Partagez
Aller en bas
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 52
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

"Mare Nostrum"

le Mar 28 Mai 2013, 11:25
22 Mai 194*.



Le Junker Ju 52 en provenance des Iles des Ascension se posa sur la base de Hyères où l'attendait une voiture de l'Etat-major de la Kriegsmarine.
Ernst fut poliment invité à prendre place à bord du véhicule qui se mit aussitôt en route vers Toulon.
Dans la voiture, les passagers étaient silencieux, et Ernst réfléchissait à tout ce qui pouvait avoir motivé l'ordre immédiat de prise d'avion en direction de Toulon, ainsi que la mise à disposition d'un avion pour lui tout seul.

Impossible de trouver une réponse précise, telle était la conclusion à laquelle il n'arrivait pas à cesser d'aboutir quel que soit le chemin de réflexion qu'il empruntait.

Juste avant d'arriver à Toulon, la voiture s'arrêta devant une imposante maison bourgeoise située dans la petite ville de La Valette du Var à l'Ouest de Toulon.
Ernst fut invité à descendre et à suivre un planton qui le conduisit à un bureau où se trouvaient plusieurs officiers Allemands et Italiens en train de discuter.

Parmi ces officiers, se trouvait le Kaleunt Hans Muller en grande conversation avec un Konteradmiral

.

Apercevant Ernst, Hans Muller s'approcha rapidement et l'invita à le rejoindre.

"Amiral, je vous présente le Kaleunt Ernst Kartofel, un survivant des batailles de l'Atlantique faisant partie de la 34, et que j'ai invité à nous rejoindre en méditerranée pour cette opération spéciale.
Ernst, je te présente le Konteradmiral z.V Adalbert Zuckschwerdt Commandant en Chef de la Kriegsmarine pour la zone de Toulon."
.

Ernst claqua des talons devant son supérieur et le salua.

L'amiral pri la parole et parla de tout et de rien, valorisant l'arme sous-marine, insistant sur son importance dans le conflit en cours, et sur le fait que la Kriegsmarine était peu présente en méditerranée.

Au bout d'un quart d'heure de monologue, l'amiral conclut la discussion en remettant un badge à Ernst, et lui dit sous le sceau du secret, qu'il lui confiait un nouveau bâtiment basé au port du Mourillon avec un équipage d'élite afin de participer à une opération sensible qui restait secrète pour l'instant.

Ernst salua, alors que l'amiral tournait les talons emportant à sa suite Hans Muller qui lui lança:
" On se retrouve au carré, je t’expliquerai! "

Ernst restait seul, tenant dans main un badge qu'il ne reconnaissait pas, en se demandant bien ce qui se tramait, et pourquoi on avait dépensé autant de Reichmarks pour le faire venir en avion exceptionnel du Sud-Ouest de l'Atlantique où il coulait sans danger des navires de soutient alliés.


…/...
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Jeu 30 Mai 2013, 22:34
Comme convenu Ernst était au mess , une bouteille déjà entamée et deux verres pour seule compagnie , l'air songeur il faisait tournoyer le fameux badge entre ses doigts
M'apercevant , son visage se dérida , il me tira une chaise , servi un verre et posa le badge sur la table

Dis moi tout Hans

J'ai pris le badge en le tenant face à lui

Kampfschnellgruppe mon ami , celui la c'est celui des sous mariniers Allemands
Et je peux t'assurer qu'on est pas les seuls à les avoir
Tout à l'heure j'ai croisé des volontaires Espagnols avec un badge identique mais avec un S-Boot
Et il y aussi des volontaires Italiens .. d'ailleurs viens , il faut que je te présente quelqu'un

Le temps d'enfiler un verre et j'attirais Ernst sur le quai
Un jeune homme en civil semblait contrôler le chargement de plusieurs caisses

Ernst , je te présente le capitaine Enrico Lucchini , c'est un des Italiens qui participera à de notre mission



Puis apercevant un groupe d'officiers sous-mariniers Allemands un peu plus loin sur le quai

En fait Ernst on t"attendait tous , toute la 34 est la ......... enfin les survivants



Deux trois accolades plus tard Ernst repassa à l'attaque

Hans , tu m'as pas fait venir pour une photo de famille , ça veut dire quoi tous ces subs d'alignés un peu partout ?

Mon vieux Ernst , nous allons intégrer une importante coalition Axe en Méditerranée
Comme tu as pu le voir , certains des gars que tu as croisé avaient ces fameux badges ... d'autres non
En fait les consignes sont claires , on affiche les couleurs que quand l'ennemi a goutté de nos torpilles afin de ne pas dévoiler nos forces en une seule fois
Mais retournons au mess , il y a des choses que je ne peux pas dire ici
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 52
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Ven 31 Mai 2013, 10:00
Ernst retourna au carré avec son chef de flottille.
Commandant une nouvelle bouteille de rosé de Ramatuelle et deux verres, il lança.

Bon accouche. J'ai pas quitté mon sub et mon équipage avec lequel je navigais peinard coulant du convoi pépère sans rien risque, et au soleil, pour rien je pense!
Depuis que je suis sous tes ordres nous avons beaucoup morflé, et perdu bon nombre de copains, j'ai cru comprendre que tu étais devenu plus prudent, alors déballe tout.
Dépenser autant de Reichmarks pour nous faire venir en avion, cela doit bien avoir un sens.
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Ven 31 Mai 2013, 16:54
Müller se rapprocha d'Ernst pour plus de confidentialité puis après un dernier coup d’œil circulaire au reste du mess , il déploya une carte sur la table renversant au passage un des précieux nectar au grand désarroi de son comparse



Sous la Sardaigne , c'est l'Armada des Alliés , à croire que tous les Alliés de cette foutue guerre sont ici
Sous Toulon il y a un autre groupe , deux Cuirassés plus toute l'escorte
Le flanc Ouest de l'ennemi lui est plutôt dégarni
En fait ils ont fait un passage en force de l'Ouest vers l'Est en ne rencontrant quasiment pas de résistance
Se croyant du coup intouchables ils se sont affairés à déminer la passe de Tunis tout en combattant les défenses côtières du port
Ce qu'ils avaient pas prévu c'est qu'on prendrait l'avion et qu'on se ferrait oublier une fois sur place
A ma dernière patrouille j'ai même passé 24h sous le Croiseur lourd de William Lordland des forces K , j'te raconte pas , en slow tous les tubes dans le vert , tubes 1 et 3 en acoustique pour frapper à la porte , 2 et 4 en magnétique pour m’essuyer les pieds sur le paillasson , j'ai cru que j'allais avoir une mutinerie quand j'ai donné l'ordre de le laisser filer

Ernst le stoppa net dans son explication


Primo .... c'est du Ramatuelle alors fais gaffe

Secundo ..... Rassure moi , l’État Major n'a pas rameuté tous les U-Boot dispo pour aller attaquer l'Armada ?
Non parce que tu sais que la dernière fois , la moitié d'entre nous ne sont jamais revenus
Alors partir Lafleur au fusil pour une deuxième danse ... non merci

Muller éclata de rire

On ne part pas Lafleur au fusil comme tu dis
Regarde tous les U-Boot que nous avons déjà en patrouille , nous allons attaquer la ou on ne nous attend pas

Pointant son doigt sur la carte

La
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 52
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Ven 31 Mai 2013, 18:15
Ernst éclata de rire et se resservant un verre répondit à Hans.

Bien vu, je crois qu'il va y avoir quelques baignages forcées. Remarque, ils ont de la chance ces eaux sont plus chaudes que celles de la mer du nord où nous avons barboté.
Buvons à notre campagne vieux poulpe !

Les deux compères terminèrent la bouteille, puis la deuxième, à moins que ce ne fut la troisième ou la quatrième, bref, la fin de soirée fut fort joyeuse.

23 mai 194* Port de Toulon le Mourillon.
Ernst emprunta la mince passerelle reliant le U-176, son nouveau bâtiment, un submersible de type IXc, au quai pendant qu'il était en cale sèche afin de de préparer pour sa future mission.

Rapidement il fit connaissance au carré de ses nouveaux officiers et de son équipage.


L'équipage avait l'air très soudé et composé de sous-mariniers d'élites. Cette nouvelle affectation et la future mission qui allait commencer s'annonçaient comme très prometteuses et porteuses de gloire.
En fin d'après-midi, l'U-176 pris la mer, sortant à petite vitesse dans le port.



Après avoir doublé la pointe du Mourillon, le cap fut mis en direction de la pointe Ouest de la presqu'île de Saint Mandrier.

Par 42°30 N et 5°45 E, un message radio en provenant du U-222 commandé par le chef de flottille arriva sur l'Enigma de l'U-176.

Ordre vous est donné de vous rendre dans le cadran CH*** pour regroupement avec les forces d'attaque.
Silence absolu. Immersion, l'ennemi rôde.
Le U-176 rentra son pavillon et se mis en route vers son lieu de chasse.

avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 52
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Sam 01 Juin 2013, 22:39
Le 26/05/194* 21h45

La nuit était tombée depuis maintenant une demi-heure, et la mer était calme. Ernst donna un coup de périscope sur 360° pour s'assurer qu'il n'y avait pas de menaces à l'horizon puis donna l'ordre de faire surface.

Lentement, majestueusement le kiosque commença par apparaitre, suivi par l'ensemble du bâtiment ruisselant d'eau. Le panneau d'écoutille interne fut déverrouillé par un matelot, puis le panneau de l'écoutille externe, entraînant une gerbe d'eau qui pénétra dans le sous-marin.

Ernst, suivi de l'officier de quart et de quatre veilleurs montèrent immédiatement dans la baignoire.
Le navire devait prendre ses dispositions de veille afin de poursuivre sa route en surface pour ventiler. Les diesels démarrèrent et rapidement l'U-176 augmenta sa vitesse de quelques nœuds pour poursuivre sa route vers le secteur de combat.



Kaleunt, un message de l'U-222 !


De l'U-222
A l'U-176
Deux Mogadors à trois nautiques Sud-Ouest.
Prenez position, nous attaquons demain dans la soirée en meute.
Vous ouvrirez le feu à 21h15 par deux anguilles, une acoustique et une magnétique, puis évadez-vous la meute fera le reste.
Fin de communication

Ernst demanda au radio d'envoyer un bref accusé de réception, puis, une fois certain que le message était bien parvenu à destination donna l'ordre de plonger à 50 m et de venir se positionner sur la route des deux cibles.

Tout l'équipage disparu dans les profondeurs du navire, les écoutilles furent fermées, les caissons remplis et les barres de plongée inclinées.
En peu de temps, l'U-176 plongea et disparu de la surface de la méditerranée.



27 mai 194* 21h00.

A l'immersion périscopique, silence total

Lentement l'U-176 remonta à 10 mètres de profondeur.

Ernst sortit le périscope d'attaque et fit un tour d'horizon complet, comme prévu, deux contre torpilleurs français faisaient route vers lui.
Choisissant le plus proche de lui, il commença à relever toutes les informations nécessaires à son officier de tir afin d'être quasiment sûr de réussir des lancers parfaits.

La cible choisie était l'Indochine !



Lorsqu'il ne fut plus qu'à trois encablures, l'ordre fatidique fut donné.

Tube Un Feu !
Un, deux, trois, quatre, cinq, Tube Deux feu !




Les deux torpilles étaient lancées, une acoustique, suivit d'une magnétique réglée à 3m50 pour exploser sur l'arrière de la cible.



Moins de trente seconde plus tard, une première détonation retentit suivie 3 secondes plus tard par une seconde détonation.



Les deux torpilles avaient atteint leur cible.

Ernst sortit rapidement le périscope d'attaque et constata que toute la poupe avait été emportée, mais que le contre torpilleur flottait toujours.



Au même instant, une troisième torpille frappa le malheureux navire par son milieu, achevant le travail de l'U-176.

Le contre Torpilleur Indochine venait d'être coulé par une action combinée de la meute.

Ernst donna l'ordre de plonger et de disparaitre sous la surface de la méditerranée.

Peu de temps après, l'opérateur sonar rapporta trois autres explosions de torpilles et des bruits de coque qui se brise et d'introduction massive d'eau, le deuxième contre torpilleur venait sans doute d'être frappé à son tour par la meute et disparaissait sous les flots meurtriers.
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Dim 02 Juin 2013, 22:57
12 heures avant l'attaque
Un groupe de 5 U-Boot se lance vers l’objectif
Les deux premiers prendront par Sud/ouest et serviront de leurre à la triangulation
Les trois suivant seront engagés dans la frappe sous marine de l'opération



Les ordres étaient maintenant officiels
L'engagement se ferrait au large de Barcelone , la cible étant les Forces Navales Extrême-Orient

Les ordres du Konteradmiral avaient été clairs
Vous devez éliminer les trois destroyers de classe Mogador de cette flottille , c'est l'objectif principal le reste ne sera que bonus
Cette attaque ayant un but psychologique , il faut que l'Armada ennemie comprenne qu'elle ne règne plus en maitre et qu'elle devra sécuriser le moindre mille marin de la Méditerranée , nous pouvons frapper qui nous le voulons et ou nous le voulons
Les Forces Navales Extrême-Orient serviront d'exemple

Les volontaires étrangers auront l’honneur de frapper les premiers et de couler le chef de flottille : le capitaine Jean Cras
Les U-Boot , U-176 , U-69 et U-222 devront eux couler les destroyers classe Mogador des capitaines : Régis Beranger et Ismail Akpasa
Un seul échec n'est même pas envisageable
La première attaque ayant pour but de semer le trouble dans la flottille ennemi et les forcer à se regrouper en un point précis ou les trois U-Boot devront impérativement attaquer en moins de trois minutes et disparaitre

8 heures avant l'attaque
Nos U-Boot leurres sont déjà loin , les dernières ordres sont passés en visuel depuis mon kiosque
Les hommes connaissent les ordres , il n'y aura plus de messages radio


avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Mar 04 Juin 2013, 23:38
Nous sommes le 27 mai début de matinée
Si le U-176 était passé à l'attaque , c'est qu'il avait eu confirmation du naufrage du Mogador du chef de flottille des Forces Navales Extrême-Orient
Le code : 1/3 était tombé , le capitaine Jan Cras était dans l'avion et les Italiens avaient rempli leur mission avec succès

La chronologie des attaques de la seconde phase avaient été préparée à l'avance
Les U-176 et le U-222 frapperaient en premier chacun une cible car ils étaient les seuls équipés de torpilles acoustiques nettement plus performantes sur des cibles rapides
Le U-69 aurait pour mission d'achever les Français avec des torpilles magnétiques moins précises mais plus puissantes

L'équipage du U-222 est maintenant à l'écoute du moindre bruit pouvant résumer les combats se déroulant en surface



Trois torpilles ont visiblement frappé leur cible et l'on peut entendre les coques des navires se déchirer dans des hurlements d'acier
Müller l’œil rivé au périscope s'en détourne quelque secondes , regarde sa montre et actionne de nouveau son chronomètre puis il chuchote à ses hommes

09h21 : le U-176 (Type IXc) a torpillé Indochine (Destroyer classe Mogador) et l'a touché ! - Plein fouet
09h21 : le U-176 (Type IXc) a torpillé Indochine (Destroyer classe Mogador) et l'a touché !
09h21 : le U 69 (Type Ia) a torpillé Indochine (Destroyer classe Mogador) et l'a touché ! - Plein fouet
09h21 : le U 69 (Type Ia) a coulé Indochine (Destroyer classe Mogador)
code 2/3

S'en suit un hourra à peine étouffé de tout le poste de pilotage
Mais ce n'est que le début , Müller de nouveau au périscope lance à son tour les ordres de tirs

Tubes 1 , 2 et 4 .... feu

Puis il enclenche son chronomètre
Nouvelle phase d'attente et d'angoisse
Un impact ... puis 2 .... le troisième se fait attendre ... les secondes s'écoulent mais toujours rien
L'inquiétude se lit sur les visages mais les hommes continuent à compter en silence , les lèvres bougent mais aucun son ne sort



Une puissante explosion ébranle le U-222 , le destroyer ennemi a enfin été touché par une troisième torpille
Et de nouveau cet horrible et incontournable bruit de destruction et de mort
Müller se retourne de nouveau vers ses hommes

09h22 : Nous avons torpillé Dhomburi (Destroyer classe Mogador) et l'avons touché ! - Plein fouet -
09h22 : Nous avons torpillé Dhomburi (Destroyer classe Mogador) mais nous l'avons raté.
09h22 : Nous avons torpillé Dhomburi (Destroyer classe Mogador) et l'avons touché !
09h23 : U 69 (Type Ia) a torpillé Dhomburi (Destroyer classe Mogador) et l'a touché !
09h23 : U 69 (Type Ia) a coulé Dhomburi (Destroyer classe Mogador)
code 3/3

Cette fois l'équipage ne camoufle pas sa joie , en tendant bien l'oreille ... on peut même entendre les autres U-Boot faire de même
Les hommes peuvent mettre la musique à fond s'ils le souhaitent , les 3 Mogadors des Forces Navales Extrême-Orient ont été envoyés par le fond
Il n'y a plus de menace réelle ASM
Le commandant en second s'adresse alors à son officier

Mon commandant
7 torpilles tirées par 3 U-Boot en moins de 3 minutes
Au total 3 Mogadors coulés par nos groupes de combats
Les Français vont surement étouffer l'affaire mais l'Etat Major Allié va leur remonter les bretelles quand ils verront la précision et la coordination des nos tirs

Müller s'accoudant sur la table des cartes

Oh t’inquiète pas , ils ne vont pas s'en venter
C'est comme quand nous sommes restés sous leur croiseur York pendant une journée , la Kriegsmarinenewerftpolizei n'en à jamais eu retour d'info
A croire qu'ils n'en sont pas bien fiers

Puis dans un éclat de rire

On pourrait leur envoer les photos et les cartes qu'on a largement eu le temps de prendre , toutes les preuves sont dessus
Mais trêve de plaisanterie
La mission est remplie mais il se trouve qu'ils n'ont plus de protection ASM ... et nous un bon stock de torpilles
Karl ... le tube 3 est armé ? ..... nous avons un croiseur Algérie dans l'axe de tir .. !!
Et contacte le U-176 , il aura surement une cible en visuel
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 52
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Sam 08 Juin 2013, 17:58
Le 26/05/194* 21h45
La nuit était tombée depuis maintenant une demi-heure, et la mer était calme. Ernst donna un coup de périscope sur 360° pour s'assurer qu'il n'y avait pas de menaces à l'horizon puis donna l'ordre de faire surface.
Lentement, majestueusement le kiosque commença par apparaitre, suivi par l'ensemble du bâtiment ruisselant d'eau. Le panneau d'écoutille interne fut déverrouillé par un matelot, puis le panneau de l'écoutille externe, entraînant une gerbe d'eau qui pénétra dans le sous-marin.
Ernst, suivi de l'officier de quart et de quatre veilleurs montèrent immédiatement dans la baignoire.
Le navire devait prendre ses dispositions de veille afin de poursuivre sa route en surface pour ventiler. Les diesels démarrèrent et rapidement l'U-176 augmenta sa vitesse de quelques nœuds pour poursuivre sa route vers le secteur de combat.

Kaleunt, un message de l'U-222 !

De l'U-222
A l'U-176
Deux Mogadors à trois nautiques Sud-Ouest.
Prenez position, nous attaquons demain dans la soirée en meute.
Vous ouvrirez le feu à 21h15 par deux anguilles, une acoustique et une magnétique, puis évadez-vous la meute fera le reste.
Fin de communication
Ernst demanda au radio d'envoyer un bref accusé de réception, puis, une fois certain que le message était bien parvenu à destination donna l'ordre de plonger à 50 m et de venir se positionner sur la route des deux cibles.
Tout l'équipage disparu dans les profondeurs du navire, les écoutilles furent fermées, les caissons remplis et les barres de plongée inclinées.
En peu de temps, l'U-176 plongea et disparu de la surface de la méditerranée.


27 mai 194* 21h00.
A l'immersion périscopique, silence total
Lentement l'U-176 remonta à 10 mètres de profondeur.
Ernst sortit le périscope d'attaque et fit un tour d'horizon complet, comme prévu, deux contre torpilleurs français faisaient route vers lui.

La première partie du plan s'était parfaitement déroulée, le "Mogador" portant la marque du Chef de Flottille n'était plus là, cela voulait dire que les Italiens l'avaient envoyé faire la bise à Neptune.

Ernst pouvait donc passer à la deuxième partie du plan.

Choisissant le plus proche de lui, il commença à relever toutes les informations nécessaires à son officier de tir afin d'être quasiment sûr de réussir des lancers parfaits.
La cible choisie était l'Indochine !

Lorsqu'il ne fut plus qu'à trois encablures, l'ordre fatidique fut donné.
Tube Un Feu !
Un, deux, trois, quatre, cinq, Tube Deux feu !


Les deux torpilles étaient lancées, une acoustique, suivit d'une magnétique réglée à 3m50 pour exploser sur l'arrière de la cible.

Moins de trente seconde plus tard, une première détonation retentit suivie 3 secondes plus tard par une seconde détonation.

Les deux torpilles avaient atteint leur cible.
Ernst sortit rapidement le périscope d'attaque et constata que toute la poupe avait été emportée, mais que le contre torpilleur flottait toujours.

Au même instant, une troisième torpille frappa le malheureux navire par son milieu, achevant le travail de l'U-176.
Le contre Torpilleur Indochine venait d'être coulé par une action combinée de la meute.

Ernst braqua son périscope sur le dernier Mogador restant pour suivre la suite de l'attaque et éventuellement venir en soutien.
Il n'eut pas beaucoupà attendre, trois torpilles vinrent frapper ce destroyer et l'envoyer par le fond, débarrassant l'Est des baléares des trois jeune chiens français.

La mer était dégagée de toute menace, on pouvait passer à la suite de la chasse.

Ernst donna l'ordre de plonger et de disparaitre sous la surface de la méditerranée.

avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 52
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Sam 08 Juin 2013, 17:59
Le 28/05/194* 10h00.

Le U-176 était à l'immersion périscopique, le jour s'était levé depuis maintenant de nombreuses heures, et Ernst ne voulait pas prendre le risque de dévoiler la position de son navire à l'ennemi, que ce soit à la vue des veilleurs des navires de guerre qu'il traquait, ou des avions de reconnaissance ennemis qui ne manquaient pas de survoler la zone des Baléares.



Allongé sur sa bannette, le Kaleunt songeait à ce qu'il ferait lorsque la guerre serait finie, si elle finissait un jour, et s'il était toujours en vie. Peut-être qu'il partirait au soleil des Canaries pêcher le thon et le maquereau, peut être qu….

Kaleunt, un message de l'U-222, urgent !

La voix qui lui était parvenue de derrière le rideau de séparation était celle du radio.
Ernst tira le rideau et réceptionna le message de son chef de flottille.


De l'U-222
A l'U-176
Ravitailleur marchand côtier à trois nautiques au Sud-Ouest de votre positionne, faisant route vers Barcelone et en provenance de Palma de Majorque.
Coulez-le à n'importe quel prix !
Fin de communication

Se laissant glisser de la bannette, Ernst chaussa ses sandales de cuir et se dirigea vers le CO.

Tendant le message à son navigateur, il fit rappeler au postes de combats et ordre fut donné de faire route au 225, vitesse 3/4 périscope rentré, silence radio dans tout le bord.

En arrivant sur zone, Ernst donna l'ordre de réduire la vitesse au strict minimum pour maintenir l'assiette, et donna un coup de périscope d'attaque.

Par 5° tribord, l'étrave d'un marchand côtier battant pavillon FNFL, s'annonçait à une vitesse moyenne de 12 nœuds.



L'officier en armement calcula une solution de tir, et la longue attente commença.
La cible se rapprochait lentement mais sûrement. Lorsqu'elle ne fut qu'à huit encablures, Ernst fit armer une torpille acoustique et une torpille magnétique.

A 3 encablures, l'ordre rugit.

Tube Un Feu !
Un, deux, trois, quatre, cinq, Tube Deux feu !


Les deux anguilles étaient lancées, une acoustique, suivit d'une magnétique réglée à 7m50.

Moins de trente seconde plus tard, une première détonation retentit suivie 3 secondes plus tard par une seconde détonation.

Les deux torpilles avaient atteint leur cible!

Ernst sortit rapidement le périscope d'attaque et constata que la proue et une partie du gaillard d'avant du marchand côtier avaient été détruits par les deux armes, et que le navire commençait à s'enfoncer rapidement par l'avant.

Moins de six minutes plus tard, le bâtiment ennemi avait disparu de la surface, seuls surnageaient des débris et des quelques marins français.



Le "Puncher " du Capitaine Tristant de Labaeye venait de rejoindre le royaume de Neptune….



L'ordre reçu était accompli, Ernst fit envoyer à l'U-222 le message suivant:

Mission accomplie, je reste sur zone, demande protection

Peu de temps après, une réponse lui parvint, émanant d'un navire Italien, le Léopardo du capitaine Enrico Lucchini, l'informant qu'il se portait sur sa position pour masquer sa présence à d'éventuel ASM ennemis.

C'était la deuxième attaque parfaite en moins de deux jours de la force spéciale, tout marchait comme sur des roulettes, Ernst pria un bref instant que cela continue durant toute la durée de la mission.

Par le périscope, à cinq nautiques de là, un Vosper faisait route au sud et un torpilleur classe la "Melpoméne" suivait une route. Sud-Ouest.

Peut-être pourrait-on les attaquer cette nuit…
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Dim 09 Juin 2013, 01:32
Le U-222 croisait par Sud/Est du U-176 quand Karl l'opérateur radio décrypta un nouveau message



Commandant
Le U-176 annonce un bonus +1
Le ravitailleur des Fransoze est coulé mais il a une menace en visuel
Les ennemis ont fait revenir toutes les réserves ASM qu'ils avaient à disposition
Ce ne sont que des petits navires mais ils patrouillent sur secteur

Müller se frotta le front en décalant légèrement sa casquette vers l'arrière
Les consignes étaient claires , on ne devait perdre aucun navire sur cette opération
Les navires Français devaient trianguler le U-176 ce qui expliquait ces moustiques remueurs de vase
Puis il fit signe à son opérateur en se penchant pour être visible depuis la salle radio

Karl
Contacte l'Italien le plus proche et tu demandes un appui pour une contre attaque
Tu contactes aussi le vieux Calamar et tu lui dis de nous couvrir

Se retournant vers le poste de pilotage

On reste en IP cap 6 milles Nord/Ouest sur la dernière position du U-176 , vitesse lente pour garder la furtivité

Au petit matin , la zone présumée du U-176 était à moins d'1 mille
Le courant avait fait dériver de nombreux débris provenant du Marchand côtier du capitaine Tristant De Labaeye
Un rapide balayage de périscope confirma la présence d'un navire ennemi mais la brume matinale rendait difficile l'identification

Müller leva la main à l'attention de son second sans pour autant quitter le périscope , puis à la limite du chuchotement

Bible .... torpilleur

Le second tria les fiches qui pouvaient correspondre et les pointa en direction de l'officier
Un rapide coup d'œil aux précieuses fiches et Müller pointa son doigt sur l'une d'elles



Le second fouilla de nouveau ses notes et se rapprocha de Müller pour lui chuchoter à son tour

Torpilleur classe La Melpoméne
Capitaine Gaby Morinos
C'est un ASM commandant

MÜller se pencha de nouveau en direction du radio
Karl avait une main sur l'écouteur plaqué sur son oreille , l'autre en l'air comme pour indiquer qu'il attendait un contact
Après plusieurs minutes il claqua du doigt pour attirer l'attention

Contact commandant
Nous avons un Italien en appui feu
Il attend les ordres

Müller retourna sa casquette pour mieux se plaquer au périscope

Tube 3 en magnétique
Maintenez le cap
................................. feu

La torpille à touché sa cible par l’arrière le privant de toute propulsion
Les torpilles de l’Italien ne l'ont frappé que 6 minutes plus tard le coupant littéralement en 2 ce qui eut pour effet de le faire sombrer en moins d'une minute
Les Forces Navales Extrême-Orient venaient de perdre leur cinquième navire , le U-222 c'était même payé le luxe de torpillé le Croiseur lourd classe Algérie du capitaine Philippe Bourgine pendant qu'il fuyait avec les rescapés de sa flottille
Les Alliés ne régnaient plus en maitre sur ce secteur de la Méditerranée ... et ce n'était qu'un début

Müller lâcha son périscope et s'adressa à l'équipage

13h56 : Nous avons torpillé La Pomone (Torpilleur classe La Melpoméne) et l'avons touché !
14h02 : Leopardo (M.S.) a torpillé La Pomone (Torpilleur classe La Melpoméne) et l'a touché ! - Légèrement
14h02 : Leopardo (M.S.) a torpillé La Pomone (Torpilleur classe La Melpoméne) et l'a touché ! - Légèrement
14h03 : Leopardo (M.S.) a coulé La Pomone (Torpilleur classe La Melpoméne)
Code : bonus +2

Karl
Contacte les rapides les plus proche
On lance le plan Falle Idioten pour camoufler nos mouvements de repli
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Dim 09 Juin 2013, 14:10
Le plan Falle Idioten est en fait une contre mesure à la triangulation des flottilles ennemies
Il est évident que nous n'allons pas donner la technique ici mais ce plan fonctionnait à merveille depuis qu'il avait été testé en Méditerranée , c'était tout simple , tellement simple que les Alliés se faisaient promener d'un coin à l'autre du secteur , nos U-Boot étaient devenus invisible à la triangulation
Si , il y avait bien quelques impératifs , il fallait éliminer les navires ennemis servant de vigie au delà d'une certaine limite
Quand à leurs sous-marins aux postes avancés , et bien nous leurs faisons le coup du Berger à la Bergère ... on les triangulé

Karl l'opérateur , apporta directement le message radio qui venait de tomber

Commandant
2 mouchards détectés sur notre secteur
Un dans le secteur 4 , l'autre dans le secteur 8
Le U-69 demande un appui pour les effacer

Müller déplia rapidement la carte , traça 2 ou 3 caps puis et donna ses instructions

On fonce sur le secteur 4 , c'est juste à coté
Pleine puissance

Karl , préviens notre Rémora que nous faisons mouvement

Le premier Mouchard fut rapidement en visuel , il était juste à l'entrée du port de Palma De Majorque
Nous l'avons surpris en pleine phase de combat , il tentait désespérément de grenader le U-69
Un important incendie lui interdisait l’accès au port , il n'avait pas le choix ... combattre ou couler



C'était un Destroyer classe Guépard baptisé "Diamant" hors d’après les fiches de l'Abwehr aucun navire des FFL n'était enregistré sous ce nom
Nous étions donc face à un navires des défenses portuaires d'un des ports Français , probablement venu d'Alger
La cible était de moindre importance mais c'était un ASM et il engageait un des notres
Couler un navire endommagé qui de plus se déplaçait en vitesse modérée pour grenader ne serait pas compliqué
Le tube 2 était déjà armé avec une magnétique
Les hommes n'attendaient que l'ordre de tirer



Feu

Le sifflement caractéristique suivant le tir d'une torpille se fit alors attendre , suivi d'une déflagration qui obligea le Destroyer à tenter une dernière manoeuvre de repli dans le port Espagnol
Mais les voies d'eau ont eu raison de lui avant qu’il ne soit définitivement en sécurité
Le Guépard gisait maintenant sur le flanc bâbord immobilisant du coup une partie des structures du port



Müller regarda une nouvelle fois sa montre après une dernière validation visuelle par périscope

10h31 : Nous avons torpillé Diamant (Destroyer classe Guépard) et l'avons touché ! - Lourdement
10h31 : Nous avons coulé Diamant (Destroyer classe Guépard)
Code : bonus +3

On ne perd pas de temps , cap pleine puissance sur le deuxième Mouchard


avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Lun 10 Juin 2013, 22:36
Nous avons patrouillé une bonne journée pour trouver le deuxième Mouchard
Nous savions qu'il s'était fait accrocher par un des Italiens du Kampfschnellgruppe mais il avait profiter de la nuit pour filer
Wilfried était l’officier de quart au moment ou nous l'avons retrouvé
Mais quelque chose l’intriguait , il avait beau consulter ses fiches , il y avait un truc pas clair sur ce navire
Müller s'empressa de contrôler



Tu as raison Wilfried , ce mec est loin d'être le soit disant jeune capitaine qu'il est , ses manœuvres sont trop propres
Et puis sa façon de refuser le combat avec des navires de sa classe ... t'as déjà vu ça toi chez un Rouky
Ce petit curieux est un vrai Mouchard , il est la pour espionner pas pour combattre
Si tu regardes bien , tout l'équipage est sur le pont à scruter l'horizon



Un jeune beaucoup trop expérimenté qui refuse le combat
Un navire le plus bas de gamme possible qui ne vaut rien et que l'on peut sacrifier gratuitement
Pas d'expérience perdue en cas de naufrage
Nous étions devant l'exemple type du Mouchard éphémère
Une dernière consultation des notes confirma qu'il s'agissait du capitaine Josselin de Tournemine , un Français qui naviguait sans flottille

Müller plaça le U-222 dans le meilleur axe de tir et donna l'ordre de le torpiller
Mêmes gestuelles , il regarda son chrono puis sa montra et annonça

07h55 : Nous avons torpillé Volta (Aviso de réserve) et l'avons touché ! - Lourdement -
07h55 : Nous avons coulé Volta (Aviso de réserve)
Code : bonus +4

7 navires ennemis coulés pour juste une VLT de perdue
Le Kampfschnellgruppe venait d"envoyer 16313 tonneaux par le fond dès sa première mission
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 52
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Dim 23 Juin 2013, 17:32
20 juin 194* 19h45

L’U-176 remontait à la surface lentement après avoir passé de nombreuses heures à grande profondeur. Le Grid était particulièrement dangereux, Ernst et son équipage avaient des gouttes de sueurs qui leur dégoulinaient le long du visage, et cela n’était pas dû à la chaleur, mais à l’angoisse.

La saturation en monoxyde de carbone avait atteint des seuils proches de la narcose, et les batteries étaient à plat.

Le U-176 n’avait pas le choix, il fallait à tout prix remonter, même en plein jour, et prendre le risque fou d’être en contact visuel avec l’ennemi.

Ernst savait parfaitement qu’il prenait des risques proches de la bêtise pour avoir silencieusement navigué sous la coque de nombreux navires français ces dernières heures. La tentation avait été grande d’envoyer par le fond ces terroristes, mais la prudence recommandait de ne pas faire feu. Trop de destroyers croisaient dans ces eaux menaçantes, et les dernières vacations en surface ou en immersion périscopique avaient amené leur lot régulier de mauvaises nouvelles.

La presque totalité de la flottille avait été décimée en tentant de venir se positionner au Sud Est de la Sardaigne.

Les petits jeunes avaient été les premiers à faire les frais de la forte concentration de navires ennemis, deux voire trois flottilles US et françaises croisaient sur ce Grid et avaient visiblement pour mission de détruire la 34ème Flottille.

Sans doute, les services de renseignements des alliés avaient réussi à être informés des positions des bâtiments, probablement à partir d’une taupe infiltrée à Toulon.

Parmi les noirs messages radios reçus, Ernst avait appris le naufrage du U-222 et de sa conserve, le commandant de la flottille et un de ses seconds étaient portés disparus.

Ces deux naufrages avaient promu Ernst chef de flottille, poste qu’il n’avait jamais envisagé d’atteindre.

A l’immersion périscopique, un rapide tour d’horizon dévoila présence de nombreux bâtiments ennemis à un ou deux nautiques de distance.
Le bon sens commandait de replonger et de ne pas bouger, mais, il fallait tout de même faire surface et ventiler rapidement sous peine de transformer le submersible en un cercueil échoué sur le fond.

Certes la mort serait douce et indolore, la narcose provoquée par le monoxyde de carbone commençait par endormir profondément avant d’inexorablement asphyxier ses victimes, mais ce n’était pas le sens de la vie d’Ernst et de son équipage.

L’ordre fut donné de faire surface, et de faire route Sud Est à pleine vitesse pour essayer de fuir au plus vite la menace.

Peine perdu, le submersible fut immédiatement repéré et pris en chasse par des navires français, un Croiseur léger classe Duguay Trouin, le Tonnerre, portant bien son nom, et un destroyer Mogador, le Dhomburi.

20 juin 194*, 20h06.

Le coup fatal est porté à l’U-176 par le Dhomburi après 6 grenadages par le Tonnerre.

L’équipage évacue le navire, le radio sabote la machine « Enigma », Ernst emporte son livre de bord, prêt à le détruire en cas de capture.

21 juin 194* 9h46.

L’hydravion de secours qui a récupéré Ernst et une partie de son équipage, vient de se poser sur l’aérodrome de x0*#@&.

Tout le monde n’a pas pu s’en sortir, et deux officiers sont portés disparus.

Ernst va devoir s’expliquer auprès du haut commandement sur ce naufrage.


Dernière édition par Ernst Kartofel le Mar 13 Aoû 2013, 11:35, édité 3 fois
Arleigh Burke
Vent calme
Autre pseudo : Régis Béranger
Nation au Front Atlantique : France
Nation au Front Pacifique : Etats-Unis
Nombre de messages : 1
Age : 36
Date d'inscription : 23/02/2013

Re: "Mare Nostrum"

le Mer 26 Juin 2013, 00:35
Sacré RP ! beau boulot au plaisir de se retrouver à croiser le fer en mer =)
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Jeu 27 Juin 2013, 15:35
Il est bien connu que les commandants de U-Boot ont une durée de vie limitée
Je m'étais fait à cette idée , la grande faucheuse avait par plusieurs reprises croisé ma route mais j'avais toujours réussit à sauter de la barque avant de franchir le Styx
Peut être pas cette fois !
Est ce qu'il y avait un après ?
Devait on croire aux enseignements religieux et s'attendre à un enfer ou bien au contraire à un paradis ?
Je ne sais pas !
Mais ce qui est certain c'est que je me retrouvais dans un espace très lumineux , des brides de son sporadiques me parvenaient sans trop attirer mon attention
Pour tout vous dire , je n'y prêtais aucune attention
J'étais bien
J'étais libre de toutes contraintes
Une sensation étrange de flotter entre deux eaux comme porté par un fluide d'une grande densité
Mon corps semblait meurtri mais la douleur ne m'atteignait pas .... ne m'atteignait plus
Si le Walhalla des sous-mariniers était ainsi , j'allais donc le rejoindre avec sérénité
Je peux même vous jurer que j'ai vu un ange



Dernière édition par Hans Müller le Jeu 27 Juin 2013, 19:14, édité 1 fois
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Jeu 27 Juin 2013, 16:44
Je ne sais pas combien de jours je suis resté entre deux eaux mais une violente douleur à la poitrine m'a replongé dans un monde bien réel
L'accoutumance à la morphine ou peut être de plus faibles dosages avaient fait fuir mes délires mystiques et psychédéliques  
Tout s'écroulait autour de moi
Cette grande pièce blanche et soyeuse se transformait petit à petit en hôpital de campagne
Le personnel médical qui s'activait sur un flot incessant de blessés n'était que la source de mes divagations sonores
Heureusement mon ange était toujours présent , à mon grand regret il y avait aussi l'archange Gabriel tout de blanc vêtu
Mon ange s'appelait Rhéna Niehaus , elle était infirmière à l'hôpital de Kriegsmarine de Tunis
Quand à l'archange Gaby ... ce n'était que le docteur Schulmaster
Je crois que le voir la serrer dans ses bras m'était encore plus insupportable que le brasier qui me cisaillait les poumons

avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Jeu 27 Juin 2013, 16:54
Par chance , ma fiche d'inscription à l'évacuation sanitaire était accrochée à mes affaires
La rigueur Prussienne n'est pas une légende , même dans les moindres détails administratifs
Chaque victime était identifiée et répertoriée avec soin , une fiche de type Verwundete l'identifiant en tant que blessé la suivrait jusqu'au bout de sa convalescence  
Sur la mienne il était annoté
- Inhalation de gaz Chlorhydriques -

Je ne savais pas depuis combien de temps j'étais ici mais au moins je savais que c'était suite à une défaillance de nos batteries
Je ne sais pas non plus comment cela avait pu arriver mais je me souviens que nous étions en planque sous la flotte Française depuis plusieurs jours
Nous étions même sur le point de passer à l'attaque

Trahi par une batterie , la qualité Allemande n'était plus ce qu'elle était
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Ven 28 Juin 2013, 21:23
Aujourd'hui j'ai eu la visite du Flieger Franz Schubert ... oui Schubert , comme le compositeur Autrichien



Il était de service le 12 juin à bord du Do 24 de rapatriement
Ils avaient pour mission de "vider" le U-222
Vider un U-Boot cela correspond à évacuer l'équipage , l'Enigma ainsi que le journal de bord voir même de saborder le sous-marin s'il y avait des risques qu'il soit pris par l'ennemi d'autant plus qu'il s'agissait d'un Type IXd2 équipé des toutes dernières torpilles acoustiques
L'alerte avait été donné par le U-67 son binome de patrouille

D’après Franz la destruction des batteries a provoqué un énorme court circuit nous privant de tout moyen de propulsion IP et surtout de nos transmissions
Le mélange d'émanations de gaz chlorhydrique et de monoxyde de carbone à lentement empoisonné l'air de notre U-Boot
L'incident date approximativement du 11 juin fin de soirée , il estime qu'au 12 au matin tout l'équipage était inconscient
Nous devons notre salut au fait que nous étions à 10 mètres en manœuvre d'immersion et que le U-Boot est doucement monter en surface de lui même
Le Dornier patrouillait au Sud/est de la Sardaigne quand le SOS lancé par le U-67 est arrivé du coup ils nous ont trouvé très rapidement
Ils ont dessoudé le sas de secours et ont évacué le U-Boot en moins d'une heure
La procédure de sabordage n'a pas était enclenchée car ils ont du fuir face à l'arrivée de 2 Mogador mais de toutes façons le sas laissé ouvert laissait l'eau s’engouffrer à chaque nouvelle vague
Le U-222 finirai par couler tout seul

Nous étions le 20 juin , j'étais resté HS plus d'une semaine
avatar
Ernst Kartofel
Violente tempête
Autre pseudo : Naozane Sangun
Nation au Front Atlantique : Allemande
Flottille au Front Atlantique : I.Reichsflotte Vanaheim - I. Langstrecken-Unterseebootsflotte Phönix
Nation au Front Pacifique : Japonaise
Flottille au Front Pacifique : Dai-roku Kantai Asahi
Nombre de messages : 1067
Age : 52
Date d'inscription : 14/11/2011

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Mar 13 Aoû 2013, 11:59
Bien des jours s’étaient écoulés depuis le naufrage de l’U-176.
A son arrivée au port de Palerme, Ernst eut le temps de voir un médecin, et de séjourner 24h00 à l’hôpital avant d’être convoqué par un Officier d’Etat Major venu spécialement de Toulon pour entendre son rapport sur cette fin de mission si peu glorieuse alors qu’elle avait magnifiquement commencé.
Le rapport dura cinq heures, et l’officier pris de nombreuses notes. A la fin de l’interrogatoire, il confia à Ernst en apparté que pour lui, aucune erreur n’avait été commise par la chaîne de commandement sur zone, la flottille semblait n’avoir joué que de malchance, et, à la rigueur, on pouvait éventuellement reprocher à de jeunes capitaines de U-Boot un trop grand enthousiasme les ayant conduits à trop de fougue.
Bien sûr, il n’était pas l’amiral, ni le conseil de guerre à lui tout seul, et il faudrait bien sûr que ce soit eux qui, qui jugent de la situation.

Quatre jours plus tard, un télex arriva pour confirmer qu’aucune erreur n’avait été commise par Ernst dans l’exercice de son commandement de l’U-176 et à la tête de la flottille, et pour lui confier le commandement temporaire d’un submersible côtier de type IId avec pour mission de le mener à Toulon en coulant bien sûr tout ce qui pouvait traverser sa route.
avatar
Alain Schroeder
Bonne brise
Autre pseudo : Joeren Vaniyfte
Nation au Front Atlantique : URSS
Flottille au Front Atlantique : Gascogne
Nation au Front Pacifique : Königlijke Marine
Flottille au Front Pacifique : Eagle Sea [Marine Royale Canadienne]
Nombre de messages : 120
Age : 24
Date d'inscription : 13/01/2013

Infos
Nationalité: Soviétique/Commonwealth Soviétique/Commonwealth

Re: "Mare Nostrum"

le Mer 14 Aoû 2013, 14:32
Vraiment pas mal tout ca...  
même si bon...lire sa mort c'est pas le gros kiff
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Mar 27 Aoû 2013, 01:50


La mission était claire , on voulait se faire un cuirassé et il se trouvait que la RNSB en avait 3 , en plus ils ne disposaient pas d'escorte ASM appropriée , l'occasion était trop belle
Nos navires les moins présents allaient rapidement se faire avoir mais il faut bien reconnaitre que c'était plus ou moins prévu , on savait qu'à court terme ils y passeraient , autant s'en servir pour mettre l'ennemi en confiance
Les actions coordonnées de la Germanico et de la 34 allaient vite payer , l’objectif était en vue , le Cuirassé classe Revenge du capitaine Scott Alisson ne devait pas rentrer au port
Les combats ont duré plus de 24 h mais la meute ne l'a pas lâché pas ... le Revenge n'est pas rentré



Avec le chef de la Germanico on s'est vite rendu compte que nos 2 flottilles étaient assez complémentaires , certes la 34 comptait dans ses rangs énormément de jeunes recrues mais ils étaient tous plus motivés les uns que les autres
On pouvait se faire un deuxiéme Cuirassé ... et on se l'ait fait
L'agonie du Cuirassé classe Queen Elisabeth du capitaine Chuck Reiss  à été plus rapide , il a explosé , faut dire dire qu'on l'avait ciblé uniquement à l'acoustique



S'en est suivi les échanges classiques , Sarah leur à coulé 3 subs , ils nous ont coulés 3 U-Boot
Ils nous ont coulés notre navire atelier , on leur a coulé le leur
Ah si ... on a vengé nos jeunes sous-mariniers tombé en leur coulant 2 destroyers Tribal
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Mar 27 Aoû 2013, 15:14


Comme je le dis toujours : la gourmandise est un vilain défaut
Il était grand temps de faire demi tour
Les défenses côtières Françaises étaient venues mettre le bordel dans la gamelle , nous nous retrouvions dépassés par le nombre et les ASM Français avaient plusieurs fois mis  nos U-Boot le ventre en l'air , c'est d'ailleurs ce qui nous avait fait perdre le Type II de Jan von Staufen
Les Alliés avaient reçus des renforts de la Force H et nos lignes d'approvisionnement étaient beaucoup trop faibles pour ce genre d'opération
Ordre de repli avait donc été donné
L'ennemi s'était engouffré dans la bréche coulant au passage nos 2 habituels trainards , la seule réelle perte fut le croiseur Duca d'Aosta d'Enrico

En fait ... nous ne nous étions pas tous repliés , sachant que des retardataires ennemis étaient toujours à Alger , la 34 s'était divisée en 2 groupes
Un premier au Nord avec pour mission de bien montrer le repli
Un deuxiéme au Sud regroupant les U-Boots les plus expérimentés , ils avaient pour mission de se faire oublier et d'attraper les isolés

Il faut en tirer un point positif , nous n'avions pas peur d'aller les mater devant leurs ports , par contre eux tremblaient rien que de voir la Bonne mère
Notre-Dame-de-la-Garde méritait bien son nom et faisait fuir les Alliés
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Jeu 29 Aoû 2013, 18:33


Comme prévu , nous avons attrapé tous les navires qui trainaient à l'arrière ou qui s'étaient planqués dans Alger , pas un n'en est sorti vivant
J'ai eu la chance d'être au bon endroit et d'en envoyer 3 par le fond signant au passage ma deux-centième victoire
Les Tribals n'ont rien vu venir , on les a surpris en frappant de jour à l'acoustique





Mais avec le croiseur Dido d'Andy Cotter ça n'a pas été la même
Aidé par un de mes gars nous avons frappés les premiers en lui occasionnant suffisamment de mal pour les coller des avaries à la salle de commandement
Ensuite je suis resté seul au combat , c'était entre lui et moi , nous étions les yeux rivés sur la pendule , le premier qui réarmait avait des chances de survivre
Mon U-Boot à bien résistait à ses attaques et j'ai eu la chance de gagner ... pourtant contre un croiseur léger de classe Dido , je ne partais pas vainqueur

Et puis nous avons eu ce message d'alerte de l'Abwer



La Fouine était de retour
Je l'avais déjà coulé une fois alors qu'il nous espionnait lors de notre mission contre les Force Navale Extrême-Orient
Il méritait bien son surnom , toujours au Nord des Armadas Alliés en train de renseigner nos positions
Cette fois encore il était la mais il représentait un potentiel point de triangulation ennemi
Von Klücke s'est fait un plaisir de fêter son retour chez les U-Boots et l'a envoyé par le fond
avatar
Hans Müller
Violente tempête
Nombre de messages : 1834
Date d'inscription : 24/05/2009

Infos
Nationalité: Allemand/Japonais Allemand/Japonais

Re: "Mare Nostrum"

le Mer 02 Oct 2013, 18:48
Cela faisait un moment que nous n'avions plus confiance en notre radio , nous savions que l'ennemi était parfois à l'écoute et le canal 1 était banni de nos habitudes.
Karl l'opérateur radio avait plus d'une fois eu des soupçons sur ces  grésillement anormaux , maintenant c’était devenu une blague , quand nous l'entendions murmurer
" Anne ... ma sœur Anne .... n’entends tu rien venir "
Nous savions que la radio n'était pas propre.
Du coup pour les missions de grandes importances , nous recevions directement nos ordres en mains propres ... surtout en Méditerranée ou prudence rimait avec survie.



   Avec une exactitude Prussienne , l’hydravion porteur de missive s’arrima au U-222 en tout début de matinée.
" diner dansant à Carthage " ce qui après décryptage ordonnait un regroupement de toute la flottille sans exception à Tunis.
La flottille au grand complet ..... !

  Quelques jours plus tard la flottille était ... au grand complet sur la place d'arme de la caserne affectée aux sous-mariniers , et la , ça ne c'est pas vraiment bien passé.



Pour tout vous dire j'avais misé il y a quelques mois , sur une 34 Phönix autonome ayant ses propres soutiens et ses ASM en appuis.
Force était de reconnaitre que je m'étais planté sur toute la ligne , la 34 seule en mission était incapable d'assurer la sécurité de ses surfaces face à des menaces sous-marines , de plus la présence des soutiens trahissait celle des U-Boots.
L’officier chargé du dossier ...... un bureaucrate aux pieds plats , se faisant grand plaisir à dénombrer nos récentes pertes et les dommages subis par certains de nos capitaines surfaciers.
En conséquence , la 34 Phönix serait restructurée dans son intégralité ... en meute de U-Boots et les capitaines  de surface Harald Grossenfallen , Hermann Werner et Wilhelm Gruber seraient immédiatement intégrés au programme de formation intensif qui allait faire d'eux des commandants sous-mariniers.
Ils allaient avoir l'honneur de visiter le bunker aménagé tout spécialement ainsi que son magnifique kiosque , mais aussi les différents bassins tous plus sympathiques les uns que les autres qui avaient laissé en nous tous de magnifiques souvenirs ........  !

Contenu sponsorisé

Re: "Mare Nostrum"

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum