Partagez
Aller en bas
avatar
Bjorn Lundstrom
Petite brise
Autre pseudo : Aucun
Nation au Front Atlantique : Kriegsmarine
Flottille au Front Atlantique : Aucune
Nation au Front Pacifique : Aucune
Nombre de messages : 28
Age : 21
Date d'inscription : 15/01/2017

Infos
Nationalité: Allemand Allemand

Changement de nation

le Dim 01 Avr 2018, 17:26
31 Mars 1942, 08h05, Tribunal militaire de la Royal Navy à Londres.







Vue générale du tribunal militaire de la Royal Navy.




Sujet traité en ce jour : Procès du Commandant Marano.




Après sa rude traversée de l'Atlantique jusqu'en Grande-Bretagne, le Commandant Marano passa trois jours en prison dans l'attente de son procès, il espère pouvoir réclamer clémence de la cours en sa faveur, les juges sont Anglais, il ne peut que comprendre l'Anglais, il ne le parle pas, son procès sera sûrement l'ultime épreuve de sa vie.

Juge de la cour : *Dans un Italien parfait* Commandant Marano, levez-vous.


Commandant Marano : *Il se lève* 


Juge : Est-ce que vous savez pourquoi vous êtes ici ?


Commandant Marano : Je ne sais pas votre honneur.


Juge : Vous ne savez vraiment pas ? Mais que savez vous de nous alors ? Ou bien de vous ? Ecoutez soyez honnête avec vous-même et cherchez un minimum, ici nous ne faisons pas de plaisanterie, il s'agit d'un procès très sérieux Monsieur Marano.


Marano : J'en ai bien conscience votre honneur, et je souhaite appeler grâce de votre vive voix d'épargne le pauvre pêcheur que je suis.


Juge : Je vois que nous avons un point en commun : la religion; hélas je ne peux confirmer cela, je vais donc vous dire pourquoi vous avez été convoqué et emprisonné en Grande-Bretagne, asseyez-vous donc je vous prie.


Marano : *Il s'assied lentement en écoutant le juge*


Juge de la cour : Vous êtes ici car vous avez commis de lourds crimes envers notre nation, vous avez massacré des innocents, des hommes, des enfants de mères qui sont aujourd'hui veuves, et vous leur infligez encore cela ? 


Marano : *Il s'énerve et part au quart de tour* Mais qu'est-ce que je vous ai fait bon sang !? Vous allez me le dire maudit Anglais que vous êtes !? 


Juge de la cour : *Il tape avec un marteau sur un socle en bois* SILENCE ! JE VOUS PRIE DE BIEN VOULOIR VOUS TAIRE ! VOUS N'AVEZ RIEN A REDIRE AUTREMENT C'EST LE PELOTON D’EXÉCUTION QUI VOUS ATTEND !


Marano : *Il se tut*


Juge : Enfin on peut s'entendre ! Vous êtes docile pour un Commandant bien endurci, bon je ne vais pas aller par quatre chemins, vous avez abattu de sang froid un équipage de destroyer anglais avec un canon antiaérien, alors voici ce qu'il va se passer, d'après les textes de lois disponibles à mon égard, je vous décide la mort par pendaison pour meurtre psychopathe, avez-vous de quoi dire pour vous défendre ? Pour rappel, vous n'avez aucun avocat à vos côtés.


Marano : J'assume mes actes, et je vous laisse décider par vous même votre honneur.


Juge : Fort bien ! *Il tape plusieurs fois sur son socle de bois* Je vous déclare donc coupable ! Et je vous ordonne la peine capitale de la Royal Navy, c'est le maximum que nous avons à donner pour les marins d'autres nations.


Une personne dans l'assemblée : *Se lève et hurle en direction du juge* ET POURQUOI NE PAS LE LAISSER EN VIE ET LE PRENDRE DANS NOS RANGS !?


Juge : *Il fixa la personne concernée et se leva pour se mettre en garde à vous* C-C-COMMANDANT COMAGIC !


Larry Comagic : Exactement. *Il se leva et fuma devant tous le monde* J'ai une proposition à vous soumettre votre honneur, rompez.


Juge : Bien bien bien ... Je vous écoute, pourquoi vouloir sauver à tous prix ce meurtrier d'enfants ?


Larry Comagic : Il ne s'agit là que d'un Commandant embobiné par la machine de propagande fasciste, vous connaissez mon avis sur la question, je suis prêt à l'intégrer dans la Force A et de faire ce qu'il faut afin de le redresser sur le droit chemin. Je lui donnerait un navire et il changera de nom afin de ne pas se faire repérer par les fascistes.


Juge : Vous avez raison Commandant, mais qui vous dit que ce meurtrier ne va pas tout faire pour vous mettre en déroute ?


Larry Comagic : Au moindre signe ennemi, je l'abat sur le champ avec mon propre revolver.


Juge : Vous avez du répondant Commandant Comagic, j'accepte votre défi, permettez-moi. *Il tape plusieurs fois son socle de bois* je condamne le Commandant Marano à servir la Royal Navy au sein de la Force A, sous les ordres du Commandant de flottille Comagic Larry, accusé, vous pouvez vous lever et quitter la cour.


Commandant Marano : *Il se lève et se dirigea vers la sortie*"


A la sortie de la cour, le Commandant Comagic interpella Marano afin de discuter avec lui.


Comagic : "Ne croit pas que je l'ai fais de bon coeur mais te voir mourir comme ça, ce ne serait pas digne de toi Marano.

Marano : Qu'est-ce que tu me veux Comagic ? Je suis un meurtrier hein ! Alors ne me rabaisse pas comme ça.

Comagic : Décidément tu es vraiment borné ... Allez viens avec moi je vais te conduire à ton train pour Edimbourg, après ça je repars en avion en direction de mon navire. Retrouve moi à la position XX°N; YY°W, et soit à l'heure ! Tu embarquera à bord d'une vedette comme tu les aiment tant ! Et bienvenue dans la Royal Navy. Dorénavant tu t’appellera Florian Marann afin de ne pas éveiller les soupçons des axiens.

Marano : Je vais voir ce que je peux faire."


Après des heures de réflexion, le Commandant Marano accepta son sort et décida de tourner sa veste en faveur du camp des alliés, après tout, ce camp qu'il détestait tant vient de lui sauver la vie et de lui offrir un nouveau luxe qu'il ne pouvait pas s'offrir jusqu'à présent : la paix.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum