Partagez
Aller en bas
Gabriel Auphan
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Thomas Leigh Gatch
Nation au Front Atlantique : Gabriel Auphan
Flottille au Front Atlantique : Force Raid de l'Atlantique
Nation au Front Pacifique : Thomas Leigh Gatch
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea
Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

De Terrible essai en mer (thriller)

le Mar 06 Jan 2015, 21:25
Suite à mon RP que j'avais commencé en 2014, je l'ai tout revus depuis le début puis compléter. De ce fait, je récré un topic avec ma nouvelle amélioré ! P(ar contre pour les fautes, je peux pas faire mieux, veuillez m'en excuser Sad


prologue


30  Novembre 1933, deux jours que le navire se rempli petit à petit. Vivres, eau potable, mazout, munitions, tout y passe. Le capitaine de frégate Dubois, reçoit pour la première fois le commandement d’un navire, c’est aussi cet officiers qui a suivis toutes la construction de ce nouveau navires, promis à de grands jours.

Le Terrible, nom de code DA  19, venait juste de voir apposé son appellation sur la coque de 132 mètres de long.  Nouveau navire, le Terrible est le premier à êtres mis sur  l’eau. Fruit du chantier naval de Blainville, le contre torpilleur, ou Destroyer pour les américain, reçoit les derniers canons de  138mm portant à 20 km ainsi que les fameux tubes lance torpilles 550mm aux nombre de neuf. L’Etat Major   à contrario, baissé l’armement secondaire à seulement  4 puissant  canons de 37mm  et 4 mitrailleuse 13.2 mm.  Ce destroyer, prévu pour opérer en raid dans la Méditerranée contre la Regia Marina,  s’est alors vus abaisser son rayon d’action, favorisant dés lors la vitesse prévus pour 37 nœuds.  Quand la cale sèche fut mise en eau, l’équipage embarqua et prie directement le chemin du port militaire de Toulon.

13h00 : la Corne de Brume résonne dans la rade de Toulon. L’équipage se tient prêt, les chaudières qui étaient alors à leur puissance minimales se mettent en branle. Tous les matelots non utiles aux opérations d’appareillages se trouvent sur le pont, agitant leur galette blanche. La foule s’agglutine au quai, familles, constructeurs, ouvriers, badauds, passionné, journalistes, nombreuses sont les personnes venu assistées à la première sortit de la nouvelle classe de contre torpilleur Le Fantasque.

18h00 : La dizaine de cuisinier s’affaire aux fourneaux. Ce soir c’est petit pois et lard. Sa rissole, flambe, coupe et découpe en cuisines. Les premiers ventres sur pattes sont déjà dans le restaurant. Le manque de place obligeant , et l’équipe architecte ayant mal pensé les cuisines, les matelots désirant venir manger depuis leur couchettes, sont obligée de passer par le couloir des cuisines  passant entre les popotes.
Les cuistots, pris par leurs actions,  ne font pas alors attentions qu’une main baladeuse s’empare d’un couteau de boucher au manche en bois, long de 30cm, et équipé d’une lame d’acier trempé.
Cette main glissa  alors le couteau sous sa veste et parti s’asseoir manger avec les autres matelots qui ne se s’étaient aperçus de rien.
Gabriel Auphan
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Thomas Leigh Gatch
Nation au Front Atlantique : Gabriel Auphan
Flottille au Front Atlantique : Force Raid de l'Atlantique
Nation au Front Pacifique : Thomas Leigh Gatch
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea
Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Re: De Terrible essai en mer (thriller)

le Mar 06 Jan 2015, 21:27
1


Sur la passerelle, le Capitaine de frégate Dubois reçu son second, le capitaine de corvette Delanne. Celui-ci se mit au garde à vous et après avoir reçu l’ordre de repos, les deux officiers supérieurs se placèrent devant les vitres rivetées au blindage. Devant le Terrible ; une mer houleuse mais sans trop, et dans le ciel, des Cirrus radiatus donnant l’impression que la mer se reflétait dans le firmament.

Le plus gradé, le regard perdu à l’endroit ou le ciel rejoint la mer ouvrit l’échange :
- Je crois qu’il est temps. Nous croisons actuellement à 80 milles de Toulon. Poussons les machines à leur maximum et voyons de quoi est capable notre bâtiment et… nos ingénieurs. C’est votre quart Delanne, je vous laisse gérer les manœuvres. Je reste néanmoins ici. J’ai le sentiment que le vent va tourner.
- Mon commandant, je ferais briller notre vaisseau mais au-delà, je prouverais que la France et encore dans la course à l’armement. Merci de me donner se prestige chef.

Delanne décrochas alors son micro, et demanda l’attention de tout l’équipage via les hauts parleurs placés dans tout le navire, dernière innovations de la Marine. Après quelque explication, le second se retourna et se prépara aux essais de vitesse maximum atteignable par cette carcasse d’acier.
Avant même que le navire se mettent à accélérer, un bruit strident venant de la pièce des sonars se fit entendre. Des bruits de pas lourd, rapide, ensuite, puis plus rien. Tous les officiers de pont se retournèrent vers la porte, ne sachant que faire. La panique et la peur s’installa dans la pièce. Dubois bougea enfin du fauteuil réservé aux commandant de quart et, suivit de prêt par Delanne et quelques marins se rendirent à la salle des sonars. Le capitaine de frégate tourna la poigné, la porte émit un long, trop long, grincement strident, et le spectacle qui s’offrit aux hommes de la mer les répugnèrent. Un aspirant courra un peu plus loin vomir sont repas de midi tellement le spectacle était horrible. Dans la salle, le sonariste avait le sourire rouge. Le filet de sang coulant de sa gorge sectionner lui glissait le long du corps, pour venir mourir dans la sombre flaque de raisiné, au sol sous sa chaise. Celui qui avait fait ça était un bon, la coupe était franche et partait de la carotide pour finir sur la jugulaire. La mort avait été rapide, mais toutes les commandes, écouteurs et murs étaient éclaboussé de l’hémoglobine du malheureux.
Gabriel Auphan
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Thomas Leigh Gatch
Nation au Front Atlantique : Gabriel Auphan
Flottille au Front Atlantique : Force Raid de l'Atlantique
Nation au Front Pacifique : Thomas Leigh Gatch
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea
Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Re: De Terrible essai en mer (thriller)

le Mar 06 Jan 2015, 21:28
3


2 Mai 1929, jour de fêtes à l’école des mousses de Brest. L’Armorique et le Montcalm sont à quai. La nouvelle promotion de l’école est arrivée hier. Accueilli par les plus anciens, l’intégration c’est à peu près bien passé, crâne rasé, supplice de la planche à bord de l’Armorique, cul sec de rhum… Sur les cent quatre vingt nouveaux seulement vingt se sont retrouvé à l’infirmerie.
Au lendemain, à 9 heures, les familles étaient conviées à une visite de la rade, des deux navires école et de la caserne. Après des adieux parfois en larmes ou à l’extrême sans un mot, les jeunes embarqués âgées de 16 à 19 ans remontent dans leurs quartiers.

Par chambre de six, les premiers jours de l’un d’eux fut un vrai calvaire. Corps mise à nue devant tout l’internat, brulure de cigarettes, tête plongée dans les toilettes, jetée sous la douche encore habillé, forcé à manger la merde de ses con-frère comme il disait, ses première semaines furent véritablement dure.
Son seul problèmes, êtres le meilleurs de sa promotions, et ceux depuis les premiers jours. Né en 1903, il n’a guère souvenirs de son père. Officiers marin, il faisait partie de l’équipage du cuirassé Bouvet qui sauta puis sombra sur une mine turque à Erin Keui.
Le matelot s’était engagé à sa mémoire, au grand malheur de sa mère qui le voyait déjà boulanger ou dans les bureaux de la République. Fort de son passé, et la catastrophe étant connu de ses instructeur, il s’imposa dans les prisent de décision en situation d’équipes. La nature l’ayant voulu gringalet et faibles, avec un physique n’allant pas à son avantage, il n’en fallu pas plus pour qu’il deviennent petit à petit la tête de … turc .

Il se jura de se venger ; tôt ou tard.
Gabriel Auphan
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Thomas Leigh Gatch
Nation au Front Atlantique : Gabriel Auphan
Flottille au Front Atlantique : Force Raid de l'Atlantique
Nation au Front Pacifique : Thomas Leigh Gatch
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea
Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Re: De Terrible essai en mer (thriller)

le Mar 06 Jan 2015, 21:29
4

Le chef mécano tenait Hugo par le colbac. Il avait le crâne complètement rasé, sa tenue était un peu déchiré au niveau du coude droit et du genou droit. Le matelot ne l’avait pas vu fondre sur lui. Le chef ne laissa pas de répit à Hugo et dégaina de suite :
- T’a mon pognon ?
- Ecoute Marcel, je me suis pas refait depuis la dernière nuit au port, je n’ai pas eu le temps. Laisse-moi encore une ou deux perm ‘ et j’aurais ton argent.
- Tu crois vraiment que j’ai le temps. Je te préviens, le sonariste me devait aussi de l’argent, tu vois comment cela à fini.
- A voir les trous dans ta tenue, je pense deviner qu’il s’est débattu
Le chef ne vit pas qu’Hugo sortait de derrière sa veste un ardennlame d’un côté crantée et de l’autre coupant tel un rasoirs.

Delanne descendait de la passerelle. Voir se sonariste expérimenter mort l’avait choqué à vie. Il sait que dorénavant, plus aucune nuit ne serait douce et calme. Il dormirait comme un bébé ; il se réveillerait toutes les 10 minutes et tournerait encore et encore… tout au moins les premières nuits.
Alors qu’il finissait de descendre la dernière marche, le second du navire compris que son cauchemar n’était pas fini. Devant lui, Hugo venait de planter sa lame dans le cœur de son chef. Le sang coulait et inonder déjà par à-coup le sol et polluant le tee-shirt du mécanicien.
Gabriel Auphan
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Thomas Leigh Gatch
Nation au Front Atlantique : Gabriel Auphan
Flottille au Front Atlantique : Force Raid de l'Atlantique
Nation au Front Pacifique : Thomas Leigh Gatch
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea
Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Re: De Terrible essai en mer (thriller)

le Mar 06 Jan 2015, 21:29
5


Le Terrible venait de battre un record jamais inégalé. Le champagne coulait à flot sur le navire et tous les marins étaient conviés sur le pont à la proue. Ce contre torpilleur été donné pour 37 nœuds et 74000 chevaux. Aujourd’hui, le Terrible avait atteint 45 nœuds et 100 000 chevaux !!! Cet essai le plaçait devant tous les concurrents directs. Anglais, Japonais, Américain, personne ne pouvait l’égaler. La France recouvrais enfin sont plus haut niveaux militaire bien trop longtemps perdu.

Sur la poupe, deux marins discutaient, une coupe à la main. Les deux étaient tournés vers l’arrière, accoudé aux bastingages. L’un était roux l’autres blond mais les deux servait dans la même tourelle de 138mm. Le sourire imprégnaient leur visages, ils discutaient de leur épouses, leurs enfant, leur pays et se montraient des photos.
Le Terrible re fonctionnait à régime normal, 20 nœuds. Les deux hélices frappait l’eau et la restituer dans une écume blanchâtre, créant ainsi un sillon liquide colérique. Au loin, les côté Africaine se dessinait. Déjà une semaine de mers, l’équipage avait déjà oublié le … meurtre du sonariste.
Des matelots passaient derrière eux, mais ils n’y faisaient pas attention. Ils ne se rendirent pas alors compte que plus personne ne passait derrière eux, et soudain, une main les prirent aux entre jambes et les fit passer par-dessus bord. Leur corps furent refouler pas l’eau sortant des hélices. La main inconnue s’éloignait déjà, la coupe qu’il venait de déposer avant son acte dans son autre main.
Gabriel Auphan
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Thomas Leigh Gatch
Nation au Front Atlantique : Gabriel Auphan
Flottille au Front Atlantique : Force Raid de l'Atlantique
Nation au Front Pacifique : Thomas Leigh Gatch
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea
Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Re: De Terrible essai en mer (thriller)

le Mar 06 Jan 2015, 21:29
6


Dans la brume du petit matin, le navire recouvrait enfin son calme. Après une nuit à rechercher deux matelots en vain, la conclusion tombait d’elle-même. Le commandant les portas disparus, avec pour rapport, une simple phrase « Porté disparu, tombait à la mer ? ». La tension dans le navire était palpable, en effet, deux disparu, deux morts, il se passait quelque chose de louche dans ce navire et une question naturelle mais choquantes taraudait chaque membre d’équipages : Qui serait le suivant ?

Dehors et sur la passerelle, les guetteurs accouplait à leur jumelles guettait l’horizon. La visibilité était vraiment médiocre, inférieure à un quart de mille marin environs. Qui plus est le soleil derrière se rideau éblouissait le barreur et les guetteurs de la passerelle de commandement. Tel un fantome, une forme jaillit du brouillard, surprenant un des observateurs. Deux secondes, deux longues secondes pour hurler dans le tube acoustique allant à la salle de commandement : « Mouvement à 12 heures ».
Le second du navire, alors de quart, s’activas pareil à un automate qu’on viendrait de remonter. Il envoya une salve d’ordres qui se répercutèrent immédiatement au sein du personnel :
« Machines en avant toutes ; barres à droite toutes ; guetteurs bâbord, rendez compte ; sonar au rapport vous aussi ! ». Le transmetteur pivota dans la seconde sur Flanck.
Delanne vit là, une occasion rêvait à un entrainement complet, il décrocha le microphone puis alluma les lumières rouges du navire :
« Aux artilleurs, tous à vos postes, nous passons en phase de combat. Equipes de pompiers et infirmerie, tenez vous prêtes. Le commandant est attendu sur la passerelle.

La forme apparue sur le radar, apparemment elle déplaçait un fort tonnage. Les soixante quatorze milles chevaux du Terrible le firent pivoter rapidement à tribord. Certains hommes marchant dans les coursives, non habitué à de telle manœuvre, furent jetés à terre ou projeté sur les murs d’acier.
Le Terrible se retrouvait à 90° de sa position initiale, le barreur mis barre à gauche toute ce qui ramena le bâtiment parallèle au navire non identifié. Quand les 2 navires se croisèrent, le mat du ‘french-boat’ n’arrivait même pas à la hauteur du pont de l’adversaire. Ce dernier assez proche, Dubois pu alors observer les quelques 8 canons de 380mm et les 14 de 100mm de défense rapproché flanqués de part et d’autres et du navire. Un nom apparu alors dans sa tête, plus de doute possible, c’était bel et bien… le Hood
Celui-ci rentrait à son port d’attache, sans doute Scapa Flow, le tour du monde de sa flotte était terminer. Ils s’étaient pavanés, de pays en pays, laissant à chaque arrêt dans une rade, des étincelles dans les yeux des Etats Major. Lui, le Hood, le navire le plus puissant régnant sur les mers et océan. Il inspirait force et imposait respect.
Dubois fit stopper les machines et les ancres furent mires à la mer ; le Hood et son escorte en fit de même. Les matelots montèrent tous sur le pont du navire de sa Royale Majesté. Malheureusement un d’eux n’y arriveras jamais. Sa vie l’avait quitté quand un couteau de lancé avait rencontré son dos au niveau de la colonne et qu’en tombant, la main courante des escaliers avait inopinément fait connaissance avec sa nuque.
Gabriel Auphan
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Thomas Leigh Gatch
Nation au Front Atlantique : Gabriel Auphan
Flottille au Front Atlantique : Force Raid de l'Atlantique
Nation au Front Pacifique : Thomas Leigh Gatch
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea
Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Re: De Terrible essai en mer (thriller)

le Mar 06 Jan 2015, 21:30
7

Le 14 juillet de cette même année fut un jour marquant dans la vie du jeune mousse. 14 Juillet, jour de fête nationale, jour chômé et jour de paix… Se n’était pas le fait d’avoir était complètement rasé de la tête au pied qui fit pleurer la major de promotion, ni même ses frères d’armes qui lui pissaient dessus et lui jetait des seaux de déjection humaine. Non, c’était bien pire. Le leader de la bande qui le martyrisait venait de lui prendre la photo de son père, posant glorieusement devant le Bouvet, juste avant son accastillage pour la Mer noire, et son naufrage. Ses collègues de promotions l’avaient ligoté au mat du navire, d’aucune façon il ne pourrait se libérer. Aucun de ses instructeurs ne viendrait, ces derniers étant tous au défilé militaire. Un petit feu commença à bruler devant les yeux de la tête de turc et, quand celui-ci pris assez d’ampleur, la photo du père tomba et se réduisit instantanément en cendre sous les cris horrifié du prisonnier. Le groupe voyant son désespoir, il lui offrit alors un magnifique cadeau… ils éteignirent le feu, prirent de la fine poussière et, pendant qu’une personne lui ouvrait la bouche de force, la seconde enfourna la poussière brûlante dans les muqueuse de la cavité ouverte. Le mousse se tordit de douleur puis vit tout le groupe autour de lui se retirer, le laissant accroché au solide mat. Devant lui, rester les traces du feu fait à même le pont en bois du navire et quelques morceaux non brulé de la photographie. Le pont commençait doucement à noircir autour du petit feu, et le suroît –vent de l’atlantique et de la manche souvent pluvieux- venait heureusement de se lever.
Gabriel Auphan
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Thomas Leigh Gatch
Nation au Front Atlantique : Gabriel Auphan
Flottille au Front Atlantique : Force Raid de l'Atlantique
Nation au Front Pacifique : Thomas Leigh Gatch
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea
Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Re: De Terrible essai en mer (thriller)

le Mar 06 Jan 2015, 21:31
8


Après la rencontre avec le Hood, le Terrible mis le cap sur Alexandrie. Tous à l’intérieur du navire ne pensait qu’a ces hommes disparu ou tué. Personne n’en parlait, tout le monde y pensait. Il avait était dit que tous les hommes disparu ou mort joué trop aux jeux et avait tous des dettes. De ce fait, certaines personne sur le navire ne se pensait être à l’abri. Néanmoins, tous les matelots se déplaçaient en groupe, évité de sortir dans les couloirs la nuit seul. La vie était morose, la peur se faisait sentir dans chacun. Des échauffourées explosé, chacun voyant en l’autre l’assassin. Le navire ne tarderait plus à devenir qu’une gigantesque poudrière prête à exploser à la prochaine victime.

Le port d’Alexandrie se dessina enfin. La nuit était arrivée plus tôt que prévu et les manœuvre d’approche se ferait de nuit. Dubois savait ce qui l’attendait la bas. Il avait fait les rapports via radio à l’amirauté et la réponse avait était catégorique ; « le Terrible doit continuer les essais. Nous vous dépêchons sur place des troupes de la police militaire pour maintenir le calme au sein du navire et pour enquêter sur ces meurtres. Laissé les faires leur travail, ils trouveront le coupable de cette sanglante affaire. »

Le Terrible entra dans la partie militaire du port, le Courbet, deux des trois cuirassés Bretagne ainsi que leur flottes d’escorte étaient présent. L’Amirauté demanda à ce que le DA-19 soit mis de côté.
A l’intérieur, le personnel non utile aux opérations de manœuvre du navire était revenu dans leur quartier pour se préparer à sortir pour la première nuit au port depuis leur départ en mission. Alors que le navire avait ralenti ses moteurs pour juste faire fonctionner les fonctions vitale du bâtiment, les matelots se pressée devant la porte de sortit prêt à poser pied à terre. Dubois et Delanne arrivèrent aussi, ils ouvrirent la porte et ouvrirent la marche. En bas du ponton, la terre les attendaient bel et bien, mais pas la soirée au bar. Disposait en demi-cercle, la police militaire empêchant quiconque de passer outre leur barrage. Sur le haut d’un mirador, un puissant projecteur balayait l’eau autour du navire pour s’assurer que personne ne prenait la fuite.
Un homme pris un porte-voix et s’adressa à l’ensemble des matelots : « Messieurs, ceux-ci n’est pas un entrainement ni une farce. Nous somme envoyer par l’amirauté suite au récent incidents survenue sur le bâtiment immatriculé DA-19. Vous êtes priée de passer déposer vos nom et prénom ainsi que numéro de matricule dans le bâtiment derrière moi, vous passerez un par un dans le couloir en grillage. Nous avons ordres de tirer à vue si une personne désirait forcer le barrage ou s’enfuir. Je vous le déconseille personnellement. Suite à ça, vous pourrez profiter de votre fin de nuit au port. » Après avoir fini son discours, l’homme enlever le cran de sureté de son MAC 24/29 et plaça l’arme en garde basse. Il fut imité par les gendarmes prévôtaux autour de lui. Le mirador mis en joue les matelots après avoir engagé la première balle dans son Hotchkiss Modèle 1914 et mis son doigt en position de sécurité de long du canon juste au dessus de la gâchette.
Gabriel Auphan
Service de Presse des Armées
Autre pseudo : Thomas Leigh Gatch
Nation au Front Atlantique : Gabriel Auphan
Flottille au Front Atlantique : Force Raid de l'Atlantique
Nation au Front Pacifique : Thomas Leigh Gatch
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea
Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 22/08/2011

Infos
Nationalité: Français (FFL) Français (FFL)

Re: De Terrible essai en mer (thriller)

le Mar 06 Jan 2015, 21:31
9


Petit à petit, les matelots sortaient du couloir  et se regroupaient par petit groupes pour discuter des derniers moments qu’ils venaient de subir. N’étant pas dupe, tout l’équipage avait compris que si les Gendarmes était la, c’est que l’amirauté prenez en main l’affaire du Terrible.  Une ombre plané au dessus du destroyer et de ses futurs essais… allez t’il continuer ? L’amirauté ne pouvait pas stopper les essais, le DA-19 avait trop de potentiel, la France devait montrer que sa marine pouvait rivaliser avec les plus grandes flottes actuelles tel que les Britannique, les Etats Unis mais aussi sa concurrente direct, la Régia Marina Italienne.

Alors que les deux derniers membres sortais du couloir, Delanne et Dubois, l’équipage au complet partit au pub le plus proche pour une nuit de folie; d’oubli. Deux jour de permission avait été octroyé par le Haut Etat Major français, permettant ainsi aux officiers comme simple matelots de pouvoir se saouler jusqu’aux commas éthyliques pour certain.
Dans l’équipage, un petit groupe de personne venait de fumait la chicha. Le problème n’étant pas la quantité de tabac qu’il avait respiré mais plutôt l’opium qui avait été mélangé volontairement. Les organismes commençait à se relâcher, les pupilles se dilatait, le temps s’étirer… enfin cet état tant attendu arrivé. Ne plus rien pensé, tout oublié mais rester maître de ces gestes en contrôlant la quantité d’opium coupé aux tabacs, voila ce qui remontait le moral de ces hommes.

La serveuse, brune à la peau blanche, yeux bleus et surtout une jupe extrêmement courte venait de leur apporter leur cinquième demi de bière, de la Guinness. Chasse gardé du pub car étant la fille du patron, elle faisait tourner la tête des flâneurs venus pour elles ou tout simplement pour boire un coup dans un quelconque bar. La déesse incarnée posa les choppes d’un demi litre et repris les vident, du moins tenta. Elle fut dégouter par les odeurs qui venaient piquer son nez, un horrible mélange de forte transpiration coupé à l’alcool additionné aux odeurs de fumer du coupage de tabac et opium… une légère grimace se fixa sur la bouche de la fille qui tourna les talons le plateau finalement vide.  

Quand les aiguilles de l’horloge du bar indiquèrent 3 heure du matin, le petit groupe du destroyer était le dernier. Le patron demanda donc aux hommes de bien vouloir sortir et d’aller continuer la soirée ailleurs ou de rentrer au navire s’il le pouvait car vus la quantité d’alcool et de drogue qu’ils avaient ingéré, nul doute qu’ils finiraient à la baille ou au fond d’une ruelle sombre et puante. Les hommes ne se firent pas prier mais zonaire devant le bar sans qu’aucun membre du personnel ne s’en aperçoivent.  Le père de la serveuse voulant rester seul pour compter l’argent du jour, Shila rentra seule à l’habitation familiale. Sa mère qui resté à la maison la journée, ne la vit jamais rentrer.
Contenu sponsorisé

Re: De Terrible essai en mer (thriller)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum