Partagez
Aller en bas
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Menaces en Méditerranée.

le Sam 01 Fév 2014, 16:58
11 novembre 194* quelque part sur la cote Méditerranéenne sous occupation allemande.


La pièce était enfumée, une grande table trônait en son milieu, sur les murs, des cartes représentaient différents points de la méditerranée, découpée par quartier, et portant des inscriptions avec une lettre et un nombre.
Sur ces cartes, des petits drapeaux, allemands, italiens, anglais, américains et français étaient plantés.
Autour de la table, étaient assis plusieurs officiers de la Kriegsmarine, ainsi que des officiers de la Regia Marina. De nombreux rapports, des cartes, des messages étaient éparpillés sur la table et les discussions étaient tendues.

« Il est impossible que ces fichus français soient capables de nous trouver et de nous couler aussi facilement. Il y a des traitres qui les renseignent, je vous l’affirme. »

Ainsi venait de s’exprimer un Kapitan zur see. Il portait sur la poche gauche de la veste sous une croix de fer un insigne composé d'une couronne ovale de feuille de chêne surmonté d'un aigle, ailes déployés et tenant entre ses serres un swastika de petite taille dépassant légèrement de la couronne. L'attache se trouvant en bas de la couronne a l'aspect d'un ruban avec un motif au centre représentant un sous-marin vu de profil.
Sans aucun doute, cet insigne identifiait clairement l’officier allemand en tant que sous-marinier.

Tous les autres officiers, qu’ils soient allemands ou Italiens portaient un insigne les identifiant  comme sous-mariniers.

- « Erwan Lafleur, l’Opalescence et la flottille CARCHARODON !
Vous n’allez tout de même pas me faire croire que ces fichus français qui ont fuit le combat à Toulon, se sont fait couler par les British à Mers El Kebir, sont en mesure de tenir tête à nos glorieux Loups Gris ? »

Ainsi venait de s’exprimer un amiral allemand venu spécialement de Brest rencontrer ses camarades de méditerranée qui semblaient rencontrer des difficultés.

- « Si !
Depuis le début de l’année nous avons identifié 47 bâtiments soit du Reich, soit de la Regia soit dela Regala Romana qui ont été coulés par ce fichu français.
- Parmi ces 47 bâtiments, nous avons à déplorer la perte de 14 U-Boot, principalement de la 34.Unterseebootsflottille.Phönix, 5 submersibles de la Regia, et 2 de la Regala Romana.
- Nos commandants le craignent tellement que le Commandant Muller de la 34.Unterseebootsflottille.Phönix a déclaré le 1er septembre :
"On a pas peur de l'avion , a force de croiser Erwan Lafleur on s'est même fait des amis dans la Luftwaffe.
Mes gars ont une formation triathlon: on part en U-Boot , on fait le relai à la nage , on revient en avion" (sic)»


Telle fut la réponse de l’amiral commandant les submersibles en Méditerranée.
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Sam 01 Fév 2014, 18:30
Pour vous planter un peu plus le décor , la 34 était stationnée dans une de nos bases à attendre les retardataires , comme cela commençait à durer ce repos forcé se transformait en divers entrainements et contrôles des équipements

J'étais en train d'inspecter la dernière livraison d'acoustiques .. oui , je dois bien le reconnaitre ... j'avais refilé la réunion d'Etat Major à Ernst en prétextant des problèmes d'approvisionnement
Mais c'est vrai que nos lignes d'appro dans la baignoire étaient calamiteuses , le peu de soutiens que nous avions était régulièrement coulé et 90% de nos torpilles étaient convoyées par les Italiens , je n'ai rien contre eux mais .... généralement pour 5 de commandées , 3 étaient livrées , la quatrième était perdue , quant à la cinquième ... et bien j'ai un officier qui a de très bonnes relations sur les marchés parallèles ce qui nous permet ... moyennant troc de les récupérer

Pour en revenir à cette réunion , j'avais gardé des contacts à Brest et l'un d'entre eux m'avait prévenu de la venue de cet officier chargé des dossiers disons embarrassants
Par embarrassant , mon contact sachant que l'Abwehr surveillerait nos messages m'avait gentiment fait comprendre d'éviter de le croiser 
J'avais déjà entendu parler de lui , il avait fait sa réputation en faisant tomber les têtes des chefs de flottilles , d'après lui , quand il y avait un problème c'est que de mauvaises décisions étaient prises 
Je me suis donc pas fait prier pour prendre cette inspection des plus chiantes à la grande surprise de mon autre second , mais bon , Ernst étant lui aussi second il ne risquait pas grand chose , tout au moins beaucoup moins que moi

Pour terminer il faut aussi préciser que malgré les exploits de la 5eme colonne , l'Abwehr n'était pas franchement la mieux vue par Berlin
Les services de renseignement des SS et même de la Gestapo avaient vu leurs moyens tripler et ces trois agences ne se privaient pas de se placer des cadavres dans les placards afin prendre la meilleure place , alors savoir que l'Amiral Canaris en personne envoyait un de ses dauphins en inspection ne valait rien de bon pour nous , d'autant plus que cet officier était sous-marinier ...... nous allions en prendre plein notre grade
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Jeu 13 Fév 2014, 13:34
« Il sort d’où votre requin blanc à pistil ? »

L’amiral allemand venu mener son enquête se voulait un brin provocateur histoire de tenter de mette en difficulté les officiers présents à cette réunion.

Parmi eux, se trouvait le commandant Ernst Kartofel, commandant en second de la 34ème flottille, venu spécialement par avion du port de la Mer Noire où la flottille était en hyper avant d’entreprendre une longue mission de combat dans cette nouvelle zone de chasse prometteuse tant les forces russes étaient faibles et désorganisées.

Ernst était des plus attentifs, car quelques mois plus tôt, il avait subi une attaque de la flottille française, et y avait perdu son sous-marin.

Tout ce qu’il pourrait apprendre sur cette flottille, ses tactiques, ses navires, ses commandants l’intéressait.

Pour l’instant, la seule chose qu’il savait était qu’il avait été coulé par l’attaque conjointe de deux navires français, un Croiseur léger classe Duguay Trouin, le Tonnerre, portant bien son nom, et un destroyer Mogador, le Dhomburi qui l’avait finalement coulé.

Qui étaient les commandants français qui l’avaient pourchassé, Ernst l’ignorait, mais, il espérait bien l’apprendre afin de pouvoir un jour leur rendre la pareille.

Dans l’immédiat, il fallait dans un premier temps écouter, écouter, écouter engranger le plus rapidement possible le plus d’informations, et surtout, les analyser afin d’être en mesure le cas échéant de répondre correctement à une question que pourrait lui poser l’amiral.

« Requin à Pistil ! » cela plairait à Hans et autres ça…
avatar
Von klucke
Vent frais
Autre pseudo : Hishima Kanoki
Nation au Front Atlantique : Kriegsmarine
Flottille au Front Atlantique : 34. Unterseebootflotille PHÖNIX
Nation au Front Pacifique : Japonais
Flottille au Front Pacifique : 2. Kantaï Kankoku
Nombre de messages : 152
Age : 24
Date d'inscription : 04/12/2011

Re: Menaces en Méditerranée.

le Ven 14 Fév 2014, 09:55
Werner était déjà présent a cette réunion. il était assis en bout de table, il ne disait rien. Il salua d'un geste de tête le capitaine Kartofel.
Pendant ce temps il sortis son papier a cigarette et la roulait, tranquillement, tout en écoutant les huiles battre la carte a grands coups de schéma tactiques.
Il connaissait bien la mer noire pour y avoir combattu a deux reprise, la première avec l'ancien wolfpack de la GDH lors de la création des ports Roumains, puis en tant qu'instructeur sous-marinier au sein de la Regala a Romana Floteï.
Il avait rejoint la 34.Phönix quelques mois après sa création, il faut dire que les nouvelles arrivant en Roumanie ne sont pas ponctuelles.
Werner écoutait quand meme attentivement, il avait a rattraper pas mal de temps.
Son chef de flotille, Hans Müller n'était sans doute même pas au courant qu'il était présent a cette réunion, et, vu la tête étonnée d' Ernst Kartofel a la vue de son camarade, cela mettait une affirmation sur ses doutes.

Le capitaine Von Klücke avait retrouvé les joies et qualitées des U-Boot de la Kriegsmarine, et pas ces "Saloperies" Greco-Tchèques qui, passé 25 metres de fonds, les Rivets commencaient a sauter. Il fallais etre ingénieux.. non.. suicidaire pour "naviguer" à leur bord.
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Ven 14 Fév 2014, 12:26
« Voici les informations en notre possession.

La flottille française est composée de quinze capitaines, commandant chacun à l’exception d’un seul qui semble être en repos de longue durée, différents types de bâtiments.

L’hétérogénéité de ces navires est intéressante, car, si la flottille est essentiellement composée de navires ASM, affirmant de ce fait son rôle essentiellement anti sous-marin à travers sept destroyers de classe Mogador, tous les rôles du support aux forces de surfaces lourdes sont tenus.

Mais, accompagnant ces forces de surfaces, nous avons appris l’existence d’un sous-marin français de classe Argonaute, ayant fait partie des prises de guerre des britanniques, et qui est commandé par un compagnon de combat du capitaine Lafleur sorti du rang et très vite monté en grade, un vétéran de la lutte anti sous-marine, le capitaine Alexis Martin.

Veuillez noter messieurs, que ce capitaine Alexis Martin est le deuxième commandant en second de la flottille des requins blancs.

L’autre commandant en second est le capitaine de corvette Alain de Preneuf qui commande le Destroyer VOLTA de la classe MOGADOR. Il s’agit d’un officier de marine de carrière qui sert depuis le début de la guerre.

Vous avez donc affaire à une flottille de combat qui semble être bien encadrée par des capitaines expérimentés et combattifs !
»

L’amiral s’était exprimé sans regarder les notes qui étaient présentes devant ses yeux.
Son regard avait balayé l’ensemble des officiers présents, scrutateur, incisif.
Parmi les officiers présents, deux avaient détourné la tête, fuyant le regard de l’officier général spécialement venu de Brest pour faire le point avec eux sur la menace présente en méditerranée, ce qui n’avait pas particulièrement été bien accueilli par l’amiral.

Ernst, n’avait pas scillé. Il s’était contenté de remarquer combien les yeux scrutateurs étaient d’un gris délavé. Du même gris que le ciel de Kiel en décembre au petit matin.
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Mar 18 Fév 2014, 16:55
L’Amiral, Albrecht Brandi, commandant les U-Boots en Méditerranée, repris la parole.

“Tout cela nous le savons déjà et même plus!

Ce n’est pas la peine de venir de Brest pour nous donner ces informations, Werner, nous les avions déjà, cela vous aurait évité un déplacement inutile, et surtout pour nous une réunion qui ne servira à rien.

Mes commandants seraient plus efficaces en mer qu’à terre ! »


Rageusement, l’amiral Brandi avait ponctué ses derniers mots d’un coup de poing sur la table en chêne.

Un sourire amusé se dessinait sur les lèvres de l’inquisiteur, l’amiral Werner ROTTENKOPF.
Ses yeux pétillaient de malice, et, c’est d’une voix douce, quelque peu sournoise qu’il poursuivit.

« Et bien Albrecht, pourquoi n’avez-vous pas transmis toutes ces informations en temps et en heure à l’amiral Raeder?
Auriez-vous quelque chose à cacher ? »


BRANDI réfléchi quelque peu avant de répondre.
Sur le coup, il avait failli répondre du tac au tac, que c’était parce que des bruits couraient sur la loyauté de l’amiral RAEDER, mais, l’amiral venu de Brest faisait parti de son premier cercle.

Un peu de retenue était de mise, même pour un partisan de l’amiral Dönitz.

Dans le jeu des pouvoirs, il fallait être capable de protéger ses fesses sous peine de prendre le risque de se les faire percer.

La réponse fut donc plus que diplomate.


« Nein Werner !
Aber, je suis surpris. Il semblerait que vous n’ayez pas eu les informations que nous avons envoyées.
Ou alors, l’amiral RAEDER ne vous a pas informé que j’étais à l’origine de ces dernières.
Zo, ce qu’il vous manque c’est trois informations cruciales.
- La première est que l’escadre des grenouilles ne sert qu’à escorter des convois et ne participe jamais à une vraie action de combat comme les autres flottilles.
- La deuxième est que ces navires sont accompagnés en permanence par des hydravions ou des avions français de type Potez qui escortent les convois et signalent aux baignoires françaises lorsque les marchands se font attaquer.
- La troisième est qu’il y a des fuites signalant la présence des U-Boots isolés aux navires de la FANA du Pistil.

Maintenant je vous pose une question, à vous Werner, venir nous titiller c’est bien, mais nous envoyer des avions pour attaquer et couler ces fichus français cela aurait été plus efficace ! Alors pourquoi ne l'avez-vous pas fait ?»


L’amiral Werner ROTTENKOPF se recula légèrement, sorti son étui à cigarettes en nacre et os de dromadaire du Maroc, l’ouvris et saisi délicatement une cigarette de sa main droite.
Rangeant l’étui à cigarette dans sa poche interne droite, il piocha sans sa poche externe gauche de vareuse, un porte cigarette en ambre et corne d’éléphant sur lequel il vissa de sa main droite la cigarette qu’il tenait, puis porta l’ensemble à sa bouche tout en regardant l’amiral BRANDI.

« Das ist richtig Albrecht ! »

Sortant un briquet en or de sa poche droite de vareuse, il alluma la cigarette, toujours en ne quittant pas des yeux son interlocuteur et poursuivi.


« Kof, kof, pfuitttttttttt, des avions, cela ne servirait pas à grand-chose, les alliés commencent à avoir du matériel et des bases pour porter leur coups.
Nein, ce qu’il faut c’est juste chasser les requins».
avatar
Von klucke
Vent frais
Autre pseudo : Hishima Kanoki
Nation au Front Atlantique : Kriegsmarine
Flottille au Front Atlantique : 34. Unterseebootflotille PHÖNIX
Nation au Front Pacifique : Japonais
Flottille au Front Pacifique : 2. Kantaï Kankoku
Nombre de messages : 152
Age : 24
Date d'inscription : 04/12/2011

Re: Menaces en Méditerranée.

le Mar 18 Fév 2014, 22:24
Werner Von Klücke commençais a s'impatienter.. Il allait bientôt regretter d'avoir quitter son bar favoris du Sud-Brest. Il ralluma une cigarette, puis, se mit debout, sous le regards de ses camarades et supérieur.

- Pourquoi ? pourquoi ne pas demander un soutien aérien.. Cela devient tres dur de faire surface pour recharger les batteries, et naviguer. Nous nous retrouvons sous le feu des chasseurs-bombardiers ou reperés par les reconnaissances alliés. Vous allez quand même pas me dire que la Luftwaffe n'a pas quelques appareils qui traînent ! Même en Roumanie, on se fesais survoler par des appareils a nous.. Sa vaut ce que sa vaut mais voila.

- Capitaine Von Klücke ! ne me manquez pas de respect !

- Aucunement, mais comprenez-nous un peu, comment voulez-vous que nous arretions les alliés quand on ne sais meme pas ou ils sont, combien et avec quels navires.. ce qui n'est pas leur cas. Nous iront au bout de nos machines, au bout de nos hommes et de nous-meme, mais donnez nous les moyens.
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Ven 21 Fév 2014, 15:55
« Nein !
Vous êtes dans la glorieuse Kriegsmarine, et vous commandez un U-Boot.

Si vous voulez du soutien aérien, vous n’avez qu’à demander votre mutation sur le front de l’Est, il nous manque du monde à Stalingrad si l’Est vous manque autant !

En attendant je ne vous ai pas fait venir ici pour parler de gonfleurs d’hélices ou de pousses cailloux.

Nous avons intercepté des communications des alliés, ils ne s’en doutent pas, mais ces informations ont été recueillies en Afrique du Nord, et tout nous porte à croire que la flottille CARCHARODON et dont son commandant vont être engagés prochainement dans une opération visant à couper l’Italie en deux.

Cette opération portant le nom de code de « Bégonia », impliquera des forces navales, des forces aériennes, et des unités au sol qui seront soient parachutées, soit débarquées.
La question majeure qui se pose pour nous est de savoir où va se trouver « LAFLEUR » et ses pots.

Sous le couvert de cette opération dont nous avons eu vent, nous allons essayer de le dégommer, lui, mais aussi toute sa flottille.

Des forces maritimes de surface, des forces terrestres, et des forces aériennes sont impliquées dans cette opération dont nous ne connaissons ni la date, ni la réelle zone géographique. Nous savons juste, qu’ils vont essayer de couper l’Italie en deux, entre Anzio et Pescara.
Alors pour faire simple, voilà comment nous allons agir.

Nous répartirons nos forces en deux groupes appuyés par notre aviation.

Ya Kaleunt Von Klucke, de l’aviation !

Mais de l’aviation Italienne, et quelques Junkers Ju 290 qui auront pour mission de détecter les forces alliées et éventuellement de les engager.

Dans les deux groupes navals se trouveront des bâtiments de surface, Italiens uniquement, un groupe opérant en mer Tyrrhénienne et un groupe en adriatique.

Leur objectif, engager les forces maritimes et leur infliger le plus de dégâts possible pour éviter le débarquement.

C’est là que vous allez intervenir, aucun bâtiment de surface de la Regia Marinia ne sera informé de votre présence.

Vous serez vous aussi divisé en deux flottilles de combats, l’une interviendra en mer Tyrrhénienne et sera composée d’éléments de la Xª MAS - Flottiglia di Sommergibili ainsi que d’élèments de la XIIIª Squadriglia Torpediniere, l’autre sera composée uniquement de la 34ème Unterseebootsflottille.Phönix qui opérera en Adriatique.

Votre objectif vous ruer sur la CARCHARODON et envoyer par le fond, sans leur laisser la moindre chance de surnager et de revenir au port, Erwan Lafleur, Alain de Preneuf, Jérome Girard, et François de la Vergnasse.

Des questions ? »

Ainsi venait de s’exprimer l’amiral Werner ROTTENKOPF.
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Sam 22 Fév 2014, 23:17
Et pendant que certains battaient le fer dans de tumultueuses prises de becs hiérarchiques ... d'autres flânaient en terrasse , oh mais pas n'importe quelle terrasse , imaginez la Piazza Unità d'Italia dans toute sa splendeur , un peu le genre de la place Saint Marc à Venise mais sans les odeurs nauséabondes de la lagune . Cette place est magnifique , une immense esplanade de marbre blanc entourée sur 3 flancs par des bâtiments au style Baroque et face à nous ... la mer . Pour ceux qui connaissent , nous sommes en terrasse de l'Antonietta juste à droite de la fontaine des quatre continents . je dis nous car je suis avec Jan Van Stauffen ... nous travaillons  ... enfin , je travaille car Jan est tombé sous le charme de notre serveuse ... Sophia , une beauté latine à vous en couper le souffle .


Donc je travaille car nos gars n'ont pas chaumés , pas moins de 3 décorations décernées ce mois et toutes les 3 pour des tonnages coulés atteints .
Faut dire que cette immense Armada fait peut être trembler les amiraux mais elle a l'avantage de laisser sans défense ceux qui n'y adhérent pas et croyez moi .. on ne s'en prive pas .
Encore quelques coups de tampons et le Soldbuch de notre flottille serait à jour .

Le rappel des décorations de l'année en cours ... c'était fait



Un autre coup de tampon sur la mise à jour de l'organigramme





restait plus qu'à cocher tout cela sur le tableau récapitulatif



Et bien voila , mon précieux petit carnet allait retrouver sa place sur ma fiche de flottille et il ne restait qu'à rappeler Sophia pour ne pas partir boiteux .
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Dim 23 Fév 2014, 16:06
Aucun commentaire, aucune question ne vint. Après cinq minutes d'un silence très pesant, l’amiral Werner ROTTENKOPF salua l'ensemble des capitaines présents puis quitta la salle.

Tous les officiers allemands présents se regardaient en se demandant ce qui allait ensuite se passer.

Aucun n'avait d'idée, mais tous se demandaient s'il ne serait pas préférable de se faire couler par les requins blancs français, plutôt que de devoir venir expliquer à l'amiral pourquoi le requin à Pistil n'était pas au fond de la Méditerranée.

Ernst invita Werner Von Klücke à se partager une grappa apportée par un capitaine de la Regia Marina, et commenta avec lui les propos de l'amiral.

"Il croit vraiment, que nous allons avoir une chance d'approcher Lafleur et Cie ?

Bon, nous allons faire notre devoir, au moins de ce coté là, nous aurons des jolies femmes à voir."

Après quelques verres, les deux commandants de la 34ème reprirent la voiture pour se rendre à l'aéroport de Hyères et prendre le Junker pour rejoindre leur bâtiment afin de tenter de remplir la mission demandée.
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Dim 02 Mar 2014, 15:17
18 novembre 194*

Les deux commandants avaient rejoint leur port d’attache et avaient informé leur commandant de flottille des ordres reçus de l’Amiral ROTTENKOPF.

Le seul commentaire du Kapitän zur zee Hans Muller fut :
« Mais il est dingue ou quoi ? Encore un qui fait la guerre dans sa baignoire avec des canards en plastique jaunes ! »

A l’issue d’une longue réunion entre le chef de flottille et ses deux seconds, où de nombreux outils d’aides à la décision furent employés,

vers six heures trente trois du matin, une stratégie globale fut décidée pour la flottille.
Trois groupes de combat allaient être créés, chacun commandé par l’un des trois leaders :
Groupe BALDER
- Hans Muller
- Von Klücke
- Fabian Kaïser
- Erich STEINER
- Enrico GM di Tufo

Groupe ODIN

- Jan von Stauffen
- Hans Stfan
- Harald Grossenfallen
- Erika Raueurs
- Karl Steiner

Groupe THOR
- Ernst Kartofel
- Samuel Coller
- Hermann Werner
- Jaenicke Pfalh
- Wilhelm Gruber

Les trois officiers supérieurs, allèrent ensuite méditer et préparer leurs futures stratégies de navigation pour chasser le Carcharodon à Pistil.


avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Lun 17 Mar 2014, 22:25
02 décembre 194* (2013 IRL)

L’ensemble de la flottille se tenait sur le pied de guerre. Les U-boot étaient fins prêts à prendre la mer pour aller à la pèche.
Les tubes lance-torpilles étaient pleins, les soutes remplies de munitions pour le canon de pont, pour l’anti-aérien, pour les tubes avant et arrière.
Les réservoirs étaient pleins à craquer de carburant, et toutes les batteries avaient été changées.
Dans les coursives, accrochés à la tuyauterie, des jambons et des chapelets de saucisses pendaient, il y avait même des hamacs remplis de victuailles qui étaient tendus au dessus des bannettes des hommes.



Les navires étaient au port, diesels chauds, prêts à appareiller.
Ernst, comme tous les jours, était en compagnie de l’Amiral Muller commandant la flottille et le groupe Balder, et du commandant Jan von Stauffen, commandant en second de la flottille et commandant du groupe Odin.
Tous les jours, ils se retrouvaient au carré d’un des submersibles, pour passer en revue tous les éléments en leur possession et attendre.
Ensemble ils élaboraient des stratégies, visant à pouvoir prendre en défaut la formidable flottille ennemie, tout en attendant d’avoir des informations concrètes sur son éventuelle position.
A 10h34 précise, le planton de service à la coupée reçu un pli fermé remis par un messager à motocyclette.
A 10h38 et 15 s, le pli fut remis à l’amiral Muller qui l’ouvrit et en prit connaissance.
Aussitôt, un sourire illumina son visage, et tendant les photos, car il s’agissait d’une photo aérienne, et d’une photo de pèche à ses deux adjoints il laissa tomber les quelques mots.
« Appareillage immédiat, nous allons à la pèche, c’était le message codé que j’attendais ! »






Les submersibles prirent la mer vers leur cible.

avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Mar 25 Mar 2014, 12:01
12 décembre 194* (2013 IRL)

Cela faisait maintenant deux jours que la flottille croisait à une dizaine de nautiques de la plage devant Anzio. Aucune trace des navires ennemis n’était détectable. L’amirauté n’avait plus adressé de message à la flotte, et à bord des submersibles, une rumeur commençait à courir : « Le Requin à Pistil était la réincarnation du Hollandais Volant ! ».

Par fanion, l’amiral Muller envoya à tous les commandants de sous-marins le message suivant :

Déployez antennes radio. Contacte Amirauté pour rendre et compte et demander ordre. Restez prudents !

Durant plus de trois longues interminables heures, les marins attendirent une réponse tout en croisant à moyenne vitesse, servants anti-aériens près à intervenir sur leurs affuts, opérateurs sonars et radars à l’affut du moindre écho.

L’U-510, de type IXC était l’un des rares submersibles de la flotte de Méditerranée à bénéficier du vieux radar « FuMO 29 » construit par Gema installé sur le Kiosque et comportant deux rangées horizontales de dipôles verticaux configurés en demi-cercle, en suivant la courbe de la tourelle de commandement pour la réception un émetteur installé à côté de l'échelle de la tourelle de commandement L’ensemble du dispositif offre une portée maximale d'environ 7 km, avec un champ de vision de 60 degrés obligeant le submersible à faire des cercles afin de pouvoir assurer une couverture de 360°.

.

Tous les autres submersibles de la baignoire étaient soit dépourvus de radar, soit, s’ils étaient venus récemment de l’atlantique, équipés du nouveau FuMO 61 beaucoup plus performant.
Enfin, lorsque la réponse tant attendu parvint à la Flottille, sont contenu fut des plus démoralisant:

Armada FANA engagée sur les plages de l’Adriatique devant Ancona et Pescara les 7, 8 et 9 décembre. Violents combats sur les plages avec des troupes au sol et dans les airs avec des hydravions. Faites mouvements pour aller fermer l’Adriatique en vous positionnant à l’Ouest de Vlare. Bonne chasse !

Ernst ragea lors de la lecture.

Ces idiots de l’abwehr avaient une fois de plus mal analysé la situation générale et envoyé la flotte au mauvais endroit. Que de temps avait été perdu…

Avec malchance, il était même probable qu’en ce moment même la flotte française soit en train de doubler Vlare et sorte de l’Adriatique.

Mais ça, la 34 ne le saurait bien sûr que trop tard.

En attendant, ordre fut donné de faire route au 160 pour toute la flottille, le groupe Balder ouvrant la marche, et le groupe Thor la fermant.
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Jeu 27 Mar 2014, 10:20
12 décembre 194* (2013 IRL)

La nuit était tombée et seuls les hommes de quart étaient restés sur le Kiosque à scruter l’horizon.

La visibilité était presque nulle, tant le brouillard était épais. Il n’y avait pas à redouter d’attaque aérienne ou de mauvaise rencontre en mer.
Non, ce qu’il y avait à redouter, c’était les épaves flottant entre deux eaux.
Ernst assis au carré, lisait pour la centième fois un vieil exemplaire du magazine Signal relatant les victoires de l’Amiral Lanze en Atlantique Nord tout en sirotant un verre de Whisky écossais, son péché mignon depuis son séjour à Lorient, qu’il avait acheté fort cher au marché noir à Tripoli.

Depuis la réunion d’État Major à laquelle il avait participée, il n’arrivait pas à se sortir de l’esprit une idée saugrenue, certes, mais qui pourrait porter ses fruits dans la lutte qui devait opposer la 34ème Phoenix à la FANA Carcharodon.

Helmut, le jeune radio s’approcha et tendit un message radio, sans un mot.


Venise sous les bombes et les obus. Force maritime française identifiée. Coulez-les !
Amiral ROTTENKOPF

Il était 22h58, Ernst se leva et se dirigea vers le CO pour se pencher sur la table à cartes.
Plusieurs routes étaient possibles, la plus rapide était de passer par Messine, mais il y avait gros à parier que de toute façon, la flotte française aurait quitté l’Adriatique le temps que la Phoenix remonte vers elle.
De plus, pour aller vite, il faudrait continuer à naviguer en surface, ce qui rendrait, même proche de la cote Italienne amie, les sous-marins facilement repérables par les avions de reconnaissance américains et FAFL basés en Afrique du Nord.
Il s’agissait, une fois de plus d’une mission idiote décidée par le haut commandement sans aucune expérience de la mer et de la guerre sous-marine.
Mais les ordres, étaient les ordres, il fallait y aller.

23h45,

Ernst était monté dans le kiosque fumer une cigarette et réfléchir en laissant divaguer ses pensées au travers du brouillard et de la faible houle qui faisait danser le U-510.
Par le trou d’homme, le radio lui tendit un message radio.


Fin des bêtises. Cap sur Messine, nous allons caréner et passer Noël avec les chaudes Italiennes.
Hans.
Invité
Invité

Re: Menaces en Méditerranée.

le Jeu 27 Mar 2014, 16:40
Je viens de calculer qu'en allemand tu t'appels Ernst Patate xP
avatar
Von klucke
Vent frais
Autre pseudo : Hishima Kanoki
Nation au Front Atlantique : Kriegsmarine
Flottille au Front Atlantique : 34. Unterseebootflotille PHÖNIX
Nation au Front Pacifique : Japonais
Flottille au Front Pacifique : 2. Kantaï Kankoku
Nombre de messages : 152
Age : 24
Date d'inscription : 04/12/2011

Re: Menaces en Méditerranée.

le Sam 29 Mar 2014, 19:52
Werner était dans le Kiosque de l' U-554, toujours silencieux et à la fois encore enervé de sa derniere visite a l'Etat-major.

- Plan pourris ouai, bande d'idiots.. Oh et puis ce foutu brouillard qui ne se retire pas. Jürgenn, ouvrez bien les yeux.

La 34 voguait près de l'Italie depuis plusieurs jours, la flotte courait après un ennemis invisible et cela commençais à enerver un peu les hommes.
Certe se frotter à la meilleure force ASM presageait rien de bon mais après tout, le haut-commandement sous-marin et la BDU de Doënitz avait les yeux fixés sur eux.
Mais fallait bien comprendre que la Bande a Lafleur n'avait pas l'air de les chercher, ou de s'en méfier..
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Sam 05 Avr 2014, 15:58
La fête de Noël était passée, le nouvel an aussi, et la flottille au grand complet était restée au port bien sagement à caréner, remettre en état bon nombre d’équipements qui avaient fortement souffert de toutes ces longues semaines hivernales passées en mer à chercher une chimère sur la cote Ouest de la botte Italienne.



Ironiquement, plus d’une fois lors des soirées passées en compagnie des autres officiers de la 34, et seulement en l’absence des officiers de La Regia Marina, Ernst, sous l’emprise de la grappa, avait déclaré : « Regardez la carte, même la géographie se fiche de nous ! Nous sommes allés nous prendre un coup de pied au cul de nos U-Boots ! Il est temps pour nous d’aller à l’Ouest, puisque nous nous faisons botter le cul ! »

Entre les deux fêtes, un dessinateur satyrique avait affiché au Cercle des Officiers, carré des Officiers Supérieurs un dessin représentant quelques U-Boots se prenant un coup de Botte de l’Italie avec une fleur coincée dans la chaussure.

Dès la première semaine du mois de janvier, une nouvelle opération fut lancée par la 34 sur proposition du FregattenKapitän Ernst Kartofel, l’opération «Trap-Haie».

Cette opération avait pour objectif d’asphyxier totalement le port de la Valette, afin de pouvoir permettre à des troupes aéroportées de venir prendre d’assaut l’île de Malte afin d’occuper cette position stratégique et d’interdire l’accès à la Méditerranée Orientale et donc à la l’Adriatique et à la Mer Noire aux escadres Anglaises, US, Brésiliennes et FNFL permettant aux troupes au sol de lancer une offensive massive sur les puits de pétrole d’Arabie Saoudite, Iran et Irak.

Cette opération permettrait de diminuer l’importance de l’opération Barbarossa qui s’enlisait à Stalingrad. (IG nous sommes censés être en 1943, et Stalingrad n’est pas encore terminée).

La 34, pris donc la mer au départ de Messine avec pour objectif de couper les routes d’approvisionnement de Malte en se positionnant à l’Est à l’Ouest.



Dans le même temps, des flottilles de mouilleurs de mines épaulées pas deux submersibles de type Xb de la 34 allèrent bloquer l’accès à La Valette, mais aussi le Sud Ouest de la Sicile.

Le piège final serait le positionnement de flottes de surface Italiennes et Roumaines au Nord et au Sud de Malte.


avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Mer 09 Avr 2014, 10:08
20 février 194* (2014 IRL) 18h15.

Ernst venait de se réveiller après une courte sieste.

Depuis maintenant plusieurs jours que le submersible faisait le blocus du Port de la Valette, guettant tout ce qui pouvait en sortir ou s'y rendre afin d'asphyxier Malte, la vie était rythmée par la surveillance et la coordination de la flottille.

Même au mois de février, le temps était clément en méditerranée, et la température plus qu’agréable. Aussi c’est pieds nus et en caleçon qu’il se rendit au CO pour donner l’ordre de venir à l’immersion périscopique afin de récupérer les messages radios et de faire un tour d’horizon au périscope.

A dix mètres, par temps clair, même à la tombée de la nuit, un périscope pouvait être facilement repéré par les navires et les avions ennemis.

Ernst le savait depuis longtemps, et ce point avait largement été abordé lors de la réunion d’Etat Major à laquelle il avait assisté en novembre à Toulon en présence de l’amiral Werner ROTTENKOPF.

Le tour d’horizon lui révéla une fumée par son Nord Est.
Dans le même temps, le radio apporta un message crypté qu’il venait de décoder à l’aide de l’Enigma.


Le 20/02 à 11h46 - [ Flottille ]
Achtung TRIBAL !
Juste au Nord du port avec un cap Ouest, je n'ai vu que lui en faisant surface + les 3 tankers, le reste est Italien

Hans Muller
34.Unterseebootsflottille.Phönix

"Schiese ! Sept heures de retard !
Nous aurions pu nous faire couler !"

Les puissantes jumelles ZEISS du périscope braquées sur la fumée dans le Nord Est révéla la silhouette plus qu’inquiétante du destroyer TRIBAL annoncé.

Ernst se fit apporter le livre d’identification et très rapidement, le Tribal fut identifié comme le HMS BARACUDA VIII.

La décision fut immédiate, il fallait le couler rapidement en évitant de se faire repérer. Une telle menace ne pouvait pas être laissée à portée de la flottille.
Ernst dicta le message radio suivant pour toute la flottille :

Le 20/02 à 18h33 - [ Flottille ]

Le destroyer c'est une menace potentielle active.

Commandant Jack Dos, Destroyer classe Tribal BARACUDAVIII . Il faut pas le louper s'il vient sur nous.Il est un nautique au nord de notre position avec un cap Nord Ouest.
Ernst Kartofel
34.Unterseebootsflottille.Phönix

Une fois le message dicté, l’ordre de passer aux postes de combat fut donné, l’éclairage passa au rouge, et la nuit étant tombée, le submersible fit surface, passa sur les diesels, et pris une route Nord Est.
avatar
Von klucke
Vent frais
Autre pseudo : Hishima Kanoki
Nation au Front Atlantique : Kriegsmarine
Flottille au Front Atlantique : 34. Unterseebootflotille PHÖNIX
Nation au Front Pacifique : Japonais
Flottille au Front Pacifique : 2. Kantaï Kankoku
Nombre de messages : 152
Age : 24
Date d'inscription : 04/12/2011

Re: Menaces en Méditerranée.

le Mer 09 Avr 2014, 18:41
Werner reçu le message radio et dans sa gentillesse quotidienne répondit:

- Na na na .. Pas possible pour moi, puis commençent à doucement me faire chi*r l'Etat-Major. Batailler pour avoir une couverture aérienne, la reception de message en retard.. Non franchement, sa commençe a me souffler. Lüdwig, passe-moi l'U-510..

Au bout de quelques minutes, le capitaine Kartofel répondis et Werner voulais lui demander une chose.

- Dites-moi mon cher ami, vot' Tribal là, c'est pas pour moi, suis bien trop loin. Sinon, sa pêche dans vot' coin ? Non parce que moi je croises que du chalut' de pêche depuis 3 jours, pas un seul convoi Bordel..

A l'autre bout du fil, il entendit Ernst ricaner, mais pas d'autre info. Jusqu'à ce que la Vigie arrive en trombe et annonça une colonne de fumée

- Capitaine, 6 ou 7 Cargos arrivent en direction de la Valette
- Le ravitaillement de Malte se pointe..

- Allo Ernst ? c'est toujours Papy, comme quoi j'avais raison de gueuler j'ai un convoi qui vient ravitailler le Port. On va semer un peu la pagaille dans la réunion Anglaise. En plus, le temps se gâte, la pluie arrivera sur vous d'ici ce soir, il nous verrons même pas arriver en surface. Je te tiens au courant

Dans son franc parler habituel, Papy Werner fonçait dans la Baignoire du submersible avec ses jumelles et comtenplais tantôt le convoi, puis le ciel qui s'assombrissait.

- Mettez les combinaisons de pluie, y'aura ce qu'il faut.

Werner redescendis pour s'installer à la table de carte avec son second et calculer le temps et la trajectoire adequat.

- C'est partis les gars !

avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Jeu 10 Avr 2014, 22:07
20 février 194* (2014 IRL) 21h50.


Ernst était dans la baignoire depuis que l’U-510 avait surface et naviguait à la rencontre de sa cible.
L’objectif était de se positionner en IP sur la route du destroyer afin de le laisser venir et de le torpiller à courte distance, ne lui laissant aucune chance.

Le radio vint le rejoindre, et lui tendit un message avec un sourire.
« Kaleunt, un message de l’U-222. »

Le 20/02 à 21h46 - [ Flottille ]

Je suis derrière. (dessous en slow IRL)

Hans Muller
34.Unterseebootsflottille.Phönix

« Gut, wir sind zwei !

Le submersible poursuivait sa route, Ernst surveillait la navigation du destroyer qui remontait plein Nord Ouest.

Se penchant sur le pneumatique de liaison avec le C0, Ernst donna l’ordre de faire route au 305.
L’objectif était de venir se positionner sur la route de la cible et de laisser venir la cible sans se faire détecter.

A 23h58, la position était prise.

L’U-510 allait laisser venir sa cible, une longue nuit de veille s’ouvrait pour tout l’équipage.
Un message général fut envoyé à toute la flottille :

Le 21/02 à 00h04 - [ Flottille ]


En position d’attaque au 36°15 N ; 13°0 E (IRL : Je suis sous le tribal en slow).
Rencontre possible dans la matinée avec mes poissons (IRL : J'attaque demain vendredi 10h00).
Ernst Kartofel
34.Unterseebootsflottille.Phönix

avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Lun 14 Avr 2014, 15:54
21 février 194* (2014 IRL) 00h15


Le radio venait une nouvelle fois de rejoindre Ernst dans la baignoire pour lui apporter un nouveau message.


Le 21/02 à 00h08 - [ Flottille ]

En position
Je viens sur votre position par le Sud (IRL Sous le tribal, en position.)Si autorisation de feu, je complèterais le tir de Ernst, je vous rejoindrai dans la matinée par son quart Sud Ouest (IRL : je serais dispo demain vers 10h30 - 11h.)

Attente d'ordre
Fabian Kaïser
34.Unterseebootsflottille.Phönix


« Drei ! Er ist im Grunde »

La nuit fut longue, du fait de la clarté il était impossible de fumer, la lueur d’une cigarette se repérant de très loin. Ernst était tendu, l’opération aussi proche du port de Malte et dans les conditions de chasse n’était pas anodine.

Il s’agissait d’une première pour l’ensemble de la flottille, et surtout, c’était lui qui était aux commandes.
Le commandant Muller lui avait délégué la gestion de toute l’opération, ce qui était un honneur, et Ernst ne voulait pas faillir.

Lorsque l’aube commença à pointer ses premières lueurs, le destroyer allait être suffisamment près pour repérer la faible silhouette du submersible.

Ernst donna l’ordre de plonger, de rentrer le périscope et d’attendre quasiment sur place pour ne pas générer le moindre sillage, le plus silencieusement possible pour ne pas se faire repérer.

L’équipage s’allongea, minimisant les gestes, près à se ruer vers l’avant du sous-marin s’il fallait plonger profond en urgence pour fuir le destroyer.

Les oreilles rivées à son casque, l’opérateur hydrophone écoutait, tentant de détecter un changement de vitesse d’hélices et de cap révélant que la cible allait se changer en chasseur.

Toutes les demi-heures, Ernst hissait rapidement le périscope de chasse, juste le temps de vérifier la progression du Tribal.
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 51
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: Menaces en Méditerranée.

le Mer 14 Mai 2014, 22:19
21 février 194* (2014 IRL) 10h04


Une dernière levée du périscope d’attaque, la cible est là. C’est une belle cible, bien mûre, qui n’a pas détecté la présence des loups gris.


Le soleil est superbe, ses rayons éclairent la plage avant du destroyer qui gracieusement fend l’eau verdâtre de la méditerranée.
Ernst avait fait charger deux torpilles acoustiques et une torpille à impact dans les tubes, un deux et trois.


« Ein Rohr, Flammrohr zwei, Feuer, Feuer Rohr drei.


L’ordre était tombé, trois sillages à 45 nœuds de moyenne venaient de partir de la proue de l’U-510 en IP, il allait falloir moins d’une minute pour que les anguilles touchent leur cible.



L’équipage était tendu, attendant l’impact.

« GROUNDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD ! GROUNDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD !
GROUNDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD ! »


Trois explosions, trois torpilles au but.

Contenu sponsorisé

Re: Menaces en Méditerranée.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum