Partagez
Aller en bas
avatar
Stephen Guth
Tempête
Autre pseudo : Steven Gutmann
Nation au Front Atlantique : USA
Flottille au Front Atlantique : National Italian American Fleet
Nation au Front Pacifique : USA
Nombre de messages : 766
Age : 46
Date d'inscription : 12/02/2013

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique ET Pacifique) Américain (Atlantique ET Pacifique)

LA GAZETTA DE LA PRIMA

le Lun 24 Juin 2013, 16:34

ROME, le 24/06  à 14h18

Objet : Demande d'autorisation de publication de "La Gazetta de la Prima"

Tenante Guth,

Le service de presse de la Regia Marina que je représente aujourd'hui a longuement étudié votre requête.
Le journal dédié à votre flottille, la IaMAS dont j'ai fais partie autrefois, nous a semblé être superflu au premier abord.  Le prestige et les excellents résultats de la Regia Marina revenant régulièrement dans les discours du DUCE, il nous semblait futile de mettre en place un vecteur de communication supplémentaire.
Cependant,  les résultats obtenus par votre flottille ces derniers mois ayant fait tant de bruits dans les couloirs de l'Etat Major, nous ne pouvions raisonnablement vous refuser d'en rendre compte directement au peuple Italien et Méditérannéen.

L'accord de publication vous est donc donné.

Les presses de "Il Popolo d'Italia" ont été mises à votre disposition suite à une requête du DUCE en personne.

Vous souhaitant une longue publication,

Capitano di Vascello Giuseppe CIMOLINO





Dernière édition par Stefan Guth le Mer 18 Fév 2015, 12:05, édité 1 fois
avatar
Stephen Guth
Tempête
Autre pseudo : Steven Gutmann
Nation au Front Atlantique : USA
Flottille au Front Atlantique : National Italian American Fleet
Nation au Front Pacifique : USA
Nombre de messages : 766
Age : 46
Date d'inscription : 12/02/2013

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique ET Pacifique) Américain (Atlantique ET Pacifique)

Re: LA GAZETTA DE LA PRIMA

le Lun 01 Juil 2013, 22:35

1er juillet,

Amirauté de la Regia Marina
6 via Popolo, à Tarente

Sa convocation à la main, le Tenante Tiziano avance d'un pas incertain dans les longs couloirs de l'amirauté.
Débarqué à Tarente il y'a quelques heures à peine, il s'est vu remettre une convocation par une estafette lui ordonnant de se rendre à l'amirauté sans délai.
Filipini Alexandro se repasse en revue toutes les dernières semaines que lui et son équipage ont vécus. Rien.. Non rien, aucun indice ne lui vient à l'esprit. Pourquoi cette convocation ? La Iª MAS vole de succès en succès, son propre navire s'est montré digne de la confiance de son Pacha, ce dernier lui-même lui a proposé de remonter sur Tarente prendre un peu de bon temps avec son équipage…
"Fiat !!"
Filipini Alexandro se retourne pour mettre un visage sur cette voix qui l'interpelle.
"Benini !?"
Benini Mussolito est le rédacteur en chef de La Gazetta de la Prima, le journal de la Iª MAS,
"Que fiches tu donc ici ?"
"Le grand prêtre de la propagande locale m'a demandé de venir au plus vite. Quelque chose d'énorme se prépare. Ils veulent utiliser tous les moyens à leur disposition pour communiquer dessus. Et toi, tu as des infos ?"
"Et bien je suis comme toi, je…"
"Tenante Tiziano!" le coupe un jeune officier surgit d'un bureau,
"Veuillez me suivre, vous êtes attendu" poursuit il, en l'introduisant dans un vaste bureau.
L'amiral est là, ainsi que deux autres officiers de l'état-major.
Après les salutations d'usages et quelques politesses, l'amiral entra dans le vif du sujet,
"Malgré le succès des dernières opérations menées par votre flottille, et les fructueuses campagnes de recrutements menées par nos services, nous ne pouvons pas nous voiler la face. La Iª MAS ne peut plus continuer d'évoluer ainsi. Il nous faut repousser certaines limites pour conserver son efficacité opérationnelle."
L'amiral prit un dossier sur son bureau et lui tendit,
"Nous avons choisi une solution de rupture. Nous allons donner une sœur à la Iª, et c'est vous qui serez à la barre. Tenez, dans ce dossier vous trouverez les capitaines qui seront à vos côtés pour créer l'ossature de cette nouvelle flottille."
Filipini Alexandro, sous la surprise, ouvrit le dossier, et parcouru rapidement la liste de noms figurant en première page;
Luigi Reale,
Franscesco Falachini,
Gino Piola,
Alceo MANCINI,
...
"Et ceci Amiral ? Bellona !?" lui montrant un blason sur la seconde page,
"Votre nouvel insigne de flottille. La Iª que vous connaissez portera quant à elle le nom de Marte"
"Bellona e Marte ?"
"Oui, Mars et Bellone, le dieu de la guerre et sa sœur. Nos ennemis sauront ainsi que lorsqu'ils agressent un des navires de la Iª, c'est a une fratrie qu'il s'attaquent"
Filipini alexandro, ne pu réprimer un sourire de satisfaction suite à cette réflexion,
"Je ne vous congédie pas Tenante Tiziano, mais je pense que vous avez du pain sur la planche. "
Fiat sorti du bureau, et rejoignit immédiatement son navire. Il fallait discuter de ça avec le Pacha de la Iª. Il était forcément dans la confidence.
Le lendemain, il se procura un exemplaire de la Gazetta.
Non sans fierté, il parcouru les gros titres.

Une nouvelle étape était franchie pour la Iª...


Dernière édition par Stefan Guth le Mer 18 Fév 2015, 11:53, édité 1 fois
avatar
Stephen Guth
Tempête
Autre pseudo : Steven Gutmann
Nation au Front Atlantique : USA
Flottille au Front Atlantique : National Italian American Fleet
Nation au Front Pacifique : USA
Nombre de messages : 766
Age : 46
Date d'inscription : 12/02/2013

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique ET Pacifique) Américain (Atlantique ET Pacifique)

Re: LA GAZETTA DE LA PRIMA

le Mer 18 Déc 2013, 16:30

ROME, le 15/12

Cher Stefan,

Inutile de te demander de tes nouvelles, on ne parle plus que de vous ici.
Les nouvelles de vos opérations en Atlantique n'ont pas mis longtemps à nous parvenir.
Toute la ville parle de vos derniers combats. Tu vas rire, mais c'est tout juste si j'ai le temps de faire tourner les rotatives du journal, que vos exploits font déjà l'objet de discours passionnés dans les Trattorias de la Via Cavour.
Il parait également que le Duce suis vos actions de très très près depuis sa visite à Tarente

Prends soin de toi, et ne ménage pas nos ennemis.

J'en profite pour te joindre le dernier numéro de la Gazetta.

Ton ami dévoué,

Benini Mussolito



avatar
Stephen Guth
Tempête
Autre pseudo : Steven Gutmann
Nation au Front Atlantique : USA
Flottille au Front Atlantique : National Italian American Fleet
Nation au Front Pacifique : USA
Nombre de messages : 766
Age : 46
Date d'inscription : 12/02/2013

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique ET Pacifique) Américain (Atlantique ET Pacifique)

Re: LA GAZETTA DE LA PRIMA

le Lun 30 Juin 2014, 14:56

ATHENES, le 30/06

Cher Stefan,

Quelle déception pour moi de t'avoir manqué…
Pourtant, tout me souriait jusque là, et je me réjouissais de te revoir.
L'un de mes amis à l'Amirauté, m'avait discrètement renseigné sur votre opération en cours, et flairant la bonne info, j'ai sauté dans le premier avion pour Athènes.
Manque de chance, le Savoia-Marchetti SM82 dans lequel j'avais réussi à trouver une place, a eu une avarie mécanique.
Ses moteurs Alfa-Romeo sont pourtant réputés extrêmement fiables, et il a fallu que cela tombe sur moi.
Nous avons été contraint de faire demi-tour, et ton navire avaient déjà quitté la rade lorsque j'ai finalement débarqué à Athènes.
J'ai tout de même réussi à avoir une entrevue avec ton camarade Raffaele Trentino, juste avant qu'il ne vous rejoigne. Tu le remercieras encore pour tous les détails qu'il m'a fourni sur la lutte ASM. Jamais mon papier n'aurait été aussi bon sans lui.

Comme d'habitude, je te joint le dernier numéro.

Ton dévoué,

Benini Mussolito



avatar
Stephen Guth
Tempête
Autre pseudo : Steven Gutmann
Nation au Front Atlantique : USA
Flottille au Front Atlantique : National Italian American Fleet
Nation au Front Pacifique : USA
Nombre de messages : 766
Age : 46
Date d'inscription : 12/02/2013

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique ET Pacifique) Américain (Atlantique ET Pacifique)

Re: LA GAZETTA DE LA PRIMA

le Lun 03 Nov 2014, 12:45
ROME, le 01/11

Cher Stefan,

Sache que te remercie pour les précisions que tu as bien voulu m'apporter, concernant la bataille qui s'est déroulée dans le Golfe de gascogne.
Ce satané reporter de Chris Water de Life Magazine, est un vil coquin. A le lire, on pourrait croire que vous avez fuit jusque dans l'estuaire de la Gironde. Notre métier de journaliste n'est plus ce qu'il était. Comment faire la part entre propagande et vérité, quand les visions de chacun sont si différentes et les enjeux si grands ?
En tout cas, nos lecteurs auront une juste vision de cet affrontement. Grâce à toi…

Merci encore.

Ton dévoué

Benini Mussolito


avatar
Stephen Guth
Tempête
Autre pseudo : Steven Gutmann
Nation au Front Atlantique : USA
Flottille au Front Atlantique : National Italian American Fleet
Nation au Front Pacifique : USA
Nombre de messages : 766
Age : 46
Date d'inscription : 12/02/2013

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique ET Pacifique) Américain (Atlantique ET Pacifique)

Re: LA GAZETTA DE LA PRIMA

le Mer 18 Fév 2015, 11:57
AMSTERDAM, le 01/01

Cher Benini,

C'est tout en lisant le dernier numéro de La Gazetta de la Prima, que je me permets de t'envoyer mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.
Je te souhaite à toi et ta famille, de garder une santé de fer, et ton talent rédactionnel intact. Chacun de tes articles me rapprochent un peu plus de ma patrie d'adoption. Sans parler du moral de nos marins lorsqu'ils parcourent ensemble les gros titres du journal, la fierté d'être Italien se lisant sur leurs visages.
On devrais presque te décerner une médaille du mérite pour tes articles, et tes courageuses prises de position.

A ce propos, fais tout de même attention à tes critiques envers nos ronds de cuir. Elles pourraient t'attirer le courroux de ces politiciens lobbyistes, et ton entourage pourrait en souffrir.  Tu le sais comme moi, notre belle patrie n'a rien d'une démocratie. Et puis ne t'inquiète pas, les tensions que tu évoques ont sans doute disparues. Nos succès n'ont ils pas plaidés pour nous !?

Ton ami fidèle,

Stefan Guth


avatar
Stephen Guth
Tempête
Autre pseudo : Steven Gutmann
Nation au Front Atlantique : USA
Flottille au Front Atlantique : National Italian American Fleet
Nation au Front Pacifique : USA
Nombre de messages : 766
Age : 46
Date d'inscription : 12/02/2013

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique ET Pacifique) Américain (Atlantique ET Pacifique)

Re: LA GAZETTA DE LA PRIMA

le Sam 30 Jan 2016, 16:58
Benini Mussolito a écrit:TARENTE le 27/01

Objet : Notes de mon entretien (1ère partie) avec le Capitaine Stefan Guth, en préparation de la une de la Gazetta, couvrant les derniers événements en Méditerranée orientale.

(Note Perso) Stefan semble fatigué. La perte de son navire semble l'avoir profondément touché, malgré le succès indéniable de cette opération

Moi : Bonjour Stefan, content de te voir entier!
Stefan : Hallo Benini, wie geht's !
Moi : Bien, et très excité par avance d'entendre le déroulement de cette affaire qui passionne l'Italie.
On va poursuivre en italien si tu le veux bien, mon allemand n'est pas au niveau.
Stefan : Oh oui c'est vrai, excuse moi. Je t'écoute.

Moi : Commençons par le début. Comment vous êtes vous retrouvés au sud de la Grèce.
Stefan : En fin d'année, la flottille faisait face à la TF81 au sud de Toulon. Une vraie partie d'échec.
Étonnement, ils ne prenaient pas les risques qu'on attendaient d'eux, et inversement il faut croire d'après l'agacement perceptible de certains de leurs capitaines.
Nous avions eu une seule opportunité durant ce round d'observation, que nous avons manqué, la faute à une mauvaise fièvre contractée précédemment lors de notre virée au Liban,  qui avait contraint le Capitaine Tiziano à rejoindre précipitamment un navire sanitaire.
Il s'en est fallu de peu, que le Brooklyn de John Bouvier goûte à notre acier.
Moi : Quel manque de chance…
Stefan : On ne peut maîtriser tous les paramètres. Nous avons du annuler l'attaque. Il était inutile à ce stade de l'endommager. C'est au fond de la mer que nous voulions le voir.
Moi : La TF81 se déplace toujours avec un navire atelier en plus, n'est pas ?
Stefan :: Oui… mais j'y reviendrais.
Moi : Et cette drôle de guerre a duré longtemps ?
Stefan : Trop… Ils ont même profité de ce laps de temps pour détacher 3 navires afin de contrôler la méditerranée orientale. C'est là que nous avons décidé de mettre à profit le début d'année pour leur fausser compagnie, et reprendre le contrôle de ce secteur.
Moi : Ah voilà, je sent enfin venir l'action !

(Note Perso) Stefan déroule sa narration de manière passionnée, les gestes accompagnant la parole et aidant à mieux cerner chaque événement

Stefan : Nous sommes arrivés sur zone le 13/01 sans rencontrer de résistance particulière.
Nous doutant de la présence ennemie, nous avons commencé les reconnaissances. Il n'a pas fallu longtemps pour isoler nos futurs clients.
Deux destroyers Sumner, et un croiseur Brooklyn défendaient la zone. Nous avons profité de la nuit pour nous approcher d'eux aisément.
Ils se pensaient en terrain conquis j'imagine, tant leur imprudence était grande.
Elites de l'US Navy ou pas, le Brooklyn et un Sumner ont été effacés de notre mer, respectivement par les capitaines Scotto di Perotolo et Bruzzi.
Le second Sumner nous a échappé dans l'obscurité.
Moi : Dommage, mais voilà tout de même une entrée en matière rondement menée.
Stefan : Plutôt. Petite anecdote que tes lecteurs apprécieront; Au milieu des débris flottants, là où sombra le  Brooklyn, nos gars ont retrouvé un pavillon de la Kriegsmarine appartenant à la S.R.V.
Moi : Je n'ai pas le souvenir qu'ils aient rencontrés la TF81 avant la dissolution de la flottille
Stefan : Je ne saurais te dire. En tout cas, il en était pas à son premier bain…
Bref, nous avons donc repris le contrôle de la zone.
Deux jours après, les TF81 était signalée à l'est de La Valette par un mouilleur de mines italien. Ils filaient bon train vers nous sans aucun doute.
Deux options se présentaient à nous. Remonter nord-ouest vers Tarente, au risque d'être repérés trop tôt, ou revenir vers Athènes, afin de temporiser le temps d'organiser une opération conjointe avec la Médusa.
J'ai comme de coutume choisi la sécurité, sans pour autant hypothéquer nos possibilités pour la suite.
Une fois sur Athènes, j'ai reçu un telex de l'amirauté m'informant que la Médusa était prise par ailleurs et ne pouvait nous fournir le support attendu.
Qu'à cela ne tienne, nous nous engagerons dans le détroit de Patras via le canal de Corinthe, nous plaçant sur les arrières des américains.

Moi : Mais cela ne s'est pas déroulé comme prévu, c'est ça ?
Stefan : Exact. Nos premiers navires sont sortis du détroit prudemment dans la nuit du 19/01.
Très vite nous avons repéré un Brooklyn dissimulé derrière l'île de Céphalonie.
Ignorant où se trouvaient les autres navires ennemis, et la colonne de navires de la Prima étant étalée dans le détroit, j'ai ordonné aux Capitaines Tiziano et Scotto di Perotolo de me suivre vers Vlare en longeant la côte.
Le reste du groupe avait pour consigne de revenir sur Athènes, sous la direction du Capitaine Bergmeister.
Moi : Sortie furtive ?
Stefan : Oui, au nez et à la barbe des américains. Leur navire atelier avait été signalé un peu au sud ouest.
Nous envisagions de les amputer de ce navire la nuit suivante.
Moi : Mais vous l'avez manqué !
Stefan : En fait, nous n'avons pas réussi à le localiser avant qu'il ne rejoigne les autres dans le détroit. Il faut comprendre que de multiples possibilités s'offraient au Capitaine Bouvier. Nous ne savions pas encore si nous avions été détectés dans le détroit non plus. Ils auraient pu descendre prendre le contrôle de la zone ou stationner devant Céphalonie.
Nous n'avions pas envisagé qu'ils s'engagent dans ce coupe gorge vers Corinthe.
Moi :  Et pourtant…
Stefan :: Ils l'ont fait ! Aussitôt repérés prsè du canal de Corinthe par le Capitaine Bruzzi , j'ai fait mouvement avec mes deux compagnons vers Céphalonie.
Là, nous y avons trouvé embusqués un Sumner et un Brooklyn. La TF81 était prise au piège dans le détroit.
Malheureusement, ce n'est pas avec nos dix navires de combat que nous pouvions espérer y aller la fleur au canon de 100mm.
Le 20/10, le navire du Capitaine Bruzzi ayant été repéré dans le canal, nous avons immédiatement réagi en attaquant des deux côtés en même temps.
Nous devions semer le doute dans leur esprit, et au passage nous adjuger deux Sumner de plus. Le capitaine Steeve Hornet qui nous avait échappé dans la nuit quelques jours auparavant, et le Capitaine Garcia furent les victimes.
Le groupe est, recula vers Athènes afin d'éviter une contre attaque classique lors de ce genre d'affrontement. Celle-ci toucha le navire du Capitaine Bergmeister.
Son rôle lui imposait de fermer la marche afin de s'assurer de l'intégrité du groupe. Il fut hélas et logiquement le premier à tomber.
Moi : Grosse perte pour la Prima…
Stefan : Oui, ce n'est pas pour rien qu'il avait les rennes de la Bellona. Les deux jours suivant, les américains se sont repliés vers l'ouest, afin de sortir du détroit.

Moi : Ils ne devaient pas en mener large. Mais et ton groupe ? Vous avez pris de gros risques.
Stefan : Non. Nous avions anticipé leur sortie. Nos avions contrôlaient régulièrement leurs positions.
Nous nous sommes positionnés hors de vue, et avons continué à informer notre groupe dans le détroit. La TF81 commençant à être prise à partie pas les défenses portuaires de Tarente, et nos survols ayants localisés leur navire atelier sur leurs arrières vers le détroit, j'ai ordonné son attaque le 23/01.
Ils pensaient sans doute que nous allions fêter nos victoires sur Athènes, les laissant en paix. Encore un excès de confiance typiquement américain.
Nos navires ont surgis du détroit à 18h54, prenant à partie le navire atelier de Kalev Viis et son escorte Sammy Johnson.
A 18h56, le gras et lent navire du capitaine Viis opérait désormais son activité dans les ateliers de maintenance de Posseïdon.
Son escorteur fut plus chanceux, bien qu'endommagé il réussi à rejoindre le reste de son groupe.
Moi : C'est là que vous avez commencé à rencontrer des difficultés ?
Stefan : Oui, mais nous nous en sommes aperçus que le 25/01 au matin.  
En faisant un petit tour d'horizon, et en contactant chaque capitaines selon un rituel bien ancré, je me suis rendu compte qu'il manquait le Capitaine Borghèse.
Nous avons tout de suite exploré plusieurs possibilités, mais le risque submersible ne pouvait être ignoré.
Ce n'est que le soir même que nous avons eu les éclaircissements sur son naufrage. Il avait pris l'initiative le 24/01 à 21h10 de torpiller seul un croiseur Baltimore juste avant l'aube.
Pour une raison que j'ignore, il resta cloué sur place pendant plus d'une heure. A 22h12 les premiers obus américains tombaient enfin sur lui, détruisant la cabine radio.
A 22h15 tout était déjà terminé, sans qu'aucun de  nous ne s'en rende compte.

Moi : Et ensuite ? Comment avez-vous manœuvré ?
Stefan : Nos deux groupes se sont rejoints le jour venu. Nous avons encore eu quelques occasions d'aggraver les pertes américaines, mais quand un animal est blessé, il est aux aguets.
Surtout celui-là...
Chacune de nos attaques n'avait pour résultat que d'endommager un navire de plus, et  nous faire perdre du temps et de l'énergie.
Le capitaine Bruzzi en a fait les frais 5 fois durant cette bataille. 5 fois il s'est avancé pour tirer l'ennemi, 5 fois celui-ci s'est défilé avant que les obus ne soient tirés.

J'ai encore en tête cette phrase de Damico Maffuci à cet instant là.
"Il faut savoir lâcher son os je pense…"
avatar
Brian Peterson
Grand-frais
Autre pseudo : Silvio Bruzzian
Nation au Front Atlantique : USA
Nation au Front Pacifique : GB
Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 06/05/2015

Infos
Nationalité: Américain (Atlantique)/Commonwealth Américain (Atlantique)/Commonwealth

Re: LA GAZETTA DE LA PRIMA

le Sam 30 Jan 2016, 17:47
Forza Nous!
Contenu sponsorisé

Re: LA GAZETTA DE LA PRIMA

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum