Partagez
Aller en bas
avatar
Gaston Carcharias
Tempête
Autre pseudo : Arthur Baracus
Nation au Front Atlantique : Russe
Flottille au Front Atlantique : Force H (ex Gascogne & Ex alpha)
Nation au Front Pacifique : Américaine
Flottille au Front Pacifique : Seventh Fleet Seabees
Nombre de messages : 525
Date d'inscription : 07/04/2011

Infos
Nationalité: ???

Changement de nationalité : Gascogne

le Sam 27 Jan 2018, 12:14
La guerre durait... à croire que la Terre était bien l'Enfer et que nous étions tous condamnés. Des démons s'étaient sans doute incarnés en hommes et faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour ajouter de l'horreur à l'Horreur.
Les marins français de l'Alpha avaient cru bien faire en rejoignant les forces russes. Les idées communistes avaient semblé nobles et généreuses. Mais dans les faits, la réalité était tout autre et force était de constater que la tyrannie n'avait pas de camp, que les monstruosités n'étaient pas l'apanage d'un seul camp.

Alors à quoi bon... quitte à sombrer autant le faire au sein de la Mer qui nous avait vu naître, non ?

Vaast Belayakulitch, Ewen Legoff, Peter Delamir, Néokaneda cerianof, Earl Providence et le M&M's* Jacques Gallifet étaient attablés dans un pub de Scapa Flow.
Les arômes de whisky se mélangeaient à ceux du tabac et emplissaient la salle silencieuse.

Les commandants de Gascogne se souvenaient de leurs compagnons rendus à la mer : Marie Cuvier, Jane Serupskaia, Alexandre Boubnov, Gired Mear, Alain Schroeder, Szczepan Grzeszczyk, Miroslav Konovalov et kirin Doubachkin. Pour eux l'histoire était finie.

Arrivés en Ecosse après s'être battus en Mer du Nord puis en Manche depuis plusieurs mois, les marins de Gascogne voyaient aujourd'hui l'opportunité de quitter le commandement russe. S'ils retournaient sur les côtes russes cela ne pourrait plus se faire et il est même possible que leurs désaccords politiques avec le Haut-Commandement russe leur réserve un destin funeste.

Vaast les comprenait parfaitement et se serait joint à eux si l'Honneur le lui avait permis. Il comprenait et les encourageait à se battre pour leur drapeau, ou au moins sur leur Mer.

Vaast Belayakulitch allait donc retourner en Russie.
Ewen Legoff, Peter Delamir, Alexandre Boubnov, Néokaneda cerianof, Earl Providence et Jacques Gallifet souhaitaient redevenir français. mais si le commandement français ne les voulaient plus alors ils proposeraient leur service aux ricains d'abord, puis enfin aux anglais.

Les hommes allaient lever encore leur verre pour sceller leur décision et se souhaiter bon vent, quand ils s'aperçurent que les bouteilles étaient vides.
C'est alors qu'une voix revenue d'un passé lointain leur proposa : "Puis-je vous refaire le plein, Commandants ?"

Gaston Carcharias se tenait devant eux.

Il salua Vaast qu'il n'avait pas connu et les deux hommes s’apprécièrent au premier regard.
Puis il fit le tour de la table et remplit tous les verres, et déposa un énorme plat de saumon fumé sur la table.

Gaston leva son verre : "Je ne prétendrai jamais pouvoir remplacer Vaast bien évidemment, ..., mais si vous voulez bien de moi je suis prêt à rempiler."

Aucune parole ne fut prononcée. Un sourire illumina tous les visages, les verres furent levés, les bouteilles bues, le saumon mangeu, les bouteilles vidues, à moins que ce ne soit le saomon qui fut bidé ? ou les bou - teilles levues ?

Au petit matin (enfin vers les midi), les commandants se saluèrent. Un nouveau destin les attendait.


*******************************************************
* M&M's : Mécanique et Mitraillage sertifiés (L'orthographe n'est pas le point fort du cdt Gallifet, mais ce n'est pas non plus ce qu'on lui demande.)


Note : les idées exprimées dans ce texte le sont uniquement pour les besoins de la fiction. 
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum