Aller en bas
Karl Dönitz
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Un cadeau de feu et de métal ..

le Mar 23 Sep 2008, 19:41
Bureau du secrétariat de la Kriegsmarine - Kiel.

Les doigts pianotaient sans relache sur le clavier de la machine à écrire, lançant leur mélodie mécanique dans l'atmosphère du petit bureau faiblement éclairé. Friedrich Umbölt n'aimait guère travailler dans ce bunker souterrain où l'air était pesant mais il n'avait pas le choix. Du fait des bombardements Alliés qui se faisaient plus fréquents au fil des mis la plupart de la logistique des bureaux de la Kriegsmarine avait été enterré profondément sous les batîments officiels.
Mais malgré cela le moral était au beau fixe. Chacun ici présent commentait les dernières avancées des armées Allemandes et Friedrich entendait les officiers discutant entre eux lorsqu'ils passaient devant la porte ouverte de son bureau.


"Barbarossa avance bien. Ce n'est qu'une question de temps avant ques les principales villes de Russie ne tombent .."

Ou encore ..

"Le Généralfeldmarshal Rommel est aux portes de l'Egypte. Les troupes Anglaises tentent une bataille de la dernière chance dans le désert mais c'est peine perdue pour eux."

Toutes ces nouvelles exaltantes le confortaient dans son optique que l'Allemagne allait tout balayer sur son passage. Bien sûr Friedrich était un officier de la marine mais il appréciait tout particulièrement le Généralfeldmarshal Rommel qui était son idôle après bien entendu l'Amiral Dönitz.
D'ailleurs .. il avait lu un rapport sur le Généralfeldmarshal, la marine s'était concertée avec le haut-commandement afin de décider des modalités de la victoire quasi-certaine de l'Afrikakorps.
Le rapport qu'il avait dirigé était évasif
: "A l'intention du Haut-Commandement. Présences confirmées des Unités lourdes Valiant et Queen Elisabeth ainsi que plusieurs autres."

Friedrich se leva doucement de son siège et observa la carte des Mers du Globe. Un large sourire vint chasser sur son visage l'oppression de l'atmosphère du bunker. Vraiment l'Allemagne n'avait pas à doûter en une victoire plus que glorieuse.
Karl Dönitz
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Mer 24 Sep 2008, 11:41
Un arsenal de l'Axe quelque part en Méditerrannée Orientale.

Ecrasé par la chaleur étouffante qui régnait dans le port, Häns Kriegger suivait tant bien que mal le commandant du port au travers des docks surchargés. Une nuit passée sans vraiment dormir dans l'avion qui l'avait amené de Kiel la veille n'arrangeait pas les choses. Suant à grosses gouttes, il se maudit de ne pas avoir prévu un tel changement de climat lui qui était si habitué à celui de la Mer du Nord. Seule la mission pour laquelle il s'était porté volontaire lui faisait endurer un peu mieux la chaleur : Enfoncer une épine dans l'arrière-train des Alliés. Ca c'était une mission à ne manquer sous aucun prétexte et elle était bien meilleure qu'effectuer de vulgaires patrouilles le long des côtes Norvégiennes. Et de plus il allait être mis aux commandes d'une grosse unité, ca c'était une aubaine qui agrémentait son coeur. Capitaine d'un navire de guerre lourd seulement six mois après la fin de ses classes, beaucoup de ses camarades de classes en seraient jaloux à l'extrème.
Son regard se posa fièrement sur les navires de guerre présents le long des quais, s'attardant un moment sur de fièrs destroyers avant de revenir à une question qui lui taraudait la tête.


"Excusez-moi Herr Kommandante. Pouvez vous m'en dire plus sur la mission que je vais effectuer ? Je ne savais pas que nous disposions de navires de guerres lourds dans un pays conquis."

Le Commandant stoppa sa marche pour se retourner tout en essuyant une goutte de sueur sur sa joue. Lui aussi subissait les affres de la chaleur.

"C'est exact Capitaine Kriegger, nous avons du faire des pieds et des mains pour mettre la main sur une unité de guerre lourde. Mais, fort heureusement, ce port en contenait justement une."

Esquissant un sourire, le Commandant repris sa marche et dépassa le coin d'un hangar. Häns Kriegger fut alors surpris par le vombrissement de dizaines de chalumeaux et de machineries alor que son regard se posait sur une grosse silhouette qui lui fit lacher un juron lorsqu'il s'aperçut de ce qu'il allait commander.

"Mein Gott .. C'est "ça" que je vais commander ? Mais c'est un ..."

"C'est exact Capitaine Kriegger, ce navire va passer sous votre commandement. C'est une prise de guerre que nos anciens ennemis n'ont pas pris la peine de saborder lorsque nous nous sommes emparés du pays. Bien sûr il ne paye pas de mine comparé aux glorieux batîments de la Kriegsmarine mais les Anglais vont amèrement regretter de l'avoir laissé entre nos mains. Pour le moment nous réparons quelques dégats et le maquillont un peu mais croyez moi que ces canons vont affoler ces maudits Anglais. Si vous réussissez, sachez que le Führer lui-même vous décorera de la Croix de Fer.
D'ailleurs, voici votre ordre de mission. Vous partirez au plus tôt."

Häns Kriegger prit un dossier que lui tendit le Commandant. L'insigne "top secret" l'interpella alors qu'il décachetait l'enveloppe. Il parcouru rapidement les formalités avant de s'attarder sur les raisons de la mission. En lisant l'ordre de mission, il en oublia le navire qu'il allait commander tellement l'épine qu'il allait planter dans l'arrière-train des Anglais allait être grosse.
Karl Dönitz
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Ven 17 Oct 2008, 17:48
Häns Kriegger observait avec attention les indications de la passerelle alors que le phare du port passait à coté de l'étrave du navire.
Trois semaines qu'il patientait à quai et que son navire était en cale sèche. Il fallait dire que cette grosses coque de métal avait connu le feu de la Lutwaffe, de la Kriegsmarine et de la Wermacht et à tout cela venait s'ajouter le poid des années. C'était à se demander comment ce navire s'était maintenu à flot.
Mais, quoiqu'il en soit, les ingénieurs du port avaient fait un remarquable travail en remettant en service ce navire lourd. Aujourd'hui était le dernier stade des préparatifs : les essais de chaudières. C'était également le moment le plus redouté par Kriegger. Si les ingénieurs s'étaient trompés alors il serait bon à patienter encore des semaines au port. L'inaction n'était pas son fort surtout qu'il lisait souvent les rapports des batailles navales se déroulant sur les mers. Les Américains avaient pénétrés en Méditerranée et les Anglais s'enhardissaient. Mais sur terre ils étaient toujours maintenus en échec. Les Russes étaient repoussés de plus en plus loin vers les montagnes de l'Oural et les troupes Anglaises étaient pratiquement désespérées sur le front Egyptien. Et avec la réussite de sa mission, le front Est allait complétement passer entre les mains de l'Axe.

Mais pour cela, il fallait que ce fichu navire soit opérationnel. Les tourelles avaient été vérifiées ainsi que l'armement anti-aérien. Ne restaient plus que ces satanées chaudières, manquerait plus qu'elles rendaient l'âme à l'embouchure du port.

A peine distrait par les destroyers qui avaient quittés le port en compagnie de son navire pour le protéger lors des essais, Häns Kriegger écoutait sans relache les rapports de la salle des machines parvenant par l'interphone. Tout se passait bien pour le moment. Häns se permit de souffler un peu alors que le navire gagnait le large.
Alors que l'écume était de nouveau brassée par l'étrave du navire trop longremps immobilisé à quai, le capitaine se tourna vers l'officier radio.


"Transmettez à l'Amirauté que les essais machines sont concluants. Nous rentrons au port pour mazouter, embarquer les équipages et attendre le signal d'envoi de la mission."
Karl Dönitz
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Mar 14 Juil 2009, 21:05
Un soleil de plomb assomait la région envirronante et les centaines de soldats disséminés dans un réseau de tranchées creusées à la hâte. Suant à grosses gouttes et à moitié aveuglé par les rayons du soleil, le soldat Australien Marc Oaks tentait tant bien que mal de scruter les reliefs environnants. Il fallait être toujours attentifs, des semaines qu'il se battait lui et ses compatriotes. Tout ceci pour quoi ? pour du sable principalement. Mais derrière ce sable se trouvait un protectorat Brittanique qu'il s'était juré de défendre. Et chacun des survivants de la 8e Armée du Commonwealth savait qu'ils n'avaient plus le droit de reculer.

Pourtant les plans de la précédente bataille aurait dûs leur assurer la victoire. Ils avaient 200.000 hommes et plus de 1.000 chars contre deux fois moins de soldats ennemis. Mais le Renard s'était une nouvelle fois joué d'eux et l'armée avait été mise en déroute.
Montgomery avait tenté de rassembler les divisions éparpillées et les envoyait défendre divers points stratégique jusqu'à la mort. Le Canal, la Ville et le Port .. trois lieux hautement vitals pour l'Empire Anglais étaient en danger.
Et Marc Oaks était en charge de défendre le Port .. c'était le point le plus proche de l'ennemi.
Les premiers combats avaient tournés en leur faveur mais c'était juste dû au fait que les cuirassés dans la rade avaient leurs pièces à portée de tir. Maintenant Oaks savait déja que les généraux préparaient déja l'évacuation du Port afin d'éviter que les Capitals Ships ne soient capturés à l'ancrage.
Mais rien n'était sûr que les Allemands souhaitaient les laisser fuir. D'ailleurs la flotte Italienne avait massacré les convois, coulé le moindre navire qui croisait dans la région qu'il soit marchand ou militaire.
Il ne se faisait pas d'idée : il n'y aurait aucun échappatoire pour les restes de la 8e Armée.

Ses pensées furent balayés par le son strident d'un sifflet alarmant tout la zone de front. L'ennemi arrivait à nouveau. Des chars .. Marc savait que l'artillerie n'allait pas tarder à donner de la voix. Il ne lui restait plus qu'à essayer de mourir de la manière la moins "salissante" possible.
Karl Dönitz
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Mer 22 Juil 2009, 12:14
Aujourd'hui était la dâte d'un grand jour pour la Kriegsmarine. Le chantier naval avait été durant des mois l'objet d'un secret défense absolu et des milliers de travailleurs avaient été pris dans les camps de prisonniers pour achever un projet particulier.
Dès à présent, le commandant du port apercevait devant son bureau le cuirassé Grec Kilkis qui prenait le large.
Le navire, coulé durant la prise de la grèce, avait été renfloué et remis en état afin de l'envoyer contre les Anglais de l'Egypte.
Le navire ne payait pas de mine mais il flottait et parvenait à atteindre 20 noeuds, ce qui était suffisant pour parvenir à sa destination.
Bientôt, il s'abattrait sur les positions Anglaises et allait permettre de capturer d'importantes unités navales Anglaises au port.
Enigma
Enigma
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Aucune
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 17/09/2008

Infos
Nationalité: Allemand

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Ven 24 Juil 2009, 14:15
Origine : Kovettenkapitän Frank Sterchstein
Destinataire : Autorités de la Kriegsmarine à Athènes
Objet : Rapport N°89.002 / H / SV /43

Avons quittés le Dodécanèse et laissé l’île de Kasos à notre bâbord. STOP
Faisons route sur objectif. STOP
Aucune présence hostile détecté. STOP
Karl Dönitz
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Dim 26 Juil 2009, 14:06
Sur la passerelle de commandement du Kilkis, le Korvettenkapitän Häns Kriegger scrute minutieusement l’horizon qui par cette nuit sans lune fait s’entre mêler la mer et le ciel.

Au loin, une lueur marque l’entrée vers un havre de paix. Une lueur annonce la civilisation. Une lueur rassure les marins qui comme d’autres de nombreux siècles avant eux ont vu la fin du chemin… le phare d’Alexandrie.

Mais le capitaine Kriegger sait, pour avoir connu de nombreuses traversées pour le compte de l’Allemagne et pour le ravitaillement des troupes de Rommel que le coin est peu sur. Les Anglais y traînent quelques fois, il faudra ruser pour mener cette mission à terme… ne pas se jeter dans la gueule du loup…

Devant lui, à plusieurs miles, l’escorte avance doucement. La mission à été bien préparer à Athènes et chacun sait ce qu’il lui reste à faire à présent…
Un Aviateur
Un Aviateur
Légère brise
Autre pseudo : aucun
Nation au Front Atlantique : aucun
Nation au Front Pacifique : aucun
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 20/07/2009

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Mar 28 Juil 2009, 12:21
Quelques par au dessus de l’étendue désertique…


Quelques moutons nuageux parsèment le ciel au dessus du champ de bataille. De la haut, seul quelques colonnes de fumés donnent une vague idée de ce qui se passe. La, un camion qui brûle depuis deux jours après une attaque aérienne Allemande… plus loin un nuage de poussière s’élève dans le ciel sous les roues de l’Afrikakorps… et en plein milieu, un champ ou des milliers de croix blanchissent au soleil du désert…

Soudain l’avion vire de bord, entamant un large virage vers la mer. Cette mer d’un bleu turquoise qui vue du ciel est si transparente qu’on peut y distinguer les fonds. Les vagues salé viennent mourir sur le sable chaud, dans un dernier soupir elle viennent abreuvé la terre, percolent au travers des grains et retourne à la mer dans un éternel recommencement…


What a fuck ?... s’exclament le pilote…

Soudain, le ciel si calme se transforme en enfer… de partout explose les tirs de DCA, l’avion est la cible mais qui est le tireur…

Quelques cabrioles plus tard, le pilote à devant lui son assaillant… et quel assaillant. Il ne peut en croire ces yeux, ce monstre… si près des côtes… si près d’Alexandrie…

Aussitôt, un message part vers l’aérodrome militaire le plus proche…

Mais la mauvaise transmission rend difficile l’écoute du message…


Tour de contrôle de crrr crrrr crrrrrrrrrrr…crrr crrrr crrrrrrrrrrr… Ici lieutenant Daniels sur Beaufighter… crrr crrrr crrrrrrrrrrr…Avons repérer un… crrr crrrr crrrrrrrrrrr… Allemand et une faible escorte dans… crrr crrrr crrrrrrrrrrr… baie… crrr crrrr crrrrrrrrrrr… El Alamein… crrr crrrr crrrrrrrrrrr… dirigent sur Alexandrie… crrr crrrr crrrrrrrrrrr…Over…
Karl Dönitz
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Mer 29 Juil 2009, 10:37
29 juillet, Alexandrie, Egypte :

8h du matin…

Braoum…Braoum…

Les pièces du HMS Vengeance avaient déchiré le silence matinal, encadrant mais ratant de peu le Kilkis qui avançait inexorablement vers son objectif…

Dans la salle de commandement, le Korvettenkapitän Häns Kriegger n’était pas peu fier du tour qu’il venait de jouer aux Britanniques. Ceux-ci, trop confiant sans doute, c’était rué sur la petite escadre de diversion des capitaines Ulrich Können et Kurt Gohnert qui les avait écarté du Kilkis vers le Nord-Est.
Pendant ce temps, le capitaine Frank Sterchstein accompagnait le Kilkis vers la baie d’El Alamein. Malheureusement cet avion ainsi que le croiseur léger classe Dido du capitaine Green avait repéré la ruse… celui-ci avait focalisé son attention sur le destroyer, laissant libre champ, trop tard cependant car malgré l’arrivée des bâtiments Britannique, le Kilkis avait pu se placer à l'entrée de la rade d’Alexandrie…
Karl Dönitz
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Mer 29 Juil 2009, 13:46
10h du matin…

Schnell…schnell… c’était l’agitation sur le pont du Kilkisbranchés les charges selon le schéma fourni à Athènes…

Jawoll…


Les équipes de minages se frayèrent un chemin dans les coursives étroites du navire, alors même que les premiers canots de sauvetage étaient mis à la mer par l’équipage.

Herr Kapitän… quels sont les ordres ?... demanda un officier…

Dès que cela sera près, nous descendrons à terre et nous nous remettrons entre les mains des autorités Alliés… notre mission s’arrête ici… dans quelques heures nous auront bloqués l’entrée du plus important port Britannique de Méditerranée oriental, conformément aux souhaits du Führer…

Jawoll…



Midi…

Non loin, les cloches de l’église du sanctuaire de Sainte Rita annonce la mi-journée… Alexandrie retient son souffle car la nouvelle c’est propagé comme une traînée de poudre dans la ville… Un imposant bâtiment de la marine Allemande c’est introduit dans le port et c’est positionné afin de ne plus en permettre l’accès… et depuis, plusieurs vagues de marins ont débarqué alors qu’à bord, les servants des canons de 37mm empêchent toute approche Alliés. Et du plus profond des entrailles de la bête, le bruit rythmé d’un objet que l’on martèle sur la coque déjà rouillé de cet ancien cuirassé Grecque, maquillé pour l’occasion…
Karl Dönitz
Karl Dönitz
Amiral Allemand
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral allemand
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 28/05/2007

Infos
Nationalité: Allemand

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Mer 29 Juil 2009, 17:10
14h…

Herr Kapitän, tout est en ordre…

Bien… faite mettre les derniers canots à la mer…

Jawoll…


Trois embarcations se détachèrent lentement de la coque d’acier. Quelques minutes plus tard, le Korvettenkapitän Häns Kriegger était fait prisonnier par les autorités portuaires.

Un moment je vous prie… le capitaine Kriegger se retourna et consulta sa montre. Le temps sembla ce suspendre quelques secondes autour du petit groupe d’officier quand soudain…

BRAOUUUUUUUUUUUUUUM


Une ceinture d’explosif placé sous la ligne de flottaison coupa la coque en deux et celle-ci s’enfonça sous les yeux ébahis de l’audience présente qui n’eu d’autre que le choix de regardé sombré en plein milieu de la passe de la rade d’Alexandrie le Kilkis…
Admiral Louis Mountbatten
Admiral Louis Mountbatten
Amiral Anglais
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Amiral britannique
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 25/01/2008

Infos
Nationalité: Anglais

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Mer 29 Juil 2009, 19:59
14h43...

Allo… oui Amiral… ici le port d’Alexandrie…

L’opération de la Kriegsmarine a réussi, Amiral. Le Kilkis gît à présent au milieu de la rade…

Le port sera indisponible pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois en fonction des travaux de renflouage et de leurs difficultés…

Oui, amiral… bien amir…
la ligne fut coupée…


Un cadeau de feu et de métal .. H77440





PS : Cette photo a été, pour les besoins du Rp, détournée de son sens initial. Nous avons laissez le légende original à titre informatif et didactique.
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Ven 30 Oct 2009, 22:55
Début octobre, une équipe de spécialiste avait enfin rendue son rapport après près de 500 plongées dans la rade d’Alexandrie et plusieurs semaines de mesures diverses et variés sur la carcasse du Kilkis.

Ils en étaient venus à la conclusion que ce n’était pas temps la masse de l’imposant bâtiment qui poserait le plus de problèmes mais bien le fait que la structure avait été fragilisée en plusieurs endroits…

Voyez commodorefit un ingénieur en s’adressant à l’autorité du portquatre brèches ont été percées par les explosifs des Allemands… deux sur bâbord et deux sur tribord, environ au même endroit de part et d’autreicil’homme entoura une zone sur la vue du navire étalé sur la tableet iciune autre zone fut entouréejuste sous les batterie à un endroit ou les renfoncements de la coque la rendait la moins résistante…

Il est dès lors impossible de renflouer le navire en l’état… car beaucoup trop fragile comprenez vous. Sous son propre poids additionné avec le poids de l’eau il romprait en plusieurs endroits et cela rendrait le travail encore plus difficile par la suite…

Et que comptez vous faire alors ?… demanda l’officier supérieur, un brin inquiet…

La seule solution viable que nous ayons trouvée est de découper le Kilkis en plusieurs parties et de l’extraire de la rade morceau par morceau…

Le petit groupe présent resta silencieux, les regards plongés sur le croquis étalé sur table…


Un cadeau de feu et de métal .. Kilkis
avatar
un officier de quart UK
Bonne brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Anglais
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/10/2008

Infos
Nationalité: Britannique

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

le Sam 31 Oct 2009, 20:10
Mi-octobre, les travaux avançaient bon train. Le découpage était l’opération la plus longue du au fait des conditions particulière auquel les plongeurs et les ouvriers étaient soumis. Sous l’eau, la visibilité n’excédait pas 50cm et dès que le fond fut remuer un nuage brun réduisait cette maigre visibilité à moins de 5 cm ce qui rendait le travail très dangereux.
Sur le ponton, les hommes se relayaient jours et nuit et une barque à voile faisait la navette entre l’épave et les quais apportant le matériel et les hommes nécessaires à l’ouvrage…



Un cadeau de feu et de métal .. Decoupagejpg



Pour les tranches et les grosses charges, deux remorqueurs tiraient une énorme grue que l’on avait boulonnée à un fort ponton de fer et de bois. Et c’est ainsi que morceaux par morceaux, petits bout de métal par petits bouts de métal, tranche par tranche, le Kilkis fut évacué de la rade d’Alexandrie vers un coin perdu de l’arsenal du port. Bientôt, le tirant d’eau serait à nouveau assez élevé que pour pouvoir accueillir des navires de gros tonnage Alliés…


Un cadeau de feu et de métal .. 1714





PS HRP : Les deux photos ci dessus reprennent le renflouement du Cuirassé « Liberté » qui coula après une explosion en rade de Toulon en septembre 1911. Elles ont ici été détournées pour les besoins du RP.

Source :
http://pagesperso-orange.fr/marius.autran/glossaire/tome1/cuirasse_liberte.html
Contenu sponsorisé

Un cadeau de feu et de métal .. Empty Re: Un cadeau de feu et de métal ..

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum