes........... impact nous l'avons touché

Effectivement il fume de plus en plus mais pas de gite......... il vire, il revient vers nous, il abandonne le "Kormoran"

Spitz immersion max...... Bôkoup felicitation mais rechargez vos tubes au plus vite.

Krugger fais suer tes diesels, on doit pouvoir le distancer et revenir lui porter le coup de grace.

Il a changé son cap, il vient droit sur nous mon kaulent.

Spitz rechangez de cap ......


la course poursuite pouvait commencer et a l'heure qu'il est Kurt avait du signaler la presence du destroyer par radio.L'officier redescendit le periscope et lança un regard circulaire dans le poste de commandement et contata avec satisfaction que l'equipage avait reagi avec calme et efficacité a l'apparition du destroyer

Son écho a changé.....il doit rencontrer des problemes mon kaulent...........
Kurt Jürgens
Kurt Jürgens
Tempête
Autre pseudo : Satoshi Matsuda
Nation au Front Atlantique : Allemagne
Flottille au Front Atlantique : 7. Unterseebootsflottille Der Stier
Nation au Front Pacifique : Japon
Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 06/07/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Ven 12 Sep 2008, 23:57
Le commandant anglais avait commis là une terrible erreur! Il s'était d'abord jeté sur le "Kormoran", dans le dessein de le couler. Une proie "facile"... Par la grâce de Dieu, les tirs qu'avait essuyé le caboteur n'avaient pas touché de point névralgique. Sa coque était criblée d'impacts de 37 mm, la poupe avait été endommagée, mais les moteurs étaient resté intacts. Enfin, l'incendie sur le pont arrière était en train d'être maitrisé par l'équipage. Mais qu'avait-eu en tête l'ennemi? Pourquoi ne s'était-il pas concentré sur le "Lili Marlène"?

Peut-être était-ce à cause de ce brouillard bienfaiteur. L'imposante carcasse du "Kormoran" avait du faire le reste pour maquiller l'U-Boot aux yeux des anglais.



"_ Kaulent Jürgens! cria l'opérateur radio. Nous avons eu une réponse! Le Kapitän Bauer sera là dans quelques minutes!

_ Excellente nouvelle! Voilà qui soulagera Von Ludwig. A propos Steimetz. Inutile de hurler. Nous ne sommes pas sourd. Et qu'en est-il des autres navires?

_ Pardonnez-moi, Kaulent... Oui.. Nous sommes toujours sans nouvelles du Kapitän Von Schweizer. Et le Kapitän Pfeffer est probablement trop loin encore pour intervenir à temps.

_ Très bien, vous pouvez disposer... Et ne cessez pas de transmettre!

_ A vos ordres..."


Au loin, le destroyer ennemi mis à mal, n'avait d'autre alternative que de grenader en décrivant des cercles en mer. Il ne paraissait pas avoir localisé le "Lili Marlène", et tirait à l'aveuglette dans l'espoir de faire mouche. Le destroyer devait combattre deux adversaires: Von Ludwig d'un côté, et l'incendie de l'autre qui le dévorait peu à peu. L'étrange inclinaison du bâtiment laissait à penser qu'il avait une importante voie d'eau sur tribord, à l'endroit même ou les torpilles du U-666 l'avaient touché.

Dans le sillage du destroyer, les grenades tombaient les unes après les autres à un rythme effréné. De gigantesques explosions de surface formaient une chaine circulaire, à l'image des savants jeux d'eau des fontaines du Palais de Versailles. C'était une tactique désespérée... Sous la mer, se devait être l'angoisse pour l'quipage du "Lili Marlène". Où était le sous-marin? Déjà loin? Tapis au fond, secoué, à attendre que l'orage passe? Avait-il été touché, ou même pire... coulé? Seul le temps le dirait.

Jürgens rageait intérieurement. Il était impuissant, et ne pouvait intervenir. Il était également inquiet, mais il ne voulait rien laisser paraître sous le regard de ses hommes.

Soudain, à quelques dizaines de mètres du "Kormoran", une trainée blanche sous la surface de la mer traçait son chemin vers le destroyer. Un deuxième sillage suivait le tracé en parallèle. C'était deux torpilles! Celles-ci fonçèrent sur le bateau traqué. La première torpille manqua sa cible, mais la seconde atteignit sa cible!

Une formidable explosion ébranla le destroyer. Des volutes de fumée noires s'échappaient de sa carcasse mourante. A bord du "Kormoran", les marins depuis les ponts, ou au travers des hublots, poussaient des hurlements de joie. Un allié était arrivé à point nommé pour hâter l'agonie du monstre d'acier anglais.

Le destroyer en proie aux flammes et explosions en chaine, avait cessé son grenadage sauvage, bien trop occupé à essayer de rester à flot. Ce devait être le branlebas à son bord, voir même la panique.

Mais qu'était-il advenu de Von Ludwig? Et qui était le sauveteur?
avatar
Invité
Invité

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Sam 13 Sep 2008, 02:04
Les yeux fixés au périscope, le Kaulent Andreas Bauer fouillait la brume.

-Quelle purée de pois !!

Depuis deux jours, tapi sous la surface des flots, il traquait le destroyer anglais. Maintenant que la brume etait tombée il n'y avait plus beaucoup de chances pour le retrouver.
Les yeux rouges de fatigue a force de scruter l'horizon, la bouche pâteuse, Bauer était amer: il sentait le gibier lui filer sous le nez...


-Osterman, prenez le relais au périscope.

Le second prit la place du capitaine et le silence retomba dans le compartiment.

Bauer se posa un instant face au tableau de contrôle, puis après plusieurs minutes il se tourna vers Schiller, le navigateur:
-Alors Schiller ? tu as une idée de la position de l'anglais ?
-Ma foi, Kaulent, je pense qu'il nous a semé, nous ne sommes pas assez rapides en plongée !
-Hum...très bien, dans une heure nous changeons de cap. Nous irons par le nord ouest....

Soudain la voix excitée d'Osterman se fit entendre par tout le bâtiment:
-Kaulent Bauer !! De la fumée a babord !! A 2000 mètres environs !

Bauer se jeta sur le périscope et observa un grand panache de fumée noire, bien distincte malgré la brume.
-Ah ah, ce destroyer nous a échappé une fois mais c'est pour mieux tomber sur un de nos camarades ! Schiller, quel kaulent pourrait être dans ces parages ?
-Il s'agit surement du Kaulent Von Ludwig ! Lui seul tenait ce cap aux dernières nouvelles.

Bauer esquissa un sourire: Si Von Ludwig est sur le coup c'en est fini de ce destroyer !

-Babord toute ! Pleine vitesse ! Préparez les tubes avant !

Le sous marin fonça vers l'objectif. Des volutes de fumée entouraient le destroyer. Il avait prit de la gîte mais continuait de flotter. Il tirait des obus éclairants et lançait grenades sur grenades.

-Il cherche l'autre U-boot, profitons-en ! Préparez vous a virer toute !

Le sous marin évolua rapidement pour se mettre en position, par le travers du destroyer.
L'ambiance est calme dans le sous marin, mais l'équipage est résolu ! Avec sang froid Bauer regardait sa cible grandir doucement dans la mire...

-Encore une minute, encore une minute....

Bauer voulait lâcher la salve au dernier moment, pour être sur de toucher.
-Tubes un et deux, lancez !

Les deux torpilles furent crachées des tubes et filèrent vers la cible.
Osterman, fixant le chronomètre annonça froidement:

-Première torpille: raté !

Il n'eut pas le temps de d'annoncer la suite.
Une énorme explosion vint ébranler le destroyer. Des morceaux d'aciers volèrent de toutes parts. L'onde de choc vint secouer le sous marin, tant il s'était approché.
Alors que ses oreilles se remplissaient des clameurs de son équipage, Bauer se remplissait les yeux du spectacle terrible si se déroulait sur la mer. Coupé en deux, le destroyer mourrait lentement, les flammes ravageaient la passerelle, la fumée engloutissait tout ! Les deux parties refusaient de couler, comme par orgueil, comme si l'une ne voulait pas être celle qui coule en premier.
Finalement, la mer fit valoir ses droits et avala acier, flammes, et naufragés...

Soulagé et grisé par l'action qui s'achevait, Bauer se tourna vers ses hommes.

-Messieurs, ce fut un bel engagement. Vous avez su être patients et la Fortune vous a récompensé. Avec des sous mariniers comme nous, la Royal Navy a du souci a se faire !


Dernière édition par Andreas Bauer le Sam 13 Sep 2008, 03:50, édité 1 fois
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Sam 13 Sep 2008, 03:18
ses machines sont stoppées..........deux torpilles ont etées tirées ..........

L'équipage tout entier retenait sa respiration.Les hommes s'échangeaient des regards interrogateur, tout en sachant au fond d'eux mêmes qu'une de ses torpilles toucheraient ce destroyer

[i]la première torpille a raté la cible, elle s'eloigne...........


Le visage du sonariste s'eclaira d'un sourire et se retournant vers le poste de commandement

la deuxieme la touché et ce n'est plus qu'une suite d'explosion mon kaulent

Spitz faisont surface, l'équipe vigie préparez vous !


Les nombreux excercices portaient leur fruit, a peine a fleur de l'eau, l'ecoutille du kiosque fut ouverte.Et en un temps record l'equipe de quart se trouva en position.Deja les deux officiers fouillaient l'horizon a l'aide de leur jumelle

Sur babord mon kaulent

Effectivement, il brule bien......... il est brisé en deux

D'ici j'aperçois pas beaucoup de survivants....


Cette maudite brume qui se dechirait et s'agglutinait par endroit, n'inspirait guère Dietrich a rester plus longtemps sur cette zone.

Spitz, faite changer de cap et vitesse lente on s'approche et on recupere ceux qu'on trouve et on les confie au "Kormoran"

Il doit pas en avoir beaucoup, quand il a commencé a exploser. Il etait a notre poursuite et grenadais a tout vas. Heureusement pour nous dans la mauvaise zone.......

mon kaulent a neuf heure, le Kormoran. le pont arriere est enfumé.


Avec une synchronisation parfaite, les deux officiers dirigèrent leur regard dans la direction indiquée par la vigie

Prenez quelques matelots et des perches et posté vous sur le pont Spitz et recupérez ces malheureux.

Combien ?

On avisera en temps voulus, mais ça m'etonnerait qu'on en trouve des dizaines


Dietrich s'empara de la lampe et envoya un message au Kormoran

aucune avarie a déplorer - le diable continue a nous proteger - repechons rescapés


toujours aucun signe du tireur de torpilles mon kaulent

j'ai mon idée sur la personne........
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Sam 27 Sep 2008, 07:42
Seconde campagne du U-666 D du 19/09 au ...


Au retour, le personnel de la base et les quelques civils allemands present firent un acceuil memorable au "lili marlène" et a son equipage.

[img]journal de bord de l'U-666 "lili marlène" 171k_r10[/img]

Les tâches administrative avaient duree plus que de coutumes et dietrich du mettre un frein a son envie de reprendre la mer.Spitz s'etant occupé,comme a son habitude du ravitaillement du batiment avait lui aussi mis plus de temp. A sa decharge c'etait la première fois qu'il s'occupait de l'approvisionnement d'un type XB.

Mais sous sa direction, aucun espace ne fut laissé libre. Et pour les premiers temps, l'equipage ne manquerait pas de vivres fraiches

[img]journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Vie210[/img]


[img]journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Vie1210[/img]



Dernière édition par Dietrich Von Ludwig le Dim 28 Sep 2008, 18:46, édité 2 fois
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Dim 28 Sep 2008, 12:10
Le U-666 filait bon train, cap au large.Une partie de l'équipage profitait de la generosite du soleil qui malgre la fin septembre ne ce montrait pas avare.

Le XB repondait avec une precision horlogique a toutes les manoeuvres que lui avait impose sont commandant.L'ensemble des equipes maitrisaient le nouvel equipement mis a leur disposition.Parmis les matelots et les officiers, on ne trouverait plus un volontaire pour retourner sur TpII.

L'arrivée de Spitz sorti dietrich de ses pensées...


Les derniers messages reçus.

Dietrich prit les messages et les parcourus rapidement selon son habitude

L'E.M veut que l'on se dirige vers........

une rafale de vent emporta ses mots vers le large

Leurs ordres nous donne plusieur options, laquel prenons nous Dietrich.

Spitz dévisagea son superieur et compris que celui-ci avait déjà choisi son option

Prenez ma place Spitz. Je vais rediger ma reponse pour l'E.M de la flottille gardez le nouveau cap tant qu'on aura pas reçu de contre ordre.

Leur radio diffuse un message comme quoi le capitaine Karl Von Schwepen aurait donner l'ordre de mitrailler les survivants d'un de leur navire.

Et vous pensez Von Schwepen capable d'un tel acte.

Non......


Dietrich disparu dans le U-Boot et se dirigea vers le radio pour lui dicté son message
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Mar 30 Sep 2008, 10:58
La periode de transition due a l'octroi du nouveau materiel ayant prit fin. La 7. Der Stier pouvait être considérée comme a nouveau opérationnel.

Les anglo-saxon n'allaient pas tarder a s'en rendre compte.
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Mar 07 Oct 2008, 01:20
Dietrich dès reception du message de Gunther signalant la presence du HMS "Forfar" en zone W, il avait ordonné a Krugger de pousser ses diesels a pleine puissance et mis le cap sur la dite zone.

Il s'en etait fallu de quelques heures, pour que le U-666 ne coupe la route du HMS "Forfar" alors que le ravitailleur s'eloignait de la zone ou Gunther se faisait accrocher.

Selon son habitude, Dietrich suivit le batiment profitant de la nuit pour s'en approcher et se faisant discret le jour.

Deux jours de poursuite patiente......

Spitz surgit dans le kiosque ses eternels rapport d'ecoute a la main.


Des batiments de la Home Fleet ont été reperés, voici les coordonnées de leurs dernieres positions.

Après en avoir pris connaisance, dietrich scruta l'horizon et les étoiles et réfléchi quelques instant

Spitz nous changeons de cap et nous allons attendre le "Forfar" dans cette zone, il sera obligé de passer par là si il veut rejoindre son groupe

Le second du "lili marlène" disparut par l'écoutille et donna les nouvelles instructions.Dietrich tira une bouffée sur sa cigarrette, tout en pensant a l'anglais son cap le conduisait vers un port ecossais, autant l'attaquer lorsqu'il sera en pleine charge.

Par l'ecoutille ouverte montait doucement le son du gramophone valise sur lequel chaque fois que la situation le permetait l'equipage ecoutait.........


Vor der Kaserne Vor dem großen Tor Stand eine Laterne Und steht sie noch davor So woll'n wir uns da wieder seh'n Bei der Laterne wollen wir steh'n : Wie einst Lili Marleen. :
Unsere beide Schatten Sah'n wie einer aus Daß wir so lieb uns hatten Das sah man gleich daraus Und alle Leute soll'n es seh'n Wenn wir bei der Laterne steh'n : Wie einst Lili Marleen. :
Schon rief der Posten, Sie blasen Zapfenstreich Das kann drei Tage kosten Kam'rad, ich komm sogleich Da sagten wir auf Wiedersehen Wie gerne wollt ich mit dir geh'n : Mit dir Lili Marleen. :
Deine Schritte kennt sie, Deinen zieren Gang Alle Abend brennt sie, Doch mich vergaß sie lang Und sollte mir ein Leids gescheh'n Wer wird bei der Laterne stehen : Mit dir Lili Marleen? :
Aus dem stillen Raume, Aus der Erde Grund Hebt mich wie im Traume Dein verliebter Mund Wenn sich die späten Nebel drehn Werd' ich bei der Laterne steh'n : Wie einst Lili Marleen. *
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Mar 07 Oct 2008, 01:26
*
Devant la caserne Quand le jour s'enfuit, La vieille lanterne Soudain s'allume et luit. C'est dans ce coin là que le soir On s'attendait remplis d'espoir : Tous deux, Lily Marlène.
Et dans la nuit sombre Nos corps enlacés Ne faisaient qu'une ombre Lorsque je t'embrassais. Nous échangions ingénûment Joue contre joue bien des serments : Tous deux, Lily Marlène.
Le temps passe vite Lorsque l'on est deux! Hélas on se quitte Voici le couvre-feu... Te souviens-tu de nos regrets Lorsqu'il fallait nous séparer? : Dis-moi, Lily Marlène?
La vieille lanterne S'allume toujours Devant la caserne Lorsque finit le jour Mais tout me paraît étrange Aurais-je donc beaucoup changé? : Dis-moi, Lily Marlène.
Cette tendre histoire De nos chers vingt ans Chante en ma mémoire Malgré les jours, les ans. Il me semble entendre ton pas Et je te serre entre mes bras : Lily...Lily Marlène
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Ven 10 Oct 2008, 11:27
La vigie envoyée par Spitz, venait d'entrer dans la cabine de son kaulent pour y faire son rapport. Dietrich regarda le matelot qui venait de se presenter. Mais de l'homme, la seul partie visible etait les yeux. A ce demander comment, il avait réussi a descendre par l'ecoutille equipé de sa veste et de son pantalon de cuir épais.

Il prit le verre qui trainait sur sa table, le rempli et le tendit a l'homme, santé. Le matelot degagea sa bouche et englouti le schnaps.


Nous avons le "Forfar" en visuel il a quitte le port, a son degagement de cheminée il est a pleine puissance et il a mit cap au nord.

Parfait, suivont la nourrice
Dietrich Von Ludwig
Dietrich Von Ludwig
Tornade
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : allemande
Flottille au Front Atlantique : 7. Der Stier
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 3151
Date d'inscription : 02/01/2008

Infos
Nationalité: Allemand

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

le Sam 11 Oct 2008, 22:41
le "Forfar" avait distancé le "lili marlene" sans aucune surprise pour dietrich qui decida de modifier legerement son cap pour se positionner non loin de la base anglaise et donna pour instruction un retour a une patrouille classique.

Faisant surface dans la tranche horaire convenue pour la reception des rapports journaliers, dietrich ne se doutait pas qu'ils allaient l'obliger a modifier ses plans plus qu'il ne le pensait et de mettre en suspend son duel pour quelque temps.

L'equipage comprit tres vite que la ballade "tranquille" touchait a sa fin. Pour que les deux officiers se retirent dans la cabine du kaulent, les derniers rapports devaient être d'une evidente importance.


Voici le rapport de la 5 luftflotte....

Dis Spitz en tendant le papier a dietrich, qui le prit et se mit a le lire


rapport de la 5.luftflotte :

Forte activitée observée sur la base de Scapa Flow - les photos montrent plusieurs batiments endommagés -


Celui de l'Abwehr.........

rapport de l'abwehr :

Notre agent Mara Hati nous informe que le "Forfar" dès sont arrivée a Scapa Flow a ete mis a quai dans le bassin secondaire de la base et que son capitaine a effectué plusieurs allées et venues entre le bureau d'etat major et la fregate "Culloden" tout porte a croire que le capitaine Munro y soit affecteé.
Notre agent confirme que le H.M.S Onslaught -G04- commandant Peter Algernoon commandant en second de la home fleet a subit de lourd dommages


et pour finir celui la 7.Der Stier....

rapport de la 7.Der Stier :

XXXXXXXXXXXX


Dietrich vida son verre et s'adressa a son second


veille a ce que tout l'equipage profite de notre dernière journée calme pour prendre une dernière bouffée d'air du large et ensuite on passe en etat d'alerte.

Spitz rejoignit son poste sur le kiosque et s'occupa a mettre en oeuvre les derniers ordres reçus. Dietrich quant a lui regagna son poste de commandement et passant a cote du gramophone le remonta et choisi le disque Der Ring das Nibelungendu de Wagner et brancha l'interphone pour que la musique se diffuse dans tout le U-Boot
Contenu sponsorisé

journal de bord de l'U-666 "lili marlène" Empty Re: journal de bord de l'U-666 "lili marlène"

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum